Le moral des ménages allemands est au beau fixe

 |   |  333  mots
Le baromètre GFK, qui mesure le sentiment des ménages outre-rhin, a progressé au-delà des attentes pour le mois d'août. Le Mondial-2010 de football et les bonnes nouvelles sur le front de l'économie expliquent cet optimisme.

Après les entrepreneurs, les ménages. En Allemagne, le moral est au beau fixe pour les deux acteurs économiques. La semaine dernière, l'indice Ifo du climat des affaires faisait ressortir un niveau record au plus haut depuis 20 ans. Ce mardi, c'est l'indice GFK, mesurant le moral des ménages allemands, qui progresse au-delà des attentes.

Pour le mois d'août, le baromètre affiche 3,9 au compteur, contre 3,6 en juillet (chiffre révisé en hausse) et 3,5 en juin. Les analystes attendaient un chiffre stable.

Mondial-2010 de football et bonnes nouvelles sur le front de l'économie expliquent selon l'institut GfK cet optimisme, signe supplémentaire de vigueur de la conjoncture allemande.

Tirée par l'export, la première économie européenne sort la tête de l'eau plus rapidement que prévu après sa pire récession depuis l'après-guerre l'an passé. Cette année, la croissance du Produit intérieur brut (PIB) pourrait atteindre 2% tandis que le chômage est en recul depuis le début de l'année.

Une situation qui contraste avec celle de la France. Selon l'enquête de conjoncture dans l'industrie publiée vendredi par l'Insee, le moral des ménages est en berne avec une baisse de la consommation en produits manufacturés quand les demandes adressées aux industriels devraient baisser au prochain trimestre.

Pour les Allemands, leurs attentes vis-à-vis de la conjoncture et leurs perspectives de revenus ont fortement progressé entre juin et juillet, selon GfK. Leur propension à faire des achats a néanmoins légèrement décliné, ce que l'institut impute aux investissement effectués avant le Mondial-2010 de football, notamment dans des téléviseurs. De ce fait, les ménages sont moins enclins à dépenser après l'événement.

"Il faut attendre de voir si le moral au beau fixe se maintient dans les mois à venir", a commenté le GfK dans son communiqué, notant toutefois que "les conditions sont réunies" pour que ce soit le cas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :