Pacte de responsabilité : quatre syndicats appellent à manifester cinq jours avant les municipales

 |   |  310  mots
Les quatre syndicats avaient déjà fait front commun en 2013 contre la réforme du marché du travail et celles des retraites.. (Photo : Reuters)
Les quatre syndicats avaient déjà fait front commun en 2013 contre la réforme du marché du travail et celles des retraites.. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
À une semaine de la rencontre avec le patronnat, les syndicats CGT, FO, la FSU et Solidaires ont décidé de faire front commun pour protester contre certaines mesures du Pacte de responsabilité.

Les syndicats voient rouge. La CGT, FO, la FSU et Solidaires, ont appelé vendredi à une journée de manifestation et de grève le 18 mars, cinq jours avant le premier tour des municipales, pour les salaires et l'emploi et contre des mesures du Pacte de responsabilité.

Contre la "logique inacceptable d'austérité"

"Nos organisations considèrent que les annonces liées au Pacte de responsabilité, et en particulier les 50 milliards d'euros d'économies programmées, répondent à une logique inacceptable d'austérité et attaquent inévitablement le financement des services publics, de la protection sociale et de la solidarité nationale", affirme la communiqué.

Pour les quatre syndicats, "supprimer la cotisation des entreprises à la branche famille conduit de fait à diminuer" le droit à la protection sociale. Ils "s'opposent au transfert du financement de la branche famille des entreprises vers la fiscalité des ménages, y compris par la fiscalité locale".

En contre-proposition, ils estiment que "la relance de l'emploi passe par un plan socialement utile" et s'accompagne :

"D'investissements industriels, de sécurisation de l'emploi pour les salariés, de création d'emplois de qualité, de relance du pouvoir d'achat et de développement des services publics."

Première rencontre avec le patronat

Leur appel à la mobilisation intervient une semaine avant la première rencontre entre syndicats et patronat sur le Pacte de responsabilité dont le principe repose sur un allègement des charges des entreprises en échange d'embauches ou d'investissement.

La CFDT, favorable au pacte de responsabilité, a nettement refusé de s'associer à cette initiative. "Je ne fais pas le choix du conservatisme", avait affirmé son dirigeant Laurent Berger.

La CGT, FO, la FSU et Solidaires avaient déjà fait front commun en 2013 contre la réforme du marché du travail et celle des retraites. Mais la série de manifestations de l'automne dernier sur les retraites avait faiblement mobilisé les salariés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2014 à 10:46 :
LA cfdt a raison ?PAR LA negosiation on peut changer la societe francaisse ,,,??? CAR POURVENDRE LES PRODUITS FRANCAIS IL FAUT ETRE MOINS CHERS,,? ? ?
a écrit le 24/02/2014 à 20:05 :
que pensent les investisseurs étrangers de cette énième manifestation syndicale cette fois contre le pacte de responsabilité? déjà qu'en 2013 leurs investissements ont baissé de 70 % ! camarades ouvrer les yeux déboucher vos oreilles AVANCER ! ! !
a écrit le 24/02/2014 à 15:41 :
quelle sens de negocier avec des syndicats qui ne representent que 3 ou 4 % DES SALARIES;qui ne travaillent qu'avec le pouvoir de nuisance, et les privileges des fonctionnaires voir l'absentéisme fonction publique??? combien ont ils detruit d'emplois?????, goodear, sean france ,ferry corses , les ports qui se vident et TOUTES LES ENTREPRISES QUI N'OSENT PLUS INVESTIR EN FRANCE .et combien nous coutent ils en subventions
a écrit le 24/02/2014 à 13:30 :
D'accord avec pas mal des commentaires.

Les syndicats que nous avons ne représentent plus depuis longtemps les salariés, et ne les défendent plus. Ils ne font que défendre les intérêts d'une minorité, au détriment de l'intérêt général. Et comme ils ne comremnnent décidemment rien à la gestion des entreprises, ils sont contre productifs et nous font perdre des emplois... Cessons la mascarade: ne devraient être représentatifs que les syndicats ayant au moins 15% d'adhérents salariés : Cela les forcerait enfin à nous considérer...
a écrit le 24/02/2014 à 10:31 :
ça représente QUOI les syndicats ......pour nous imposer leurs dictas
a écrit le 24/02/2014 à 6:28 :
Idée d'économie : ne plus financer aucun syndicat (ni parti politique d'ailleurs!) et laisser cela aux adhérents !
a écrit le 23/02/2014 à 19:21 :
"Investissements industriels, sécurisation de l'emploi pour les salariés, création d'emplois de qualité, relance du pouvoir d'achat et développement des services publics." Ce n'était pas le programme de Normal Ier ? Il faut se pincer plusieurs fois quand on lit cela.
a écrit le 23/02/2014 à 13:45 :
Comme d'habitude, les syndicats se mobilisent sur des questions idéologiques et se contrefichent de l'emploi. C'est eux qui ont condamné une partie des salariés de Séphora au chômage en imposant une fermeture anticipée de la boutique des Champs Elysées. Demain ce seront des centaines de jeunes salariés de Monoprix qui seront aussi sans boulot puisque les syndicats ont obligé la chaine à fermer à 21H plutot que minuit.
a écrit le 23/02/2014 à 9:32 :
Il nous faut une grève illimitée pour faire changer les choses, les grèves d'un jour ne servent à rien, seulement à nous faire perdre une journée de salaire.
Réponse de le 23/02/2014 à 11:39 :
Et cette grève constructive, elle apporterait quoi ? Elle améliorerais la compétitivité, créerait des emplois, donnerais envie d'investir et d'embaucher ???
Réponse de le 24/02/2014 à 9:21 :
Vous qui tenez deux rôles, le premier et Hop et le second, j'ai neuf salariés, alors vos commentaires !!!!!
a écrit le 23/02/2014 à 9:14 :
les nuls au boulot pourrait servir de base pour un film avec les " charlot ".
Réponse de le 24/02/2014 à 9:35 :
Et ainsi vous pourrez tenir le premier rôle, à n'en pas douter.
a écrit le 23/02/2014 à 8:23 :
Les cotisations famille (comme les cotisations santé) n'ouvrent aucun droit particulier car chaque famille qu'elle cotise ou non bénéficie des allocations familiales. Ce type de prélèvement non contributif s'appelle un impôt. Je note que ces syndicats défendent un impôt qui ne s'appliquent qu'aux seuls salaires.
Par ailleurs nul n'a dit que les 50 milliards d'économies (+15) allaient se traduire par une baisse de prestation de la collectivité publique vers les français. Je note donc que ces syndicats se prononcent contre toute action visant à améliorer la gestion des crédits publics.
a écrit le 23/02/2014 à 1:12 :
Ils appellent encore à descendre dans la rue mais que proposent-ils? C'est quoi leur solution pour relancer le pays? pour éviter de couler notre pays avec une dette croissante et limite intenable?
Ces syndicats ne sont plus crédibles d'autant plus qu'ils n'ont qu'un mot d'ordre : Grève. Il suffit de voir la CGT, FO qui ne savent dire que non. L'immobilisme est un luxe que l'on ne peut plus se permettre.
Réponse de le 23/02/2014 à 14:08 :
Eh oui. Le vocabulaire des syndicats français est d'une pauvreté affligeante; en fait, ils ne connaissent que deux mots: NON et PLUS. Ce qui me sidère, c'est qu'en dépit de leur absence de représentativité, on leur accorde encore tellement d'importance, que ce soit institutionnellement ou médiatiquement.
Réponse de le 24/02/2014 à 1:24 :
Et votre solution à vous c'est celle qu'on emploie depuis 20 ans et qui nous enfonce toujours plus !!
Réponse de le 24/02/2014 à 9:22 :
Et votre importance à vous !
a écrit le 23/02/2014 à 0:34 :
Avant tout, je prie les modérateurs de m'excuser de l'introduction de mon précédent post.

@Amarante
Je n'ai aucune illusion sur les raisons de la perte d'influence des syndicats auprès des salariés. Je persiste, l’absence de combativité des grandes confédérations durant les années mittérrant en est la principale cause.
Je faisais une réponse à l'un des posteurs qui demandait au syndicats et au syndiqués de prendre position pour les prochaines échéances électorales et à un autre dont l'argument syndicat=nuisance était peut-être crédible dans les années 70 mais n'est plus qu'un lointain souvenir. aujourd'hui
Je ne partage pas votre avis au sujet de la CFDT. Le sujet de l'article était l'appel à manifester de quatre syndicats, pas une querelle entre syndicats. Je vous propose dans débattre dès qu'un article de la tribune abordera ce thème,
Il est important de rappeler que le premier à remettre en cause le pacte de responsabilité est Mr Gattaz, signataire du plus important syndicat employeur. Ce qui est démago c'est prétendre que la situation s'améliorera parce que l'accord à été signé.
Je souhaite que l'accord puisse répondre aux difficultés que rencontrent les entreprises hexagonales mais je sais aussi qu'un accord entre partenaires sociaux n'a jamais rempli le carnet de commande d'une entreprise. Ce n'est pas le VRP de luxe, préfèrant débattre à Washington
d'une affaire franco-française, qui va rendre optimiste. Il est vrai qu'on doit mieux vivre en étant le plus gros assisté de France qu'en étant payé à la commission.
a écrit le 22/02/2014 à 23:35 :
Comme d'habitude la C.F.D.T. trahi le monde du travail, rappelez lorsque M. SARKOZY a attaqué le système de retraite la C.F.DF.T a soutenu le projet de M. SARKOZY et il y a aussi l'affaire MARTIN quelle drôle d'idée de payer une cotisation à un tel syndicat !!
a écrit le 22/02/2014 à 21:36 :
Le communisme et le socialisme, ça ne marche pas, ça n'a jamais marché et cela ne marchera jamais, même si on l'impose comme dans toutes les dictatures communistes et socialistes qu'on a vu dans l'histoire. Il n'y a pas plus sectaire, incohérent, dangereux que ces modèles qui vont contre l'Humanité (privation des libertés, pensée unique sous peine de lynchage public, apologie de la fénéantise).
Votez contre, systématiquement, qu'on s'en débarrasse une fois pour toute.
En attendant, je planifie ma retraite dans le pays de mon épouse, pour ne pas participer à la future guerre civile ...
Dire qu'on a tout pour être bien en France ...
Réponse de le 22/02/2014 à 22:36 :
Votre commentaire est hors sujet : où avez-vous vu le communisme et même le socialisme en France ????? Vous ne semblez guère maîtriser les sujets dont vous parlez !
Réponse de le 23/02/2014 à 13:47 :
je vous assure la France est bien une démocratie sociale et très sociale, aux plans quinquennaux, et au politiquement correct rive gauche.
La France n'est pas un pays libéral, loin de la car même nos élites viennent de découvrir le libéralisme ...sur le tard, poussés au cul par les "événements" qu'ils ne font plus mais qu'ils subissent voir qu'ils découvrent.
a écrit le 22/02/2014 à 19:44 :
L'un des commentaires (lineand) interpelle directement les syndicalistes. l'un d'entre eux lui répond mais il est censuré. Est-ce à dire que seuls les commentaires anti-syndicaux (salariés) sont autorisés ici?
Le lobbying exercé depuis 30 ans par les syndicats patronaux a permis à ces derniers d’être les premiers assistés de France aussi bien en terme budgétaire que législatif. Le pacte prétendu de responsabilité est le dernier exemple en date. Il faut s'attendre à une chose: les syndicats patronaux vont empocher les 50 milliards et trouver une autre raison de pleurnicher.
Les syndicats de salariés, eux, n'ont jamais été aussi peu influents qu'aujourd'hui, toutes les nouvelles lois restreignent le droit des salariés et le droit syndical alors que jamais le pays n'est tombé aussi bas durant la 5ème république. Le discours de syndicat de salariés=nuisance n'est plus crédible.
Réponse de le 22/02/2014 à 21:26 :
Pourquoi croyez-vous que les syndicats ne représentent plus que 8% des salariés? Leur fonctionnement opaque et archaïque ainsi que certaines vidéos de séquestrations de cadres par des gros benêts aux nez rouges ne fait plus vraiment rire personne. La Cfdt, syndicat réformiste et responsable à bien compris que l'emploi ne viendrait plus d'un état endetté à 90% du PIB, qui a les mains liés et qui a offert le pays aux financiers qui nous tiennent désormais par les c... Nous sommes drogués à la dette comme le dernier des accrocs et à la merci des dealers qui nous donnent notre dose quotidienne sous forme d'achats d'obligations d'état. Oui le pacte de responsabilité est une bonne chose pour l'emploi, oui le CICE est également une bonne mesure et doit se cumuler avec, et oui décidément le seul syndicat responsable, non demago et capable de voir un peut plus loin que que ses petits avantages catégoriels et son petit pré carré pour le bien commun est la Cfdt.
a écrit le 22/02/2014 à 18:23 :
En france, les syndicats ne servent à rien et sont des utopistes à l'esprit étroit refusant de voir que le monde changet et évolue.

Tiens je faire comme eux :
J'exige que tout le monde il soit beau et que tout le monde il soit gentil :)
Réponse de le 24/02/2014 à 9:24 :
Et vous, votre commentaire à vraiment élevé le débat.
a écrit le 22/02/2014 à 17:57 :
Qu'est ce que la FSU a à voir puisqu'elle est uniquement présente dans la fonction publique ?
Réponse de le 22/02/2014 à 18:49 :
depuis longtemps les syndicats sont au pouvoir le résultat se mesure tous les jours nous sommes en décadence
a écrit le 22/02/2014 à 17:28 :
"investissements industriels" : On attire pas les abeilles avec des mouches : la hausse récente des charges et de la fiscalité a entrainé une chute de 77% des investissements étrangers en france ! (et je ne parle pas de la chute des investissements francais en france !)
"sécurisation de l'emploi pour les salariés": 80 % des embauches se font maintenant par CDD ou intérim ! Les syndicats doivent admettre que, lorsque l'on demande à un employeur de s'engager à vie à garder un salarié... il n'embauche pas ! tout simplement !
"création d'emplois de qualité" : c'est quoi cette notion ? Etre payé à ne rien faire ?
"relance du pouvoir d'achat" Qui a les moyens, sachant que les marge des entreprises françaises sont à 50% de celles des concurrents étrangers !!
"développement des services publics."... financé comment: par l'endettement ?
Réponse de le 22/02/2014 à 18:28 :
Oui j'ai bien rigolé quand j'ai lu "emplois de qualité". Ca ne veut vraiment pas dire grand chose.

Dans le meme genre ridicule, ils avaient qu'à aussi exiger la paix dans le monde :)
Réponse de le 24/02/2014 à 9:26 :
Vous dirigez votre entreprise quand vous êtes toujours sur le site. Bizarre.
a écrit le 22/02/2014 à 16:58 :
Il y aurait sans doute beaucoup à dire sur ce "pacte de responsabilité" à la manque, mais il y en aurait autant à destination des syndicats dont le fonctionnement est une honte ! Et il n'y a aucune exception à faire ! En deux mots qui n'engagent que moi : ce sont des rentiers qui se battent contre d'autres rentiers ! Et nous les regardons - gros jean comme devant - se partager sans mot dire les caisses noires comme celle de l'UIMM....
Réponse de le 22/02/2014 à 17:12 :
Il est regrettable que les syndiqués - la plupart du temps de bonne foi -, soient aussi assimilés à ces pratiques détestables
a écrit le 22/02/2014 à 16:51 :
Les syndicats n'ont pas à prendre position sur le choix d'un candidat. seulement sur un programme qui correspond le plus à leur revendications. Actuellement je retient des campagnes électorales=

Majorité Ps= gouverne pour les 4 ou 5 % français les plus riches. Je n'ai jamais vu autant de personnes dormir dans la rue à Paris, parfois des femmes isolées avec des nourissons
Tout ceux qui ne sont pas d'accord avec elle sont des facho-catho et de ce fait doivent être exclus des débats (qui sont inutiles car la constitution autorise la passage en force des lois controversées. la police est la pour charger le mécontents.

Opposition Ump= Ou est-elle? (Elle attend probablement la decision de Sarkozy)
Opposition gauche et extrème-gauche= Elle transforme chaque meeting local du FN en évènement national. Meilleurs agent életoral de Marine Le Pen (voir Rennes et Nantes).
Opposition droite et extrème droite= De vrai père noël, elle possède les solutions de tous les problèmes. Tous ceux qui ne sont pas d'accord avec elle sont des bobo-socialo et de ce fait doivent être exclus des débats (qui deviennent inutile puisqu'elle a déjà la solution)

Rien qui ressemble de près ou de loin à un programme améliorant les conditions de vie et de travail des salarié(e)s
Heureusement les syndicats ne baissent la tête (voir plus) comme ils l'ont faits en 1981.
a écrit le 22/02/2014 à 16:25 :
pour qui faut il manifester ? si c est pour faire plaisir aux fonctionnaires non . je pose cette question car les syndicats sont tous tournés vers les fonctionnaires que vers le privé , la ils s en foutent royalement , du privé alors qu ils arrêtent de nous bassiner avec les grèves , ils sont devenus trop politisés c est plus les syndicats d avant , maintenant ils touchent du fric pour mettre le pays dans la merde
Réponse de le 22/02/2014 à 18:31 :
je suis tout à fait d'accord avec vous
a écrit le 22/02/2014 à 16:24 :
Les fonctionnaires en grève un vendredi, cela va gêner qui exactement? On ne voit pas bien un salarié du privé faire grève parce que son employeur va économiser quelques pourcentages de charges sociales.
a écrit le 22/02/2014 à 16:18 :
Le Working State on l'a jamais vu, pas plus qu'on a réformé le monolythe appelé excès d'administration, 36000 communes autant que tout l'Europe réunie. On fait plutôt dans l'URSF: union des régions soviétiques française. En musique républiKeynes, la croissance nulle sur une perspective négative. Les salariés demandent du travail même le dimanche, ça dérange certains, la liberté du travail, du genre sur le dos des autres ou bien pique assiette de mairie et petits fours subventionnés!
a écrit le 22/02/2014 à 15:47 :
Ci possible faite le un dimanche matin, Et ce qui serais bien c'est que chaque personne reste dans sont jardin, avec un pancarte en criant " Tous Ensemble, Tous Ensemble "..
a écrit le 22/02/2014 à 15:44 :
Les syndicats,l'épouvantail à agiter devant chaque repreneur ou entrepreneur désirant s’implanter n’est-ce pas MM. TAYLOR,MITTAL, etc
les Acheteurs des grands groupes,deviennent de plus en plus réticents à passer commandes en France,tant le syndicalisme,l'administration étatique,la gouvernance global est néfaste,faisant craindre le pire,et mettant ainsi sa propre activité en péril;
A quand une réflexion??? NEVER,????
a écrit le 22/02/2014 à 15:43 :
Tu parle ! les gréves non plus aucun impact chez nous .....
Réponse de le 22/02/2014 à 18:35 :
Ah mais si les grèves ont un impact : sur le transport.

Par contre, comme en France on en fait tout le temps, elles n'ont plus aucune crédibilité.
Réponse de le 24/02/2014 à 9:29 :
Vous êtes sûr que vous vivez en France j'en doute.
a écrit le 22/02/2014 à 15:18 :
Chers syndicats et syndicalistes depuis un bon moment déjà vous êtes remontés contre le gouvernement qui nous dirige actuellement . A l'occasion des prochaines élections ayez au moins le courage de prendre position contre leur politique néfasts aux salariés . Chiche .
Réponse de le 22/02/2014 à 18:30 :
cher(e) lineand
nous ne manquerons pas de le faire rassurez-vous
a écrit le 22/02/2014 à 15:08 :
très mal placés les syndicats , qu'ils disent aux ouvriers ce qu'ils font avec la caisse de retraite depuis des années . Faire des journées portes ouvertes pour comprendre les faibles prestations données à ceux qui ont réellement cotisés .Un peu de transparence changerait la démarche .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :