Budget 2015 : la France prête à revoir sa copie sous la pression de Bruxelles

 |   |  198  mots
Dans un entretien avec les agences de presse, le ministre des Finances Michel Sapin a expliqué que le déficit public serait réduit en 2015 de 3,6 à 3,7 milliards d'euros de plus que prévu.
Dans un entretien avec les agences de presse, le ministre des Finances Michel Sapin a expliqué que le déficit public serait réduit en 2015 de 3,6 à 3,7 milliards d'euros de plus que prévu. (Crédits : reuters.com)
La France, dont la Commission européenne a critiqué le projet de budget 2015, a présenté lundi des "précisions" et des "mesures nouvelles" qui permettront de réduire le déficit public de 3,6 milliards d'euros de plus que prévu.

Après l'Italie en début de journée, c'est au tour de la France de revoir sa copie pour mieux coller aux exigences de Bruxelles. Paris a présenté lundi dans une lettre à la Commission européenne une modification de ses projets budgétaires pour l'an prochain, dans l'espoir d'échapper à un bras de fer avec ses partenaires européens.

Réduire le déficit structurel de 0,5 point de PIB

Dans un entretien avec les agences de presse, le ministre des Finances Michel Sapin a expliqué que le déficit public serait réduit en 2015 de 3,6 à 3,7 milliards d'euros de plus que prévu, grâce à l'actualisation de prévisions de dépenses et des mesures de recettes nouvelles.

Ceci permettra de réduire le déficit structurel, c'est-à-dire hors effet de la conjoncture, de plus de 0,5 point de PIB contre 0,2 prévu jusqu'à présent, a-t-il ajouté.

"La France présente là les précisions et les éléments qui nous permettent de rester dans les clous", a expliqué Michel Sapin.

La Commission européenne devrait s'exprimer mercredi sur le respect ou non par l'Hexagone des règles européennes dans son projet de budget pour 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2014 à 14:43 :
BIENTOT SUR VOS ECRANS """ LES CHARLOTS A BRUXELLES "

FIM FINANCE PAR TROIS EUROS DE PLUS SUR VOTRE REDEVANCE TELE
a écrit le 28/10/2014 à 10:55 :
Politiquement, Paris est sous les ordres de Berlin. Economiquement, Matignon se trouve sous les ordres de Bruxelles. Militairement, l'Elysée se retrouve sous les ordres de Washington. Le général de Gaulle doit se retourner dans sa tombe, résolumment.
Réponse de le 28/10/2014 à 11:06 :
Paris est engagé dans un projet commun, avec des règles, qu'on a participé à établir ! Bruxelles c'est aussi la France.
Réponse de le 28/10/2014 à 12:36 :
@Clem : ah oui ? Et vous faites quoi des 55% de Français qui ont dit non au Traité de Lisbonne ?

Non, Bruxelles, ce n'est pas la France, ni les Français, Bruxelles ce sont des technocrates au service d'intérêts privés !
Réponse de le 28/10/2014 à 16:57 :
Meme sans Bruxelles, les technocrates et les interets privés gouvernent la France, Bruxelles c'est rien du tout. Arrêtez de croire que tout vient de Bruxelles, quelle naiveté.
Réponse de le 28/10/2014 à 19:01 :
@ 16:57 : Tout ne vient pas de Bruxelles, certes ! Mais si on sort de l'UE et de l'Euro, nous serons déjà plus libres de nos choix qu'en y restant car les traités nous lient juridiquement. Ce sera déjà une étape et un message fort envoyé à ceux qui influencent dans l'ombre.
Réponse de le 28/10/2014 à 23:48 :
Si on sort de l'UE et de l'euro, on sera dans une situation encore pire, car c'est l'empire américain qui dirige le monde. Et si on s'oppose aux USA, on finira comme l'Irak, si c'est ça que vous voulez, faites le sans nous.
a écrit le 28/10/2014 à 9:49 :
Encore un exemple d'une coucherie, soit cette incapacité pour les politiques français à demeurer des hommes debout.. Car l'Union a été créée pour évoluer dans une division entretenue incapacitante sur tous les sujets et laisser de fait la main à ses vrais maitres... L'habituel diviser pour régner. UPR vient de demander le même jour aux parlementaires la destitution de François Hollande pour trahison de la constitution française et actionné une pétition en ligne contre le TAFTA sur UPR.fr. Les lignes bougent, activons l'UPR le seul catalyseur des opinions trompées. !
a écrit le 28/10/2014 à 9:09 :
Ce gouvernement travaille t il pour les français ou pour Bruxelles, ou... joue t il pour son propre compte? En tout les cas notre avenir est sur la phase descendante!
Réponse de le 28/10/2014 à 11:06 :
Bruxelles c'est aussi nous, hein
Réponse de le 28/10/2014 à 12:37 :
@Clem : certainement pas, Bruxelles, ce n'est pas les Français qui ont dit non à 55% au Traité de Lisbonne !
a écrit le 28/10/2014 à 8:44 :
Le but d'un élu, c'est d'être réélu.
La prochaîne campagne présidentielle proposera de supprimer les impôts de ceux qui auront voté pour le candidat élu : élection assurée, mais aprés ?
a écrit le 28/10/2014 à 8:39 :
L'incompetence se paye tôt ou tard.
Etre dirigé par des élus, c'est comme prendre l'avion en demandant de voter pour qui pilotera l'avion.
La démocratie n'a plus de sens lorsque la société attent un niveau de complexité qui dépasse les électeurs.
a écrit le 28/10/2014 à 8:06 :
Le gvt parle d'actualisation des prévisions, et PAS d'economies supplémentaires (contrairement a l'Italie). La reduction du deficit est explique par la lutte contre la fraude fiscale et meilleure prévision d'IS - donc c'est + impots. Holland n'a fait aucune concessions a Bruxelles. C'est juste du maquillage et du foutage de gueule!
a écrit le 28/10/2014 à 7:19 :
C est très bien tout ça , mais. ?.
a écrit le 28/10/2014 à 6:15 :
Le bon François… Dagobert

C’est le bon François Dagobert qui a pris le chemin du changement à l’envers
Il devait ré enchanter le rêve et assurer à la jeunesse un avenir sur terre ; il la réveille avec un véritable cauchemar et veut la conduire après des années de labeur sans retraite tout droit en enfer si elle se laisse faire…
Il a trahi ses promesses et piégé ses partenaires
Il a réussi à mettre l’économie par terre
et le peuple dans une grande colère
C’est le bon François Dagobert

qui n’est plus modeste, ni de gauche et encore moins socialiste
Il apprécie les privilèges de la fonction
et « assume » une politique de droite au service des capitalistes

Il promettait une société juste et solidaire
Il pénalise et taxe les revenus modestes et précaires
au profit des patrons et actionnaires
Certains le croyaient homme de paix
il s’avère néocolonialiste et véritable va-t-en guerre
Il a crié victoire très vite au Mali
et pensait tirer profit de cette affaire
Sur la Syrie voulant suivre les conseils de son Ministre des affaires étrangement étrangères
ils ont tout raté, terni leur image et surtout celle de la France
Il a tout foutu par terre.
C’est le bon François Dagobert qui a pris le chemin du changement à l’envers...
NB Il promettait de réorienter l'Europe et se soumet a sa commission corrompue au monde des affaires...
Réponse de le 28/10/2014 à 8:06 :
Joli pamphlet! Et combien vrai !
Réponse de le 28/10/2014 à 9:50 :
supprimons les regimes spéciaux ....vivier des élus PS
Réponse de le 28/10/2014 à 11:30 :
@@ELU PS:les régimes spéciaux sont équilibrés ,eux,pas comme le privé qui demande toujours plus!
Réponse de le 28/10/2014 à 12:42 :
Les régimes spéciaux sont équilibrés ???? la bonne blague du PSeux. L'Etat (nous) verse chaque année 37 milliards d'euros pour équilibrer les régimes spéciaux et le régime des fonctionnaires (Voir rapport cour des comptes). 37 Milliards qu'on emprunte sur les marchés ou en rackettant les salariés du privé...
a écrit le 28/10/2014 à 6:06 :
trouver l'argent sera facile:dans de nombreux pays la possession des véhicules automobiles est taxée chaque année ainsi qu'une autre fois a l'achat voir la Finlande.de plus on peut taxer avec un loyer négatif les proprétaires de logement déja payés plus favorisés que ceux qui payent encore un loyer ou un pret.les français,ces nouveaux enfants gatés, doivent ouvrir les yeux et voir ce qui se passe dans les autres pays européens.pareil avec les abonnements internet dont les prix sont ridiculement bas comparés a ceux pratiqués dans les pays anglo saxons par exemple
Réponse de le 28/10/2014 à 7:38 :
Marre de la folie taxatrice
Réponse de le 28/10/2014 à 8:04 :
On devrait aussi taxer les élus PS
Réponse de le 28/10/2014 à 9:23 :
Il y a un gisement inépuisable rue de Solférino
a écrit le 28/10/2014 à 5:21 :
On veux des BAISSES DE DEPENSES. Baisses de 10% des elus dans toutes les mairies, departments et regions. Baisses de fonctionnaires dans des secteurs non regaliens.Limitation des pensions de reversion. Non-attribution du minimun viellesse aux gens qui n'ont jamais cotisé en France (genre on ramene la vielle du bled, ca fait 900euros dans la poche). imposer un jour de carence pour les fonctionnaires.Pas d'alloc apres le 5eme enfants (Les familles nombreuses dans les HLM, vous croyez qu'ils sont heureux les gamins?).
Réponse de le 28/10/2014 à 6:13 :
Supprimer les petites mairies par l'intercommunalité, appliquer le cumul des mandats et baisser les retraites des élus (non cumul des retraites également) Vous verrez avec cela ils resteront davantage chez eux
a écrit le 28/10/2014 à 2:36 :
Qui ici y croit encore? Qui pense ici que le projet de nos dirigeants (officiels comme officieux) est réellement depuis 30 ans de faire que la France s'en sorte et continue de se développer? Qui croit encore qu'ils ne nous emmènent pas volontairement, et indubitablement dans le mur? Vous pensez vraiment qu'ils auraient mené cette politique si leur volonté était que la France s'en sorte?
Réponse de le 28/10/2014 à 8:07 :
Ce qu'ils veulent, c'est profiter le plus possible du système, amasser et sécuriser des capitaux, vivre aux frais du contribuable. Et après eux le déluge !
Réponse de le 28/10/2014 à 8:21 :
Leur seul but est que leurs salaire élevé et leurs avantages ne diminuent pas malgré la crise ! Alors on assure en multipliant les impôts et taxes...
a écrit le 28/10/2014 à 0:44 :
tous les jours je crois entendre radio Vichy en écoutant radio BFM , le matin sur France Inter en écoutant les memes jérémiades envers Poutine et Assad , et les memes louanges envers les pro européens ukrainiens , etc..!
a écrit le 28/10/2014 à 0:31 :
Pourquoi les journalistes et gouvernants ne disent ils pas que la réalité est que l'Europe pilote déjà les pays. C'est la raison pour laquelle tous ces fantoches de députés, sénateurs et autres fonctionnaires inutiles pourraient être diminués en nombre de façon drastique
Réponse de le 28/10/2014 à 5:05 :
@ 'europe, Est ce une mauvaise chose? Franchement, j'en ai marre des reformettes de nos Gouvenements, Il est temps de faire des reformes des baisse de depenses. Nos politiques cherchent lecourt terme, c'est a dire augmentation des impots et leurs re-election.
a écrit le 27/10/2014 à 23:48 :
SAPIN toujours et encore aussi mauvais....il faut le virer, incompétent à l'emploi il confirme aussi aux finances.
a écrit le 27/10/2014 à 23:11 :
A l’approche de Noël, notre Sapin nous invite à faire le cadeau « Respect des traités de l’UE ». On a les boules d’être soumis à ce racket organisé avec la bénédiction de Hollande !
Un président a réagi avec l’étoffe de De Gaulle comme l’explique François Asselineau sur le site de l’UPR, il s’agit de Olafur Grimsson en refusant par deux fois de promulguer une loi qui prévoyait l’indemnisation, par les Islandais, de la Grande-Bretagne et des Pays-Bas dont les épargnants avaient été lésés par la faillite de la banque en ligne Icesave en 2008. Reykjavik a de plus interrompu ses négociations d'adhésion avec l'UE le 12 septembre 2013. Belle lucidité !
Faisons de même et retrouvons notre liberté de décision en sortant de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50 du TUE comme le propose l’UPR.
Réponse de le 28/10/2014 à 2:19 :
L'UPR est probablement l'un des rares partis politiques a avoir une analyse assez fidèle sur la véritable nature de l'union européenne.

Je ne doute pas qu'ils fassent parler d'eux a l'avenir vu la conjoncture actuelle.
a écrit le 27/10/2014 à 22:38 :
Et voilà, cela a été dit: ces 3,6 milliards seront surtout de nouveaux impôts, comme la taxe sur les sociétés dont une partie ne sera plus déductible, ce qui équivaut à une hausse! Il ne faut vraiment plus travailler en France!
Et aussi une augmentation conséquente de la taxe de séjour, afin de chasser ces vacanciers, notamment étrangers qui ont l'impudence de vouloir dépenser leur argent en France et faire vivre ainsi commerçants, hôteliers etc...
La chute du pays s'accélère....
Réponse de le 27/10/2014 à 22:48 :
Et Sapin qui garantit à Bruxelles qu'il maintiendrait la baisse d'impôt pour les entreprises, alors que dans le même temps il les augmente par la non déductibilité! C'est un chef-d'œuvre de mensonge et de tartufferie...
C'est effarant de voir des gens comme cela gouverner le pays. Pauvre France, promise à un effondrement certain, tandis que ces politiques ne font pas le moindre effort de solidarité et continuent de vivre richement sur le dos des français.
Réponse de le 28/10/2014 à 11:33 :
pourquoi la taxe sur les sociétés serait elle déductible?les citoyens déduisent ils la TVA de leurs revenus imposables?non!pas de passe-droit pour le monde entrepreneurial
a écrit le 27/10/2014 à 22:24 :
Volte-face d'un populiste, agrémenté d'une démagogie révoltante d'un président qui se croît au-dessus des engagements fermes pris par son pays, au nom d'une souveraineté supposé qui n'existe pas légalement. S'il y a constance avec ce président, c'est qu'il ne tient aucun cap, aucun objectif, mais il tient encore bon pour alimenter ses petits calculs électoralistes, clientélistes pour s'accrocher toujours au pouvoir. Honte aux français que ce spectacle présidentielle perdure. (le sacrifice budgétaire sera fiscal, aucune coupe dans les dépenses est prévue!)
a écrit le 27/10/2014 à 22:22 :
Le gouvernement navigue à vue... Hier on ne touche à rien, aujourd'hui on refait les calculs... Quelle image et quel serieux ! C'est pathétique
Réponse de le 28/10/2014 à 1:03 :
le lendemain , on annonce le contraire de ce qui a été annoncé le jour précédent : on se croirait dans une cour de récréation , mais ce n'est pas drole , ce n'est plus un jeu , c'est vraiment cela à quoi sert l'ENA !
Réponse de le 28/10/2014 à 1:26 :
je n'arrive pas à faire éditer mon commentaire : on se croirait dans une cour de récréation , mais cela date depuis l'avènement Flamby , peut-etre , un jour on annonce ceci , le lendemain on annonce l'inverse : mais pourquoi n'est-ce pas annoncé sous la couverture de l'anonymat : il y aurait moins de problème !
a écrit le 27/10/2014 à 21:41 :
Ce ne sont pas de vraies économies,mais des subterfuges digne de maitre enfumeur.
Ce quiquennat est catastrophique, Hollande a mis la France en mode pause , croyant que ca le ferait réelir.
Aucune réforme de structure n a été engagée, tout est repoussé,mis sous le tapis .
Des qu il faut un peu de courage politique ils tapent au mieux sur ceux qui ne voteront jamais pour eux et qu ils meprisent .
Que veulent ils faire de ce pays ? un Cuba européen ?
Réponse de le 27/10/2014 à 22:02 :
C'est quoi une réforme de structure ? Permettre à des entreprise de virer plus facilement du personnel et reporter la masse de boulot sur ceux qui reste afin de pouvoir verser plus de dividendes aux actionnaires ?

"faire plus avec moins". OK mais ou cela va t-il nous mener au final ?

Rendre ses futur clients insolvables en les mettant au chômage n'est pas forcement la meilleur idée qui soit...surtout lorsque le but du jeux et de faire encore plus de bénéfices d'une année sur l'autre.

droite ou gauche, là n'est pas le problème.
a écrit le 27/10/2014 à 20:39 :
visiblement, l'URSS ne s'est jamais désintégrée, elle s'est juste déplacée à bruxelles....
Réponse de le 27/10/2014 à 21:35 :
Quel rapport ??
Réponse de le 27/10/2014 à 22:09 :
On appel ça l'UE-RSS.

Un système qui a fait ses preuves, une agrégation d'états complétement divergents au point du vue économique, culturel, social, démographique, linguistique, structurel, et qui partagent tous la même monnaie.

Quelle bonne idée !
Réponse de le 27/10/2014 à 22:57 :
En France me semblerait plus juste.
a écrit le 27/10/2014 à 20:28 :
Le déficit dépend de la croissance qui n'est pas maitrisable. Nul ne sait ce que sera le déficit 2015
Réponse de le 27/10/2014 à 22:16 :
Non. Le deficit ne depend pas que de la croissance. La balance commerciale importations/exportations est également a considerer. On peut tout a fait reduire le deficit sans croissance.
Réponse de le 27/10/2014 à 23:56 :
le déficit dépend surtout des recettes et des dépenses
force est de constater que ni l'un ni l'autre ne sont maitrisés et encore moins la croissance : résultat déficit annuel de plus de 35 % (parler de 4 % du pib induit en erreur ou plutôt minimise l'importance du déficit) et une dette de l'état autour de 1 523 milliards d'euro fin aout 2014
A ce rythme le seul déficit de l'état sera de 1 595 milliards fin 2015 une bombe à retardement si les taux repartent à la hausse
a écrit le 27/10/2014 à 20:27 :
Economiser sur des previsions de depense n'est pas reduire ses depenses, il faut deja reduire les depenses inutiles de nos gouvernants et de la fonction publique en retirant leurs avantages
Réponse de le 27/10/2014 à 21:30 :
Mais arrêtez de taper sur la FP responsable selon vous de tous les maux !! c'est une obsession récurant chez la droite revancharde !
a écrit le 27/10/2014 à 20:24 :
L'Italie plie devant Bruxelles avec 4,5 milliards d'économie en plus ; la France ne cède rien et se contente de donner des précisions... et 3,5 milliards de réajustement dans les économies !!
Nos politiciens sont ridicules dans leur hypocrisie... mais ca, on le savait déjà ...
a écrit le 27/10/2014 à 20:02 :
Si les institutions actuelles ne nous permettent pas de sortir de ces traités européens délétères alors il faudra renverser la table. Depuis le début de cette construction loufoque, nous sommes passés des bulles à la dèche. Sept ans déjà que l'Organisation néo-libérale de Bruxelles nous administre sa potion inneficiente, inique. Pour quel résultat, des nations qui se tirent la bourre fiscalement et socialement mais, toutes arrimées à une monnaie unique qui ne convient pas. Les doux reveurs de la mondialisation heureuse ne sont pas soumis à la compétition des systèmes sociaux. Alors que même la Chine devient trop chere par rapport à la Roumanie.
a écrit le 27/10/2014 à 19:58 :
pas vers le futur , mais vers le passé il y a 80 ans , mais à l'inverse , grace à la médecine , on va maintenir tous les parias en vie afin de les contraindre à rendre gorge , jusqu'au dernier sou , afin de sauver le déficit français du à leur age , leur maladie , et j'en passe !
Réponse de le 27/10/2014 à 20:59 :
non, au contraire , en les maintenant en vie le plus longtemps possible , cela permet à l'Etat de prélever des taxes sur ce qu'ils perçoivent , et ne l'oublions pas , ils sont cotés en bourse : demander confirmation à radio BFM !
Réponse de le 27/10/2014 à 21:23 :
radio Vichy ment , radio BFM est content : cela résonne bien !
Réponse de le 27/10/2014 à 21:55 :
oui , en effet , il peut y avoir un lien phonétique entre "content" , et "allemand" , mais bof !
Réponse de le 27/10/2014 à 22:11 :
non , pas vraiment , les anciens qui ont des biens doivent etre euthanasiés , et les autres au contraire protégés , et maitenus en vie grace au progrès de la médecine , pouir le bien de l'
Réponse de le 27/10/2014 à 22:15 :
lire " maintenus " , et "pour" le bien de l'Etat !
Réponse de le 27/10/2014 à 23:49 :
lire "maintenus" et non "maitenus" , et"pour" , et non "pouir" !
a écrit le 27/10/2014 à 19:41 :
Après l'Italie : confirmation que l'Europe est AUSSI à la botte des "marchés". Qu’attendons-nous pour les virer..?? Si ça plait à la sphère anglo-saxonne, cela ne devrait PAS nous concerner.
Réponse de le 27/10/2014 à 21:20 :
Quand on emprunte, on devient dépendant des prêteurs. Si l'UE était à la botte des marchés, elle inciterait au contraire les pays à emprunter. Si l'UE demande aux pays de réduire leur recours à l'emprunt, c'est pour rendre çes pays moins dépendant des marchés.
a écrit le 27/10/2014 à 19:38 :
faut arrêter d'aider les régions et qu'elles prennent leurs responsabilités et vivent leurs vie sans déficit !
a écrit le 27/10/2014 à 19:22 :
Le terme " recettes nouvelles" laisse bien entendre que ces socialistes continuent l'écrasement sous les impôts! Malgré les promesses présidentielles, et malgré le bon sens qui fait s'apercevoir qu'aujourd'hui les Français sont ruinés, les entreprises ferment ou délocalisent, l'expatriation, même des jeunes diplômés, connait des sommets.
L'avenir s'annonce sombre....
Réponse de le 27/10/2014 à 19:30 :
Merci pour la précision. J'hésitais entre optimisme benêt ou plus d'impôts... Je crains que vous n'ayez raison.
a écrit le 27/10/2014 à 19:21 :
Heureusement que l'Union européenne veille aux budgets sinon c'est chaque fois des dérapages dans les pays du Sud etc
Réponse de le 27/10/2014 à 20:27 :
Et pour quelle raison cela se produit-il?
Tout simplement parce que la baisse des recettes fiscales est plus importante que la baisse des dépenses publiques.
L'UE est responsable de cet état de fait. La Commission oblige les Etats à appliquer des politiques économiques qui ont pour effet de déprimer l'activité.
L'austérité n'a jamais fonctionné nulle part pour redresser un pays.
a écrit le 27/10/2014 à 19:16 :
J'ai bien lu "recettes nouvelles"!?
a écrit le 27/10/2014 à 19:14 :
Quelle humilatation pour Sapin et quel discredit pour la France! J'attends du parti socialiste qu'ils se revoltent et qu'ils votent une motion de censure contre ce gouvernement.
a écrit le 27/10/2014 à 19:13 :
Promesses Grécesques.
a écrit le 27/10/2014 à 18:47 :
Pas terrible du tout et sans interet.
a écrit le 27/10/2014 à 18:44 :
on se plie aux lois de marchés, de banksters, de voyous! ils vont nous mettre sur la PAILLE !!! continuons à nous laisser faire !
a écrit le 27/10/2014 à 18:40 :
Il y a 2 jours, le Président avait précisé 21 milliards et pas un de plus. La France n'ira pas au-delà !
La parole présidentielle est valable 2 jours, pas un plus !
Réponse de le 27/10/2014 à 19:58 :
Vous n avez jamais negocie?
Réponse de le 27/10/2014 à 20:56 :
Hollande a joué les durs sans en avoir la carrure...résultat il revoit sa copie car il n'était pas crédible...comme d'habitude vous me direz!
a écrit le 27/10/2014 à 18:40 :
Chaque année la France, puisqu'on peut encore aujourd'hui l'appeler comme ça avant sa dissolution en une euro région si nous laissons faire, la France donc est un contributeur net à l'Union, contributeur qui perd 7 milliards d'euros annuels pour remplumer un puits sans fond qui s'appelle l'Europe. La France comme les autres pays d'ailleurs embarqués dans cette sordide aventure emprunte aux marchés pas sourcilleux pour un sou puisqu'on a suggéré aux états de monter des budgets en déficit... grâce une martingale qui permettait de rembourser des intérêts colossaux aux ... marchés et par là même, d'engraisser en amont Goldman SACHS ! Aujourd'hui par une largesse supérieure -sic-, on retourne à la France des "subventions" qui sont en fait son propre argent tout en en lui demandant de dire merci! On ajoute qu'il serait bon de coller au déficit maxi de 3 % en achevant de ...démanteler ses coûteux services publics, hôpitaux, administrations datant de Napoléon pour faire des économies qui paraitront bien sûr au demeurant fort agréables aux marchés.. La France est donc ridiculement tombée dans un état de suivisme qui relève de l'aberration, emmenée là contre la volonté des peuples par des hommes politiques soumis à une Europe atlantiste indécente qui ne dit pas son nom..
Réponse de le 27/10/2014 à 19:20 :
Avec ou sans l'Union européenne il est important d'avoir des déficits qui ne dépassent pas 3% sinon on entre dans la gabegie. Le calcul de la contribution n'est pas complet car il faut tenir compte des retombées plus importantes pour la France comme la possibilité grâce à l'Europe d'emprunter à taux bas, de bénéficier de l'attrait écon de l'Europe, de l'apport des pays européens, des programmes communs etc. Bref le bilan global est positif pour le France et le fonctionnement de l'Union européenne peu coûteux même s'il peut mieux faire. Quant aux banques certes c'est à revoir mais les banques ce sont aussi les bénéfices des particuliers, entreprises au travers des fonds, sicav etc. L'Etat nous emprunte au travers des sicav et assurance vies en obligations donc vous recevez d'un côté ce que vous payez de l'autre. Là ausi le bilan ne va pas qu'aux banques comme vous l'affirmez avec une orientation Upr séparatiste marquée qui ne va pas dans l'intérêt général mais de celui d'un parti qui ne vaut guère mieux que le FN pro-Poutine qui refonde l'Urss à nos portes en envahissant ses voisins.
Réponse de le 27/10/2014 à 19:47 :
@UPR + 10 0000 !
Réponse de le 27/10/2014 à 20:16 :
imbécilité !.!. Savez vous comment est né ce fameux 3% ? allez donc à la pêche aux infos. Vous comprendrez combien nos dirigeants sont des cyniques incompétents.
Ces 3% n'ont aucun fondement économique. Juste le choix d'un club de glands énarques et jouisseurs qui font passer le résultat de l'onanisme pour une solution trouvée après une analyse sérieuse.
La monnaie unique plutôt que la monnaie commune, même combat: la crainte, la croyance, la supputation que l'Allemagne n'adhère pas.
Bref des individus "brillants", dont nous pouvons goûter, tous les jours depuis quarante ans, la potion miracle.
Réponse de le 27/10/2014 à 20:17 :
@UPR comme FN
Excellente diversion, une juste analyse de la courbe de chômage corrélant les bienfaits de l'Union et de l'Europe, de 2007 à nos jours, pendant la période de crise, on voit très clairement l’accroissement inexorable du taux de chômage entre ZE17 et HZE10. En mars 2013, ZE17 est à un taux de chômage de 12,1 % alors que HZE10 est à un taux de chômage de 8,6 %, soit un différentiel de 3,5 points, ce qui est considérable ! On voit que le taux de chômage entre 2011 et mars 2013 pour HZE10 diminue de 9 % à 8,6 % alors que celui de ZE17 augmente de 10,7 % à 12,1 %. Vous théorisez autour de l'assurance vie qui serait un réservoir, oui cela a été mais même cela est cassé, je vous renvoie à la déclaration récente et que vous devriez entendre car c'est un must, la responsable de la division Goldman Sachs assurances vie qui suggère d e s'en ...défaire comme elle vient de se défaire de la sienne ! Enfin plus irrésistible encore dans votre bouche, l'attractivité de l'Europe, vous devriez entendre le taux de chômage des pays de l'est -de la Pologne pour exemple- qui se résorbe par les destructions d'emplois au sud et par le seul principe des vases communiquant et de l'attractivité! des emplois créés donc grâce subventions européennes .. Cela vous aurait permis de comprendre la réalité de cette Union là qui ruine le sud mais superpose sa carte d'influence économique à celle politique de l'Otan à la seule fin de contraindre la géopolitique russe et pour servir qui, cher Môssieur, je vous le demande?
a écrit le 27/10/2014 à 18:36 :
la France prête à revoir sa copie .... a t'on le choix ? Je ne crois pas !
a écrit le 27/10/2014 à 18:16 :
Eh, oui, c'est Bruxelles qui dicte les règles ! Qu'on se le dise !

Après ça, les commentateurs ici présents et autres veaux (comme aimait à les nommer De Gaulle) vont encore aller voter pour des pantins aux prochaines élections ! Finalement, on n'a que ce que l'on mérite ! Et ne venez pas vous plaindre de ce qu'il va arriver, on vous aura prévenus !
Réponse de le 27/10/2014 à 19:23 :
De Gaulle a créé les fondements de l'Europe dont les communautés du charbon etc. Sans lui l'Europe n'aurait pas pu voir le jour.
Réponse de le 27/10/2014 à 20:23 :
De Gaulle n'a rien à voir avec la création de la CECA ni avec les traités de Rome d'ailleurs donc évitez la désinformation.
a écrit le 27/10/2014 à 18:13 :
Vous en voulez toujours de l'union et de l'euro!!!!! Formidable on ne décide de plus rien ......
Réponse de le 27/10/2014 à 18:28 :
C'est parce qu'on est incapable de décider par nous même de nous réformer que d'autres le font. Et si ce n'est pas l'UE, ca sera sous la pression des marchés financiers, et ca sera nettement moins cool. On ne peut pas reprocher à l'UE notre propre gabegie, nos fonctionnaires surnuméraires, nos échelons administratifs, etc. C'est à dire que tout ce qui débloque chez nous, c'est principalement ce qui est hors périmètre direct de l'UE, ca en dit long sur nous, et quand on vous lit on comprend qu'on n'en sortira que malgré nous.
Réponse de le 27/10/2014 à 18:54 :
Merci Justement... un peu de bon sens ça fait du bien
a écrit le 27/10/2014 à 18:10 :
Qui va être ponctionné encore une fois ? ........ Vous et moi sans doute... Vivement 2017 on s'en souviendra
Réponse de le 27/10/2014 à 18:40 :
2017 ! trop tard !
Réponse de le 27/10/2014 à 18:45 :
oui, car en 2017 on sera des miséreux ! + 1
a écrit le 27/10/2014 à 18:00 :
Ils comptent sur les taux d’intérêt bas alors que la FED va peut être cesser le QE ! Nous serons en première ligne et les taux remonteront puisque la dette française ne sera plus aussi "intéressante". C'est un suicide programmé que nous offre les socialistes !
Que va t'il se passer lorsque les taux à 10 ans seront de 3 % voir davantage?!
Accrochez vos ceinture pour 2015, la chute sera vertigineuse à cause des ces incapables ...
Réponse de le 28/10/2014 à 14:55 :
Il n'y a aucune chance que les taux us remontent avec la dette du pays et le bilan de la fed,ça serait l'explosion.Prévoyons plutot une nouvelle monaie internationale ou des taux négatifs en cas de résilience
a écrit le 27/10/2014 à 17:58 :
c'est la grand poillade du budget, voilà pas 8 jours ils claironnaient que rien n'était négociable, et puis après un froncement de sourcil de la Commission, tout le monde se couche. Bien imprudent d'avoir fanfaronné comme cela.
a écrit le 27/10/2014 à 17:55 :
c'est quand la baisse de la masse salariale de la fonction publique ???
Réponse de le 27/10/2014 à 18:18 :
Base électorale du PS = fonction publique.
Ils n'y toucheront jamais. L'inventivité fiscale chez les socialistes est à son summum !
Réponse de le 27/10/2014 à 19:45 :
Un fonctionnaire sur deux n'est pas remplacé. Ce qui permet de les critiquer encore plus pour leur retard... Mais vu la crise actuelle, là, je peux vous prédire qu'un paquet d'entreprise seront "nationalisées" histoire d'éviter qu'elles coulent. Et pas seulement les banques. L'ennui, c'est qu'après renflouement par les contribuables, elles seront revendues pour ... rien. Comme d'hab.
Réponse de le 28/10/2014 à 17:20 :
nationaliser ? impossible car aucun français n'est pret à payer plus d'impot, donc arretez de rêver.
a écrit le 27/10/2014 à 17:47 :
Encore un peu d'eau supplémentaire au moulin du FN. Ceci dit, 3/4 milliards de plus c'est peanuts... même s'il va falloir les payer....
a écrit le 27/10/2014 à 17:38 :
donc toujours pas d'idees d'economie OU VA T IL ENCORE PIQUER DES IMPOTS EN DISaNT C'EST LA FAUTE à bruxelles . pourtant EXEMPLE recent le prive est ponctionne surla caf mais on laisse aux fonctionnaires sur le bulletin d salaire un +3 % POUR DEUX ENFANTS ET + 8 POUR TROIS §§§N NE TOUCHE PAS 0 LEUR PRIVILEGES RETRAITE ET pour montrer l'exemple on peut à effet immediatn la reserve parlementaire
a écrit le 27/10/2014 à 17:31 :
à quand la réduction d'élus et de fonctionnaires ?
Réponse de le 27/10/2014 à 17:40 :
Quoi? Diminuer le nombre de copains bien payés par le contribuable ? N'y pensez même pas!
a écrit le 27/10/2014 à 17:23 :
Vive la technocratie européenne, moins démocratique mais par conséquent moins démagogique et irresponsable que les soi-disant "dirigeants" français qui ne dirigent rien d'autre que leur propre carrière, grassement payée par la collectivité. Les limites du suffrages universelles sont atteintes. C'est ainsi. Faut-il s'en réjouir ou le regretter... Probablement les deux.
a écrit le 27/10/2014 à 17:21 :
Merci à la commission européenne de vouloir nous mener dans la bonne direction des réformes structurelles
a écrit le 27/10/2014 à 17:19 :
Oui, on vous avait présenté des mesures mais on n'avait pas évalué leur résultats probables. Comme vous n'étiez pas contents, on a réévalué les résultats et oh divine surprise, c'est exactement ce que vous demandiez. ...mais bon , on est pas sûr d'avoir à réévaluer tout ça dans quelques mois, peut être en sens inverse, peut être pas ...
a écrit le 27/10/2014 à 17:18 :
"des mesures de recettes nouvelles" : ce sont des impôts donc ?
Réponse de le 27/10/2014 à 17:38 :
Sans doute! Vous voyez autre chose ?
Réponse de le 27/10/2014 à 17:41 :
pour payer les élus fraudeurs et les fonctionnaires !!!!!!!!!!!!!!!! Sauf qu'on pas tondre un œuf !
a écrit le 27/10/2014 à 17:17 :
"Des recettes nouvelles"! Cela fait peur.... Qui va payer ces nouvelles taxes? A votre avis?
Comme les socialistes ne savent que augmenter les impôts !
a écrit le 27/10/2014 à 17:14 :
Quand on veut faire des économies, on les trouve !
Même si Hollande avait juré : 21 milliards, pas un de plus !
a écrit le 27/10/2014 à 17:12 :
pitoyable

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :