Le Maroc, futur royaume du shopping ?

 |   |  449  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le Morocco Mall ouvre ses portes ce lundi à Casablanca. Avec quelque 14 millions de visiteurs attendus par an, ce gigantesque centre commercial devrait doper l'activité économique de la région.

Inauguré en grande pompe jeudi soir, le plus grand "mall de destination" - comprendre centre commercial qui allie boutiques, restaurants et loisirs - d'Afrique ouvre ses portes, ce lundi. Concert privé de la star américaine Jennifer Lopez, champagne, "people" et tenues de soirées ornées de strass et paillettes, le tout en présence de la famille royale : les Marocains ont sorti le grand jeu pour le gala d'ouverture de ce complexe aux dimensions impressionnantes.

D'initiative privée, financé à 50% par le groupe marocain Aksal, et à 50% par les Saoudiens d'Al Jedaie, le Morocco Mall devrait accueillir quelque 14 millions de personnes par an, espèrent les promoteurs. Au total, 200 millions d'euros ont été investis dans la création de ce centre commercial géant de 250.000 m² de surface. Objectif avoué : en faire un "hub", carrefour commercial entre l'Europe et l'Afrique. Car avec des boutiques de luxe en batterie comme Louis Vuitton, Dior ou encore Fendi qui y ont pris quartier, c'est bien la clientèle internationale qui est visée. "Nous souhaitons nous ouvrir sur l'Afrique", explique Jinane Laghrari, porte-parole du groupe Aksal. Le c?ur de cible, ce sont les Casablancais bien sûr, mais aussi les Marocains expatriés de retour une à deux fois par an pour des vacances en famille, ou encore les touristes.

La Fnac et les Galeries Lafayette y ont d'ailleurs vu l'opportunité d'ouvrir leurs premiers magasins africains. Convaincu du "dynamisme économique" de Casablanca comme de son "bouillonnement culturel", Alexandre Bompard croit fermement à l'essor du marché culturel africain. Et pour conquérir le c?ur des clients marocains, la Fnac appliquera une politique de prix adaptés au pouvoir d'achat. Des prix qui évolueront au fil du temps en fonction du comportement des acheteurs. Vincent Drouhet, directeur des achats des Galeries Lafayette Maroc, assure, lui, que les prix seront les mêmes que ceux pratiqués en France. Avec une forte croissance et la "naissance d'une classe moyenne", le Maroc est une destination de choix dans la stratégie d'ouverture à l'international des Galeries Lafayette, explique-t-il.

Au total, 5.000 emplois directs ont été créés, dont 1.200 par le groupe Aksal. "Nous embauchons sous contrat à durée indéterminée, car nous misons sur le potentiel des employés que nous formons, dés le départ puis au cours de leur carrière", explique Samira Haddouch, directrice des ressources humaines chez Aksal. Les salaires sont d'ailleurs au dessus de la moyenne, nous assure-t-elle sans pour autant dévoiler de chiffres. Avec l'ouverture du Morocco Mall et la concrétisation d'autres projets en cours, Aksal vise un chiffre d'affaires de 200 milliards de dirhams, soit près de 18 milliards d'euros, pour les années 2012 et 2013, selon Jinane Laghrari.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2011 à 15:39 :
Pourquoi avoir mis une photo d'une femme voilée pour illustrer cet article ?

Pourquoi ne pas montrer J-LO, une vue de l'extérieur, les Galleries Lafayette, Vuitton, la coupure du ruban ou l'aquarium ?

On nous explique que c'est le top des Mall en Afrique et la Tribunene trouve que ca comme photo ?
a écrit le 06/12/2011 à 7:47 :
C'est avec ça que l'on va relancer l'économie mondial quand on sait que le commerce est désormais en ligne ???!
a écrit le 06/12/2011 à 5:38 :
18 milliards d'euros, sérieusement ?
a écrit le 05/12/2011 à 23:28 :
juste un truc ou je ne suis pas daccord, bien que les etrangers soient les bienvenus.. je ne crois pas que morocco mall mise sur la clientel etrangere, la bourgeoisie national qui habite essentiellement casa-rabat suffit largement pr faire marcher les boutiques de luxe, et a la base casa n'est pas la destination touristique phare de notre royaume..
J'dis ca j'dis rien :)
a écrit le 05/12/2011 à 21:21 :
y'a une erreur dans l'article ... 18 Milliards de C.A ... C'est juste impossible, parce que ce serait le quart du PIB marocain ... Un peu de logique messieurs, même le plus grand groupe du pays 'ona' N'a pas un cinquième d'un tel chiffre d'affaire
a écrit le 05/12/2011 à 20:06 :
Pour votre information aucun mall en france ne peut se compare a celui la, avec un aquarium géant le 3ieme au monde traversé par un ascenseur et une fontaine musical la 3iene au monde aussi apres las vegas et dubai !! alors on dis quoi ? le maroc et les marocain sont fiere de leur nouveau bijou
Réponse de le 06/12/2011 à 1:58 :
ca a l'air magnifique ! le meme modele que les malls asiatiques qui decrochent la machoire
a écrit le 05/12/2011 à 17:51 :
A force de multiplier les centres commerciaux, n'ont ils pas l'impression, vu la conjoncture, qu'ils vont se diviser la clientèle et être au final très loin de leurs objectifs ?
a écrit le 05/12/2011 à 15:51 :
est il prévu également des boutiques d?articles de luxe copiés comme il y en a tant au Maroc et que les touristes surtout Français se font un plaisir de rapporter en France ?
Réponse de le 05/12/2011 à 16:32 :
Question stupide !
Réponse de le 05/12/2011 à 17:39 :
question tres stupide !
Réponse de le 05/12/2011 à 18:10 :
et surtout ce sont ces mêmes touristes qui vont rentrer en France et qui vont pleurer parce qu'il n y a plus de travail , plus d industries , plus rien ... juste les yeux pour pleurer ....
petite taxe douanière de 70 % sur les produits venus du Maroc dans ce cas ....
Réponse de le 05/12/2011 à 18:41 :
Il faut se faire a l'idée que l'economie est globalisée, à la France de faire ses preuves si elle veut attirer de la clientèle, laissez le Maroc en paix et au lieu de pleurnicher sur '' fermer les frontieres '', on a tous les atouts en France pour faire un carton, mais on ne sait que râler, c'est bien connu..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :