"Il faut supprimer l'ISF" (Pierre Gattaz)

 |   |  223  mots
Pierre Gattaz explique souvent la disparition ou la vente à l'étranger d'entreprises industrielles patrimoniales françaises par l'ISF.
Pierre Gattaz explique souvent la disparition ou la vente à l'étranger d'entreprises industrielles patrimoniales françaises par l'ISF. (Crédits : reuters.com)
Le Président du Medef a appelé lundi 17 novembre à abolir l'Impôt sur la fortune pour garder l'investissement en France.

Un caillou dans la chaussure des entrepreneurs. Pour Pierre Gattaz, l'ISF distingue de manière négative la France des autres pays et freine la croissance des entreprises dans l'Hexagone.

"Si on est le dernier pays d'Europe ou du monde à avoir l'ISF, il faut le supprimer", a-t-il lancé au cours de la Conférence annuelle des entrepreneurs, consacrée au nombre relativement faible en France d'entreprises de taille intermédiaires (ETI) organisée lundi 17 novembre au ministère de l'Economie et des Finances à Paris.

"Il y a un moment où il faut dire 'l'ISF c'est dramatique pour le pays, ça détruit de l'emploi, ça détruit de la croissance'. Il faut le supprimer, point", a-t-il insisté sous les applaudissement des participants.

Un poids pour les entreprises familiales

Pierre Gattaz explique souvent la disparition ou la vente à l'étranger d'entreprises industrielles patrimoniales françaises par l'ISF, leur capital étant détenu majoritairement par une ou plusieurs familles fondatrices... susceptibles d'êtres soumises à cet impôt.

"En 2014 je n'ai plus aucun concurrent patrimonial en France et j'ai toujours 40 concurrents patrimoniaux allemands qui vont très bien et qui se développent fantastiquement dans le domaine des connecteurs", a-t-il déclaré en allusion à son entreprise Radiall, qui avait selon lui une vingtaine de concurrents français et 40 allemands il y a une trentaine d'années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2014 à 18:03 :
Le patronat n' a rien à dire mais tout à faire ( trouver des marchés ! ); tout à REPENSER !
a écrit le 19/11/2014 à 13:57 :
Pitoyable MEDEF ! Ce "machin" archaïque n'a qu'un seul but : que les riches conservent tous leurs petits privilèges gagné sur le dos des vassaux que nous sommes ! Attention Monsieur Gattaz, quand le peuple se soulèvera, personne ne vous protègera...
a écrit le 19/11/2014 à 8:56 :
le MÉDEF pire que le communisme.
a écrit le 19/11/2014 à 8:55 :
rajoutez des taxes aux patrons grand ou petit et je vote pour vous en 2017. Il y a encore de la marge.
a écrit le 19/11/2014 à 7:53 :
Il y a pire que Gattaz; voir ci dessous les pseudos commentaires de Nicolas2 ...
a écrit le 18/11/2014 à 21:45 :
La France de 2014 c'est comme la Russie de 1917 avec les Bolcheviques au pouvoir ça fait 90 ans qu'ils essaient de s'en remettre ! bon courage aux générations suivantes qui n ont pas les moyens ou l' envie de s 'exiler .Dans ce pays certains aiment les croutes qui permettent de ne pas payer l ISF et memes celles du fromage produit par ceux qui en veulent un peut plus , c est tellement plus facile de profiter de la sueur des autres sans rien branler !
a écrit le 18/11/2014 à 21:42 :
Il faut supprimer le MEDEF, et son président !
Réponse de le 18/11/2014 à 22:14 :
+1
a écrit le 18/11/2014 à 20:42 :
Certains commentaires et certaines réponses n' ont pas encore été publiés. Merci.
a écrit le 18/11/2014 à 19:25 :
Un impôt qui ne modifie pas et ne rééquilibre pas grand chose ...
a écrit le 18/11/2014 à 18:46 :
C'est nulle tout le monde truande et c'est souvent injuste, mais bon il faut le garder ça fait plaisir au peuple qui déteste les riches (mais bon il faut quand même jouer au loto), le jour ou passera à autre chose purée ce sera le top la France !
a écrit le 18/11/2014 à 18:05 :
il va bientôt demander de supprimer les salaires (de celui qui bosse)pas les leurs
Réponse de le 19/11/2014 à 6:44 :
C'est fait : il veut qu'on l'autorise à payer les gens 1 euro de l'heure, pour l'engraisser un peu plus, il en a besoin.
a écrit le 18/11/2014 à 16:29 :
Bonjour,
L'ISF est un faux problème et c'est une mesurette qui permet la paix sociale. Supprimez le et vous aurez d'une part un petit manque à gagner pour l'état qui ne sera pas difficile à combler certes mais un gros ressentit au niveau social qui sera impossible à réparer. Et là nous connaitrons la réalité d'une grève dure comme l'on connut nos parents en 68. Pourquoi cela ? Car les salariés ne voyant aucune amélioration de leurs émoluments et une concentration de capital chez leurs employeurs et actionnaires n'accepteront pas qu'une forme de redistribution, aussi imparfaite soit-elle, ne soit supprimée.
Le véritable problème en France est d'ailleurs pointé par Gataz dans ses propos : Il s'agit des frais de successions qui s'apparentent à une confiscation de la part de l'état. A quel titre des biens ou entreprises qui ont déjà fait l'objet d'une fiscalisation devraient être taxé aussi lourdement ? C'est une taxe quasi-confiscatoire qui ne devrait pas exister à la base et qui si elle existe devrait-être très faible et ne servir qu'à la fiscalité locale. Il y a une vraie réforme à mener sur ce sujet de fond qui est à mon sens un vol en bande organisé sur le labeur bien souvent d'une vie. La justice sociale est effectivement inexistante en terme de succession et bon nombres d'enfants ou d'héritiers désargentés qui veulent reprendre les biens et entreprises de leurs parents se trouvent bien souvent éconduits et obligés de vendre car il ne peuvent payer ces frais de successions. C'est relent de la monarchie pré-révolutionnaire avec ses taxes abusives et ses confiscations. Par contre l'ISF lui n'a à mon sens que peu d'impact sur la vie des français et sur le portefeuille des riches puisqu'il est question d'impôts sur la fortune. Mais le remplacer par une tranche plus onéreuse au niveau des impôts serait probablement plus efficace et ouvrirait moins la voix à une possible contestation.
a écrit le 18/11/2014 à 14:14 :
ca tombe sous le sens.
a écrit le 18/11/2014 à 13:57 :
oui, il a raison, et suppimons le code du travail, les 35 heures, les inspecteurs du travail et les mois scélérates qu'ils appliquent, et la sécurité sociale, et la retraite, et les congés payés. Ou alors, rétablir le suffrage censitaire, réservé aux seules personnes qui payent l'impôt sur la fortune, cela serait une juste compensation.
a écrit le 18/11/2014 à 13:08 :
"Il faudrait supprimer l'écharpe d'impôts qui etranglent la classe moyenne "
Réponse de le 18/11/2014 à 13:41 :
+1
a écrit le 18/11/2014 à 12:44 :
Eh les riches, faut faire tourner l'argent, vous n'avez pas besoin de dizaine de milliers d'€ de côté quand vos employés ont du mal à se chauffer et habiller leurs enfants! Les grandes civilisations se sont toute fait retourner à cause de se genre de pratique. Mais nous savons que vous ne ferez rien et que vous rêvez tous à votre échelle d'esclavage. MEDEF : Même En Dormant Enrichi ta Famille
Réponse de le 18/11/2014 à 12:51 :
Le capital, ça ne tourne pas : ce sont les machines qui produisent.
ISF = Moins de production = Plus de pauvres.
Réponse de le 18/11/2014 à 12:59 :
Pour l instant tu as un emploi . Demain avec l Isf tu auras les aides sociales car on aura délocalisé.
Bien entendu si la France peut encore les régler avec mins de cotisations et d impôts sur les entreprises restantes. Bonne chance ! Excuse d abolir l esclavage du patronat Grace à Europe.
Réponse de le 18/11/2014 à 17:05 :
Ce sont " les machines qui produisent " et des hommes qui les fabriquent et qui assurent leur fonctionnement ( et leur entretien ) ; ce qui permet aux machines d' exister et donc de produire ... Quant au capital il est la " somme " de tous les efforts et de toutes les intelligences ( ... )
a écrit le 18/11/2014 à 12:36 :
Pffff toujours pareil les minorités sont écoutés ou spoliés, qu'on arrete avec ces niches impots ou exoneration, tous le monde à 15% d'impots quelque soit le type de revenus, plus simple plus rapide pour l'état et surtout plus juste aucune exonération pour personnes.

Enfin une liberté, ISF on s'en fous c'est de la liberté qu'on a besoin laisser nous vivre ...
a écrit le 18/11/2014 à 11:42 :
L'ISF c'est une chose qui ne coute pas si l'on est dirigeant possédant plus de 25% du capital mais que dire pour la transmission succession à 45% laquelle tue tout le monde et l'entreprise avec !
a écrit le 18/11/2014 à 10:38 :
Pour ça vous n'avez besoin d'aucune loi. Vous créez un salaire maximum de 6000 euros primes comprise, vous vivrez mieux que 90% de la population et ne paierais plus d'ISF. Et votre entreprise fera des marges monstres ce qui vous permettra d'augmenter le salaire des employés!!!
Réponse de le 19/11/2014 à 16:37 :
@ Gattaz : l'ISF s'applique au patrimoine et non les salaires. Pour en constituer un de 1.3 million d'euro, avec 6000€ vous pouvez toujours essayer.
a écrit le 18/11/2014 à 8:35 :
les revendications et en même temps le patrimoine de Monsieur Gattaz me fait juste hurler de rire.
J'ai l'impression très nette que ce monsieur ne prêche que pour ses intérêts à lui, pour pouvoir rémunérer ses salariés moins que le smic et s'en mette un peu plus dans les poches.
Il veut supprimer l'isf, même Monsieur de Margerie était complètement contre et s'est foutu de lui.
Réponse de le 18/11/2014 à 12:52 :
En attendant, la moitier des riches se sont barrés. Ils vont vivre de quoi, les français ?
Réponse de le 19/11/2014 à 6:42 :
laisse donc ces indélicats se barrer la France n'en a nul besoin , de gens indélicats.Il faudrait de plus établir une loi telle que lorsque ils se soient barrés ils ne puissent plus revenir sur le territoire français.
Réponse de le 19/11/2014 à 8:00 :
On écrit " la moitié "; pas la " moitier " !
Réponse de le 19/11/2014 à 18:04 :
Tout à fait d' accord !
a écrit le 18/11/2014 à 0:44 :
En lisant les commentaires on comprend mieux qu'avec cette mentalité les jeunes font le bon choix en allant créer de la richesse et des emplois ailleurs. Rien à espérer dans ce pays. La réussite est prohibée par la jalousie des incapables. Barrez-vous les jeunes !
Réponse de le 18/11/2014 à 10:41 :
C'est clair que socialement voir Gattaz d’octroyer sa dernière augmentation au nom des bénéfices pendant que ces salariés n'avaient aucune augmentation a cause de la soit disant crise économique, c'est sociale... Que les gens râlent est tout a fait normal dans notre pays tout est fait pour les riches au détriment des travailleurs!
Réponse de le 18/11/2014 à 12:54 :
"tout est fait pour les riches "

Les riches entretiennent les autres par leur taxes. Sans les riches, vous avez intérêt à avoir un salaire à Quatre chiffres pour payer vos impôts...
Réponse de le 18/11/2014 à 13:03 :
Depuis quand un patron face à la mondialisation a comme rôle principal le social avec des salariés pour qui la gestion de carrière donc collectionner le nombre d employeur est la préoccupation!
Réponse de le 18/11/2014 à 13:49 :
la fuite en avant en ignorant l effet boumrang comme si la maladie ne pouvait pas etre contagieuse , on oublie que l economie est le grand bisnesse mondial, et que demain les autres nous rejoindront
Réponse de le 18/11/2014 à 17:18 :
Avec pour les plus bas 1100 euros par moi et + de 11 millions de personnes en
situation de pauvreté on peut facilement constater que les " riches " n' entretiennent pas grand chose ... Ou plutôt qu 'ils s' entretiennent eux mêmes ... avec les efforts et le sacrifice des autres ...
a écrit le 17/11/2014 à 23:27 :
Il est amusant de voir le nombre de personnes qui considèrent qu'ont doit taxer ceux qui travaillent et ne surtout pas taxer le patrimoine de ceux qui n'ont pas besoin de travailler!

Exonérons totalement les revenus du travail (indépendant ou salarié) et généralisons l'ISF, nous favoriserons ainsi entrepreneuriat, l'initiative et le travail et découragerons la rente!

Ah mais j’oubliais, ces mots du libéralisme ne sont partagés par la droite que quand il servent leur petits patrimoines!
Réponse de le 18/11/2014 à 13:08 :
"Il est amusant de voir le nombre de personnes qui considèrent qu'ont doit taxer ceux qui travaillent et ne surtout pas taxer le patrimoine de ceux qui n'ont pas besoin de travailler! "


C'est le patrimoine qui fait tourner l'économie, pas "le travaille".


"et découragerons la rente!"

rente = fonction public et autre machin public....
Réponse de le 18/11/2014 à 18:33 :
Le patrimoine peut éventuellement servir l'activité économique ... Par contre le travail est indispensable à la productivité ou à la bonne marche des affaires.
ps : on écrit " le travail " et non pas " le travaille ".
a écrit le 17/11/2014 à 23:19 :
Le medef n'est pas le représentant des entreprises mais celui des bourgeois possédants!
Réponse de le 18/11/2014 à 13:09 :
Et la CGT celui des pouilleux avec deux de QI, des sans dents, des sous hommes.
Egalité, la balle au centre, a vous :
Réponse de le 19/11/2014 à 7:57 :
Strictement rien à voir avec les personnes que vous " citez " et pas davantage avec les autres; mais le caractère pathologique de votre " commentaire " m' a interpellé...
Vous devriez consultez de toute urgence ... On vous fera crédit. CDT.
Réponse de le 19/11/2014 à 8:41 :
Il y a pire encore ... Les natures débiles et profondément marquées par leur milieu !
Ce commentaire en fait une démonstration éclatante !
a écrit le 17/11/2014 à 21:34 :
Les investissements dans les PME sont déjà defiscalisés.
Et il n'y en a pas plus pour autant.
De toute manière ils (les "patrons") ne savent pas ou ils vont , si le marché va sortir de crise ou si il va s'effondrer de nouveau. C'est cela qui fait qu'il n'y a pas d'investissements.
La suppression de l'ISF ne changera rien a cela.
Réponse de le 18/11/2014 à 13:10 :
"Les investissements dans les PME sont déjà defiscalisés.
Et il n'y en a pas plus pour autant."

Si, mais pas en France...
a écrit le 17/11/2014 à 21:32 :
Dans la liste des impots stupides et contre-productifs, l'ISF est probablement en tête. Il a quand même le mérite de faire plaisir aux looses.
a écrit le 17/11/2014 à 21:25 :
C'est une excellente idée, cela fera environ 20'000 fonctionnaires à licencier. Pas de problème, il y en a déjà trop.
Réponse de le 18/11/2014 à 13:51 :
licencier des fonctionnaires et demain dans un lit d hopital premier a pleurnicher , pour le manque d effectif
a écrit le 17/11/2014 à 20:51 :
En principe L' ISF frappe l' excèdent ...
Réponse de le 18/11/2014 à 8:06 :
?????????????????
a écrit le 17/11/2014 à 18:35 :
Bravo Mr GATTAZ. Et pour les impôts on prendra encore plus d'argent à ceux qui n'en ont pratiquement plus. Il serait sans doute préférable de contrôler sérieusement les sorties d'argent vers l'étranger.
Réponse de le 17/11/2014 à 20:31 :
ISF doit être supprime car c est une taxation qui va a l encontre de la dynamique eco omique
Réponse de le 17/11/2014 à 21:02 :
justement, l' IISF favorise l'évasion fiscale !
Réponse de le 18/11/2014 à 12:55 :
"Il serait sans doute préférable de contrôler sérieusement les sorties d'argent vers l'étranger."

Impossible : on a le droit de mettre son argent ou l'on veut sur terre.
On ne doit RIEN À L'ETAT, LA SOCIÉTÉ, LA RACE OU JE NE SAIS QU'ELLE AUTRE CONNERIE.
Réponse de le 18/11/2014 à 18:38 :
Si ! Toute l' activité économique est redevable à l' état de la bonne marche des affaires ou ... sinon c' est le pillage de banques et la disparition des richesses et des privilèges.
a écrit le 17/11/2014 à 17:26 :
Entièrement d'accord d'autant que la base d'imposition c'est du n'importe quoi. Maintenant expliquer cela à un socialiste fonctionnaire voir à un débile des groupuscules, autant essayer de faire boire un âne qui n'a pas soif. Bon courage
a écrit le 17/11/2014 à 17:19 :
Il faut défiscaliser pour les sociétés et les contribuables les bénéfices, actions, obligations et tous placements consacrés aux INVESTISSEMENTS productifs industriels, commerciaux et de recherche. Il faut fiscaliser les œuvres d'art qui ne sont pas confiées aux musées publics.
a écrit le 17/11/2014 à 17:18 :
gattaz veut surtout sans mettre plein les poches dans tout les domaines ,c'est qui demoralise les entreprises et freine le creations d'emploi!
Réponse de le 17/11/2014 à 23:05 :
Vous vous trompez de lecture, retourner sur Libé, ou le nouvel obs !!!!!!!!!
Au fait qui fait votre paie ?
Réponse de le 18/11/2014 à 8:36 :
Les salariés eux même par leur travail
a écrit le 17/11/2014 à 17:14 :
Il y aura toujours de pauvres et des riches
Si les riches investissent en France, les pauvres pourront espérer en retirer quelque chose.
Si les riches s'en vont, les pauvres n'ont aucune chance.
Il faut bien supprimer l'ISF: faire rester les riches, c'est aider les pauvres.
Aucune chance que le camarade Lepaon comprenne le raisonnement....
Réponse de le 17/11/2014 à 17:23 :
Les pauvres n' ont pas besoin des subsides des riches qui additionnent tous les pouvoirs et tous les privilèges, toutes les facilités etc ... Ce qui explique grandement la situation difficile des autres ... Bref si les riches dont vous parlez s' en vont alors les plus pauvres pourront devenir riches ... C' est pas plus compliqué.
Réponse de le 17/11/2014 à 17:58 :
Raisonnement déconcertant d'idéologie marxisante et de jalousie maladive.
Réponse de le 17/11/2014 à 19:50 :
Votre réponse est pour moi la preuve évidente d' un blocage psychologique ou ... idéologique dès plus navrant ... Même s' il est assez coutumier ... Quant à une pseudo jalousie, ma situation me préserve de ce " réflexe " de classe ou de clan ...
CDT.
a écrit le 17/11/2014 à 17:05 :
Le jour ou j ai payé l ISF, j'ai arrêté de travailler comme un dingue , je j'investis plus, je vis tranquillement en attendant que l ISF soit supprimé . SUPPRIMER L ISF SERAIT UN SIGNE FORT POUR QUE LE GOUVERNEMENT RETROUVE LA CONFIANCE DES DECIDEURS
Réponse de le 17/11/2014 à 19:06 :
Moi c'est pareil, je ne bosse plus, enfin plus vraiment. Mon salaire annuel passe dans le règlement de l'ISF simplement parce que j'ai développé et revendu une boite. Moralement ce n'est pas valorisant. J'ai le sentiment de perdre mon temps et ma vie en France.
Réponse de le 17/11/2014 à 21:09 :
L'ISF est fait pour casser les initiatives et vos attitudes sont hélas trop fréquentes, mais bien logiques. L' ISF est un impot qui fait plaisir à une partie de la population "on taxe les riches" certains se frottent le ventre !!! mais ils ne voient pas que ça fait crever le pays
Réponse de le 18/11/2014 à 13:02 :
"J'ai le sentiment de perdre mon temps et ma vie en France."


Bof, ma France est un pays moisie avec une population de cons (plus faible QI d'Europe..).

Autant partie vivre au Soleil.. En plus ailleurs on a le sens du service.
a écrit le 17/11/2014 à 17:00 :
c'est pas ISF qu'il faut supprimer mais le chef du MEDEF qui est un frein à toutes négociation positive
a écrit le 17/11/2014 à 16:40 :
Pour la plupart des français - y compris pour les plus pauvres ! - une fois payés impôts et taxes c' est la quasi ruine ! Est ce qu' on peut établir le même rapport pour ceux qui sont soumis à l' ISF ? Est - ce le même sacrifice ... ? ( ... ).
Réponse de le 17/11/2014 à 17:01 :
Le sacrifice est pour le pays surtout !
Réponse de le 18/11/2014 à 13:03 :
"Est - ce le même sacrifice"

On est pas en trains e faire des sacrifice, mais de payer les services public que l'on consomme. Or les riches payent bien plus que ce qu'ils consomment, donc c'est injuste, contre l'EGALITE.
Réponse de le 18/11/2014 à 17:49 :
Faux ! A titre d' exemple les seules fonctions régaliennes de l' état représentent déjà une fortune en termes de dépenses publiques et l' on sait que par nature les détenteurs du capital et des richesses en sont les plus demandeurs ... (... )
Réponse de le 19/11/2014 à 8:07 :
On écrit : en train - des sacrifices (s) - les services publiques - et on dit " plus qu' ils ne consomment ".
a écrit le 17/11/2014 à 16:25 :
il a bien raison et en outre les taux de l'ISF inchangé sepuis l'origine sont infiniment trop élevés et spoliateurs
Réponse de le 17/11/2014 à 16:54 :
Exact: les taux d'imposition à l'ISF sont plus élevés que ce que peut rapporter, au mieux, un patrimoine. Il y a donc appauvrissement: étonnez-vous que les français quittent le pays !
a écrit le 17/11/2014 à 16:14 :
Comme les français n'aiment pas ceux qui réussissent par leur travail ou leur talent (jalousie oblige), suis content d'avoir quitter ce pays avec tout de même un regret : celui de ne pas l'avoir quitter plus tôt !
Réponse de le 17/11/2014 à 16:56 :
Vous voulez dire qu' après avoir profité ou bénéficié du système français, vous vous
êtes enfui avec le magot ?
ps: la jalousie n' a rien à voir là dedans ...
Réponse de le 17/11/2014 à 17:23 :
@Thomas : A votre avis, qui contribue le plus au systeme Francais ? Avant de tenir de tel propos, assurer vous que ce ne sont pas eux qui le financent en grande partie. Pour info, les 10% des contribuables les plus aisés payent 80% du montant de l'ISR. Quand il seront partis a cause de vos propos, qui payera ?
Réponse de le 17/11/2014 à 18:35 :
En principe chacun à la mesure de ses moyens ... Et en tout état de cause ceux qui le " financent en grande partie " sont malgré tout ceux qui en reçoivent le plus.
Réponse de le 17/11/2014 à 20:17 :
@ coyote : En principe chacun à la mesure ou en fonction de ses moyens ... Et en
tout état de cause ceux qui le " financent en partie " sont malgré tout ceux qui en
reçoivent le plus.
Réponse de le 18/11/2014 à 13:05 :
"ceux qui le " financent en partie " sont malgré tout ceux qui en
reçoivent le plus."

Les deux tiers des français touchent le fric des riches. Les riches rien.
Vous racontez n'importe quoi. Comprenez que vous entretenir n'est pas un objectif de vie, qu'on en a rien à foutre de vous, qu'on n'est pas votre Moman..
Réponse de le 18/11/2014 à 19:03 :
Rien à voir avec la réalité de mon commentaire ! Que dire si ce n' est que vous avez des rapports assez délabrés avec la chose économique; même pas partisans mais pire ... A vrai dire rien que le fait de vous répondre est quelque part vous entretenir.
Réponse de le 19/11/2014 à 8:23 :
Les riches, les fils et filles de riches sont les premiers assistés de l’État et chaque contribuable français financent l' éducation ( bidon ! ) et les privilèges de ces
profiteurs ou bénéficiaires privilégiées de l'état nation !
a écrit le 17/11/2014 à 15:24 :
Ce sont toujours les mêmes qui ne comprennent pas... Aucun progrès...
Réponse de le 17/11/2014 à 22:47 :
Ou inversement
a écrit le 17/11/2014 à 15:15 :
Bien sûr ! et il faut même supprimer tous les impôts, et l'état qui va avec. Enfin la liberté. La police et la justice feront payer leurs services au plus offrant, comme les hopitaux et les écoles. On va enfin pouvoir respirer. Et il ne faut pas oublier de libérer la vente d'armes, car l'ambiance risque de changer. Enfin ...il peut toujours rêver, le monsieur. Retour vers le passé.
Réponse de le 17/11/2014 à 15:58 :
Parfait ! + 100 !
Réponse de le 17/11/2014 à 19:11 :
Tu pense que c'est l'ISF qui finance à lui seul l'état, la police, la justice et la santé...Quand les acteurs, les sportifs foutent le camp à l'étranger et que les politiques commencent à planquer leur pognon en Suisse ça devient le bon moment pour se poser des questions.
Réponse de le 18/11/2014 à 8:38 :
se poser la question que c'est invraisemblable de rémunérer des gens qui tapent dans un ballon aussi grassement
Réponse de le 18/11/2014 à 13:06 :
"Bien sûr ! et il faut même supprimer tous les impôts, et l'état qui va avec."


Voila, le choix est simple : Hitler ou le Libéralisme.
a écrit le 17/11/2014 à 15:02 :
ok pour la suppression,mais alors on la balance sur la taxe foncière des entreprises,contribution PRIMORDIALE pour les collectivités dynamiques
Réponse de le 17/11/2014 à 16:55 :
Les entreprises en faillite ? Pas de problème !
Réponse de le 17/11/2014 à 16:58 :
les collectivités dynamiques, ça existe? c'est pas là ou il y a en moyenne 33 jours d'absence par an? les PME/TPE sont déjà exsangues, ajoutez encore des taxes et elles mourront définitivement...c'est vrai que lorsque l'on connait pas le monde de l'entreprise privée, on peut formuler cette ineptie.
a écrit le 17/11/2014 à 14:51 :
Plus je le lis ou l'écoute et plus je me dis qu'on a affaire à un vieux patronat désuet sans cervelle ni compréhension des enjeux du monde et tout droit sorti de Germinal.
Même Parisot semble d'extrême gauche face à ce triste type...
Réponse de le 17/11/2014 à 20:33 :
Non c est le gouvernement qui est ringard
a écrit le 17/11/2014 à 14:35 :

Quel rapport avec le développement de l entreprise?
Quand le patron du medef s occupe des problématiques personnelles au lieu d être force de proposition du point de vue économique, il se dyscredite encore un peu plus...
Réponse de le 17/11/2014 à 14:48 :
Monte ta boite, travaille comme un fou, et au moment ou tu prends ta retraite et tu la vends, tu comprendras que tu ira passer ta retraite à l'étranger. On pourrait compenser les recettes par l'IR sur les hauts revenus, mais non, comme c'est un impôt idéologique pour faire plaisir à des gars dans ton genre, plutôt que d'expliquer pourquoi il est idiot, on préfère le garder.
Réponse de le 17/11/2014 à 17:00 :
Sans marché pas de développement de l' entreprise; c' est la base - après vient la nécessité de posséder le capital indispensable ...
Réponse de le 17/11/2014 à 17:17 :
Oui " on pourrait compenser par L'IR " mais n' oublions pas que sans marché pas de développement de l' entreprise ...
Réponse de le 18/11/2014 à 13:19 :
"Sans marché pas de développement de l' entreprise; c' est la base - après vient la nécessité de posséder le capital indispensable ..."

Il n'y avait aucun AUCUN marché des ordinateur avant qq milliards de capital pour les produires.. C'est le Capital qui crée la demande, le marché, pas l'inverse.
Réponse de le 18/11/2014 à 19:17 :
Et l' origine du " capital " vous la situez où et en fonction de quoi ?
Réponse de le 19/11/2014 à 7:08 :
" Le capital qui crée la demande " ? Certains vous diraient que c' est tout le problème puisqu' il s' agit surtout de " créer " de fausses exigences ou de fausses nécessités...
a écrit le 17/11/2014 à 14:33 :
Oué, même qu'on devrait rétablir la dime, la gabelle, le droit de cuissage, etc., pour remettre les sans dents à leur place :-) bon, pour ceux qui ont un sens de l'humour restreint: je plaisante :-)
a écrit le 17/11/2014 à 14:27 :
supprimer l'isf est une chose ,mais le demander au nom de l'intérêt du pays ça ne manque pas d'air ! le pays ils en ont rien à cirer .
Réponse de le 17/11/2014 à 16:58 :
Et pourtant c'est l'intérêt du pays que de conserver des entreprises et des investisseurs! Londres est maintenant la 4ème ville Française : il y a bien une raison !
a écrit le 17/11/2014 à 14:26 :
une évidence....mais difficile à en faire comprendre l’intérêt dans ce pays ou l'argent est suspect quand il ne vient pas des alloc. et ou gouverner c'est taxer.
Réponse de le 17/11/2014 à 16:53 :
Non, c'est loin d' être une évidence ... Et plus d' un tiers des français " crèvent la dalle" ( même en travaillant !!! ) et malgré les multiples concessions faites aux entreprises aucune embellie du marché de l' emploi ... Et le " truc " c' est : touche pas à mon capital que je puisse investir ? A quelques exceptions, certainement mais pour le reste , pas de marché alors pas de nécessité d' entreprendre ( ... ).
Réponse de le 17/11/2014 à 17:33 :
une solution pour ceux qui" crèvent la dalle" : supprimer toutes les aides sociales et remplacement par un salaire universel du montant du seuil de pauvreté ce qui supprime automatiquement cette dernière: comme le montre l’économiste jacques marseille, c'est tout à fait réaliste et en réalité moins couteux.
En tout cas c'est mieux que faire fuir richesse et riches de france !
Réponse de le 17/11/2014 à 20:49 :
" que faire fuir richesse et riches de France " c' est la légende des " biens pensants "
Réponse de le 18/11/2014 à 8:23 :
merci du compliment
a écrit le 17/11/2014 à 14:16 :
Chiche ... on le bascule sur la CSG ^^
a écrit le 17/11/2014 à 14:04 :
Monsieur GATTAZ est aussi ringard que l'était son père, l'impôt sur la fortune ne fait fuir personne par ailleurs et malgré ses faiblesses il réduit un peu les inégalités.
Réponse de le 17/11/2014 à 14:18 :
L'ISF ne fait fuir personne ? D'où tenez-vous cela? Même Bercy minimise mais le reconnaît!
Réponse de le 17/11/2014 à 14:22 :
Connaissez-vous le sujet? Moi oui: 25 emplois détruits car les minoritaires ne pouvaient payer l'ISF. La France restera la France dans un monde qui la dépasse...
a écrit le 17/11/2014 à 14:03 :
L'ISF est un sida économique mais les Français ne le comprendront jamais et la jalousie reste un puissant moteur. Une entreprise familiale peut difficilement survivre à l'ISF et aux droits de succession. Elle termine dans les griffes d'un groupe prédateur qui la désosse et délocalise bien souvent. Devinez pourquoi la France est si pauvre en PME ? Mais l'ISF restera. Tant pis pour ce pays malade...
Réponse de le 17/11/2014 à 17:06 :
La jalousie n' a rien à voir là dedans et pour le particulier une fois payés taxes et impôts c' est la même chose ...
Réponse de le 17/11/2014 à 22:49 :
Les pauvres sont jaloux, comme les riches, les riches sont égoïstes , pas comme les pauvres.
Réponse de le 18/11/2014 à 13:00 :
"La jalousie n' a rien à voir là dedans"


MAIS BIEN SUR.....


On tape sur "le bouffon", ça commence dés l'école en France.
Evidement, 6 millions de chômeur et 9 millions de pauvres plus tard, on "ne cède rien à ses principes", voilà, na !
Réponse de le 18/11/2014 à 13:39 :
Pour être jaloux, il faut pouvoir en avoir les moyens et la possibilité...
Réponse de le 19/11/2014 à 8:47 :
Pourquoi les riches et les parvenus sont toujours jaloux ... des plus modestes ?
Rien à faire ! Cette particularité ne s' explique que par un état psychologique très
déséquilibré ou pire ... !
a écrit le 17/11/2014 à 13:53 :
Pourquoi, pour mettre encore plus au Luxembourg ?
Réponse de le 17/11/2014 à 14:04 :
pour ne pas leur donner envie d'y aller
Réponse de le 17/11/2014 à 14:22 :
Autant supprimer toutes forms d'impots et de regles puisqu'il y aura toujours mieux sauf a attribuer le budget de la defence ou eduction du Luxemboug en France en premiere etape ensuite on passera a l'echelle du canton Suisse.
Réponse de le 18/11/2014 à 12:58 :
"Autant supprimer toutes forms d'impots et de regles puisqu'il y aura toujours mieux "

Des impôts, oui, de la redistribution, NON.
Réponse de le 18/11/2014 à 18:23 :
Les impôts servent à la dépense publique et au bon fonctionnement de l'état ( ... )
ps : ne pas confondre avec les secteurs de la grande distribution - hyper marchés etc
a écrit le 17/11/2014 à 13:52 :
""Il faut supprimer l'ISF" (Pierre Gattaz)"
"" Il faut d'abord supprimer Pierre Gattaz. Pour l'ISF, on peut en discuter. Pas de la 1° proposition.
Réponse de le 17/11/2014 à 14:01 :
Tout a fait !
Réponse de le 17/11/2014 à 17:07 :
ISF est un impôt antiéconomique comment faire comprendre aux français sans culture économique la réalité des choses
Réponse de le 18/11/2014 à 10:20 :
@Popoff
La majorité des Français aimeraient payer l'ISF, et pour beaucoup, simplement de l'impôt sur le revenu. Qu'un peu d'ISF vienne aider ceux qui ne peuvent pas payer d'impôt parce qu'ils sont trop pauvre n'est pas choquant.
Réponse de le 18/11/2014 à 12:57 :
"La majorité des Français aimeraient payer l'ISF, et pour beaucoup, simplement de l'impôt sur le revenu. "

Bonne nouvelle, car il est anormal que 50% des ménage ne payent pas l'impôt sur le revenu. Deux mois de revenu et par ans pour l'Etat est un minimum.

Quand à ceux, les ratés, qui voudrait payer, qu'ils payent, voila tout !
Réponse de le 18/11/2014 à 17:38 :
Les véritables assistés et quelque part " ratés " ce sont bien évidemment ... les riches de toutes sortes ( sauf exception ), héritiers incapables et cependant pleins d' orgueil et de prétention, parvenus et tous ceux qui ont eu LA CHANCE de profiter de tous les bienfaits de l' état nation etc ...
a écrit le 17/11/2014 à 13:32 :
Effectivement, qui aura le courage de supprimer cet impôt (isf) spécifique a la France.
Aujourd hui personne ! Et même la droite quand elle avait le pouvoir n a pas osée.
Réponse de le 17/11/2014 à 13:57 :
Valls et Macron sont pour la suppression, car ils voient trop les dégâts créés par cet impôt idéologique. Mais ils n'oseront pas par peur de l'extrême gauche qui fait régner la terreur. Cet impôt a déjà fait perdre au pays près de 300 milliards ( oui, vous avez bien lu!) par fuite des capitaux, expatriations des fortunes ou délocalisation d'entreprises. Alors, on continue à ruiner le pays ?
Réponse de le 19/11/2014 à 16:34 :
@Mimil: seul Chirac l'as supprimé pendant la cohabitation, rapidement remis en selle au 2ème mandat de Mitterrand.
a écrit le 17/11/2014 à 13:29 :
Une évidence, .. et ramener les droits sur succession à une moyenne européenne (un peu d'homogénéisation ne nuirait pas non plus..).
a écrit le 17/11/2014 à 13:29 :
a quand les taxes sur les banques et les finances promis pas Hollande le tricheur? et Gattaz au arrêter de parler...surtout dans cette période de récession
Réponse de le 18/11/2014 à 9:33 :
si FH est un tricheur, le précédent a quel qualificatif?
a écrit le 17/11/2014 à 13:27 :
Il faut supprimer le MEDEF
a écrit le 17/11/2014 à 13:20 :
M. Gattaz,
Préférez-vous laisser à la charge des familles et surtout des célibataires qui payent le prix fort, la part la plus importante des impôts ????
Réponse de le 17/11/2014 à 13:48 :
Demandez surtout de réduire la dépense!!!! les taxes et impôts servent à financer l'état...un peu certes, mais maintenant nous sommes arrivés dans le déraisonnable, donc oui supprimons l'isf et aussi et surtout limitons au normal, les dépenses publiques
Réponse de le 17/11/2014 à 13:51 :
Mais l'ISF rapporte 500 millions par an, et coûte au pays entre 1 et 2 milliards par an! Et fait fuir les capitaux et les entreprises.
Le supprimer pourrait permettre de baisser les impots de tous! Soyons serieux.
Réponse de le 18/11/2014 à 13:28 :
Mais qu'est-ce que le "normal" ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :