Emploi, BCE, "Pigeons"... les rendez-vous du jour

Négociations sur l'emploi avec les partenaires sociaux, suites de la fronde des "Pigeons", décision de la BCE sur les taux... retrouvez en un clic les grands rendez-vous économiques de ce jeudi 4 octobre.
Copyright DR
Copyright DR (Crédits : DR)

? Lancement du chantier sur la sécurisation de l'emploi

La négociation sur la sécurisation de l'emploi, destinée à donner davantage de souplesse aux entreprises en échange de plus de sécurité pour les salariés, s'ouvre ce jeudi au siège du Medef. L'organisation patronale continue de défendre les accords "compétitivité/emploi". De son côté, la CFDT, elle, veut limiter les recours abusifs aux CDD et propose de rétablir un contrôle administratif des licenciements économiques. FO se prononce pour une amplification du mécanisme de chômage partiel.

A lire: Négociation sur l'emploi: c'est parti pour le marathon

? Une réponse aux "pigeons" ?

Le gouvernement plancherait sur des solutions pour limiter les effets d'un des points du projet de budget 2013 critiqué par certains entrepreneurs rassemblés sous le nom de "Pigeons". Ces derniers craignent que la hausse des taxes sur les plus-values de cessions d'entreprise ne nuise à la compétitivité. Une rencontre est prévu avec des "ministres et des parlementaires" ont-ils indiqué mercredi.

? Adjudication en France

L'Agence France Trésor prévoit d'emprunter entre 7 et 8 milliards d'euros lors d'une opération à long terme. L'occasion de prendre la température du marché après la présentation du projet de budget et de financement de la Sécurité sociale pour 2013.

? ... et en Espagne

L'Espagne tente d'emprunter 3 à 4 milliards d'euros à deux, trois et cinq ans. La perspective demande de sauvetage financier auprès de ses partenaires européens s'éloigne mais reste encore envisageable.

? BCE : décision sur les taux

A Francfort, le Conseil des gouverneurs de la banque centrale européenne se réunissent pour rendre une décision sur les taux directeurs à 13h45. Traditionnellement, cette annonce devrait être suivie d'une conférence de presse de Mario Draghi à 14h30.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 11/10/2012 à 21:54
Signaler
Oui des pigeons, ce que nous avons en France c'est une privatisation de l'Etat au profit d'une clique aux vélléités dictatoriales. Les comptes sont clairs, nous avons un coup d'Etat par la fonction publique à fins d'évincer le secteur privé et de dét...

à écrit le 04/10/2012 à 13:56
Signaler
je pensais que c'était le coq qui était l'emblème de la France eh bien non c'est bien les pigeons.

le 04/10/2012 à 16:37
Signaler
effectivement nous avons changé d'emblème : le coq faisait trop fermier-ringard. Le pigeon plus citadin-réaliste ;-)

à écrit le 04/10/2012 à 11:03
Signaler
Si maintenant les pigeons nourris par Bercy, l'Elysée et Matignon viennent déverser leurs fiantes sur la France ... ou va t-on ?

le 04/10/2012 à 11:29
Signaler
Ce sont les pigeons qui nourrissent Bercy ... pas l'inverse !!!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 04/10/2012 à 10:38
Signaler
On se moque de qui ??? RDV à à l?Élysée avec "les partenaires sociaux" ... mais les patrons ne sont pas invités !!!!!!!!!!!

à écrit le 04/10/2012 à 9:18
Signaler
Le succès de l'action des pigeons entreprenneurs devraient donner des idées de méthode d'action pour les pigeons contribuables et les pigeons retraités du régime général pour qu'enfin soient commencées les réformes de structure, les réductions réelle...

le 04/10/2012 à 9:50
Signaler
Et , pour un président qui a proclamé que la Justice était une Priorité , il serait important qu'il aligne (et mieux si possible!) les retraites en tenant davantage compte de ceux qui Créent les richesses !

le 04/10/2012 à 10:01
Signaler
Je croyais que sarko avait réformé les régimes spéciaux ?

le 04/10/2012 à 18:31
Signaler
Je suis d'accord pour que l'action des "pigeons " deviennent un exemple d'inspiration contre l'état qui nous matraque sans se reformer. Inspirons nous d'eux pour agir sur le gouvernement. je crois qu'il faut entrer en résistance comme nos ainés le fi...

à écrit le 04/10/2012 à 9:16
Signaler
Et quelques milliards de plus empruntés. Il est craindre qu'il y a ait quelques Euros de plus de dette à la fin du quinquennat.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.