Fiscalité des dividendes : la hache de guerre est déterrée entre le patronat et le gouvernement

 |  | 686 mots
Lecture 4 min.
L'Assemblée nationale a voté un amendement du groupe socialistes qui prévoit de soumettre les dividendes versés par les sociétés anonymes (SA) et les sociétés par actions simplifiées (SAS) au paiement de cotisations sociales.
L'Assemblée nationale a voté un amendement du groupe socialistes qui prévoit de soumettre les dividendes versés par les sociétés anonymes (SA) et les sociétés par actions simplifiées (SAS) au paiement de cotisations sociales. (Crédits : reuters.com)
L'Assemblée nationale a voté un amendement du groupe socialiste qui prévoit de soumettre les dividendes versés par les sociétés anonymes (SA) et les sociétés par actions simplifiées (SAS) au paiement de cotisations sociales. Le patronat est furieux.

La lune de miel entre le gouvernement et les entreprises semble avoir fait long feu. Voté mardi, un amendement du groupe PS passé inaperçu dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2015 prévoit de soumettre les dividendes versés par les sociétés anonymes (SA) et les sociétés par actions simplifiées (SAS) au paiement de cotisations sociales. Le texte sera bientôt en discussion au Sénat.

Le patronat est furieux

En attendant, le patronat s'organise. La CGPME a appelé mercredi les sénateurs à revenir sur cet amendement. "Sur la méthode, c'est un scandale car il n'y a eu aucune concertation ", estime Geoffroy Roux de Bézieux, le vice-président délégué du Medef en charge de la fiscalité.

Les entrepreneurs de CroissancePlus dénoncent vivement cette nouvelle ponction fiscale, qui vise à soumettre les dividendes de millions d'entrepreneurs aux charges sociales. Cette réforme est injuste car désormais, les dividendes des PME vont être plus fiscalisés que ceux des multinationales. Cette injustice se rajoute à l'incompréhension des responsables politiques sur la rémunération des entrepreneurs. Très souvent, ces derniers ne se paient qu'à la fin de l'année,  en fonction des résultats de leur entreprise, par le biais de dividendes. En taxant davantage les dividendes que les salaires, les députés viennent de leur enlever un outil de souplesse et d'efficacité ", explique l'association. On attend la réaction des entrepreneurs à l'initiative du mouvement Pigeons qui, en 2011, s'étaient mobilisés contre l'augmentation de la fiscalité de leurs rémunérations, bénéfices et dividendes. Dans un entretien accordé à La Tribune le 1er octobre, Jean-David Chamboredon, l'un des fondateurs de ce mouvement avait déclaré veiller au grain.

Egalité et équité

Quelle était la motivation des députés socialistes ? Dénoncer les abus. Décryptage. Avec cet amendement, les élus socialistes ont souhaité rétablir une équité et une égalité de traitement entre les différents régimes. Le texte vise donc à aligner les dirigeants majoritaires de SA et SAS sur les règles existant déjà pour les travailleurs indépendants non agricoles et agricoles. Aligner ? Depuis 2009, un dispositif considérant une fraction des dividendes versés par une société soumise à l'impôt sur les sociétés (IS) a été introduit pour les professions libérales réglementées puis étendu aux non-salariés non agricoles depuis 2013, ce qui a permis à certains professionnels de transformer leur structure en SA ou en SAS afin de ne plus relever du régime des non-salariés mais de celui des salariés. Avec cette manœuvre, les dividendes restaient ainsi non soumis aux cotisations sociales.

Pour certains travailleurs indépendants, la logique fut donc de s'accorder une assez faible rémunération d'activité - soumise à 33% de cotisations sociales -et des dividendes... conséquents soumis au seul prélèvement social sur les revenus du capital, au taux de 15,5%.

Le gouvernement sur la même longueur d'ondes que les députés socialistes

L'exécutif a-t-il soutenu cet amendement ? Le contraire serait étonnant. Le 9 octobre, Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie n'avait-il pas déclaré lors du 69ème Congrès des experts comptable organisé à Lyon.

" Si je compare la France à l'Allemagne en disant 'quel a été notre problème ?' : c'est une préférence continue pour une augmentation des salaires et des dividendes là où les Allemands ont une préférence continue pour l'emploi et l'investissement. C'est la vérité des chiffres", citant l'exception des entreprises familiales, nombreuses en région lyonnaise, qui "peuvent dans la durée ne pas se servir de dividendes (...) et ont fait ce choix un peu à l'allemande".

Selon l'étude de référence Henderson publiée le 19 août dernier, les dividendes des sociétés françaises ont augmenté de 30% au second trimestre 2014. Une progression qui a fait bondir une grande majorité des élus de la majorité.

Les déclarations d'amour de Manuel Valls aux entreprises lors de l'université d'été du Medef semblent bien loin..

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2017 à 22:01 :
bien contents et on les taxes pas assez
a écrit le 03/12/2014 à 13:58 :
en SASU il faut payé 77% de charges sur les salaires net pour 1500€ net il faut donner 1155€ en plus.
a écrit le 03/12/2014 à 13:53 :
il ne faut pas oublier que en SASU on paye 77% de charges sur salaire pour 1500 euros de salaire net il faut payé en plus 1155 euros de charges salariale et patronale.
a écrit le 20/11/2014 à 9:45 :
Tiens tiens... Les lobbys rentrent en action pour les SAS et les SA!... Alors que pour les SARL, c'est le cas depuis l'année dernière!.. Je suis patron d'une petite SARL. J'ai plein d'amis qui sont passés de SARL à SAS ou SA pour contourner ça. Je leur avais dit d'arrêter de perdre du temps et d'enrichir les avocats pour ce genre de décision basée sur les textes de lois du moment. Malheureusement, c'est emblématique de la France. Les règles changent sans arrêt, chacun essaie de contourner et perd son temps au lieu de se concentrer sur la recherche de clients. Les lobbys sont là pour préserver les acquis des "gros" aux détriments de ceux qui ne savent pas s'organiser. C'est fatiguant. Je vous assure, on s'épuise. Un patron de petite boite se paie avec les dividendes car il ne sait pas combien il pourra se payer en début d'année. C'est aussi simple que ça. J'en profite pour pousser mon petit coup de gueule... Arrêtons le gaspillage des aides aux entreprises qui vont toujours aux mêmes (grâce aux lobbys encore). Avec ces économies, baissons les charges salariales et patronales de TOUTES les sociétés équitablement. Pour les impôts, une mesure très simple et très égalitaires seraient de taxer le chiffre d'affaire à 5¨% par exemple et pas les bénéfices. Les bénéfices sont manipulables à outrance par les grosses boites sans aucun problème. On peut les "remonter" aux luxembourg avec des droits de licenses bidons. Tout ça pour dire que, pour relancer l'emploi en france, il faut mettre toutes les sociéteés sur un pied d'égalité, supprimer les aides publiques et faire sans les lobbys. Par contre, le politicien qui fera cela ne sera jamais réélu, en tout cas pas tout de suite. Désolé pour ce message à rallonge et merci d'avoir eu la patience de le lire jusqu'au bout :)
Réponse de le 12/12/2014 à 16:54 :
Je partage votre point de vue sur la perte de temps avec la recherche du plus avantageux car en effet, le temps utilisé à cela est ponctionné sur la recherche de nouveaux clients ou la fidélisation de ceux existants. Je trouve que c'est un piège car la réglementation change sans arrêt et demande beaucoup de temps et d'énergie afin de la comprendre et d'apprendre à l'utiliser. Il faut également prendre en considération qu'il faut un temps d'adaptation à chaque changement. Il est souvent préférable de rester à s
a écrit le 10/11/2014 à 18:21 :
Feraient mieux de taxer les megaprofits du CAC et des soc etrangeres qui facturent en France avec des filiales au Luxembourg ou en Irlande quand ce n'est pas off shore
a écrit le 31/10/2014 à 14:03 :
Les dividendes sont déjà taxé par l'impôt sur le revenu cependant les socialistes souhaitent les confisqués pour leur profit personnel... Il n'y a pas à tortiller, la France s'enfonce véritablement dans une dictature "éclairée".
a écrit le 31/10/2014 à 9:36 :
Pourquoi ne pas aussi taxer de la même façon l'interessement et la participation ? Pourtant cela relève du même principe.

En gros si une SA a un bénéfice avant impots de 100 € , Elle peut distribuer après impots : 66, si on a à payer ces 33 % on peut verser à l'actionnaire : 66 / 1,33= 50, si j'ai bien compris nous avons encore 15 % de CSG... il reste 50 / 1,15 = 43,5 et si on est dans la tranche marginale d'impots de 30 % il restera 43,5 x 0,7 = 30 € soit un prélèvement global toutes charges et impots compris de 70 % .... Bravo c'est aussi bien que les fameux 75 % pour le million .

Continuons dans cette direction nous n'aurons croit-ils que des salariés .... non des chomeurs , des fonctionnaire et des politiques que l'on ne pourra plus payer!!!
Quel député peux me racheter mon entreprise et me prendre comme salarié ?

Notre gouvernement a atteint le point de non retour et nous allons attendre encore 2,5 ans .... mais il n'y a pas de relève dans l'autre camp non plus.
Comment fédérer les énergie de ce beau pays là est la question.

Au passage qu'est-ce que l'on appelle les bénéfice réinvestis ?
Réponse de le 31/10/2014 à 11:35 :
Pourquoi cumuler les impots d’une entreprise avec ceux de l’actionnaire ? Ce sont 2 entités différentes. Chacun doit payer sa part d’impots. Bien heureux ceux qui sont dans la tranche d’impots à 30%. Mon réve ! Pourtant je ne suis pas vraiment à plaindre
ET ne confondons pas les impots théoriques et ce qu’on paie réellement. Beaucoup d’entreprises ont un taux d’imposition bien plus faibles. Certes pas toutes, surtout les petites qui n’ont pas les moyens d’optimiser leur impot
Pour le particulier aisé, il y a aussi des multiples niches fiscales pour faire diminuer son impot.
Des avantages que le petit contribuable ne peut pas utiliser. Quand on a besoin de tout son revenu pour vivre, il est difficile d’investir pour obtenir un crédit d’impots.
a écrit le 30/10/2014 à 19:06 :
Il serait beaucoup plus intelligent de taxer différemment à l'IS, les bénéfices réinvestis dans l'entreprise de ceux distribués en dividendes, par exemple le double, cela favoriserait l'investissement et augmenterait la valeur des entreprises donc en définitive les actions.
a écrit le 30/10/2014 à 17:32 :
"les dividendes des sociétés françaises ont augmenté de 30% au second trimestre 2014".
Elle est où la crise?
Réponse de le 30/10/2014 à 20:55 :
dans ton...heu rien :)
Réponse de le 31/10/2014 à 14:06 :
La crise concerne des entreprises mal gérées par des petits patrons opportunistes n'ayant aucune vision de long terme. Celles qui distribuent des dividendes font du profit et savent remercier leurs investisseurs.
a écrit le 30/10/2014 à 15:42 :
Prenons un exemple simple :

Mon entreprise dégage un bénéfice imposable de 300 000 euros. Nous sommes 2 associés, et embauchons une 50ne de personnes. Nous ne prenons pas de rémunération au mois le mois, afin de laisser l'argent dans la trésorerie... et nous nous rémunérons en fin d'année, en fonction des résultats de la société.
Vu selon cet angle... ça à l'air plutôt sympa. Allez, faisons quelques petits focus.
Nous travaillons près de 70heures par semaine... avec une 10ne de jours de vacances par an. Je suis propriétaire d'un petit appartement en banlieue. Appartement très sympa pour un jeune couple, mais beaucoup trop petit pour accueillir une famille. (En passant, un beau crédit sur 25 ans qui me coute plus de 150 000 euros d'intéret, non exonéré de mes impôts, j'ai acheté 6 mois trop tard... passons, ce n'est pas le sujet).
Je suis marié, j'ai un enfant en bas age... je n'ai pas de place en creche... passons ce n'est pas le sujet...
Sur cette fin d'année, vous allez vous dire, chouette, il va prendre 300ke / 2, soit 150 000 euros dans la poche... c'est plutot une belle opération. Effectivement, ca semble beau, en fait il y a les impots qui passent avant... "mes" 150 000 euros se transforment ainsi en 103.000 euros après la case IS... Plutot chouette non ? Pas tout a fait, je me verse un salaire... ou des dividendes, c'est a peut près similaire maintenant, il me reste 67 000 euros (charge patronale)... Chouette non ? Pas tout à fait, les 67ke correspondent à mon brut, j'arrive donc à 52 000 euros en net... chouette me direz vous ? Pas tout à fait, c'est 52ke net, doivent passer par la case impôt sur le revenu... Allez, il me reste à la louche 40 000 euros net net....
Bien entendu, mon calcul ne tient absolument pas compte, de la TVA, de la CVAE, des impôts locaux, de la taxe d'habitation, ni d'assurance chômage, etc... (tout ca, pour mon compte ou pour le compte de la société)


Bref, créer plus de 50 emploi, bosser comme un malade en mettant sa vie perso et familiale de coté, générer plus de 300 000 euros de bénéfice, tout ça pour avoir quoi ? Récupérer quelque chose comme 2000/2500 euros de pouvoir d'achat...

C'est un choix de vie vous allez le dire... et c'est très bien d'avoir un pouvoir d'achat aussi conséquent.... oui, mais au cout de quels sacrifices ? A qui "sert" cette politique ? Qui créé de la valeur en France ? Ce sont nous, les petites sociétés ! Au final, le shéma reste similaire, les riches s'enrichissent, les pauvres résistent, et la france dite moyenne... celle qui trime au boulot, qui cherche à faire les choses bien... et qui a l'étrange sensation de se faire plumer un peu plus tous les jours.

Je dis ainsi merci à tous ces politiciens, qui gagnent des sommes pharaoniques à penser à la place des autres, sans avoir jamais vu la lumière d'une rame de métro pour aller bosser. Merci à eux de cumuler des mandats fictifs (oui, je dis bien fictif puisque personne ne peut faire convenablement 2 boulots). Je leur dis également Merci pour tous les avantages qu'ils cumulent.... Bref... c'est avec un peu plus d'amertume que je finis mon sandwich et que je retourne bosser. Ca ne fera que 9h que je suis levé, il me reste "que" 5h de boulot pour pouvoir payer mes équipes...
a écrit le 30/10/2014 à 14:18 :
" Je t'aime, moi non plus.. "
Il y a peu un certain VALLS prétendait aimer l'entreprise devant un Pierre GATTAZ aux yeux de biche...
Mais voilà ...
La FRANCE navigue à vue et les BRANQUIGNOLS qui nous gouvernent changent de cap chaque semaine...
L'Etat souvent actionnaire se taxera-t-il lui-même ?
A suivre JUSTE POUR RIRE et confirmer que la fin approche.
a écrit le 30/10/2014 à 13:33 :
Perso, si je comprends le fond et le principe d'équité, le texte me paraît totalement contre productif. Gérant majoritaire, je fais partie de ceux qui ont dû digérer, au début de l'année dernière, la mesure "réservée" aux SARL & EURL détenues à plus de 50 % par son dirigeant (appliquée antérieurement aux SELARL). Chacun s'est alors posé la question : pourquoi alors le Président d'une SASU n'était pas concerné ? Simplement parce qu'il ne relevait pas du RSI mais du régime général : un peu curieux non ?

Le fond : certes, pas mal de petits malins troquaient 100 % de leur salaire (soumis) contre 100 % dividendes (non soumis) jusqu'en 2009. La droite a ouvert la boîte de pandore, en commençant par les libéraux, la gauche continue le désastre.

Je n'arrive pas à comprendre que la mesure ne prévoit pas du bons sens (pour tous : Libéraux, SARL, SA & SAS) en instaurant une franchise de cotisations sur les dividendes par multiples d'appointements. Exemple : vous gagnez 100 € d'appointements, vos dividendes exonérés de cotisations sont de X fois 100 € ...

Chacun sait en effet qu'il "suffit" d'incorporer une quote-part de ses réserves au capital ou augmenter son compte-courant pour booster la franchise ... Chacun sait qu'en diluant son capital, le dirigeant n'étant plus considéré comme majoritaire, il échappera auxdites cotisations sociales ...

Résultat, une mesure contre productive qui risque de devoir à nouveau se creuser les méninges pour y échapper. Et, qui plus est, est assassine tant elle fait perdre confiance en la classe politique dans son intégralité en faisant basculer certains vers des extrêmes (qu'ils soient politiques ou à chercher des astuces pas franchement légales parfois : trafic de TVA, maquillage de comptes, travail souterrain etc.)

Lamentable et navrant ...
a écrit le 30/10/2014 à 13:10 :
Nous n'avons pas entendu le MEDEF réagir lorsque cette mesure a été appliquée aux SARL .... Donc cette mesure est juste un rééquilibre.
a écrit le 30/10/2014 à 12:50 :
BONNE MESURE. POUR QUE L ARGENT AILLENT AUX SALARIERS QUI TRAVAILLENT? ET AUX INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS? ARRETONS DE LA SPECULATION SUR LE DOS DE LA CLASSE OUVRIERE???
a écrit le 30/10/2014 à 12:12 :
a quand un sondage pour supprimer les fonctionnaires
a écrit le 30/10/2014 à 11:48 :
Pour les sarl ca n'a pas gêné le medef
Vraiment lamentable
a écrit le 30/10/2014 à 10:54 :
Quelque soit la (non) pertinence de ces décisions, dues aux députés et non au gouvernement, une chose est sûre: ces allez et retour minent la confiance, encore et encore, allant à l'encontre de ce qui est dit "restaurer la confiance". Elles sont délétères pour le salut de notre pays.
a écrit le 30/10/2014 à 10:26 :
C'est pas grave en fait le CICE servira non pas à embaucher, mais à payer la nouvelle ponction fiscale de 60% de charges sociales sur les dividendes.
Réponse de le 30/10/2014 à 10:40 :
Je les taxe, tu les taxes, il les taxe, vous les taxez, nous les taxons, il les taxent. la seule conjugaison que connaissent les socialistes. c est normal la grande majorité des taxes servent a financer la fonction publique et les prestations sociales dérées par les syndicats et les fonctionnaires qui sont majoritairement votent socialistes. Continuez et le front national finira a 55%.
a écrit le 30/10/2014 à 9:47 :
rien de surprenant dans cette décision: les crypto trotskistes sont au pouvoir. Leur marche continue: d'abord saigner les investisseurs capitalistes au profit des bureaucrates fonctionnaires puis progressivement donner tout le pouvoir économique à l'Etat ogre. Le collectivisme avant la liberté individuelle sous couvert de justice égalitariste!
a écrit le 30/10/2014 à 9:15 :
encore une mesure qui va faire fuir les investisseurs.Ce gouvernement est encore plus nul que je ne l'imaginais.
Réponse de le 30/10/2014 à 10:12 :
D'un autre côté les investisseurs, c'est pas comme s'ils se bousculaient au portillon.
a écrit le 30/10/2014 à 9:03 :
Un entrepreneur, c’est avant tout un homme qui décide, par amour de son travail, par amour de s’assumer, par amour de progresser, de créer son « bébé » pour le voir grandir, le chérir, progresser, évoluer.
Aujourd’hui ce bébé est capturé pour devenir le pupille de la nation, que l’on envoit comme de la chaire à canon en guerre.
L’entrepreneur, c’est celui qui prend des risques, pour cela il a des outils :
- De prises de positions
- De prises de risques
- Et de prises de décisions
Ces nouvelles dispositions detruisent l’équation des outils de l’entrepreneur et l’identité de ce qui définit un entrepreneur ; pourquoi prendre des risques pour l’espoir de revenus qui définitivement n’existeront plus, pour un bébé qui ne grandira plus.
La politique economique de la France a décidé à la place de l’entrepreneur ne lui laissant plus le choix d’une dernière prise de décision : clôture de la société et immigration.
a écrit le 30/10/2014 à 9:01 :
Pouvez vous me fournir des cabinets spécialisé dans la fiscalité étrangère. Etant donné que mon activité n'a rien à voir avec la France (client etranger). Je n'ai plus aucune raison de rester en France. Une petite destination au soleil me plairait bien.
a écrit le 30/10/2014 à 8:56 :
Le deal de l'etat Francais vis a vis des investisseurs qui risquent leur capital pour creer une actvite c'est:
* Par miracle vous reusisez a gagner de l'argent et l'Etat vous dit sur 100 euro de bene j'en prends 70 eur (a la louche) IS+IRPP+Prevelements sociaux

*Ca ce passe mal, vous avez une paume et dans ce cas 100% des pertes c'est pour vous et uniquement pour vous

Ca donne envie de prendre des risques c'est certain!
a écrit le 30/10/2014 à 8:26 :
Le limogeage du patron de Sanofi est lié à l hyper fiscalité de la France. Résultat perte de 19 milliars de capitalisation boursière
a écrit le 30/10/2014 à 8:17 :
Si une banque vous prête de l'argent, vous admettez très bien qu'elle se rémunère avec les intérêts. C'est normal. Si vous prêtez de l'argent à une entreprise, il est normal que vous soyez rémunéré de la même façon: ce sont les dividendes. C'est aussi le prix de la prise de risque.
Si, après impots, taxes, cela ne vous rapporte plus rien, alors vous ne prêterez plus, et les entreprises, sans capitaux, disparaîtront.
La banque, c'est vous !
Réponse de le 30/10/2014 à 8:58 :
Merci, j'essayais de trouver une comparaison pour expliquer ce fonctionnement à mon entourage qui malheureusement ne comprennent pas tous les rouages. La comparaison avec une banque est tres bonne. Merci
Réponse de le 30/10/2014 à 9:47 :
Si la banque vous dit qu'elle décidera, et elle seule, chaque année le taux d'intérêt qu'elle s'octroie, je pense qu'il n'y a plus personne qui serait d'accord et qui trouverait ça normal.
a écrit le 30/10/2014 à 8:10 :
Ils deviennent dangereux pour la France
Droite ou (et) gauche nous devons faire en sorte qu'ils ne nuisent plus au pays
Avant cette loi (qui j'espère sera rejetée )les investisseurs quittaient le pays ca ne sera qu'un accélérateur
a écrit le 30/10/2014 à 8:08 :
pretexte l'alignement mais l pouvait se faire sans nouvel impot .pourquoi aussi n'a t on pas fait l'alignement des allocations familiales des fonctionnaires qui via le bulletin de saaire touchent 3 % pour deux enfants et 8 pour trois ,alignement des retraites aussi
a écrit le 30/10/2014 à 8:01 :
Cette mesure hors norme comparée aux autres pays sort du cerveau de gauchistes ignorants sectaires et surtout haineux. Ils veulent la peau des "exploiteurs". Une chose est certaine: ça va créer du chômage et une baisse de recettes fiscales. Mes trois enfants sont en Suisse et au Canada. Deux de leurs copains sont partis au Canada et un autre en Suisse où il a créé son entreprise. Je suis d'une famille immigrée arrivée en France en 1930. Aujourd'hui je suis le seul qui reste et je pars l'année prochaine. J'étais chef d'entreprise. Ce pays est malade et je ne vois pas comment il pourra guérir. Presque tout le monde veux partir, surtout les jeunes.
Réponse de le 30/10/2014 à 9:26 :
Bon voyage, penser à ne pas revenir en cas d'échec, merci de demander à renoncer à la nationalité.
Réponse de le 30/10/2014 à 10:08 :
Normale, vous ne devez pas savoir ce qu'est un chef d'entreprise pour dire de pareilles bêtises ... Ce pays est économiquement mort.
J'ai deux enfants. L'un est déjà parti (25 ans), l'autre partira pour le Canada l'an prochain.Et pourtant, ils aiment leur pays, mais trop c'est trop.
Réponse de le 30/10/2014 à 21:56 :
Le Canada ? hahahahahaha pourquoi pas le pole nord aussi ?
a écrit le 30/10/2014 à 7:59 :
Une seule solution : geler toute distribution pendant deux ou trois ans et attendre en réduisant ses achats taxes à la TVA à 20%.
Réponse de le 30/10/2014 à 8:11 :
En plus en laissant le cas dans la société c'est autant d'économise sut l'ISF
a écrit le 30/10/2014 à 7:31 :
C'est une mesure logique, bien dans la norme socialiste de destruction des entreprises indépendantes au profit de l'étatisation de l'ensemble du pays. Suite évidente de tout ce qui a été décidé depuis 2 ans, malgré les dénégations épisodiques de ces dirigeants gouvernementaux.
Réponse de le 30/10/2014 à 8:03 :
dès lors que l'entreprise distribue des dividendes et donc ne consacre pas ses bénéfices a son développement ou son désendettement il n'y a rien de choquant de voir ces sommes soumises aux impôts et cotisations sociales
Par ailleurs si elle ne distribue pas elle permet à la valeur de l'action d'augmenter, ce qui pour un actionnaire n'est pas inintéressant
La rétribution du risque est, a mon sens, la plus value réalisée sur la valeur nominale de l'action et non le dividende qui rémunère un placement d'épargne en action tout aussi risqué que l'épargne en obligation
Réponse de le 30/10/2014 à 8:18 :
N importe quoi , on parle d entreprise tres majoritairement non côtées.
LA SOLUTION / NE PAS LAISSER LES RESULTATS DANS L ENTREPRISE. En 7 ans via les différentes hausses de taxation j'ai perdu un maximum à laisser les resultats dans l entreprise plutot que de me verser regulierement les dividendes max.
Réponse de le 30/10/2014 à 8:21 :
Et si cela ne vous rapporte plus, il n'y a rien de choquant à ce que vous repreniez votre argent pour le placer ailleurs! Bonjour les faillites d'entreprises!
Le bon sens devrait toujours l'emporter sur l'idéologie qui a fait ses preuves dans la destruction.
Réponse de le 30/10/2014 à 9:05 :
Alors je propose que l'on étende cela. Les proprietaires qui ont investi dans un appartement (capital) doivent alors payer des charges social sur les loyers (dividende). ...
Réponse de le 30/10/2014 à 10:13 :
Excellente réponse (9:05)
a écrit le 30/10/2014 à 7:22 :
Les Français déjà ultra minoritaires dans les sociétés du cac 40 vont être encore moins nombreux, encore une raison de plus d'aller mettre ses talents à l étranger.
a écrit le 30/10/2014 à 7:19 :
dès lors que l'entreprise verse un dividende, cela signifie qu'elle n'a pas de difficulté financière et n'envisage pas d'utiliser tout son cash pour l'investissement. Elle distribue donc un revenu et mettre tous ces revenus au même niveau de cotisation sociale pour les dirigeants associés qui utilisent ce type de montage ne me semble pas injuste, certains dirigeants n'hésitant pas à jouer avec les textes pour diminuer leur impôt ou cotisations sociales.
Par ailleurs il serait judicieux de reprendre les crédits ou réductions d’impôts et toutes réductions de cotisations sociales à hauteur du montant des distributions, l'état n'a pas à financer indirectement les distributions faites aux associés
a écrit le 30/10/2014 à 6:31 :
on a pas entendu a CGPME et le MEDEF lorsque les dividendes ont été assujettis aux charges sociales pour les SELARL puis pour les SARL on voit bien que ces organisations ne se mobilisent que pour les grandes entreprises. Quant à la taxation des dividendes c'est une ponction de plus de ces socialistes qui veulent tuer l'entrepreneurariat au profit du salariat pour tous mais la droite avait fait de même. Rappelons que les dividendes sont la rétribution de l'actionnaire et non d'une rémunération et donc les taxer au même niveau est injuste surtout lorsqu'il s'agit de PME TPE.
a écrit le 30/10/2014 à 6:17 :
En effet, c'est une très bonne mesure car les ânes qui font tourner la meule pourront enfin comprendre que cela ne sert a rien de travailler.
Exemple: resultat de la société: 100 -Impot societe-charges sur dividende-Impot sur le revenu tranche30 -tva= 22
Et oui les anes, vous travaillez pour 22 sur 100 produit. allez reprenez la meule et tournez
Bonne journée à tous
Réponse de le 30/10/2014 à 8:02 :
Et après on paye la TVAa 20%sur nos dépenses. Ça suffit. Basta
Réponse de le 30/10/2014 à 17:48 :
@Basta et FFI
Tout le monde paie la TVA, et les moins riches ne sont pas les moins nombreux.
La TVA est l'impôt les plus injuste qui soit.
a écrit le 30/10/2014 à 5:53 :
Pour qu'une entreprise investisse, elle doit avoir des capitaux. Les investisseurs ont le choix d'investir dans des entreprises anglaises, francaises, allemandes etc.. Si on taxe les dividendes francais, les investisseurs vendront pour acheter quelques choses de plus rentable.
Aurevoir les capitaux etrangers. Good morning, Uk company.
a écrit le 30/10/2014 à 1:25 :
Ils veulent l'égalité les socialistes ? Que les fonctionnaires aient une retraite comme les salariés du privé !!! que les fonctionnaires aient des RTT comme le salariés du privé !!! Que les fonctionnaires ne touchent plus de super-primes pour leurs enfants chaque mois !!! HONTE AUX SOCIALISTES! FOSSOYEURS DE LA FRANCE. (et honte aux 51% qui ont voté socialistes)
a écrit le 30/10/2014 à 0:20 :
Peut-être que les caisses de retraite des salariés ne vont plus financer celles des indépendants!?

La France le pays ou les salariés payent les retraites des patrons!
Réponse de le 30/10/2014 à 2:23 :
vous oubliez aussi le pays ou les patrons payent des cotisations chômage sans y avoir droit ?
Réponse de le 30/10/2014 à 6:39 :
parce que vous croyez que les indépendants ne payent pas leur retraite ? Et vous en tant que salarié je vous précise que votre employeur paye la moitié de votre protection sociale alors arrêtez de faire du gauchisme primaire et renseignez vous.
a écrit le 30/10/2014 à 0:00 :
Les dividendes soumis aux charges sociales : C'est déjà le cas depuis 3 ans pour tous les travailleurs non salariés, et notamment les gérants majoritaires de Sarl. A l'époque le Medef ne s'était pas mobilisé. Les millions de petits entrepreneurs ne sont pas sa clientèle.

Aujourd'hui on taxe les dividendes des patrons du cac40 et là ils ralent. Il fallait se bouger pour les petits. Maintenant c'est trop tard et la mesure est juste.
Réponse de le 30/10/2014 à 5:25 :
Les patrons du CAC 40 ne détenant pas plus de 50 % du capital de la société dans laquelle ils travaillent, ils ne seront pas concernés par cette mesure ... en revanche, seront notamment concernés les "petits entrepreneurs" qui ont décidé d'exercer leur activité en SAS plutôt qu'en SARL ... cette mesure n'est donc pas plus juste que celle qui a entraînée la taxation des dividendes pour les gérants majoritaires de SARL
Réponse de le 30/10/2014 à 9:10 :
De plus, les gérant de SARL ont changé en SAS pour éviter cela. Demander à un expert comptable. ils croulaient sur les demandes de transformation. C'est pour cela que les entrepreneurs n'ont pas trop ralé à l'époque. Ils avaient une autre option.
Réponse de le 30/10/2014 à 10:22 :
Et il ne faut pas oublier que le gérant majoritaire de SARL est considéré comme travailleur NON salarié... Normal qu'il paye des cotisations sociales... Ce n'était pas une grosse révolution, cela s'inscrivait dans le développement du RSI. Mais de là à soumettre les dividendes de dirigeants SALARIES payant par ailleurs des cotisations sociales sur leur salaire... On croit rêver.
Réponse de le 30/10/2014 à 11:04 :
C'est quoi un dividende pour un dirigeant salarié? Un complément de salaire? C'est ce que je pense. Donc Il n'y a aucune raison que ce dividende soit exonérée de cotisations sociales. Il est trop facile de se fixer un salaire au minimum pour vivre et compléter ce salaire par un dividende annuel. Pour moi, c'est une manière légale de frauder la sécurité sociale
a écrit le 29/10/2014 à 23:52 :
à FredLux un article plus loin :
Plus de 80 pays se sont engagés, ce mercredi à Berlin, à mettre en place un échange automatique d'informations financières d'ici 2017-2018. Une mesure qui écorne le secret bancaire et constitue un progrès notable contre l'évasion et la fraude fiscale.
Dont le Luxembourg peut-être ?
Réponse de le 30/10/2014 à 0:43 :
Mais oui Staline on est presque dans ta société modèle collectiviste, répressif et confiscatoire, les soviétiques disaient que la France est un pays communiste qui a réussie mais tombera comme l'URSS.
a écrit le 29/10/2014 à 23:38 :
Pourquoi ne pas imiter les les Etats Unis.
Tous les nationaux paient leurs impôts aux Etats Unis mêmes si ils vivent à l'étranger, avec possibilité de déduire ceux payés à l'étranger selon les accords fiscaux entre pays ?
a écrit le 29/10/2014 à 23:37 :
Je suis au Luxembourg et sérieusement j'ai honte de la France...ce gouvernement de guignols est d'une médiocrité qui va enfoncer de plus en plus la France dans la médiocratie, plus tu fais rien, plus tu gagnes. Grave...
a écrit le 29/10/2014 à 23:24 :
Le patronat est ingrat. Après un tout petit cadeau de 60 milliards, il vient pleurer parce que les dividendes vont moins rapporter. Les masques tombent. Il ne défend pas le travail, mais le capital.

Les salaires doivent servir à rémunérer le travail, pas les dividendes qui ne doivent servir qu’à rémunérer le capital.

Les petits patrons qui pleurnichent que leur dividende annuel va moins leur rapporter n’ont qu’à se verser un salaire à la place. Le dividende n’est pas là pour rémunérer leur travail. Ce n’est qu’un artifice comptable pour gagner plus et payer moins. Cela fait longtemps, par honnêteté avec mes convictions que j’ai choisi ce mode de rémunération. Le salaire pour mon travail, les dividendes pour mon capital immobilisé.
Réponse de le 30/10/2014 à 1:15 :
@TH-Gemini : Votre "cadeau" de 60 milliards n'est à ce jour que des mots (on attend toujours de savoir de quoi il s'agit en pratique), vous en parlez comme s'il était déjà en place et que les patrons se "gavaient". En outre, il ne s'agit pas d'argent qu'on donne aux entreprises, mais d'argent qu'on ne leur prendra pas. Savez vous seulement de quoi vous parlez ?
Réponse de le 30/10/2014 à 9:14 :
@TH gemini

suis d'accord avec vous........ il y a un jeu depuis trente ans, pour optimiser les charges sociales sur la rémunération de certain dirigeants...... salaire versus dividendes..... et ce jeu la est alimenté par les conseil juridiques de tout poil....... une règle serait simple.... rémunération salaire, dividende égal rémunération de l'actionnaire.......

mais ce n'est pas la règle....... ceci étant, l'amendement en question est une mauvaise réponse à un vrai problème.........
a écrit le 29/10/2014 à 23:11 :
Étonnant de lire un tel déchaînement alors que pour une fois, un amendement de bon sens est voté. Ceux qui se rémunèrent à coups de dividendes ont pourtant les mêmes droits sociaux que les salariés. Au nom de quelle étrange conception ceux-ci devraient-ils payer moins ?

Cela est hélas très représentatif de l’état d’esprit de « tout pour ma gueule » qui gangrène notre pays et favorise la guerre du tous contre tous au détriment de ce qui nous permettait de faire société.
Réponse de le 29/10/2014 à 23:19 :
le "bon sens" voudrait que les personnes réfléchissent un peu avant d'écrire n'importe quoi........
Réponse de le 30/10/2014 à 0:28 :
56% du PIB capté par la dépense public. Comment encore parler de bon sens. Trop, c'est trop
Réponse de le 30/10/2014 à 0:38 :
TH Gemini tu es ce que j'appelle un esprit sans flambeau. Tu représentes tout ce qui va mener la France au naufrage... Pas d'entrepreneurs pas de salariés. Pas de salariés, plus de chômage... Plus de chômage, plus de pleurnicheurs oisifs comme toi qui en une vie n'auront rien fait d'autre que de pleurnicher...
a écrit le 29/10/2014 à 23:10 :
Incroyable.....profession règlementée, acculé par les charges, j'ai opté pour une SASU il y a quelques années.......je n'ai pas de retraite garantie, une couverture sociale inférieure à un salarié au SMIC, mais sans les charges RSI, URSSAF et compagnie, je vis mieux car ayant peu de besoins; quand je gagne de l'argent (bénéfice net), des dividendes sont calculées par le comptable, et je suis donc payé une fois par an.....
Une profession règlementée ne peu pas exercée en France en étant installée à l'étranger (sinon je pense que nous serions déjà tous partis de France).
11 ans d'études pour en arriver à quoi?
Pensez vous qu'un salarié accepte de travailler 10 heures par jour 6 jours par semaine, parfois les weekend entiers, les nuits, et souvent sans vacances, pour une moyenne de 1150 euros nets par mois, sans prime, sans congés payés, et avec toutes les responsabilités d'une entreprise, même petite, sur le dos?????
Il faudrait que ces pimpins du gouvernement réfléchissent un peu dans leur sphère la haut, et prennent comme conseillers des artisans ou autres petites profession de la base et non des bras cassés de leur bulle ou de grandes entreprises.........
Pour info, les grandes entreprises ne représentent pas grand chose fasse au nombre de moyennes, petites et très petites entreprises........
Messieurs les ministres, arrêtez de penser pour nous s'il vous plait, vous n'avez aucune idée de la réalité.......
L'intelligence voudrait que vous, les ministres, arrêtiez de vouloir trouver toujours plus d'argent pour un état qui est en faillite, limite liquidation judiciaire........
Donner de l'oxygène aux entreprises, supprimer des taxes au lieu d'en créer, supprimer des charges au lieu de les augmenter........
Au lieu d'augmenter le SMIC, baisser les charges de 5% pour tous, là, vous créerez une véritable augmentation du pouvoir d'achat!
Il est ou le problème? vous devrez virer des fonctionnaires dans les ministères et autre? faites le............
Question:
L'état est actionnaire majoritaire de grandes entreprises comme EDF....A ce titre, l'état paiera t'il les taxes et charges sur les dividendes qu'il perçoit???????
a écrit le 29/10/2014 à 23:00 :
il faut faire comme les bonnets rouges, sortir dans la rue et faire peur à cette racaille collectiviste qui nous étrangle
Réponse de le 29/10/2014 à 23:16 :
Le problème en ce moment, c’est plutôt la racaille entrepreneuriale qui veut tout vampiriser pour son seul compte. Non contente de jeter des hordes de gueux à la rue par son avarice, elle n’en a toujours pas assez et cri au loup à chaque fois qu’il lui faut remettre un peu au pot commun ce qu’elle y a dérobé.

Qu’ils continuent. Mais les gueux de plus en plus nombreux que leur idéologie égoïste génèrent vont finir par ne plus les laisser tranquilles et la guerre civile sera déclarée. La guerre civile est déjà là, mais elle en reste encore à la violence sociétale d’une minorité sur le reste. Jusqu’à quand ?
Réponse de le 30/10/2014 à 1:10 :
@TH-Gemini: Vous êtes la caricature d'un communiste revanchard complètement perdu dans une idéologie d'une autre époque. En avez vous conscience ? Quand on créée une entreprise, c'est pour gagner de l'argent, pas pour faire du social. A vous entendre, la "racaille entrepreunariale" (pfff.... germinaaal sors de ce corps) est un "vampire". Vivement votre prochain message où vous nous direz que la solution est un monde où tout le monde est fonctionnaire ?
a écrit le 29/10/2014 à 22:58 :
Peut être que le Sénat qui a rebasculé à droite va se réveiller un grand coup? En tout cas le message est clair, il faut se rémunérer à minima tant que les cocos sont au pouvoir, plus que 2 ans avant qu'ils dégagent.
Réponse de le 30/10/2014 à 8:16 :
Vous oubliez que le Sénat ne sert à rien, même s'il vote contre , la loi passera puisqu'elle sera revotée et validée par l'AN....fort de ce constat, je ferme mon entreprise, avec tristesse, mais à quoi cela sert il de travailler pour se faire autant taxer.
a écrit le 29/10/2014 à 22:56 :
Déjà en me payant avec des dividendes j'ai 25% de mes revenus qui restent bloqués aux impots d'une année sur l'autre à cause de leur retenue à la source qui ignore la situation familiale. On est saigné à mort, pas ceux qui ont des holdings à l'étranger et qui y font remonter les bénéfices. Message bien compris, il faut sortir l'argent de ce pays au plus vite avant qu'ils nous l'interdisent totalement.
a écrit le 29/10/2014 à 22:51 :
vous avez cru les socialistes, bien fait pour votre gueule! fallait acheter des oeuvres d art
Réponse de le 29/10/2014 à 23:17 :
les socialistes auront tout détruit et celà depuis Mitterrand..........
La valeur du travail, la conscience professionnelle, les professions manuelles, les entreprises de la PME au travailleur indépendant en passant par les artisans et les commerçants, et les valeurs de la famille..........
On refait 1789 ?????? cela me tente bien là.....
a écrit le 29/10/2014 à 22:49 :
bientôt nous n'aurons plus que des salariés français travaillant pour des sociétés étrangères, ou des chômeurs en mal de travail.......il ne faudra pas s'étonner.......
Même l'Ex URSS a jeté l'éponge, et nos dirigeants remettent le couvert......
S'il n'est plus possible de gagner de l'argent en France, alors pourquoi rester en France....
Pour le commentaire de Jean Aimare, je propose de rétablir le goulag. L'état prélève pour payer son incapacité à gérer le pays, et pour payer ses erreurs et les chômeurs.....
Jean Aimare le couillon, ne se rend même pas compte qu"il paye un impôt sur les taxes, comme tout français "esclave du régime français".......
Au lieu de taper sur les entreprises, il vaudrait mieux moins les taxer pour leur permettre de retrouver une stabilité financière, puis d'embaucher.....
7.850.000 fonctionnaires à payer tous les mois, à au moins 2500 euros bruts, je vous laisse faire le calcul..........
Il y aurait beaucoup à dire..........
je propose une motion: on divise le nombre de taxes par 10, et le nombre de fonctionnaires travaillant pour le ministère des finances par 10 aussi.
J'affirme que les fonctionnaires qui appliquent bêtement et simplement les lois qui détruisent notre économie, nos entreprises et des dizaines de milliers de familles le font sciemment sans se poser des questions, pourvus qu'ils soient payés en fin de mois; ces personnes sont coupables envers le peuple français, comme toute personne qui est un outil de l'oppression envers un peuple.
Vaut il mieux que l'argent revienne à l'état qui le gaspille, ou que l'argent soit réinvesti dans l'économie directe et fasse ainsi travailler des gens??????
Réponse de le 29/10/2014 à 23:44 :
Se rappeler de ne jamais appeler à l'aide à l'aide :
la police, les pompiers, le samu, ...etc.....
a écrit le 29/10/2014 à 22:43 :
Effectivement à gauche, on a des œillères. Ce système ne peux plus tenir. On tue la valeure travail ! Pourtant saine à la base.
a écrit le 29/10/2014 à 22:40 :
La France n'est pas prête à remonter avec de nouvelles industries! Entrepreneurs, quittez la France si vous voulez réussir !
a écrit le 29/10/2014 à 22:40 :
La France est sous le régime du nettoyage à sec.
a écrit le 29/10/2014 à 22:37 :
Tiens, il y a moins de commentaires sur la progression des dividendes en France... Etonnant...
Réponse de le 29/10/2014 à 23:11 :
Ou est le problème? Ces neuneus de l'ENA ne comprennent pas que quand on monte une boite c'est parce qu'on rêve qu'elle cartonne et qu'on monte l'ascenseur social: ce n'est pas par altruisme, sinon on monterait une association caritative. Allez donc trouver du boulot dans les associations, vous verrez c'est merveilleux un pays sans entrepreneur, nous on va tout faire pour échapper à la faucille et au marteau.
Réponse de le 29/10/2014 à 23:24 :
Progression des dividendes en France........au lieu de critiquer sans argument, il faudrait peut être savoir: si en premier lieu l'information de la progression des dividendes est une vraie information
et en second lieu si l'information est vérifiée, se pencher sur le pourquoi??
Par ce que le frêre de M. Sarkozy à la tête du groupe Malakoff Médéric voir les chiffres des cotisations obligatoires baissées??
Par ce que les professions concernées sont étranglées par les taxes et les charges?
Croyez vous que tout le monde désire un poste salarié sur une chaine de PSA??
a écrit le 29/10/2014 à 22:16 :
Moi j'attend avec impatience un candidat à l'élection Présidentielle qui proposera d'intégrer dans le revenu imposable vraiment tous les revenus: salaires, honoraires, dividendes, mais aussi et surtout les revenus de transfert (aides sociales en tous genres, famille, logement, santé, chômage, etc.) pour que enfin on puisse savoir quel est le véritable revenu net après aides diverses et impôts de chacun. Je suis aussi pour la suppression de toutes les niches fiscales, l'intégration dans le revenu imposable de l'avantage en nature que constitue un logement social et de permettre la déductibilité des intérêts payés sur les emprunts immobiliers pour la résidence principale, de plafonner l'ensemble des aides reçues par un ménage de manière globale, etc.
Réponse de le 29/10/2014 à 22:37 :
Tout a fait d'accord, et je rajoute que si l'on paie une charge social, il faut pouvoir potentiellement en profiter. Exemple, les entrepreneurs n'ont pas droit au chomage mais cela dérange personne qu'ils cotisent pour cela.
a écrit le 29/10/2014 à 22:04 :
Être député, c'est de l'argent facilement gagné: il suffit de taxer les autres pour être sur de ne pas avoir à baisser son salaire...
C'est la Nomenklatura sovietique
a écrit le 29/10/2014 à 21:45 :
Le gouvernement avait mollement impulsé une politique pro business mais depuis 2 mois le naturel est revenu au galop entre le compte penibilité,la loi de cession et cet amendement incroyable qui va faire que le petit patron pourra etre taxé a plus de 60 % !!
Ils sont tout simplement en train de tuer le risque dans ce pays, les gens qui veulent monter un business vont a Londres,Berlin,Suisse,Belgique ou USA
Ce pays vire au communisme light!
Réponse de le 29/10/2014 à 21:58 :
Pourquoi communisme light? On est tout a fait dans le collectivisme.
Réponse de le 29/10/2014 à 22:32 :
c'est pas du communisme light c'est carrément de la dictature autocratique parlementaire où des nuls irresponsables pondent et votent des lois nulles, irréfléchies et irresponsables toujours spoliatrices et liberticides sans que qui que soit y puisse quoi que se soit,
sauf dans certains cas le conseil constitutionnel (qui devrait avoir mieux à faire que de jouer les maîtres d'ecole)
Réponse de le 29/10/2014 à 23:25 :
on a déjà vu ce que donnait le collectivisme avec l'URSS..........
A moins qu'il n'y ait des nostalgiques des camps de "rééducation"........
a écrit le 29/10/2014 à 21:34 :
Je ne comprend pas pourquoi tout le monde est scandalisé. Il s'agit de faire payer des charges sociales à la hauteur des salaires sur les dividendes des SA et SAS (donc ce ne sont pas des petites structurres). Ou est le scandale ?
Réponse de le 29/10/2014 à 22:40 :
Vous devriez vous renseigner. oui c'est des petites structures TPE et PME qui se sont transformé récemment de SARL justement pour éviter ces charges. Maitnenant, ce qui va arrivé c'est le transfert des sièges sociaux à l'étranger. Je vous rappelle aussi que avant de recevoir les dividentes il ya deja eu des charges et impots dessus!
Réponse de le 29/10/2014 à 23:18 :
Sachant qu'une SAS n'a aucun capital minimum, cela peut être une petite structure.
Réponse de le 29/10/2014 à 23:40 :
Si ton objectif dans ta vie c'est de te faire plumer, alors monte ta boite et regarde partir vers le fisc les 2/3 tiers de ton travail. Ce pays est devenu l'URSS a lui tout seul, on voit bien ou Sapin va trouver ses milliards supplémentaires, pour ne surtout rien réformer dans la fonction publique. C'est tellement insupportable que je comprends de plus en plus qu'on ait envie de voter lepen et de virer tous ces cocos.
a écrit le 29/10/2014 à 21:22 :
Prendre d'assaut l'assemblée nationale et virer par la peau des fesses les quelques députés qui y sont: cela aurait de la gueule et ferait peut-être comprendre l'exaspération crée par ces nuls qui vivent en nabab en faisant crever le pays.
a écrit le 29/10/2014 à 21:12 :
Les fonctionnaires de gauche qui dirigent ce gouvernement sont des fachos aux petits pieds. Ce pays souffre de ces gens irrespectueux et dangereux. Le chômage augmentera encore.
a écrit le 29/10/2014 à 21:09 :
Effarant tous ces faux-jetons aux gouvernement: je vous aime, alors je vous taxe pour vous faire crever.
Si seulement un seul de ces socialistes avait le courage d'aller voir dans une usine comment cela se passe...
a écrit le 29/10/2014 à 20:53 :
Taxes, impôts, gabelle, l'hydre a soif d'argent des veritables contributeurs de la société francaise...pour assurer le train de vie incensé de cet état qui nous met de facto en faillite. Toujours plus de fonctionnaires, toujours plus d'argent à distribuer à une partie de la population oisive qui refuse de se prendre en mains.
Réponse de le 29/10/2014 à 22:18 :
Idéologie et incompétence quels que soient les sujets cette majorité..Je parie que le député socialiste qui a proposé cet amendement ne connait pas la fonction économique du dividende et repond par une ânerie à d'autres qui l'ont precede sur le même sujet
Réponse de le 30/10/2014 à 5:38 :
le député socialiste en question est un "ancien" médecin cardiologue qui doit effectivement avoir une omniscience économique ... et qui ne doit pas avoir de problèmes de fins de mois ... le dogme toujours le dogme
a écrit le 29/10/2014 à 20:38 :
La gauche a fait naufrage et coule le pays. Il est temps de mettre fin à la plaisanterie. Il n'est pas utile d'attendre les prochaines élections.
a écrit le 29/10/2014 à 20:37 :
Et voilà, VALLS n'avait pourtant pas menti : il aime les entreprises, pas les entrepreneurs, ni ceux qui les dirigent, ni ceux qui investissent leurs économies dans ces entreprises. C'était pourtant simple à comprendre...
Réponse de le 30/10/2014 à 8:45 :
Bien vu
Réponse de le 30/10/2014 à 13:48 :
+ 1 - Je viens d'avoir un petit pécule, pas grand chose, mais de quoi me poser la question de son placement. Hier, mon choix c'était porté sur des FCP de société innonvantes. Ce matin... ce sera sur un compte sur livret totalement improductif... quelle tristesse...
a écrit le 29/10/2014 à 20:23 :
La classe politique s'illustre une fois de plus dans le seul domaine où elle peut agir : la hausse des impôts. Incapables de réduire le chômage et de faire avancer le pays en réduisant ses coûts de fonctionnement (à commencer par leurs propres privilèges), les élus se comportent en parasites insatiables.
a écrit le 29/10/2014 à 20:22 :
ils ne savent ce que vivent les patrons de PME, stress pour savoir si demain ils pourront assurer le travail pour leur personnel, les complications administratives et toujours payer plus! Ils sont planqués derrière leur bureau et basta pour ceux qui font vivre des familles!
a écrit le 29/10/2014 à 20:18 :
Les entrepreneurs qui lachent tout pour monter leur moite, investissent toutes leurs économies, ne vivent que sur leurs dividendes en fin d'année vu qu'ils ne se versent pas de salaire. Beaucoup au démarrage gagnent à peine plus que le SMIC malgré la prise de risque. Et on voudrait leur prendre 60% de ce qu'ils gagnent? Ce gouvernement est fou! Il va tuer l'entreprise pas pure idéologie.
a écrit le 29/10/2014 à 20:17 :
C'est vraiment stupide. Tout le monde va monter des holdings en Irlande et payer un minimum exactement comme le font les grands groupes. Au lieu de faire payer les sociétés qui devraient payer (les très nombreuses pseudo filiales qui se font facturer des frais de siège, de communication, de prêts de trésorerie fictifs, d'utilisation de marque... et qui gomment de cette manière leurs bénéfices en gonflant de manière artificielle leurs coûts). Ha ça, pour dépenser du fric qu'ils n'ont pas il y a du monde... Mais pour réfléchir plus loin que le bout de leur nez ; plus personne.
a écrit le 29/10/2014 à 20:06 :
pour ceux qui ne l'ont pas encore fait : une petite holding à l'étranger , vite !!
a écrit le 29/10/2014 à 20:04 :
Ils sont fous ces staliniens !
Ils n'ont jamais créé, rien, nada ! Un plan de trésorerie, les fins de mois, un bilan....Rien !
Punir, voler, impunité pour la délinquance ! Le gouvernement le plus néfaste depuis très longtemps pour les entrepreneurs, ce qui crée, ce qui tire la France, malgré le poids de plus en plus lourd des profiteurs de tout poil !
a écrit le 29/10/2014 à 19:40 :
L'État ne devrait pas ponctionner plus de 30 % des revenus. Pompidou disait qu'au delà de 34 % de prélèvements de la richesse nationale par l'État, on était dans un régime communiste. Pour mémoire , notre État glouton pique 57 % de la richesse du pays.
Réponse de le 30/10/2014 à 0:32 :
Charges sociales + IR + TVA sur les dépenses, c'est à la grosse louche en 57 et 70% que l'Etat engloutit.
a écrit le 29/10/2014 à 19:38 :
Nos politiques de tous bords n'ont qu'une seule idée en tête : inventer de nouvelles taxes...
Attention, à force de taxer tout ce qui bouge bientôt plus rien ne bougera en France...et cela ne saurait tarder !
a écrit le 29/10/2014 à 19:16 :
Ils ne savent faire qu'une chose : taxer !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :