Russie : nouvelle dévaluation du rouble, aides aux entreprises stratégiques

 |   |  513  mots
La Banque centrale russe a dévalué le rouble pour la troisième fois cette semaine. Par ailleurs, le gouvernement russe a publié une liste de 295 entreprises considérées comme stratégiques dont les géants de l'énergie Gazprom, Rosneft ou Loukoïl.

La Russie représente le "R" des fameux BRIC, Brésil, Russie, Inde et Chine, les grands pays en plein développement qui devaient assurer la croissance mondiale pour les prochaines année. Mais aujourd'hui, la Russie est elle aussi rattrapée par la crise économique et financière qui a vu plonger ses Bourses et fondre le prix des matières premières sur lequel elle avait assis le plus gros de sa croissance.

Du coup, le Kremlin a annoncé mercredi que la Russie allait connaître en 2009 son premier déficit budgétaire en dix ans. Elle pourrait même être amenée à emprunter sur le marché financier international alors que ces dernières années, elle a au contraire remboursé sa dette. Moscou a précisé jeudi que ce déficit selon les hypothèses pourrait atteindre 3% à 5% du PIB (produit intérieur brut).

Moscou met en garde contre une possible montée des contestations en raison de salaires non payés et de menaces de licenciement. Avec une inquiétude particulière concernant les travailleurs étrangers et plus encore les immigrés clandestins.

Le gouvernement russe a en revanche publié une liste de 295 entreprises considérées comme stratégiques dont les géants de l'énergie Gazprom, Rosneft ou Loukoïl. Cette liste pourrait être élargie. Ces entreprises pourraient bénéficier d'aides du Kremlin face à la crise économique et financière actuelle.

Signe de cette moindre richesse, la presse russe rapportait ces derniers jours que les fameux oligarques, milliardaires enrichis avec la privatisation des fleurons de l'industrie russe, notamment dans l'énergie, et qui se sont illustrés ces dernières années en achetant les plus beaux yachts et les plus belles villas du monde, voire des clubs de football britanniques, ont vu fondre leurs fortunes, souvent assises sur la valeur des actions de leurs sociétés, avec la crise boursière.

Nouvelle dévaluation du rouble

La Banque centrale de Russie (BCR) a encore élargi vendredi la marge de fluctuation dans laquelle elle fait évoluer le rouble par rapport au panier dollar-euro qui lui sert de référence, ce qui correspond de fait à une nouvelle dévaluation. Il s'agit de la onzième dévaluation de ce type depuis le 11 novembre, et la troisième cette semaine. L'agence russe Ria Novosti avait auparavant rapporté que le panier (composé à 55% de dollars et 45% d'euros) avait atteint vendredi matin la valeur de 34,15 roubles, soit 30 kopecks de plus que jeudi.
Les autorités russes se sont engagées à ce que le rouble ne subisse pas de mouvement brusque et interviennent régulièrement sur les marchés des changes pour maîtriser au mieux sa baisse, de façon à ce qu'elle soit graduée. Des analystes s'attendent à ce que la devise russe continue de se déprécier dans les semaines à venir. Pour sa part, le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a assuré que le gouvernement ferait le nécessaire pour éviter une chute drastique du rouble, comme ce fut le cas pendant la crise financière de 1998

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Rien d'étonnant à cette situation ; la majorité des recettes fiscales russes proviennent de la "rente" procurée par ses exportations d'hydrocarbures. Le prix de ceux-ci diminuant les recettes fiscales ne peuvent que diminuer ; quant au rôle de la Russie au sein des BRIC il a été pour l'économie mondiale totalement négatif : la Russie a largement contribué à la création de l'excédent monétaire aux USA à l'origine de tous nos malheurs en menant une politique économique "mercantiliste" anachronique (par accumulation de dollars provenant des excédents dégagés artificiellement par un commerce extérieur alimenté essentiellement par l'exportation de matières premières).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Elle est bonne celle-là ! Les déboires de ces pauvres américains seraient dû au mercantilisme des russes ! Accuse-t-on l'Arabie saoudite de mercantilisme lorsqu'elle vend son pétrole aux américains ? Et accuse-t-on ceux-ci de mercantilisme lorsqu'ils inondent la planète de leurs produits ? Allons, cher ami, vous êtes peut-être russophobe, mais restons sérieux. La crise actuelle, c'est avant tout un produit "made in USA" ! La cupidité des banquiers américains a été sans limite. Ils n'ont pas hésité à inonder le monde entier de leurs produits financiers pourris !!! Et les autres ont été assez bêtes pour se laisser berner...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La Eussie subi la baisse des prix des matièrers-prémires et des exportations de produits manufacturés...et cela à cause de la crise financière entamée par les américains et le manque de responsabilité des financiers internationaux qui, tous liés à Israel et aux américains, ont provoqué cette crise mondiale avec des événements tels que l'affaire de blanchissement d'argent de la Société Générale, l'affaide Kervier,Madoff, et pusieurs autres qui ont désestabilisé le système financier international pour empécher la Russie et l'Iran d'attendre leurs objectifs...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Depuis longtemps déjà que Poutine et medvedev nous serinent avec leur Russie qui est le plus beau ,le plus grand ,le plus honnète des pays,il fallait bien qu'un jour l'honnèteté paye,ça commence à venir et ce sera le pays du mensonge ,de la corruption,pas celui des droits de l'homme ,les oligarques ont encore de beaux jours à vivre mais euxaussi vont payer leur abus et comme d'habitude le peuple ne
saura rien et applaudira ses dirigeants comme du temps des "Lénine ,Staline et consort". Pa
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
QUI m'a couper?je disais ,pauvre Russie qui est retournée dans le giron du KGB ,elle recule de 50 ans avec ses dirigeants qui font leur fortune en volant les petits,la dévaluation n'est pas finie,ça commence juste maintenant les pauvres vont souffrir,Poutine ,le roi des faux jetons ,parle à la télé tous les jours pour les endormir,j'ai la télé Russe et je le vois commander le pays exactement comme avant,ses dents sont très longues et elles poussent encore.Le rouble peut baisser,ça ne va pas le déranger.PAUVRE RUSSIE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
l'energie sera l'enjeu de 2009 :o(( avec tout ce que cela comporte comme perils divers :o((
à suivre
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LEGROS... en plaçant Lenine, Staline et d'autres dans le même panier, tu montres que ton analyse n'est pas très fine... et qu'il s'agit juste d'une expression de ta RUSSOPHOBIE.
Un discours haineux n'a jamais servi à éclairer une situation. Ce que tu as écrit ne sert qu'à jeter de la confusion
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un grand pas a été fait depuis les années Eltsine.
On parle des oligarques russes avec horreur mais "les barons voleurs" de wall street et de la city ne valent pas moralement un kopeck.


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
FALLAIT-IL VRAIMENT ACCULER LA RUSSIE DOS AU MUR EN BLOQUANT SON ACCÈS AUX MERS CHAUDES PAR L'AFGHANISTAN-PAKISTAN. DANS UNE TELLE SITUATION N'IMPORTE QUI SE DÉBAT POUR SE DÉGAGER. CONTRE LES CROISÉS DE L'OTAN, LA RUSSIE N'A PAS D'AUTRE CHOIX QUE DE S'ALLIER AVEC UN ISLAM PERSÉCUTÉ
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
CAROLUS tu écris un islam persécuté ? Un comble alors que ceux qui dirigent cet Iran sont les premiers persécuteurs de leur peuple. L'Islam est un outil de domination sur les peuples, comme les autres religions, seuls les illuminés, ou plutot endoctrinés depuis l'enfance, ne s'en rendent pas compte.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tous sa c'est la faute des usa avec le merde subprime
innondeees toutes l'europe
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
jesus sera la voix
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
réponse à Jèsus : " et ta soeur !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La Russie a trahi ses idéaux.Elle pensait qu'elle allait jouer dans la cour de ses anciens concurrents et entre autre les USA. Certes le système prêchait par défaut mais on pouvait l'améliorer.Il y a eu la crise du socialisme pour ne pas dire le communisme, le capitalisme tel qu'il est conçu actuellement se casse aussi la gueule. Laissant derrière lui ruine et désolation: nature surexploitée et abimée ,environnement dévasté, et surtout un être humain perverti.
Souhaitant que cette crise soit salutaire pour l'humanité INCHALLAH.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Poutine et Medvedev n'ont plus qu'une solution, c'est de sortir Kodorkosvky de sa cellule en Sibérie . Lui seul nommé ministre des finances trouvera les solutions adaptées à l'empire décadent russe . Il y a des possibilités d'avancer mais les dirigeants des cartels russes et le Gvt doivent la jouer modeste ! Cet ancien dirigeant d'une grande culture et doté d'un fort cortex financier est apte à redresser le navire, mais Poutine devra peut-être quitter l'empire et se réfugier en Angleterre au pays de l'habeas corpus ....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour a tous.

En écrivant - à tort - à propos de la Russie que "ces dernières années, elle a au contraire remboursé sa dette" l'auteur de l'article ci-dessus contribue à propager le mythe d'une Russie qui se serait scrupuleusement acquittée de sa dette. Dans la comptabilité publique de ce pays la Banque Centrale de Russie (BCR) ne mentionne pas - donc dissimule - l'existence de créances certaines envers plus de 316.000 porteurs obligataires français, dont les droits sur la Fédération de Russie ont pourtant été confirmés par trois arrêts successifs du Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative française, en 2003 et en 2004.

La BCR, et le gouvernement Russe avec elle, se livre donc à un faux en écritures publiques dont le but est de dissimuler l'existence d'un passif envers les ressortissants français que ces derniers estiment, de façon conservatrice, a plus de ?100 milliards.

Les principales agences de notation de crédit, dont les fautes graves ont été mises en valeur par la crise des "subprime", sont sciemment complices de la propagation de ces fausses informations.

Lisez l'édifiant article au lien ci-dessous:

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=48931

Bonne fin d'année a tous.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :