L'hostilité au nucléaire prend de l'ampleur au Japon

Plusieurs milliers de manifestants antinucléaires ont défilé samedi dans le quartier de Shibuya dans le centre de Tokyo, saluant l'appel du Premier ministre à fermer une centrale atomique du centre du Japon pour raisons de sécurité, et l'invitant à en fermer d'autres pour éviter une catastrophe comme celle du 11 mars à Fukushima.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

L'appel lancé vendredi par Naoto Kan à la compagnie Chubu Electric pour qu'elle ferme la centrale de Hamaoka, à 200 km au sud-ouest de Tokyo, a fait suite aux pressions exercées sur le gouvernement pour qu'il impose des normes de sécurité plus strictes après le tsunami dévastateur de mars, qui a gravement endommagé la centrale de Fukushima-Daiichi.

Des étudiants, des syndicalistes et des parents avec leurs enfants sur les épaules ont manifesté sur fond de musique et de slogans dans le quartier des affaires de Shibuya, en déployant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire: "Fermez tout de suite les centrales nucléaires!" ou encore "Plus de Fukushima!"

"Après Tchernobyl, nous avons collectivement oublié la gravité et l'horreur du nucléaire", a déclaré Takashi Enari, un homme d'affaires qui dit avoir déjà manifesté aux abords de la centrale de Fukushima après la catastrophe de Tchernobyl en 1986. "J'ai toujours pensé qu'ils devaient fermer Hamaoka. Il faut repenser l'énergie nucléaire dans notre pays", a-t-il ajouté.

Les médias nippons estimaient samedi que le mouvement antinucléaire japonais, encore modeste et souvent ignoré du grand public jusqu'à l'accident de Fukushima, pourrait gagner en audience après l'appel de Kan à fermer Hamaoka.

"Après mûre réflexion, j'ai pris cette décision en tant que Premier ministre", a dit Kan vendredi lors d'une conférence de presse télévisée. La décision a été prise "en raison d'inquiétudes pour la sécurité des populations", car il y a, selon des experts gouvernementaux, 87% de chances qu'un tremblement de terre de magnitude 8 voire plus touche la région de la centrale dans les trente ans à venir.

Chubu Electric va prendre dans les deux à trois ans des mesures pour protéger cette centrale d'un tsunami comparable à celui qui a fortement endommagé Fukushima-Daiichi, gérée par la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), assurait vendredi le ministère du Commerce. Selon Kan, il importe d'arrêter les réacteurs de Hamaoka tant que des mesures de sécurité à moyen et long terme n'ont pas été totalement mises en oeuvre.

Chubu Electric a cependant tenu samedi un conseil d'administration pour débattre de l'appel de Kan, mais n'est pas parvenu à une décision à ce propos. "La décision fait toujours l'objet de discussions", a dit un porte-parole de l'entreprise.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 10/05/2011 à 5:40
Signaler
s'il s'avère que le changement d'orientation de la position allemande relative à l'abondant du fonctionnement des centrales nucléaires se concrétise réellement, on risque d'avoir un effet boule de neige des économies les plus avisées. Alors d'un seul...

à écrit le 09/05/2011 à 8:40
Signaler
La vérité viendra du Japon qui a déjà payé un lourd tribut au nucléaire. Il faut être lucide, on ne maîtrise pas cette énergie qui ne peut être que transitoire. Il ne faut pas avoir peur d'une remise en cause. On ne peut faire l'économie d'une réfle...

le 10/05/2011 à 6:23
Signaler
Croyez-vous que les autres énergies sont réellement maîtrisées dans conséquences écologiques ? vous seriez un doux réveur. Le tribut du Japon au tsunamis et tremblements de terre est bien plus grand. Ils relativisent. Il n'en reste pas moins qu'i...

à écrit le 09/05/2011 à 5:36
Signaler
L'hostilité au nucléaire n'est pas que japonaise. Le monde entier se réveille, avec la gueule de bois. Mais l'abandon du nucléaire ne pourra se faire qu'avec des mesures d'accompagnement etavant toute chose, la limitation des naissances à 2 enfants a...

à écrit le 08/05/2011 à 13:18
Signaler
Pronostiquons qu'avec les coupures d'électricité prévisibles cet hiver, les ardeurs antinucléaires se calmeront...

le 08/05/2011 à 16:50
Signaler
C'est plutôt cet été que la pénurie d'électricité se fera sentir avec l'usage de la climatisation qui très répandue au Japon. L'archipel Japon est situé entre le 28°N (Cuba) au le 46°N (Lyon). Tokyo est située au 35°N soit la latitude du Nord du Maro...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.