Les Nord-Coréens sont confrontés à l'explosion du prix du riz

 |   |  587  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le prix du riz explose alors que la Corée du Nord souffre d'une pénurie alimentaire chronique.

 Le prix du riz, base de l'alimentation des Nord Coréens, a quadruplé ces six derniers mois. D'après le "think tank" sud-coréen Korean Development Institute, cité par Bloomberg, le kilo de riz serait passé de 500 wons (la monnaie nord-coréenne) à fin 2010 à 2.200 wons en juin dernier en raison d'une demande qui surpasse l'offre. Cette explosion du prix du riz révèle un problème endémique du pays : une pénurie chronique.

Le prix du riz s'enflamme : quelques explications

La Corée du Nord, un des rares pays à être encore formellement communiste, souffre d'une pénurie qui s'aggrave depuis quelques mois, causée par une baisse en approvisionnement interne et externe. D'une part, "les récoltes ont été faibles à cause d'un hiver très rigoureux et des inondations l'été dernier", explique le vice-président de l'association d'amitié franco-coréenne, Benoît Quennedey. De plus, une épidémie de fièvre aphteuse a touché le bétail en février dernier, ce qui a aggravé la pénurie. Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le besoin en céréales du pays atteint 5,5 millions de tonnes par an, alors que la Corée du Nord n'en produit que 4,4 millions chaque année.

D'autre part, la Corée du Sud a interrompu la plupart des échanges commerciaux avec la Corée du Nord en mai dernier à la suite des tensions liées au navire de guerre Cheonan. Et le prix a flambé à cause d'un effondrement de la monnaie nord-coréenne (won) provoqué par une demande trop faible pour le won, selon un rapport sud-coréen cité par Bloomberg. Selon l'agence de presse, "le dollar est de facto la monnaie utilisée dans plusieurs marchés" par les Nord-Coréens.

Le véritable problème : une pénurie chronique

Cette augmentation du prix du riz n'est que le symptôme d'une autre difficulté plus profonde que la Corée du Nord connaît depuis des années : la pénurie alimentaire. Ainsi, dans les années 1990, plusieurs centaines de milliers personnes sont mortes de faim. Mardi dernier, la Commission européenne a décidé d'apporter une aide alimentaire d'urgence d'une valeur de 10 millions d'euros à la Corée du Nord pour "sauver les vies d'au moins 650.000 personnes qui pourraient mourir d'un manque de nourriture", a déclaré Kristalina Georgieva, commissaire européenne pour la Coopération internationale, l'aide humanitaire et la gestion des crises. L'aide serait distribuée prioritairement aux plus vulnérables : les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et les femmes qui allaitent, les infirmes et les personnes âgées.

La Corée sortira-t-elle de son isolationnisme ?

Avec un tel problème causé par des catastrophes naturelles et une mauvaise gestion économique, il est ainsi de plus en plus difficile pour la Corée du Nord de mener sa politique "Juche", politique d'autonomie et d'autosuffisance qui date de l'après-guerre de 1953. A plusieurs reprises, de nombreuses aides humanitaires ont été accordées à la Corée du Nord. Entre "1995 et 2008, la Commission a (notamment) fourni 124 millions d'euros d'aide humanitaire à la Corée du Nord pour l'approvisionner en nourriture d'urgence, améliorer les services de santé et procurer un accès à l'eau potable et à des installations sanitaires", indique la Commission européenne. Si la Corée du Nord a multiplié les appels aux investisseurs étrangers, les sanctions internationales, renforcées depuis 2006, et l'embargo technologique restent de lourds handicaps à l'ouverture économique internationale et pour le règlement de la pénurie alimentaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/07/2011 à 10:12 :
Pour comprendre l'article, les prix sont indiqués en wons nord coréens (KPW, 1 euro = 190 KPW). A ne pas confondre avec les wons sud-coréens (KRW, 1 euro = 1500 KRW).
a écrit le 07/07/2011 à 9:22 :
Pauvres coréens (du nord)!
a écrit le 07/07/2011 à 4:47 :
Merci d'avoir néanmoins souligné les sanctions qui les "aident" fortement... Même Cuba a craqué.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :