Ce qu'il faut savoir de l'actualité internationale ce jeudi 22 mars

 |   |  699  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Coup d'État au Mali, otage libéré en Somalie, Florence Cassez toujours détenue, tremblement de terre au Mexique, bombardements en Syrie... Tour du monde de l'actualité du jour.

Mali : coup d'État au Mali

Des militaires maliens ont annoncé jeudi matin avoir mis "fin au régime incompétent" en place à Bamako, avoir dissous "toutes les institutions", suspendu "la constitution" et décrété un couvre-feu, dans une allocution à la radio-télévision nationale qu'ils occupaient depuis mercredi. Le porte-parole de ces soldats, le lieutent Amadou Konaré, a affirmé qu'ils avaient agi pour faire face "à l'incapacité" du régime du président Amadou Toumani Touré "à gérer la crise au nord de notre pays", en proie à une rébellion touareg et aux activités de groupes islamistes armés depuis la mi-janvier.

Somalie : une Britannique libérée après avoir été retenue en otage pendant 6 mois

La Britannique Judith Tebbutt, otage en Somalie depuis son enlèvement début septembre 2011 avec son mari, tué, dans un village de vacances au Kenya, a été libérée hier par ses ravisseurs et est arrivée à Nairobi, en se disant "en forme" malgré plus de six mois de captivité. Son mari David avait été tué alors qu'il tentait, semble-t-il, de résister aux ravisseurs. Le couple était seuls clients d'un complexe touristique, dans un bungalow à une quarantaine de kilomètres au sud de la frontière somalienne et à une cinquantaine de kilomètres au nord de l'île kényane de Lamu.

Syrie : l'ONU appelle Damas a coopérer avec Kofi Annan

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé, mercredi, dans une déclaration, la Syrie à mettre en oeuvre les propositions du médiateur Kofi Annan au moment où de nouvelles opérations militaires étaient menées pour écraser la révolte, notamment autour de Homs. Le texte - adopté par les 15 membres du Conseil alors que Moscou et Pékin ont déjà opposé deux fois leur veto à des résolutions du Conseil - "exhorte" le président syrien Bachar al-Assad et l'opposition syrienne à "oeuvrer de bonne foi" avec Kofi Annan, émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe, et à "appliquer intégralement et immédiatement" son plan de sortie de crise.

Sur le terrain, les opérations des troupes de l'armée syrienne et des combats entre soldats et déserteurs ont entraîné hier la mort de 23 personnes en Syrie, dont 15 civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Des bombardements de l'armée et des opérations sécuritaires ont également causé la mort de 14 personnes, dont 10 civils, dans la province de Homs, ancien fief des rebelles, toujours selon l'OSDH, qui a aussi évoqué des affrontements violents à Alep.

Premier bilan du séisme au Mexique

Le violent séisme d'une magnitude de 7,4 qui a frappé le sud-ouest du Mexique mardi, a fait 13 blessés et endommagé au moins 32.000 habitations, selon un nouveau bilan publié par les autorités mercredi. Le séisme a frappé à environ 200 km de la station balnéaire d'Acapulco, peu après midi heure locale (18H02 GMT), et son épicentre a été localisé dans l'Etat de Guerrero (sud), à 25 km de la ville d'Ometepec. Le gouverneur de cet Etat, Angel Aguirre, a déclaré mercredi à la presse que "le premier bilan provisoire a établi que 30.000 habitations avaient été endommagées par le séisme, dont 800 détruites". Vingt écoles et des hôpitaux de quatre municipalités de l'Etat, dont Ometepec, ont également subi des dégâts matériels, alors que l'électricité a été coupée à Tlacoachistlahuaca.

La demande de libération immédiate de Florence Cassez a été rejetée.

La première chambre de la Cour suprême du Mexique a rejeté mercredi la proposition de libération immédiate de Florence Cassez, mais elle a nommé un nouveau rapporteur chargé de lui présenter un proposition susceptible de dégager une majorité sur l'issue à donner à ce dossier. Deux juges se sont prononcés en faveur de la libération de la Française, deux en faveur d'un procès en révision et un contre. Arrêtée en décembre 2005 et accusée d'enlèvements, délinquance organisée et port d'armes prohibées, la Française de 37 ans a été condamnée après trois jugements défavorables successifs à 60 ans de prison.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :