Poutine promet que la Russie sera la cinquième économie mondiale en 2020

 |   |  215  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon le Premier ministre russe, le PIB devrait atteindre 35.000 dollars par habitant d'ici une dizaine d'années. La Russie dépasserait ainsi la France et l'Italie.

La Russie a les moyens d'être l'une des cinq premières économies mondiales d'ici à 2020, mais son économie devra être suffisamment forte pour résister aux menaces extérieures, a déclaré ce mercredi Vladimir Poutine. Lors d'un discours devant la chambre basse du parlement, la Douma, le Premier russe a annoncé que l'inflation ne dépasserait pas 6,5% à 7,5% en 2011, et que le produit intérieur brut avait augmenté de 4,4% durant le premier trimestre.

"En ce qui concerne le PIB, la Russie devrait faire son entrée dans les cinq premiers pays" prévient l'ex-président. Selon lui, le PIB par habitant devrait atteindre 35.000 dollars d'ici 2020. L'économie russe surpasserait ainsi celle de la France ainsi que celle de l'Italie. "Le pays a besoin d'une décennie de développement calme et soutenu, sans les revirements, les expériences irréfléchies basées sur un libéralisme injustifié ou, à l'inverse, la démagogie sociale" estime Poutine.

Le Premier ministre russe a également lancé un appel à l'indépendance économique, mettant en garde contre toute faiblesse : "Si l'on est faible dans le monde d'aujourd'hui, quelqu'un viendra toujours nous dire quelle voie suivre, quelle politique mener, quel chemin emprunter (...) Nous devons être indépendants et forts, et surtout mener une politique conforme aux intérêts du peuple."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2011 à 6:23 :
C'est pour quand un partenariat plus engagé de l'Europe avec le géant russe ? La Russie fait partie de l'Europe et sa vocation est européenne. Le général De Gaulle parlait d'une Europe de l'Atlantique à l'Oural. Il s'agit d'un marché aux possibilités gigantesques (hydrocarbures, gaz, pierres précieuses, métaux rares ) sans compter l'infrastructure routière et ferroviaire qui aurait bien besoin de quelques TGV. La Russie est un chantier aux dimensions pharaoniques qui a vocation à s'arrimer avec la partie occidentale. L'Europe de l'ouest a tout intérêt à développer son commerce avec un pays d'une telle importance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :