Inondations dans le sud : un coût de 320 millions d'euros pour les assureurs

 |   |  204  mots
Un arrêté ministériel, nécessaire à l'activation du régime des catastrophes, doit être publié prochainement.
Un arrêté ministériel, nécessaire à l'activation du régime des catastrophes, doit être publié prochainement. (Crédits : DamDam Pamyu Pamyu/Youtube)
Les départements du Gard, de l'Aveyron et de l'Hérault avaient été particulièrement touchés par les intempéries, ce qui a entraîné la déclaration d'environ 70.000 sinistres. L'état de catastrophe naturelle a été reconnu pour 109 communes.

Orage, grêle, inondations. Les intempéries qui ont touché le sud de la France durant la seconde quinzaine de septembre vont coûter 320 millions d'euros aux assureurs, selon leur estimation publiée mercredi 8 octobre dans un communiqué de l'Association française de l'assurance (Afa), qui regroupe les deux principales fédérations du secteur.

Dans un communiqué séparé, la Caisse centrale de réassurance (CCR) a évalué à un montant compris entre 100 et 200 millions le coût des intempéries qui ont touché la région de Montpellier du 28 au 30 septembre. Cette évaluation correspond à la charge de sinistre des assureurs dans le cadre du régime des catastrophes naturelles.

Plus de 70.000 sinistres et 109 communes touchées

Les départements du Gard, de l'Aveyron et de l'Hérault avaient été particulièrement touchés, ce qui a entraîné la déclaration d'environ 70.000 sinistres, rappelle le communiqué.

Lors d'une communication mercredi 8 octobre en Conseil des ministres, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé que l'état de catastrophe naturelle était reconnu pour 109 communes du Gard et de l'Hérault, concernant les inondations des 29 et 30 septembre. Un arrêté ministériel, nécessaire à l'activation du régime des catastrophes, doit être publié prochainement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2014 à 9:45 :
les hommes avide de speculation contruissent n importe ou,? les responsables sont les maires qui ont donnez l autorisation de contruire pres des torrents rivieres et fleuves , donneravent vue l augmentation DE 2% DU CLIMAT ET DE LEAU DE LA MER .LES NORMES DOIVENT ETRE REUTIDIER? SINON LES ASSURANCES ET LES PAUVRES GENS NON PAS FINIE DE PAYER LES DEGATS DES EAUX???
a écrit le 09/10/2014 à 2:36 :
"Inondations dans le sud : un coût de 320 millions d'euros pour les assureurs"

C'est clairement mensonger sachant que la CCR (détenue par l'état) qui gère le FPRNM prendra à sa charge l'ardoise des assureurs pour les zones déclarées en catastrophe naturelle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :