Feu vert slovaque au renforcement du FESF

 |   |  286  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le parlement slovaque a approuvé le renforcement du Fonds européen de stabilité financière (FESF) lors d'un second vote, permettant ainsi l'entrée en vigueur de cet instrument destiné à aider les Etats membres à éviter la banqueroute.

La voie est libre pour le renforcement du FESF. Les députés slovaques ont approuvé ce jeudi le renforcement du Fonds européen de stabilité financière (FESF) lors d'un second vote, permettant ainsi l'entrée en vigueur de cet instrument.

La Slovaquie, qui était le dernier des dix-sept pays membres de la zone euro à se prononcer, avait dans un premier vote mardi rejeté l'élargissement à 440 milliards d'euros de ce fonds de secours, décidé le 21 juillet. La contribution de Bratislava est de 7,7 milliards d'euros, sous forme de garanties de l'Etat.

Sur l'ensemble des 147 députés présents, 114 ont voté en faveur de ce filet de sécurité pour les pays en difficultés financières, dont la Grèce lourdement endettée. Trente ont voté contre, trois se sont abstenus. Le premier vote, négatif, de mardi soir, dû au refus d'un petit parti de la coalition d'approuver le renforcement du FESF, a provoqué l'éclatement de la coalition et la chute du gouvernement du Premier ministre, Iveta Radicova, qui avait fait de ce vote une question de confiance pour son cabinet.

Après l'échec de ce premier vote, l'opposition sociale-démocrate (Smer-SD) s'est entendue avec trois partis de la coalition gouvernementale, représentant au total 119 sièges sur 150, pour approuver, en échange d'élections anticipées, le renforcement du FESF lors d'un second vote.

Faute d'un accord unanime des dix-sept pays membres de la zone euro sur son renforcement, le FESF risquait d'être maintenu sous son ancienne forme, avec une capacité d'action limitée pour aider les Etats à éviter la banqueroute.

Inquiète, l'UE avait demandé mercredi à la Slovaquie d'approuver rapidement le renforcement du FESF, "crucial" pour la zone euro.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2011 à 2:23 :
Ne nous faisons aucune illusion, il faudra renforcer bientôt encore plus...
a écrit le 14/10/2011 à 0:42 :
Un probléme moins.
a écrit le 13/10/2011 à 20:41 :
Bravo l'Europe : (encore) un grand moment de démocratie.
a écrit le 13/10/2011 à 17:27 :
les bons travailleurs ont toujours été du nord et qui ont rapportés à leur pays et cela dans n'importe quel pays !
a écrit le 13/10/2011 à 17:23 :
Tiens je dois être devin ! :-)) Mais quel fanfaronnade on est dans le ridicule total ! Tout cela est pitoyable mais bon il faut s'y faire c'est cela l'Europe, je parle de ce grand projet qui nous permet à tous d'être super sécurisé, avoir un avenir serin ! (au fait on avait pas dit NON) Bon la chose sérieuse à admettre c'est que nous venons juste de sauvé quelques mois c'est déjà pas mal pour fêter Noel !
a écrit le 13/10/2011 à 16:09 :
Bon, alors là on est sauvés, No?
Je veux dire si les Slovaques s'y mettent on n'a plus peur de personne ou presque!
Il y a quand même encore la mère Merkel, (elle n'est pas mère, j'entends les murmures) elle est dangereuse, très dangereuse. Savez-vous qu'elle vient de la même région d'où était originaire l'empereur Barbarossa.
Lui aussi s'adonnait au pillage du sud de l'Europe, mais non, pas en exportant de l'armement et des voitures de luxe que le sud ne pouvait pas payer, non, il se voulait l'héritier de Rome. Donc il exigeait un tribut. Il a saccagé Milan plusieurs fois, ce connard.
Il y a toujours eus de fous Outre-Rhin!
Réponse de le 13/10/2011 à 20:12 :
Le contrat de Versailles no. 2 (aka "Maastricht") ne fonctionne pas comme espéré?
Faut pas pleurer! Essaye une occupation de la Rhur d'abord, Italiano. Peut-être ça marche? Et peut-être tu te mets à chercher un autre financier de la consommation française, d'accord?
a écrit le 13/10/2011 à 15:45 :
La dictature se met en place doucement sous nos yeux et personne dans la rue pour manifester... Ils nous refont le coup du referendum sur l'Europe passe en force alors que le peuple avait vote non!! Prochaine étape, la modification des traites afin de créer les États Unis d'Europe afin de nous transformer tous en esclaves. Cela s?appelle le Nouvel Ordre Mondial comme les élites dont Sarkosy nous avaient prévenus... Fuyons cette Europe avant que cela finisse comme en 1939...
Réponse de le 13/10/2011 à 16:08 :
Il faut arrêter les comparaisons foireuses : j'ai voté non en 2005 mais je vois parfaitement qu'il n'y a aucun rapport... Contrairement à 2005, le peuple ne s'est pas prononcé ici, et il aurait à le faire, je doute qu'il vote "non" face à la menace de faillites bancaires en série. Ici, la majorité des représentants étaient pour : seuls les libéraux, dont la théologie nous a conduit où nous sommes, sont contre.
Réponse de le 13/10/2011 à 18:10 :
Je suppose que vous êtes un pote à Madoff. Le FESF et le machin qui lui succèdera ne sont rien de plus que de formidables chaînes de Ponzi. Car, ou vont-ils trouver le fric, et surtout, avec actifs vont -ils le garantir ? La faillite, qu'elle soit à plus ou moins long terme, semble inévitable, ne vous en déplaise. Quant au keynésiannisme dévoyé, on voit chaque jour davantage où il peut nous mener. Je ne peux que vous conseiller une chose : vous barrer de l'Europe avant qu'il ne soit trop tard !
Réponse de le 13/10/2011 à 20:14 :
Greg, t'as rien compris.
Réponse de le 13/10/2011 à 20:21 :
L'invective, il ne reste plus que cela aux libéraux. Et en parlant de chaîne de Ponzi, la plus formidable est bien la bourse : l'épargne initiale ne produit des plus values que s'il y a des nouvelles entrées d'épargne en continue, les dividendes n'étant que le produit d'appel de fonds nouveaux.
Réponse de le 14/10/2011 à 7:17 :
Il est vrai que le keynésiannisme dévoyé que vous défendez a démiobtré sa grande efficacité. Ce n'est pas en se berçant d'illusions que l'on résout les problèmes au fond.
a écrit le 13/10/2011 à 15:45 :
ça alors ! Je suis hyper surpris !!! ... Bande de charlots européens !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :