Et si les grands musées ouvraient tous les jours (et la nuit) ?

Le ministère de la culture réfléchit à la possibilité d'ouvrir le Louvre, le Musée d'Orsay et le château de Versailles tous les jours. Une mesure motivée par un souci d'économie et à laquelle les syndicats réclament d'être associés.
Le Château de Versailles a accueilli 7 millions de visiteurs en 2013 et pourrait ouvrir ses portes 7 jours sur 7 pour en accueillir d'avantage à l'avenir
Le Château de Versailles a accueilli 7 millions de visiteurs en 2013 et pourrait ouvrir ses portes 7 jours sur 7 pour en accueillir d'avantage à l'avenir

Les grands musées parisiens accessibles sep jours sur sept et même la nuit? Le ministère de la culture réfléchit sérieusement à cette piste. Trois des musées parisiens les plus prestigieux seraient concernés: le Louvre, le Musée d'Orsay et le château de Versailles. Tous trois sont pour l'instant fermés le lundi ou le mardi.

La mesure viserait à augmenter les fonds propres des musées, les rendant ainsi moins dépendants des subventions publiques de plus en plus réduites. A titre d'exemple, le musée du Louvre a perçu 98 millions d'euros de subventions en 2013, soit 49% de son budget total. Cela représente une baisse de 16% par rapport à 2011, année où les subventions représentaient encore 55% du budget total.

Suivre l'exemple de Londres, Madrid et New York

Paris ne serait pas la première ville à tenter cette expérience. A Londres par exemple, tous les grands musées accueillent des visiteurs tous les jours de la semaine: British Museum, Tate Modern, Tate Britain, National Gallery... A Madrid, le Prado est ouvert sept jours sur sept depuis novembre 2011. De même à New York, bon nombre de grands musées ont réalisé cette réforme l'année dernière pour augmenter leurs recettes. C'est le cas notamment du Museum d'histoire naturelle, du musée d'art moderne et du Metropolitan.

Une demande de culture croissante

Il est vrai que les grands musées parisiens, victimes de leur succès, tournent souvent à la limite de leurs capacités d'accueil: 9,2 millions de visiteurs pour le Louvre en 2013, 3,5 millions pour Orsay et 7 millions pour le château de Versailles. De façon générale, le tourisme explose dans la capitale avec 73,1 millions de visiteurs pour 53 musées et monuments en 2013 selon l'Office du tourisme et des congrès de Paris.

Ouvrir les musées tous les jours, répondrait ainsi à cette demande croissante. Le succès des nocturnes au musée du Louvre (ouvert les mercredi et vendredi jusqu'à 21h45) et au musée d'Orsay (les jeudi jusqu'à 21h45) signale en outre que¨Parisiens et touristes étrangers sont prêts à profiter de l'offre culturelle de la ville à toute heure.

Les syndicats demandent à être entendus

Mais cette mesure, si elle ne serait sûrement pas pour déplaire aux touristes, pourrait se heurter aux syndicats qui n'ont pour l'instant pas été consultés par le gouvernement. Cécilia Rapine, secrétaire générale déléguée de CFDT Culture, déplore un "effet d'annonce" du ministère de la Culture, sans que les partenaires sociaux n'aient été mis au courant au préalable. La représentante syndicale exprime  le sentiment que le gouvernement travaille "en parallèle" des syndicats et non avec eux sur ces sujets. 

Loin d'être opposés au principe de l'ouverture sept jours sur sept des musées parisiens et de la généralisation des nocturnes, plusieurs organisations syndicales attendent cependant des engagements du gouvernement sur des contreparties. Pas question de faire une telle réforme sans augmentation des effectifs dans les musées concernés. Des gardiens, des agents de sécurité et des agents de maintenance supplémentaires vont être nécessaires, faute de quoi toutes les salles ne pourront être ouvertes. On ne peut pas demander aux musées de faire "presque tout avec presque rien" souligne Christian Tamby, membre du syndicat FO Paris Musées.

Définir une nouvelle politique culturelle

Au-delà de ces aspects, c'est la politique culturelle française qui serait en jeu. "On ne peut pas être que dans une logique économique", remarque Cécilia Rapine de CFDT Culture, "il faut que cela s'inscrive dans une vraie politique culturelle. S'il s'agit par exemple de permettre à plus de gens d'accéder à la culture, c'est intéressant et on peut en parler." Les musées concernés quant à eux se sont refusés à tout commentaire, estimant qu'un débat sur la question était prématuré. Reste à voir comment le gouvernement s'y prendra pour concilier ses propres intérêts, ceux des musées et... ceux des touristes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 03/10/2014 à 7:51
Signaler
N importe quoi les touristes ne s intéressent pas aux œuvres du louvre excepte la Joconde Et la Venus de Milo

à écrit le 29/07/2014 à 10:03
Signaler
on s'écrase au chateau de versailles dès le printemps ! alors pourquoi pas ? la nuit ? c'est autre chose ... il y a vaux le vicomte aux chandelles : j'ai adoré !!

à écrit le 25/07/2014 à 12:12
Signaler
si les touristes vont au musée la nuit et le WE, ils n'iront plus noyer leur désœuvrement dans les magasins !!! Et en plus, si c'est gratuit... c'est la mort du gros commerce

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.