Barrage de Sivens : Royal enterre le projet initial

 |  | 422 mots
Lecture 2 min.
Les travaux de construction ont été suspendus après la mort du militant écologiste Rémi Fraisse, tué le 26 octobre sur le site lors d'affrontements avec les forces de l'ordre.
Les travaux de construction ont été suspendus après la mort du militant écologiste Rémi Fraisse, tué le 26 octobre sur le site lors d'affrontements avec les forces de l'ordre. (Crédits : Reuters)
La ministre de l'Ecologie a validé vendredi un rapport dans lequel des experts estiment que le projet de barrage initial "n'apparaît pas comme une solution adaptée". Ils proposent de nouvelles solutions.

Publié le 16/01/2015 à 12:54. Mis à jour le 16/01/2015 à 15:07.

Dans le collimateur de Bruxelles, le projet initial de barrage à Sivens est cette fois-ci abandonné. La réalisation du projet initial n'est "plus d'actualité" a annoncé Ségolène Royal, vendredi 16 janvier, dans un communiqué.

Lire: Paris visé par une procédure d'infraction européenne

Royal valide les solutions des experts

Plus tôt, un nouveau rapport d'experts avait été remis à la ministre de l'Ecologie. Le projet initial du barrage à Sivens "n'apparaît pas comme une solution adaptée", estiment ces derniers. Ségolène Royal précise dans un communiqué avoir "validé" les deux options proposées dans le rapport.

La première envisage "la réalisation d'un réservoir de taille plus réduite sur le site de Sivens". La seconde inclut plusieurs retenues combinées, notamment en amont du site. "Ces deux options doivent faire l'objet d'études plus approfondies par des maîtres d'ouvrages locaux avant un choix définitif", soulignent les experts.

"Coût modéré" et "possibilité de développement ultérieur"

La première solution "est d'un coût modéré et laisse de multiples possibilités de développement ultérieur". Ses impacts sur l'environnement "semblent localisés et réduits mais doivent être développés dans une étude d'impact complète", indiquent-ils.

La deuxième solution, qui prévoit une retenue latérale en amont du site de Sivens, une retenue sur le ruisseau de Bayssière, plus en aval, et "une ou deux" retenues latérales en vallée du Tescou, est "un peu plus coûteuse" en investissement et en fonctionnement. Elle  "laisse moins de possibilités de développement ultérieur de retenues sur le bassin", précise le rapport, mais "ses impacts environnementaux sont faibles". Ce rapport doit être présenté dans la région lundi 19 janvier.

Toujours pas de compromis trouvé

Le projet initial de barrage-réservoir à Sivens visait à créer une retenue d'eau d'1,5 million de m3 pour l'irrigation de terres agricoles. Il avait été vivement contesté par les écologistes en raison de son coût et de son impact sur l'environnement.

Les travaux de construction ont été suspendus après la mort du militant écologiste Rémi Fraisse, tué le 26 octobre sur le site lors d'affrontements avec les forces de l'ordre.

Plusieurs réunions ont eu lieu depuis entre agriculteurs, défenseurs de l'environnement et élus concernés, mais aucun compromis n'a pu être trouvé entre les défenseurs du projet initial et ceux qui souhaitent qu'il soit fortement transformé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/01/2015 à 11:55 :
Pour de nombreux sujets dont celui-ci, rien de mieux que le referendum local ou national selon les cas
a écrit le 17/01/2015 à 8:09 :
Un projet trop vite bâclé : il ne date que des années 60 !!!!
un tas de membres des éxécutifs, locaux et nationaux, ont laissé " courir" un projet immonde !!!
Heureusement, il y a été fait " barrage" !!!!
Dans une cinquantaine d 'années , les projets nouveaux seront " arrêtés" !!!!!
a écrit le 16/01/2015 à 20:59 :
Je demande qu'on fasse urgemment un rapport qui démonte de l'inutilité de la LGV Poitier-Limoge. Ainsi Ségolène Royale pourra trouver le prétexte pour renonce à ce projet farfelu.
a écrit le 16/01/2015 à 19:43 :
La france a voté pour cette gauche infâme et inhumaine : qu'elle assume la bombe qui se prépare...
Réponse de le 17/01/2015 à 15:01 :
De toute évidence vous avez pas d'opinion mais un petit message misérable et haineux... Vous n'êtes pas mieux que ceux que vous combattez
a écrit le 16/01/2015 à 17:48 :
la France ton café fout le camp, ce beau Pays ruiné par l'administration. Pour chaque projet les élus commandent des d'études : enquête, enquêtes de faisabilité et d'impact environnemental, appel d'offres, concours. Début en 1969, donc depuis cette date les sociétés dans ces études d'impact doivent se réjouir car la complexité des administrations rend obligatoire l'appel. Avant même tout projet d'importance, il faut casquer. Bien entendu toutes ces études engraissent des petits malins souvent écolos et ne servent strictement à rien : il suffit de voir le gaspillage de la philharmonie jeannouvellienne. Royal devrait plutôt interdire la construction de nouvelles lignes TGV qui coûtent bonbon, ne seront jamais rentables et défigurent les paysages du plus beau Pays du Monde qui à force d'écologie, d'éolienne et autres biomasse va finir par ressembler à une déchetterie
a écrit le 16/01/2015 à 17:26 :
Bravo madame Royale. C'est pas quelques dizaines de cul-terreux, qui de surcroit votent certainement a droite, qui vont detruire nos beaux paysages.
Il vaut mieux construire une LGV Poitiers-Limoges!!! pour nos Week-ends a la campagne.
a écrit le 16/01/2015 à 17:12 :
ca decredibilise un peu plus le monde politique, puisque cette decision a ete prise et enterinee par des ELUS (si, si, les gens pour qui ont vote localement pour nous representer!). Elle a necessite (je suppose) des annees d'etudes, d'expertises, de rapports,....
Dorenavant, on gouverne a l'affectif. Bienvenue chez les Bisounours!!
a écrit le 16/01/2015 à 15:35 :
Quelle minable politique que celle de Madame Royal
Réponse de le 16/01/2015 à 15:47 :
J'adore votre argumentation...
a écrit le 16/01/2015 à 15:15 :
1-ce qui est bien c'est d'orienter le rapport dans le sens voulu.
2-A force de multiplier les rapports on va pouvoir se permettre d'effectuer un rapport sur les rapports.
En tout cas ça fait travailler les "experts" et permettra de patienter jusqu'en 2017 !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :