Ces sept cracks français "façonnent" la pensée économique du monde (selon le FMI)

 |   |  614  mots
L'auteur du Capital au XXIe siècle, Thomas Piketty, fait évidemment partie du lot. Mais il est loin d'être le seul Français à briller parmi les cerveaux de l'économie mondiale.
L'auteur du Capital au XXIe siècle, Thomas Piketty, fait évidemment partie du lot. Mais il est loin d'être le seul Français à briller parmi les cerveaux de l'économie mondiale. (Crédits : Reuters/Benoît Tessier)
Plus d'un tiers des économistes de moins de 45 ans distingués par des chercheurs et des journalistes interrogés par une chercheuse du Fonds monétaire international (FMI) sont français.

Certains sont déjà des"stars" comme Esther Duflo et Thomas Piketty. Les autres sont peut-être un peu moins dans la lumière, mais leur influence dans le monde des idées n'en serait pas moins forte. En tout, sept jeunes économistes "frenchy" ont été distingués avec 18 autres chercheurs de moins de 45 ans qui, selon le Fonds monétaire international (FMI) "façonnent la manière dont nous pensons l'économie mondiale".

Ces membres de la "future génération" ("Generation Next") sont listés dans le numéro d'une publication trimestrielle du FMI datée de septembre et déjà parue en ligne. Carmen Rollins, chercheuse travaillant pour l'organisation, a réuni les avis d'économistes internationaux mais aussi de rédacteurs en chef et de lecteurs de la revue à laquelle elle participe (Finance and Developpment).

Outre la dizaine d'Américains (et des bi-nationaux comme Esther Duflo, Franco-américaine), un Argentin, un Russe, un Canadien et un Britannique, cette galerie de grands esprits compte donc une brochette de Français, dont voici la liste exhaustive.

  • Ester Duflo (42 ans)

Formée à l'Ecole normale supérieure, cette enseignante du Massachusetts Institute of Technology (MIT) fait partie des conseillers économiques de Barack Obama. Elle est spécialiste du développement.

>> Barack Obama s'attache les services d'une économiste française

  • Emmanuel Farhi (35 ans)

Professeur d'économie à Harvard, ce normalien titulaire d'un doctorat du MIT étudie notamment l'économie internationale et les finances publiques. Il a reçu plusieurs prix dont celui de la banque de France en 2013.

  • Xavier Gabaix (43 ans)

Xavier Gabaix enseigne quant à lui à la New York University (NYU), il est spécialiste des rémunérations de patrons d'entreprise et, plus largement adepte des modèles behavioristes (étude des comportements).

  • Thomas Philippon (40 ans)

Collègue de Xavier Gabais à NYU , Thomas Philippon est l'auteur, entre autres, d'un ouvrage intitulé Le Capitalisme d'héritier: La crise française du travail (Seuil, 2007). Sa thèse? Des rigidités institutionnelles ou un coût élevé n'expliquent qu'en (faible) partie la crise de l'emploi dans les pays développés en général et en France en particulier. Il faudrait plutôt en rechercher les causes du côté des facteurs socio-culturels, notamment dans une certaine propension à confier la direction des grands groupes et des administrations publiques aux membres d'une caste évoluant en vase clos.

  • Thomas Piketty (43 ans)

Faut-il encore présenter le nouveau champion français des études économiques? L'auteur  du "Capital au XXIe siècle", qui explore le thème des inégalités, à la fois succès de librairie et sujet de controverse a eu droit aux honneurs de la Maison Blanche... et aux railleries de l'agence Bloomberg.

>> Thomas Piketty est-il vraiment sérieux?

  • Hélène Rey (44 ans)

Professeur à la London School of Economics, Hélène Rey est spécialiste des échanges de capitaux et des systèmes monétaires. Elle est avec Esther Duflo l'autre Française de cette liste, qui compte sept femmes en tout (les autres sont Melissa DellAmy Finkelstein, Kristin Forbes, Gita Gopinath, Emi Nafamura).

  • Emmanuel Saez (41 ans)

Les cerveaux français s'exportent jusqu'à la côte Ouest des Etats-Unis. Directeur du "center for equitable growth" (centre pour la croissance équitable) à l'université californienne de Berkeley, Emmanuel Saez est diplômé du MIT. Il a collaboré avec Thomas Piketty dans ses recherches sur les inégalités. Il a également abordé le thème du taux d'imposition optimal.

- - -

A lire aussi:

>> Ce Français lit l'avenir de l'économie américaine mieux que quiconque

>> Découvrez qui est l'économiste le plus influent aux yeux des internautes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2014 à 11:00 :
LA MELLIEURES DES REPONSSES EN ECONOMIES C EST ??? QU EN IL N Y PLUS DARGENT ON EN INPRIME ??? LES AMERICAINS ONT UNE LONGEUR D AVANCE SUR NOUS ?/// EUROPEENS VERTUEUX ///???
a écrit le 30/08/2014 à 21:04 :
autant d'incapables inutiles
a écrit le 30/08/2014 à 16:31 :
C'est la meilleure , ils ont fait quoi pour mériter ces titres. Je rêve et hollande c'est le super tatou? Dites nous d'abord pourquoi vous les trouvez extra et ensuite on verra. Derrière un bureau on a le cerveau qui fume , mais sur le terrain on a les fesses à l'air... Bande de Marrant. Le monde attend après NOUS c'est dingue....
a écrit le 30/08/2014 à 15:36 :
ce sont tous des "Messie", quoi? pffffft !
a écrit le 30/08/2014 à 11:12 :
Frappant de constater que ces économistes français a) n'ont pas fait l'Ena, et b) ne sont plus en France. Et frappant de constater que l'économie française est gérée par des énarques, et mal gérée. Voire de plus en plus mal. P
a écrit le 29/08/2014 à 17:18 :
L' économie n'est pas une science - alors des " cracks " oui mais ...
a écrit le 29/08/2014 à 16:19 :
Des cracks qui évoluent aux US terre du néo libéralisme ...
a écrit le 29/08/2014 à 15:39 :
7 crack de l'étatisme collectiviste, désigné par une organisation multi étatique à but collectiviste, tout cela, cela s'appelle du socialisme, et on sait maintenant (en fait depuis 1922 et l'oeuvre de Von Mises) que le socialisme a un problème avec l'économie, car il a un problème avec la réalité. Alors ça, des cracks de l'économie ? relisons plutôt Bastiat et l'action humaine de Von Mises, c'est bien suffisant pour tout comprendre de l'économie passée, actuelle et future.
Réponse de le 30/08/2014 à 11:26 :
C'est bien d'avoir lu un auteur du début XX°s. Vous passez au suivant ?
Réponse de le 30/08/2014 à 12:53 :
Comprendre l'économie en lisant Bastiat et le dinosaure Mises, de mieux en mieux.
Sinon, il l'explique comment le L.V Mises le fait que les remèdes qu'il préconise aient totalement détruit l'économie grecque? Surement le fait qu'ils n'aient pas assez libéralisé je suppose ;)
a écrit le 29/08/2014 à 15:03 :
Certes, ils sont dans la "ligne voulue". A quand une présentation des 7 économistes français hétérodoxes..??
Réponse de le 29/08/2014 à 15:49 :
tu penses à quelle hétérodoxie ?
le post-autisme vert évolutionniste ?
Réponse de le 29/08/2014 à 20:08 :
Effectivement, ne pas écouter Lordon est une preuve d'autisme voulue par la religion de l'argent. Ce gars ne peut d'ailleurs qu'être compris par ceux qui ont un minimum de connaissances et aisances en gestion. Ceux qui est rare, je reconnais. L'ouverture d'esprit et la religion ne vont pas ensembles, c'est bien connu.
Bonne crise à vous, néanmoins.
Réponse de le 30/08/2014 à 12:49 :
@Yvon

Lordon est très bon. On peut aussi citer J.Sapir.
a écrit le 29/08/2014 à 13:04 :
aucun pour sortir son pays de la poisse
comme quoi si les francais sont bon il sont a l'etranger
comme bon nombre de citoyen
vu les degats cause par les politiques arriver a 60ans et 30annees de vie politiques pour comprendre que se sont les entreprises qui sont createur d'emploi
celui ci n'a jamais passe par l'ecole primaire voir un pistonne
a écrit le 29/08/2014 à 12:54 :
Est ce pour cette raison que l'économie mondiale est en si piteux état, comme la nôtre d'ailleurs, en pire ??? Nous nous sommes aussi brillamment distingué au FMI grâce à DSK et Lagarde !!! FRENC TOUCH ?????
Réponse de le 29/08/2014 à 14:30 :
non. ç'est à cause de la "trickle up theory" des Nobel anglo-saxons.
a écrit le 29/08/2014 à 12:44 :
Une vrai brochette de Keynésiens !
a écrit le 29/08/2014 à 12:40 :
Je croyais que seulement la France était composée d'une caste qui dirige et des opérateurs qui obéissent servilement et des créatifs s'ils ont le malheur d'être dans le mauvais camp qui stagnent dans de mauvaises places et de mauvais salaires ce qui fait que les boîtes coulent ou régressent.
a écrit le 29/08/2014 à 12:33 :
Hollande n’était il pas prof dans une quelconque école ? Mais à part cela il n’a jamais bossé bans une boite, même en stage (dans une banque on ne fabrique rien ; Si on fait des billets avec des billets) …Et ses élèves pareils ! Et c’est eux nous gouvernent ! C’est un peut comme quelqu’un qui passe le code du permis de conduire VL sans passer la conduite et qui roule un poids en ville….Bonjour les dégâts.
a écrit le 29/08/2014 à 11:40 :
" Les camps de concentration annoncent nos sociétés ...Jacques Lacan 1963 " Ils y participent. ...
a écrit le 29/08/2014 à 11:37 :
Intéressant de noter que tous ces chercheurs de très haut niveau sont tous partis aux Etats-Unis, former les élites américaines et conseiller le gouvernement américain. Nul doute que leur savoir serait utile au redressement du pays !
Réponse de le 29/08/2014 à 12:58 :
Pas étonnant quand on connaît les conditions dans lesquelles les chercheurs français travaillent…
Réponse de le 29/08/2014 à 14:44 :
Vu la crise démarrée en 2007, surtout, qu'ils y restent...
a écrit le 29/08/2014 à 11:21 :
pourquoi quand ce sont les pays develloper qui sont endetter a 100% les interets baisse et quand ce sont les pays en voie de devellopement qui sont aux mains du F M I les interets grimpes....????
Réponse de le 29/08/2014 à 21:16 :
il n'est pas besoin d'etre un crack pour comprendre que l'orsque l'ont est dans le besoin ont fait tourner la rotative...!!!
a écrit le 29/08/2014 à 11:17 :
cracks ? classement du FMI ? encore plus drole - c est l institution qui regroure le plus de bras cassés au monde : il suffit de regarde leur track record pour le comprendre. Quid d un classement des economistes qui servent a qqch ? sera certainement pas le FMI qui le fera!
Accumulation d années d etudes, optimisation du CV et quoi de concret pour ces cracks ? ils ne sont qu un outil marketing pour credibiliser la politique d un parti, le departement recherche d une banque, les decisions delirantes d un FMI.....
on sait bien que les economistes sont tous des autistes incapables et ne savent que se faire mousser.
Qu ils essayent seulement de monter une boite et créer des jobs..
Au final, des super crack francais et personne pour guider le gov francais. D ailleurs on veut maintenant alléger les 35 heures.. (minimum syndical certe), mais si on fait le calcul: travailler plus d heures = moins de jobs disponible no ?...
bienvenue sur le Concordia
a écrit le 29/08/2014 à 11:14 :
"Il faudrait plutôt en rechercher les causes du côté des facteurs socio-culturels, notamment dans une certaine propension à confier la direction des grands groupes et des administrations publiques aux membres d'une caste évoluant en vase clos."
Rien à rajouter.
Réponse de le 29/08/2014 à 12:21 :
@Rick Hunter: En effet, NC!
C'est d'ailleurs le seul passage intéressant dans les résumés proposés.
Concernant cette caste qui évolue en vase clos, je ne vois vraiment pas comment endiguer le problème.
a écrit le 29/08/2014 à 11:02 :
Je ne suis pas d'accord sur sur" l'hexaustivité "de votre liste. Nous sommes tous des économistes de l'ombre.
a écrit le 29/08/2014 à 10:06 :
Vu les problèmes actuels de l'économie mondial, je ne sais pas s'il y a de quoi pavaner !
a écrit le 29/08/2014 à 10:04 :
Ils ne restent pas en France car ils n'y gagnent pas leur vie. Ils voyagent, font des conférences, rencontres des gens importants et influents, écrivent des livres, bref ils font un super business mondiale car nos politiciens français de bas étages qui ne comprennent rien à l'économie (cf notre dette et le budget de l'état), ni au social et encore moins à l'économie mondiale ne représente pas un public au niveau de ces tetes.
Nos politiciens "chassent le bulletins de vote". C'est Tout et c'est NUL. C'est à leur niveau.
Réponse de le 29/08/2014 à 13:21 :
c'est facile de cracher sur la france, alors on profite des études gratuites et on se casse !
Raison de plus pour PRIVATISER l'école française, pour arreter ce foutage de gole.
a écrit le 29/08/2014 à 9:24 :
Et la parité ? 7 femmes pour 25 lauréats, ce n'est pas normal. Dans le monde occidental moderne, une femme doit être promu quelques soient ses compétences afin de respecter la parité (cf la polémique sur la nomination des commissaires européens).
a écrit le 29/08/2014 à 9:06 :
7/25, je ne vois pas trop comment ça fait plus d'un tiers...
a écrit le 29/08/2014 à 9:05 :
La France brille grace a sa filiere d'economiste-ingenieurs (Ulm/Science,X) Mais ils ont pratiquement tous obtenus leur formation economique apres aux US ou UK
Réponse de le 29/08/2014 à 9:32 :
Des craks......dans le pays developpé le plus mal en point, ça laisse songeur malgré tout sur l'utilité de ces gens là.
a écrit le 29/08/2014 à 8:59 :
Bah non, les économistes regardent des chiffres, comme des banquiers, et essaient d'en tirer des modèles, des tendances, si possibles reproductibles comme ça on les prendra pour les messies.... mais quant à créer une entreprise, valoriser une idée et créer des emplois, se battre contre des concurrents, créer un climat d'épanouissement économique... quoi, je suis universitaire, moi monsieur, je ne fais pas ça, j'enseigne et je conseille grâce à mes modèles foireux. Il y a 16 ans, j'avais déjà écris dans un essai que la monnaie unique ne pourrait contre-balancer les disparités fiscales, d’où un besoin de mettre en place un programme de convergence fiscale européen et qu'il fallait mieux soutenir les nouvelles technologies (à l'époque c'était vraiment des nouvelles technos). En ce qui concerne la convergence, si monsieur Piketty s'en rend compte en 2014, il vaut mieux tard que jamais
a écrit le 29/08/2014 à 8:32 :
des formations universitaires, souvent normaliens, mais aucun n'est passé par le privé ? Aucune expérience industrielle, commerciale, entrepreneuriale, ouvrière,...?
Réponse de le 29/08/2014 à 9:13 :
le privé ? les usines ? c'est salissant , en plus c'est plein de pauvres :-)
a écrit le 29/08/2014 à 8:23 :
Je ne comprends pas je ne vois pas Hollande dans la liste!
a écrit le 28/08/2014 à 22:40 :
On nous bassine avec les économistes mais qu'ont -ils pondu depuis 30 ans ?:
- des modèles mathématiques faux lors de forts décalages de prix et dont les inspirateurs ont eu un prix nobel (oui , vous ne rêvez pas ...)
- une convergence d'états vers une monnaie unique sans convergence tout court au préalable
- un système ne prévoyant pas la sortie de la monnaie unique pour ses états membres
- un modèle keynésien dont personne ne sait où cela va nous mener

En clair , les très bons économistes ont raison dans 95% des cas et dans les 5% restants , ne leur en demandez pas trop , c'est la marge d'erreurs qui plombera vos économies.
a écrit le 28/08/2014 à 22:36 :
Ils brassent du vent
a écrit le 28/08/2014 à 20:52 :
le meilleur c'est Piketty ! mais il est trop jeune pour que l'on reconnaisse sa compétence et fait trop d'hombre .
Réponse de le 29/08/2014 à 7:17 :
oui il fait trop d'Hombre, comme votre français quoi...
a écrit le 28/08/2014 à 19:57 :
Ils ne valent pas beaucoup plus que les autres, vu la situation économique internationale...car tout cela reste des modèles mathématique et ils sont incapable de modéliser les craintes, l’incertitude, les émotions, les interdépendance économiques entre secteurs, entre pays spécialisés, entre les monnaies, Car ce sont sont bien ces facteurs qui peuvent mettre à plat un raisonnement, aussi brillant soit-il....
Réponse de le 28/08/2014 à 21:57 :
En tous cas ils seront toujours 100 fois meilleurs que Madelin.
Bravo à eux , je suis fier que de jeunes français soient reconnus à l'international même si quelques vieux grip-sous français estiment qu'ils se font pas parti du sérail ...
a écrit le 28/08/2014 à 19:26 :
Si nos meilleurs économistes s'expatrient que valent ceux qui restent !!
a écrit le 28/08/2014 à 18:54 :
des professeurs nimbus dans leur tour d'ivoire qui cachent leurs raisonnements fumeux derriere des tonnes de chiffres et des systemes d'equations diufferentielles....... c'est comme les fabricants de produits subprimes ( eux se cachent derriere la stochastique)! oui, sauf que quand on se confronte a la realite, ca amene a la catastrophe
a écrit le 28/08/2014 à 18:35 :
Des ayathollah de la pensée economique, comme les autres intégristes des religions ,çà c'est les intégristes de l'économie, a la fin il n'en restera rien.
a écrit le 28/08/2014 à 18:32 :
sept cracks ? ah oui, ils ont produit quoi de concret rien que du bla bla .Des vrais cracks: steve job, et d'autres comme Zuckerberg, ou l'inventeur de la machine à laver ou Edison ça c'est des gens qui ont amélioré la vie de leurs concitoyens,Pikety et les autres c'est des théoriciens pour une emmerde maximum c'est tout.
a écrit le 28/08/2014 à 18:05 :
Et l'autre modèle qui y pense?
Réponse de le 29/08/2014 à 15:25 :
le nouveau modèle de Dacia ? le modèle réduit ? le top modèle ?
a écrit le 28/08/2014 à 17:20 :
EH BIEN VOILA NOTRE FUTUR GOUVERNEMENT NOUS ALLONS DEVENIR NUMERO UN MONDIAL VIVRE LA FRANCE OUAIS PEUT ETRE??????????????????????????????????? MAIS BON MA FOI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! REVONS REVONS?????????????????????????????????????
a écrit le 28/08/2014 à 16:57 :
Normalien : études payés par les impots....puid prof a Harvard, MIT ou NYU ou LSE , cherchez l'erreur.
Réponse de le 28/08/2014 à 17:57 :
normalien de Cachan
a écrit le 28/08/2014 à 16:15 :
La blague ! C' est le système se regarde dans le miroir etc etc ...
a écrit le 28/08/2014 à 15:57 :
Visiblement les français ont un regard bien différent du reste du monde c'est bien pour cela qu'ils sortent de la masse! Même s'ils peuvent avoir raison, ils ont tord!
Réponse de le 28/08/2014 à 16:39 :
En fait, ils ont été choisi parce d'une part ils soutiennent le point de vue des dirigeants de la planète, et d'autre part les français n'ont pas la réputation sulfureuse des anglo-saxons qui ne sont plus crédibles. Cela n'a rien à voir avec une quelconque aptitude exceptionnelle. Ils sont dans le moule, point barre.
a écrit le 28/08/2014 à 15:48 :
On est des bons, 515000 chômeurs, en Angleterre 1 million d'emploi, c'est à voire... La relance par circulaire ou bien circulez, on prend les ronds-points à la Gaston, coupe au bol, espadrilles, 35h, ou bien l'activité crée l'activité...
On est pour le troc? Bumf economy est un modèle pour qui, les garçons sont des filles, c'est universel? Et le chômage, c'est un modèle ou bien la désindustrialisation, ou encore le bloc d'improductivité de l'Etat? On est bons dans la crise, on la rend permanente? Ah bon, mais alors pourquoi le chômage augmente? Pour les ministres, on dira au suivant? Pour les chômeurs c'est plus triste, vie bousillée!
a écrit le 28/08/2014 à 15:46 :
... au lieu d'être content de la diffusion et de l'influence de français dans un contexte aussi compétitif, certains trouvent que nous avons trop de théoriciens (réflexe anti-intello basique) d'autres les insultent sans rien savoir (ceux que je connais dans la liste - 4 - peuvent être qualifiés "de gauche").
Le problème français c'est davantage la mesquinerie et le n'importe quoi que ces sept brillants sujets!
Réponse de le 28/08/2014 à 16:21 :
on pourrait aussi se dire que ces 7 "brillants" sujets font partie du problème français :-)
a écrit le 28/08/2014 à 15:43 :
Un commentaire pour la rédaction de la Tribune. Merci de vérifier vos sources d'information car Hélène Rey est Professeur à la London Business School et non LSE.
Réponse de le 29/08/2014 à 9:01 :
Effectivement. Elle est diplomée (Phd) de la LSE. Une petite Auvergnate!!
a écrit le 28/08/2014 à 15:00 :
Voilà pourquoi nous allons si mal!
Sept pragmatiques entrepreneurs nous seraient plus utiles que sept théoriciens, mais on les a fait partir ailleurs.
Le sentiment de superiorité intellectuelle cherche toujours a créer une rente de superiorité et méprise le travail ainsi que l'esprit d'entreprise.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:06 :
100% en accord avec vous. Citer Piketty comme un crack (c'est de la drogue?) qui "façonne" la pensée économique du monde c'est bien se foutre de la gueule des lecteurs. Merci à la réd.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:26 :
@Théorie
"Sept cracks", comme les sept mercenaires. Les économistes, des valets au service des intérêts privés, du capital, de l'argent. Ils sont chez les anglo-saxons: Normal, c'est pour gagner plus et c'est ce qui correspond pour la plupart à leurs idées et idéaux.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:40 :
ta dernière phrase est théorique...
et les anglo-saxons ont raflé les "prix Nobel" d'éco. ils ont pourtant une image de pays d'entrepreneurs. mais bon. ils doivent être en train de réaliser que leur "trickle down theory", ça marche pas.
Réponse de le 28/08/2014 à 15:45 :
JB38, toi tu cherches a gagner moins et à couler le bateau, c'est ca?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :