ISF, pacte de responsabilité : Pierre Gattaz désavoué par les Français

 |   |  255  mots
80% des personnes interrogées sont en revanche en faveur d'une loi interdisant les retraites chapeau.
80% des personnes interrogées sont en revanche en faveur d'une loi interdisant les "retraites chapeau". (Crédits : Reuters/Benoit Tessier)
Plus de huit personnes sur dix reprochent au président du Medef de ne pas respecter ses engagements découlant du Pacte de responsabilité, selon une enquête réalisée par Odoxa pour i-Télé. 68% des Français sont d'ailleurs favorables au maintien de l'impôt sur la fortune.

Les Français se montrent bien sévères vis-à-vis du président du Medef. 81% d'entre eux jugent en effet que Pierre Gattaz ne respecte pas les engagements du Pacte de responsabilité, qui doit voir les entreprises investir et embaucher en échange de baisses de charges, révèle un sondage* réalisé par Odoxa pour i-Télé et publié samedi 22 novembre.

>>LIRE: Pierre Gattaz ne se satisfait pas du Pacte de responsabilité

Cette opinion est d'ailleurs partagée à 73% par les sympathisants de droite ainsi que, à 63%, par les chefs d'entreprises et les indépendants, que l'on aurait pu croire plus indulgents avec le patron des patrons.

Presque sept personnes sur dix contre la suppression de l'ISF

La suppression de l'ISF, réclamée régulièrement par le président du Medef, ne suscite pas plus d'enthousiasme. 68% des Français veulent maintenir cet impôt selon le sondage. La tendance est la même parmi les bénéficiaires de hauts revenus (54% contre une suppression) et les sympathisants de droite (56% hostiles à une disparition de l'ISF).

>>LIRE: "Il faut supprimer l'ISF" (Pierre Gattaz)

En revanche, 80% des personnes interrogées sont en faveur d'une loi interdisant les "retraites chapeau", dispositif qui permet à de grands patrons de recevoir des montants considérables lors de leur cessation d'activité.

>>LIRE: Emmanuel Macron veut en finir avec les retraites chapeau

*Le sondage d'Odoxa a été réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 1.012 personnes les 20 et 21 novembre, selon la méthode des quotas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2014 à 12:15 :
68% des Français qui n'ont aucune ambition, mais qui jalousent les autres 32%!
a écrit le 24/11/2014 à 11:54 :
normal que la majorité des français souhaitent qu'un impôt confiscatoire qui ne les concerne pas soit maintenu. c'est notre coté franchouillard . il faut se posé la question de si les gens soumis a lISF pouvaient investir cette argent confisqué dans l’économie combien d'emploi cela ferait ?Mais cela me semble un peu trop subtile pour nos compatriotes.
a écrit le 24/11/2014 à 10:20 :
Cet impôt est une idiotie complète ..... Il n'est pas étonnant que les français qui sont d'une ignorance crasse en matière économique l'approuvent !!!!! Ils sont pour la dette et les déficits....
Réponse de le 24/11/2014 à 10:31 :
en vs lisant on comprend mieux pourquoi il est difficile de trouver adhésion pour des solutions valables pour la collectivité .
a écrit le 24/11/2014 à 9:05 :
Gattaz et sa clique sont dangereux pour le pays.
a écrit le 24/11/2014 à 6:34 :
Gattaz ne prêche que pour augmenter sa fortune déjà bien trop conséquente
Réponse de le 24/11/2014 à 11:58 :
non il prêche pour que les entreprises françaises puissent investir et que les gens qui ont de l'argent le place dans l’économie et créer des emplois ou des logements ce qui serait plus bénéfique pour l’état que cette solution de facitilé du nivellement par la bas .
a écrit le 24/11/2014 à 2:12 :
Il fait le job pour les patrons de l'ultra-droite, dont il fait parti, donc logique
a écrit le 23/11/2014 à 17:53 :
Gattaz fait son job. Face aux socialistes habiles à mettre la main dans les poches des contribuables, il résiste avec ses armes. Le profit est le moteur de l'économie, et pas l'emploi, qui n'en est que la conséquence. Valorisez le profit, vous aurez de l'emploi. L'emploi pour l'emploi est un leurre qui ne ferait que consolider une dérive vers un nouveau soviet ....
Réponse de le 23/11/2014 à 18:30 :
Le seul probleme c est que ca ne marche pas. Si vous faites du profit, vou n allez pas forcmeent creer des emplois si vous n avez pas de demande supplementaire ... et si vous avez de la demande, vous allez peut etre creer ces emplois en chine car moins cher ...
Réponse de le 23/11/2014 à 21:51 :
Quand on fait du profit, on peut augmenter le salaire des ces employés pour les en remercier et pas seulement le sien comme ce Gattaz.
Réponse de le 24/11/2014 à 0:30 :
""Valorisez le profit, vous aurez de l'emploi. ""

A quels Prix ces emplois seront-ils rémunérer? Expliquer aux ouvriers Asiatique et aux travailleurs des mines, que grâce aux profits des multinationales, ils ont emplois. Expliquer leur, que leurs bas salaires permet à 211000 riches de détenir la moitié de la richesse mondiale.
a écrit le 23/11/2014 à 17:27 :
Gattaz est bien le fils de son père …
Une nouvelle aristocratie est au pouvoir
a écrit le 23/11/2014 à 17:22 :
P.G. est un bourricot!!!! Parole de grand patron!!!
a écrit le 23/11/2014 à 15:02 :
les francais sont tjs contre la suppression des impots qu'ils ne payent pas !
Réponse de le 24/11/2014 à 12:00 :
exact mais quand il n'y aura plus que des pauvres il faudra bien qui'ils paient et là il comprendront leur erreur
a écrit le 23/11/2014 à 13:27 :
Le MEDEF ne s'est jamais engagé à quoi que ce soit. Seul le gouvernement a décidé de verser 40 Mds aux entreprises. Les promesses n'engagent que ceux qui les croient.
Réponse de le 23/11/2014 à 14:53 :
Vous devriez revoir tous les dires de mr GATTAZ. A chaque fois il indique le cap que le gouvernement doit suivre pour faire remonter les embauches. Et quand le gouvernement suis ces dires, ils ne sont jamais suivi de ces "promesses"...
Ce GATTAZ est un menteur et devraient allez voir ailleur si on y est !
Réponse de le 23/11/2014 à 22:42 :
Mais les promesses de Gattaz ne pourront être mises en œuvre que lorsque l'état aura tenu les siennes et commence à rendre effectif les allègements de charges! Ce qui est loin d'être le cas. Il n'y a toujours rien en vue ! De plus, la parole de l'état n'étant absolument pas fiable....,
a écrit le 23/11/2014 à 12:55 :
L'ISF restera car les Français sont jaloux. Peu importe le caractère destructeur de cet impôt, sont but premier inavoué est d'empêcher une minorité de mieux s'en sortir, de piller les riches pour le plaisir de les piller. Pareil pour les autres impôts sur le capital qui font de la France un cas unique. Ce pays est moralement décadent, dominé par de bas instincts dont les socialistes ont fait leurs choux gras. Il n'y a rien à attendre de la France. Ça se terminera dans la violence physique.
Réponse de le 23/11/2014 à 14:45 :
Moi je serais heureux de payer l'ISF et perdre 75% de mon salaire en impôts... Au moins je serais riche et je ne me demanderais pas comment finir mes fin de mois. Quand ma machine a laver ne fonctionnera plus je me ferais livrer la plus cher 15 jours après être en panne plutôt que d'économiser plusieurs mois pour en acheter une de 40 euros et d'éponger l'eau qu'elle perd a chaque lavage comme en ce moment...
Réponse de le 23/11/2014 à 15:04 :
il vous suffit pour ce faire de creer une multinationale avec 2000 employes.... quand vous aurez sacrifie l'ensemble de vos we et soirees les 30 prochaines annees, on en reparlera ( vous pouvez faire une croix sur votre vie de famille, votre vie sociale, oubliez les we a la campagne, et la liste est longue...)
la ball est dans VOTRE camp
Réponse de le 23/11/2014 à 21:53 :
@@@Pffff:

J'aimerais bien mais ou trouver l'argent du départ?
a écrit le 23/11/2014 à 12:39 :
les employeurs (et les employés) n'ont plus de pain .... qu'on leurs donnent des brioches .... n'est ce pas François !
a écrit le 23/11/2014 à 11:18 :
c'est vachement important de ce préoccuper de l'ISF par les temps qui courent !!!!!!!!!!!! Il na d'autres chats à fouetter ???????
a écrit le 23/11/2014 à 10:40 :
Sondage vraiment bidon /: il est certain que dans ces 80% au moins 90. % ONt Repondu sans connaitre vraiment le pacte de responsabilite
quand à l'ISF c'est comme les impots on veut bien quand c'est payé par les autres
il vaudrait mieux les faire payer à tout le monde pour les responsabiliser quitte à compenser
a écrit le 23/11/2014 à 10:30 :
L'ISF a déjà fait perdre à la France plus de 300 milliards! ( Bercy en reconnaît 250 ) vous ne trouvez pas que cela suffit ?
a écrit le 23/11/2014 à 9:34 :
Gattaz ne représente pas la majorité des chefs d'entreprise mais une petite frange des grosses entreprises qui savent optimiser et absorber les aides en tous genres. De plus, Gattaz n'est plus crédible, ni audible, ni réaliste. Rien qu'en le voyant, il rappelle les industriels d'autrefois. Quand, il parle, ce n'est pas mieux. Il serait vivement temps que les représentants de la majorité des entreprises (artisans/TPE/PME), principaux employeurs en France, se fassent plus entendre et s'imposent pour aller de l'avant, pour être pertinent et constructif.
a écrit le 23/11/2014 à 9:23 :
C'est ça maintient de l'ISF avec son corollaire : barrez-vous les jeunes !
a écrit le 23/11/2014 à 9:10 :
Gattaz à raison sur le fond mais sa communication est nulle.
Réponse de le 23/11/2014 à 12:49 :
@damri : +1 avec vous ..C est à mr Valls de le dire mais peut être comme tous les gens au pouvoir il fera une politique des sondages et sûrement il a changé avis.
a écrit le 23/11/2014 à 8:58 :
Les différents gouvernements ont toujours favorisé la jalousie et l'envie: salauds de riches ! Il faut détruire celui qui travaille plus de 50 heures par semaine et ce pendant 50 ans, au profit de celui qui glandouille en attendant une retraite le plus tôt possible. C'est " la justice sociale"! Et cela explique l'état dans lequel est le pays! Décourager celui qui travaille par des impôts confiscatoires nous mène à la ruine! Mais, pour nos gouvernants, ( qui ne sont pas pauvres et s'enrichissent largement) après nous le déluge !
Réponse de le 23/11/2014 à 9:52 :
Ce n'est certainement pas Gattaz le mieux placé pour représenter les gens dont vous parlez....
a écrit le 23/11/2014 à 8:48 :
Les entreprises n'embaucheront pas tant que la gauche est au pouvoir. Trop de mensonges, trop de perte de confiance, trop de complexité et aucune perspective autre que celle de taxer, de détruire et d'assassiner la france au nom d'une idéologie désastreuse, fondé sur un autre mensonge : l'aide au plus démunis. Cet alibi électoraliste ne prend plus. Il n'y a jamais eu autant de pauvres qu'avec la gauche au pouvoir, quo ignore la mondialisation...
Réponse de le 23/11/2014 à 9:27 :
Les entreprises embaucheront quand la création d'emplois aura pour contrepartie la hausse du prix de l'énergie. Pas d'accord?
a écrit le 23/11/2014 à 8:13 :
Tous ceux qui ne payent pas l'ISF sont contre sa suppression même s'ils ne comprennent pas que cela à des conséquences pour eux : mieux vaux acheter des tableaux de maitre plutôt que d'investir dans l'économie. Les gros investisseurs peuvent être exonérés s'ils se font nommer président d'un conseil de surveillance, l'investisseur lambda lui se fait taxer un maximum même sur sa maison d'habitation.
Réponse de le 24/11/2014 à 0:26 :
L'investissement en capital dans les PME est déductible de l'ISF à hauteur de 50 %.

L'ISF est un impôt sur le capital qui dort.
a écrit le 23/11/2014 à 8:07 :
Et combien sont pour une harmonisation fiscale en Europe? On est dans l'absurde absolu..
Réponse de le 23/11/2014 à 22:08 :
Les veaux veulent tous des loyers comme en Allemagne mais veulent surtout pas de la fiscalité allemande ( isf supprimé , PV immobilier maximum 10 ans etc..) .L ISF c est comme les 35 h ...une bonne chose pour l allemagne.
a écrit le 23/11/2014 à 8:03 :
Gattaz devrait s'intéresser à l'énergie.
Réponse de le 23/11/2014 à 9:22 :
Les économistes aussi.
a écrit le 23/11/2014 à 6:43 :
qu'est-ce que je rigole : si vous faites le sondage à la sortie de l'usine de Florange, je comprends, les resultats !!! les PME veulent le maintien de l'ISF: à qui ferez vous croire cela ??
Réponse de le 23/11/2014 à 7:12 :
Lisez l'article avant de le commenter. 55% des hauts revenus contre la suppression de l'ISF. Et ceux là ne travaillent pas à Florange...
Réponse de le 23/11/2014 à 7:42 :
Le prélèvement sur le patrimoine correspond au financement de sa protection (police, justice, défense). Par contre cela doit être une redevance (donc la progressivité n'est pas justifiée) et les actions doivent être exonérées (car ce n'est pas la valeur des actions que l'état protège mais l'actif des entreprises, coût qui est rechargé vers la TVA). Il est normal qu'un salarié même aisé ne finance pas par l'IR la protection des biens s'il n'en a pas...
Réponse de le 23/11/2014 à 8:29 :
Tous les soit-disants hauts-revenus ne payent pas forcément l'ISF! Il leur suffit d'investir en art ou défiscalisation, ou de travailler là oú se trouve votre patrimoine! C'est l'immobilier, celui qui ne rapporte plus rien ou presque, qui est le plus taxable! A moins de faire comme un Président qui possède un riche immobilier sur la côte d'azur et le sous estimer énormément.
Réponse de le 23/11/2014 à 8:32 :
Protection? Vous avez dit protection ? Plutôt protection des revenus des élus qui, eux, sont particulièrement
Defiscalises.
Réponse de le 23/11/2014 à 10:35 :
@@bertrand .HAUTS revenus n'a rien à voir vec l'isf !!!
a écrit le 23/11/2014 à 5:32 :
Pour apporter un petit éclairage sur le poids du Medef et de sa gouvernance.
Il faut peut-être préciser que M. Gattaz a un pouvoir limité car les décisions économiques importantes se prennent sans le MEDEF en tant qu’entité représentative de toutes les entreprises, représentatif de peu d‘entreprises d’ailleurs environ 750000 soit moins du quart. Le Medef représente mal, car il en est un fourre tout disparate avec une impossibilité d‘une réelle représentativité, les grands groupes, les ETI, les PME et enfin les laissés pour compte malgré le poids économiques national l’artisanat, les « petits » commerces et autres professions libérales, qui eux sont les dindons de tout le cinéma du MEDEF, voir d’ailleurs l’étranglement disons le racket du RSI, dont tout le monde se moque en tête le politique suivi du Medef et enfin les syndicats qui voient dans tous les patrons des escrocs peu importe la taille et le mode de gouvernance. Un syndicat ne produit rien n’a pas de compte à rendre et cerise sur le gâteau se rémunère sous une forme de racket du contribuable qui ne peut choisir mais à qui on impose le financement syndical y compris d’ailleurs celui du Medef. Le pouvoir n’est pas au Medef qui sert de vitrine le pouvoir est ailleurs dans:
L'Association française des entreprises privées association qui réunit la plus grande partie des grandes entreprises françaises. Elle revendique 104 adhérents totalisant un chiffre d'affaires consolidé de 1 700 milliards d'euros et 6,7 millions de salariés dans le monde. C'est l'un des lobbies économiques les plus puissants de France, influençant aussi les décisions qui se prennent à Bruxelles.
Elle défend les principes de la libre entreprise et compte sur sa discrétion et la technicité reconnue de ses experts pour faire avancer ses vues.
Ni ses statuts ni la composition de son conseil d'administration ne sont publics.
Qu'il s'agisse de la fiscalité des groupes, du droit financier ou de celui du travail, les ministres sont régulièrement invités à venir défendre leur point de vue devant les grands patrons.
La Table ronde européenne des industriels (ERT), créée en 1983, réunit les dirigeants de 52 des plus grandes entreprises d’origine européenne. Ces entreprises sont issues de 18 pays européens, pour un chiffre d’affaires cumulé de plus de 1 300 milliards d’euros et emploient environ 6,8 millions de collaborateurs dans cette zone.
a écrit le 23/11/2014 à 3:28 :
Il s'amuse a provoquer

Il sait très bien que l Isf c'est pas la gauche qui le supprimera

Le plus triste est qu'il est sensé représenté le patronat plus de 3 millions d entreprises !!!
Il ne représente que le cac40 et est aussi illégitime que les syndicats salarié
a écrit le 23/11/2014 à 3:17 :
Il va peut-être enfin arrêter son cinéma extrême, et se mettre réellement à rechercher le dialogue avec les syndicats, eux-aussi extrêmes.
Si on pouvait avoir le preuve, que le patron des patron est intelligent, les choses pourraient enfin avancer!
Réponse de le 23/11/2014 à 8:07 :
Et aussi illégitimes que les partis politiques.....
a écrit le 22/11/2014 à 23:05 :
La seule et unique conclusion possible c'est émigrer dans un pays normal. La France est condamnée, elle se condamne, et le plus grand service à rendre à ses enfants, c'est de les inciter à faire leur vie ailleurs. C'est sans espoir, tout est vermoulu et près de s'effondrer.
Réponse de le 22/11/2014 à 23:51 :
C'est con, ce que vous dites...
Réponse de le 23/11/2014 à 6:46 :
c'est pourtant la strict vérité !!!! tout est vermoulu et prêt à s'effondrer
Réponse de le 24/11/2014 à 10:28 :
On ne sait d'ailleurs pas pourquoi vous êtes toujours en France et que vous n'avez pas pris une autre nationalité.
Vous pouvez toujours partir et a
a écrit le 22/11/2014 à 22:29 :
Les membres de l'équipe de France de tennis qui disputent la coupe Davis et sont des exilés fiscaux en Suisse, ont-ils été interrogés dans le cadre de ce sondage ?
a écrit le 22/11/2014 à 21:33 :
Imaginons une copropriété où plus d’une moitié des propriétaires est dispensé de charges. Passons au vote pour savoir s’il faut des jardiniers, des gardiens, du personnel de nettoyage. Devinez le résultat du vote. La majorité est pour. Est-ce une surprise ? Votons pour une motion : Etes-vous pour augmenter les charges ? Que croyez vous que sera le résultat ? La France c’est exactement cela.
a écrit le 22/11/2014 à 21:28 :
on n'a pas finit de voir les gens ambitieux quitter notre pays.
Réponse de le 22/11/2014 à 22:07 :
ah! parce que ce bon à rien est ambitieux??? en voilà, une nouvelle !!
a écrit le 22/11/2014 à 21:18 :
Isf : le cash dans les coffres et le commerce au black
Réponse de le 22/11/2014 à 22:56 :
Normal ! C'est de la légitime défense !
Combien d'entreprises qui tournaient ont été mise en faillite avec licenciements par suite des impots, taxes, ISF , et droits de succession...
Réponse de le 23/11/2014 à 5:57 :
Aucune l isf ne concerne
pas l entreprise....
a écrit le 22/11/2014 à 21:14 :
Une république de feignants, d assistés et de profiteurs
Réponse de le 22/11/2014 à 21:19 :
Et de jaloux
Réponse de le 22/11/2014 à 21:19 :
Et de jaloux
a écrit le 22/11/2014 à 20:42 :
La France, tout le monde s'en fout de nos jours. Chacun cherche à profiter le plus de l'état et des autres s'ils ont plus que soi. C'est le degré zéro du patriotisme ou du simple civisme, du respect des autres. Piquer l'argent du voisin est l'objectif. Dieu merci j'émigre en février.
Réponse de le 23/11/2014 à 0:22 :
Bon vent
Réponse de le 23/11/2014 à 6:50 :
Anne, on te souhaite bonne chance !!!!!
Réponse de le 23/11/2014 à 7:20 :
Et surtout ne revenez plus...meme et surtout si vous vous plantez...
Réponse de le 23/11/2014 à 12:28 :
Surtout si elle se plante.
a écrit le 22/11/2014 à 20:36 :
L'ISF payé par une minorité sera toujours très populaire chez la majorité qui ne comprend rien à cet impôt inique et dévastateur qu'elle ne paye pas. L'ISF c'est de l'idéologie, pas de la justice et surtout pas de l'économie. La France est un pays obscurantiste qui va d'échec en échec mais finalement c'est une bonne chose pour le genre humain. Je voterai Hollande s'il se représente.
a écrit le 22/11/2014 à 19:19 :
La solution :
45% de CSG pour tout le monde
1% de flat tax sur le patrimoine hors action pour tout le monde
500 euros de cash donnés à tout le monde
25% de TVA pour tout le monde
école jusqu'au bac et assurance maladie gratuites pour tout le monde
protection régalienne gratuite
tout le reste payant

personne ne râlera car pas de cas particulier...
Réponse de le 22/11/2014 à 19:48 :
vous oublié "salaire identique pour tous que l'on soit patron ou ouvrier...
Réponse de le 23/11/2014 à 6:52 :
absolument !!!!! et là, on verra qui s'en sortira le mieux, car quand l'ouvrier ira chaque matin à son travail, le patron ira chercher des marcher à l'étranger et partira !!!!
Réponse de le 23/11/2014 à 7:49 :
Ma proposition n'est pas une boutade et effectivement permet de garantir que après impôts et allocations le revenu disponible restant augmente comme le revenu primaire, tout en assurant sans discrimination ni condescendance la sécurité minimale pour tous avec au passage une affectation plus intelligente de nos fonctionnaires des CAF et du ministère des finances...
a écrit le 22/11/2014 à 19:09 :
c'est sur qu'a force de faire partir les gens qui ont du fric et qui vont s'installer a l’étranger ,les gens sonder sont pas pour les suppression d’impôts car comment feraient ils pour être assistés.
Réponse de le 22/11/2014 à 19:49 :
La plupart des sondés ne sont pas "assistés" mais "payent à la place des plus riches parties à l'étranger" !
Réponse de le 22/11/2014 à 22:09 :
" à force de voir partir les gens qui ont du fric..." eh! bien! qu'ils se cassent !
Réponse de le 22/11/2014 à 23:56 :
" à force de voir partir les gens qui ont du fric..." eh! bien! qu'ils se cassent !
la jalousie ca fait dire n'importe quoi
a écrit le 22/11/2014 à 19:06 :
68% sont d'accord pour maintenir l'ISF! On pourrait aller plus loin dans ce genre de statistiques: tous ceux qui ne payent pas l'impôt ( 55% des francais quand même!) sont d'accord pour que l'on augmente les impôts des autres ! Mais ils seront les premiers à râler lorsque les entreprises et les soit-disants riches quittent la France! Et devraient voir arriver le moment où il n'y aura plus qu'eux et qu'il faudra payer ! Cela s'appelle: danser sur un volcan.
Réponse de le 22/11/2014 à 19:13 :
On peut meme aller plus loin. Quand on voit la répartition de l'impot sur le revenu avec 10% qui paient 90% du total, on peut considérer que 90% des français sont pratiquement entretenus par ces 10% qui sont constamment massacrés fiscalement. Il ne s'agit plus d'imposition mais de mesures punitives qui sont bien surs approuvées par la masse de ceux qui ne paient rien.
Réponse de le 23/11/2014 à 6:02 :
Vous devriez en changer si c est de cette facon la que vous analyser le ration 90 / 10 ....


A l echelle de la planete 2 % detiennent 50 % du patrimoine , donc 98 % sonbt des bons a rien faineants et limites assistes c est bien ca votre raisonnement ????
Réponse de le 23/11/2014 à 7:25 :
211000 personnes soit 0.004% de la population mondiale detient 13% des richesses du monde et plus sue toutes les richesses accumuleed des 80 % les plus pauvres. A la fin di ces gens là ne paient pas plus d'impôts pour rééquilibrer le partage des richesses ils finiront par posséder le monde.
a écrit le 22/11/2014 à 18:44 :
M. Gattaz est un boulet pour les entreprises car il a fait de son poste un combat devenu idéologique sur le plan politique politicienne et non entrepreneurial. Les entrepreneurs devront donc trainer ce boulet pendant 5 ans. Mme Parisot jouait sa partition personnelle M. Gattaz joue la politique, en définitif depuis 13 ans le Medef a du mal à définir une ligne économique directrice vis-à-vis du politique. Le Medef est en fait un peu dans je refuse tout et je surenchéries. M. Gattaz est comme le politique une girouette qui ne tient pas ses troupes et qui le matin avant de prendre l’avion aime le politique pendant le voyage dort mal et nous sort à l’arrivée je n’ aime plus les offres du politique, exemple le voyage aux US et comme un gosse se fait rappeler à l’ordre par le Président. La France traine au Medef un boulet ce ne serait pas si grave si les entreprises n’étaient pas en difficulté et le chômage en croissance. Avec en prime de la médiocrité le pin's à 1 million emplois.
Réponse de le 23/11/2014 à 6:56 :
vous pensez que Gattaz est un boulet ??? non il dit tout haut ce que TOUS les chefs d'entreprises pensent !!!!! Gattaz sait que derrière lui les entreprises sont dans une situation terrible et il fait ce qu'il peut pour changer le système !!!
Réponse de le 23/11/2014 à 8:46 :
@bertrand bonjour, Vous confondez dire tout haut ce que pense..... Et gérer avec le politique, dommage d’ailleurs de ce passage obligé car l’un défend les intérêts économiques de l’entreprise donc de la France et l’autre de son bulletin de vote qui de plus en plus dépend du sondage ou du mouvement d’humeur de l’instant « T » M. Gattaz est un boulet car il est plus provocateur que constructif il me fait penser aux syndicalistes de tous poils toujours dans la surenchère mais rarement dans une démarche intelligente et pérenne. Le poste de Président du Medef demande d’abord de la retenue surtout médiatique, de l’intelligence de négociateur, et surtout pas de provocation. M. Gattaz à un manque de psychologie de ce fait il parle plus en provocateur qu’en tant que rassembleur de l’Entreprise et des Salariés, l’un n’ira pas sans l’autre pour rénover l’économie française et imposer aux politiques des actes de croissance en dehors de tout aspect politico/politicien dont cette caste raffole car en manque de vision de la France dans un monde économique qui les dépasse. Les gouvernements de droite ou de gauche sont des clones. L’époque de M. Sarkozy n’était pas mieux 30 milliards d’impôts supplémentaires plus environ 22 taxes, avec deux idées phares!!!!! en 2011 le Premier ministre François Fillon avait indiqué que le gouvernement étudiait une méthode permettant de taxer les entreprises qui donnent à leurs dirigeants "des revenus extravagants".Puis la sortie de M. Carrez UMP "J'ai fait une proposition qui consiste à créer une taxe avec une assiette très large sur les super-riches, dont le revenu fiscal de référence dépasse un million d'euros". Le côté provocateur de M. Gattaz à son paroxysme avec le pin’s à 1 million d’emplois, une provocation digne d’un politique pas d’un Président du Medef . Oui M. Gattaz est un boulet pour l’Entreprise mais également pour accompagner nos concitoyens à une nouvelle vision de l’économie dont ils dépendent complètement pour cela ils attendent autre chose que de la provocation à deux balles.
a écrit le 22/11/2014 à 18:43 :
cattaz a raison les français sont vraiment nul en économie. ils préférent l'assistanat au travail est ce qu'il ont travaillé le dimanche, bosser dur pour acquérir des biens qui vous rapporteront plus tard ?moi j'ai pas de rtt je m'en fou carrément . isf fait vraiment fuir les grosse fortunes et même des chefs d'entreprise ; je connais un cas : un monsieur chef d'entreprise vient de s'installer en suisse avec sa famille cette année ; la fille est scolarisée à geneve en prépa France bientôt la faillite en 2015 ! merci à nos élites et tEchnocrAtes de gauche et de droite l'état pourvoira à vos besoins; quand les allemands disent comment BERCY à flinguer les entreprises françaises !
Réponse de le 22/11/2014 à 19:08 :
Aujourd'hui, pour être choyé par le gouvernement, il faut surtout ne pas travailler et quémander toutes les aides possibles et pestant qu'elles ne soient pas plus importantes! J'en connais qui sont experts dans ce genre d'exercice!
Réponse de le 22/11/2014 à 19:52 :
Vu ce que tontonflingueur écrit je ne serais pas étonné qu'il fasse partie de cette catégorie de quémandeur fainéant et profiteur.
Réponse de le 22/11/2014 à 23:40 :
votre commentaire est bien sévère à mon égard c'est bon de se faire insulter gratuitement ! merci !
a écrit le 22/11/2014 à 18:34 :
/l s'en moque il va virer tous les bons a rien dans les boites des ras casses des 35 heures des 6 semaines de vacances des rtt et il va embaucher les travailleurs suisses qui bossent et qui se defensent bec et ongle leur boite pas comme les bons a rien en France
Réponse de le 22/11/2014 à 18:47 :
No problem...je signe de suite....mais avec le salaire et les conditions de travail qui vont avec....comme en Helvétie....
Signé un bon à rien qui bosse en France avec un passeport suisse....
Réponse de le 22/11/2014 à 19:54 :
Justement je travaille en Suisse ... 3500 euros tellement tranquille que j'ai pris 9 kilos. Avant j'étais chez psa pour 1250 euros a courrir apres des voitures et des horaires degueulasse .. Ne pas oublié les 500 euros d'alloc en suisse pour 2 enfants
a écrit le 22/11/2014 à 18:31 :
Cet homme ne représente pas les chefs d'entreprise dont je fais parti. De plus, il a été plus que nul dès le début avec le pacte de responsabilité car il s'est fait enfumé par le gouvernement. Il aurait du expliquer que ce deal à la ... n'avait aucun sens en expliquant comment fonctionne l'économie et l'entreprise.
Réponse de le 22/11/2014 à 19:11 :
Parce que vous pensez qu'il est possible d'expliquer comment fonctionne une entreprise au gouvernement? A des gens qui ont fait toutes leurs carrières dans des administrations sans le souci de se battre pour assurer l'avenir, et qui sont arrivés en intrigant dans des partis politiques ?
a écrit le 22/11/2014 à 18:24 :
68% des Français sont d'ailleurs favorables au maintien de l'impôt sur la fortune. ...bien sur, car ces 68 % ne sont pas concernés par l'Isf........décidemment la majorité des français préfèrent être assistés que payer l'ISF, après avoir travaillé plus durement, ou suivi des études qui permettent de gagner plus et mieux sa vie que ceux qui attendent que le gouvernement viennent les aider.
Ce type de statistiques n'apporte rien, car les questions posées appellent obligatoirement une réponse qui va dans un sens ou le sondé n'est pas concerné .......
Réponse de le 22/11/2014 à 19:13 :
Exact! Et si on demandait aussi à ceux qui payent l'ISF ? Ce sont eux qui sont concernés!
Réponse de le 24/11/2014 à 6:33 :
De Margerie s'est foutu de sa gueule à Gattaz, ça veut en dire long

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :