NKM exige une "liberté totale d'ouverture des commerces à Paris le dimanche"

 |   |  521  mots
Nathalie Kosciusko-Morizet plaide pour la liberté totale d'ouverture des commerces le dimanche à Paris.
Nathalie Kosciusko-Morizet plaide "pour la liberté totale d'ouverture des commerces le dimanche à Paris". (Crédits : reuters.com)
Réactions, à gauche et à droite, sur le travail dominical après l'intervention de Manuel Valls sur France2 dimanche soir. Le Premier ministre a confirmé la proposition de loi du ministre de l'Économie Emmanuel Macron d'étendre de 5 à 12 jours le nombre de dimanche travaillés.

Le gouvernement va-t-il trop loin ou pas assez ? À deux jours de la présentation du projet de "loi Macron", l'extension du travail du dimanche de 5 à 12 jours par an est un sujet particulièrement controversé dans l'Hexagone. Syndicats, acteurs de l'économie ou politiques, tous ont leur mot à dire dans ce débat polémique.

  • La droite réclame une ouverture élargie

Pour l'ancien ministre UMP du Travail Xavier Bertrand, invité sur RTL, "il faut monter un peu plus haut [en nombre de jours d'ouverture] pour faire en sorte que les dimanches de décembre" et "de soldes soient aussi ouverts". Le député-maire de Saint-Quentin a demandé à Manuel Valls de faire "encore un effort" et aimerait "une quinzaine de dimanches dans l'année".

La vice-présidente de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet a, quant à elle, plaidé lundi sur Europe 1 "pour la liberté totale d'ouverture des commerces le dimanche à Paris", alors qu'un rapport remis à la mairie exprime des réticences sur l'ouverture dominicale des grands magasins parisiens du boulevard Haussmann.

     | Lire Travail le dimanche : pourquoi Paris y est hostile

  • La gauche divisée

À gauche justement, le travail dominical ne rassemble pas toutes les mouvances. La maire de Paris Anne Hidalgo a ainsi tweeté toute la journée sur le travail du dimanche, avant que Manuel Valls ne s'exprime sur le plateau de France 2 (confirmant la volonté d'étendre le nombre de dimanches travaillés de 5 à 12). Elle a notamment fait le listing de toutes les activités possibles le dimanche dans la capitale et rappelé que le travail dominical était déjà en partie pratiqué.

Quelques jours plus tôt, le 5 décembre, la sénatrice socialiste Marie-Noëlle Lienemann, membre du mouvement "Maintenant la gauche" avait déclaré à Reuters qu'elle allait voter "contre" le projet "loi Macron" et appeler ses collègues à faire de même.

  • Pour le Medef, le gouvernement va "dans la bonne direction"

Président du pôle entrepreneuriat du Medef, Thibault Lanxade a estimé sur RFI que le projet de "loi Macron" va "véritablement dans la bonne direction". Le syndicat patronal se félicite qu'un sujet autrefois "tabou" comme le travail du dimanche soit abordé car c'est "l'une des premières choses que [le président du Medef Pierre Gattaz] a exprimées".

  • Le patron de Carrefour opposé à l'ouverture des hypermarchés

Les patrons ne soutiennent toutefois pas aveuglement cette extension des ouvertures. Le Pdg de Carrefour, Georges Plassat, a ainsi indiqué sur France Inter qu'il n'était "pas du tout" favorable à l'ouverture des grandes surfaces alimentaires le dimanche. Il plaide d'avantage pour l'ouverture des magasins alimentaires situés dans les centre-villes (où Carrefour dispose d'un réseau des plus étoffé : Carrefour Market et City, Shopi, Huit à Huit, Marché Plus). Il a par ailleurs ajouté qu'il ne serait "pas complètement inutile" d'ouvrir les commerces en soirée, autre sujet polémique.

>> En vingt ans, le nombre de personnes habituées à travailler la nuit a doublé en France

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/12/2014 à 13:08 :
C'est bien une arrière petite-fille de commerçants polonais
a écrit le 11/12/2014 à 9:46 :
Elle n' a rien à exiger ou à plaider puisqu' elle n' est pas élue pour - ou à quel titre et en qualité de quoi ?
a écrit le 09/12/2014 à 7:18 :
Moi je dis bravo.
Il y a pas mal de commentaires "anti" qui confondent l'ouverture du travail le dimanche déja authorisé pour les professionnels de santé, restauration,hotelerie aux commerces de details.
Ayant vecu a l'etrangers, je peux vous dire que travailler le dimanche est bénéfique pour l'economie d'un pays.
Eh oui, j'ai déja travaillé le dimanche et je sais de quoi je parle.
Réponse de le 09/12/2014 à 13:14 :
Et moi aussi j'ai travaillé le dimanche et alors, vous nous prenez pour des idiots ? Le travail le dimanche est une grosse bétise, car les gens doivent se reposer ! Et après on s'étonne que les gens tombent malades, font des dépressions etc ! Quelle folie, cet appat du gain et des bénéfices , est sans limite et sans respect pour les humains.
a écrit le 09/12/2014 à 6:44 :
Moi je dis bravo, Cest quoi ce pays ou on vous empeche de travailler. Est ce que les commerces sont ouvert dans les autres pays? Est ce que les hopitaux, restos, hotels sont ouvert le dimanche? OUI !!! Alors pourquoi pas les commerces dans le pays qui acceuillent le plus de touristes au monde?
a écrit le 09/12/2014 à 4:57 :
L'UMP c'est le patronat ! Ils en veulent toujours plus. Et pourquoi pas autoriser l'esclavage ? Ils diraient oui ! Ils diraient :" l'esclavage permet la création de millions d'emplois, donc il faut une loi pour l'autoriser" ! Et le français dirait, "ah oui, si ça crée des emplois, d'accord, allons-y" !
Réponse de le 09/12/2014 à 13:06 :
Commentaire d'une stupidite verticale...
Réponse de le 11/12/2014 à 9:48 :
Pas si " stupide " que ça ... Et c' est la stricte vérité que pas mal de français diraient " oui " à tout ou presque ...
a écrit le 09/12/2014 à 4:34 :
Cette femme complètement coupée de la vraie vie des français "sans dents" et moyens devrait de temps en temps se poser une simple question ; quand on vit avec un smig à 1100 euros, n'a-t-on pas besoin de ne pas prendre les transports en commun le dimanche pour se reposer un peu !
a écrit le 08/12/2014 à 21:58 :
Du bon socialisme pur jus. Ils vont bientot proposer d'ouvir la nuit et de passer la semaine à 10 jours !!! Cela ne changera rien puisque beaucoup d'entre nous sont à decouvert le 10 du mois à cause de l'explosion des impots et des taxes PS. Donc pas de pouvoir d'achat, pas d'achat, c'est pourtant simple à comprendre sauf pour un socialiste...
a écrit le 08/12/2014 à 19:26 :
C'est assez impressionnant le nombre de politiciens à toujours donner des leçons sur ce qui devrait être fait quand ils ne sont pas au pouvoir et faire si peux quand ils le sont...
a écrit le 08/12/2014 à 18:20 :
encore une qui est a l'ouest madame ce que vous vendrez le dimanche vous ne le vendrez ni le samedi ni le lundi ce ne sera qu'un report foutez la paix aux gens le dimanche est un jour reserve aux familles les gens travaillant toute la semaine sont heureux de se retrouver ensemble faites donc travailler les fonctionnaires le dimanche mairies préfectures secu etc.. je vous souhaite bien du plaisir!!! au faite allez donc en ALSACE et chercher moi des grandes surfaces ou des magasins ouverts le dimanche et on y vit aussi bien qu'ailleurs en FRANCE et le fameux modele ALLEMAND ;magasins ouverts le dimanche ZERO alors allez failloter chez sarko et foutez nous la paix attendez que juppe ou peut etre marine arrive ils vont vous donner de l'elan !!!!!
Réponse de le 08/12/2014 à 23:06 :
@ le guignon
Dur mais correct , la KM fait dans la surenchère
Réponse de le 09/12/2014 à 10:59 :
Entièrement d'accord avec le guignon. N'était-ce pas une promesse de François Hollande lors de la campagne présidentielle ? De plus, si les magasins étaient ouverts de dimanche la fréquentation baisserait dans les musées, les cinémas, les bars, les expositions...
a écrit le 08/12/2014 à 17:52 :
Mais laissons faire. Autorisons l'ouverture des magasins le dimanche dans toute a France. Si ça ne créé pas plus d'emploi et de consommation comme le prétendent certains, on pourra revenir sur cette mesure. Arrêtons de tout intellectualiser, de trop penser (la France pays d'intellos) et agissons pour voir ce que ça donne concrètement (comme les Anglais, pays de pragmatiques).
Réponse de le 08/12/2014 à 19:29 :
Dans ce que vous parlez les deux perdants seront
* les travailleurs qui bosseront le dimanche pour le prix d'un jour de semaines
* les consommateurs qui paieront plus chère les produits pour financer le peux d'embauche que l'ouverture exigera.
Quand au retour en arrière se sera toujours sans réduire le prix qu'ils auront augmentés...
Réponse de le 08/12/2014 à 21:00 :
Pragmatique le contrat à 1h?
a écrit le 08/12/2014 à 17:36 :
Je disais que cette nana n'avait pas pris la mesure de ses déclarations ultra démagogiques et irresponsables, et que ce n'était qu'une arriviste qui colle bien à l4UMP de Sarkozy et de Copé sur lesquels nul besoin est de s'étendre.
Elle se fout des familles dont les parents sont obligés de bosser le dimanche et elle se fout des parisiens et des franciliens qui veulent respirer au moins le dimanche, grâce à une circulation minimale.
a écrit le 08/12/2014 à 17:33 :
Est-elle prête à travailler le dimanche dans les mêmes conditions que les autres jours ? Et ce que je dépenserai éventuellement le dimanche, je ne l'aurai plus les autres jours. Alors, bilan = 0
a écrit le 08/12/2014 à 17:29 :
UN DEBAT VIEUX COMME LE MONDE? EXSQUE JE VAIS DEPENSE PLUS LE DIMANCHE QUE JE NE PEUT DEPENSE LA SEMAINE ? SAMEDI COMPRIS? LES TOURISTES EN GENERAL VIENNENT 1 SEMAINE OU DEUX ? ALORS SE DEBAT ET NUL? COMME LA DROITE???
Réponse de le 08/12/2014 à 20:14 :
Si vous travaillez du lundi au samedi, vous serez heureux d'avoir les magasins ouverts le dimanche.
Les touristes viennent une semaine, mais il y en a 52 dans l'année, ils ne sont pas tous là la même semaine (heureusement).
a écrit le 08/12/2014 à 17:22 :
Elle exige , elle exige, et à part cela quoi de neuf ?
a écrit le 08/12/2014 à 14:30 :
Retranscription erronée. Mr Plassat a indiqué qu'il était opposé à l'ouverture des hypers le dimanche mais favorable à l'ouverture des des grandes surfaces alimentaires de proximité.
a écrit le 08/12/2014 à 14:13 :
La droite parle mais ne fait jamais rien, une fois au pouvoir elle s'endort. Il n'y a que la gauche qui a le courage de mettre en oeuvre les catastrophes qu'elle a annoncé.
Réponse de le 08/12/2014 à 15:07 :
Tout à fait exact, vous venez de décrire la classe politique Française !
a écrit le 08/12/2014 à 14:05 :
Les français n'ont pas 2 portemonaies et de toute façon, ils n'ont plus le sou à dépenser, la pauvreté et la misère sont apparues sous l'égide de Chirac Sarkozy Raffarin Fillon KisiuscoMorozet Wauquiez
et se perpétuent sous Hollande Valls Macron
a écrit le 08/12/2014 à 13:55 :
la prétentieuse N.K.M.est incompétente par parler du travail dont elle ne connaît absolument rien ,sauf des combines ignobles !
a écrit le 08/12/2014 à 13:51 :
la prétentieuse N.K.M.est incompétente pour vouloir débattre du travail le dimanche,alors même qu/elle n/a jamais travaillé en entreprise !
a écrit le 08/12/2014 à 13:37 :
La droite qui vient donner son avis c'est trop fort
Ils n'ont rien fait depuis 20 ans

Il faut autorisé tous les dimanches dans les zones à haute fréquentation touristique avec salaire double

Les champs élysées et les grands magasins pleins de touristes étrangers

Pour le reste ça n'apportera rien
a écrit le 08/12/2014 à 13:33 :
le patronat est pour le travail le dimanche !!!
Maintenant sera t il pour rémunérer correctement ce travail que je "classerais" comme volontaire ?
a écrit le 08/12/2014 à 13:23 :
Ce débat n'est pas récent. La droite était encore aux commandes en 2012, pourquoi n'a t-elle rien fait?
a écrit le 08/12/2014 à 13:10 :
La droite n'a fait aucune réforme sur le marché du travail en 10 ans de pouvoir ininterrompu. (sur les 40 dernières années, aucune autre majorité n'a eu 10 ans devant elle pour réformer) et maintenant elle veut tout déréguler. Un peu à l'image du MEDEF qui demande tout et surtout n'importe quoi.
Quant au patron de Carrefour qui ne souhaite pas ouvrir ces magasins le dimanche, le Carrefour en bas de chez moi est ouvert tous les dimanches de décembre (!) et le premier de janvier. Encore un qui connait bien son entreprise.
Réponse de le 08/12/2014 à 19:30 :
A si ils ont fait ne grosse réforme; celle de vider les caisse de l'état pour remplir celle de bigmalion...
a écrit le 08/12/2014 à 13:08 :
"La liberté des entreprises"

HAHAHHAHAHAHA !

"Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit" (Henri Lacordaire, 19ieme siècle)
a écrit le 08/12/2014 à 13:05 :
Si ça peut permettre d'éviter au patronat d'embaucher, ça sera déjà ça de gagné... Y'aura plus qu'à nous fournir du "pouvoir" d'achat pour que ça serve...
a écrit le 08/12/2014 à 12:57 :
Cette histoire de travail le dimanche est marginale. Alors que ça va crisper tout le monde et focaliser de l'énergie qui serait plus utile ailleurs. Quelle perte de temps!! C'est surtout l'Etat qui pose problème en spoliant tout les acteurs économiques. A lui de se réformer.
Réponse de le 08/12/2014 à 17:24 :
+1; et là ils peuvent travailler le dimanche, parce que c'est un chantier gigantesque !!! un peu comme pour cette loi , on modifiera à la marge et rien ne changera...sauf nos impôts et taxes diverses et variées, en tout cas très nombreuses, trop nombreuses...
a écrit le 08/12/2014 à 12:22 :
Prochaine proposition de loi de Macron : limiter la durée hebdomadaire du travail à 168h. Au boulot, bande de fainéants !
Réponse de le 08/12/2014 à 13:07 :
"limiter la durée hebdomadaire du travail à 168h" Mauvaise idée. Ils risquent après d'avoir l'idée de repousser l'age de la retraite des rentiers à 53 ans...
Réponse de le 08/12/2014 à 20:52 :
Mais non on sera en retraite au bout de deux mois pour les plus résistant comme les patrons moins fatigué par leur travail... Et surtout dans un cercueil. La retraite de rêve pour un employé du point de vu des patrons...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :