Les BRICS veulent créer des réserves communes de devises

 |   |  332  mots
Les dirigeants des BRICS lors de leur dernier sommet à Durban, en Afrique du Sud, en avril 2013 / Reuters.
Les dirigeants des BRICS lors de leur dernier sommet à Durban, en Afrique du Sud, en avril 2013 / Reuters.
Les pays des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) se réuniront en marge du sommet du G20, qui aura lieu jeudi et vendredi à Saint-Pétersbourg, en Russie. Selon le ministre russe des Affaires étrangères, ils discuteront de leur projet de création d'une banque commune de développement, mais aussi de réserves communes de devises.

Les dirigeants des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) vont profiter du sommet du G20, qui se tiendra jeudi 5 et vendredi 6 septembre à Saint-Pétersbourg (Russie) pour se réunir et discuter de la création de leur future banque de développement, mais aussi de réserves communes de devises.

"Nos dirigeants vont examiner la mise en œuvre des objectifs fixés lors du sommet de Durban (le dernier sommet des BRICS, ndlr) en mars, concernant la création d'une banque de développement des BRICS et la création de réserves communes de devises", a détaillé Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse retransmise à la télévision russe ce lundi 2 septembre.

Un projet encore à définir

Selon Sergueï Lavrov, ces réserves de devises permettront "de lutter contre l'influence négative des fluctuations des marchés des changes pour nos économies". Depuis le début de l'année, les monnaies des pays émergents, notamment celles de l'Inde et du Brésil, ont dégringolé. De crainte d'un prochain durcissement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (FED), les investisseurs ont plutôt eu tendance, ces derniers mois, à privilégier les États-Unis. Résultat : les banques centrales des BRICS ont majoritairement effectué des rachats massifs de leur monnaie locale pour leur redonner de la valeur.

>> Lire aussi Comment la politique monétaire américaine peut-elle faire chuter la roupie indienne?

Lors de leur dernière réunion en mars dernier, à Durban, en Afrique du Sud, les BRICS avaient entériné le projet de création d'une banque commune de développement pour financer leurs investissements et se défaire du monopole de la Banque mondiale. Ils n'étaient, cependant, pas parvenus à s'accorder sur le montant qu'ils étaient chacun prêt à apporter à son capital et sur la répartition de leur voix. Reste à savoir s'ils y arriveront cette fois-ci.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2013 à 19:31 :
Je reviens sur ce que j'ai pronostiqué à La Tribune, il y a déjà un certain temps: Imaginez que Merkel soit virée et que l'Allemagne, écoeurée par cette médiocre Union Européenne et sa soumission à l'Amérique, rejoigne les BRICS. Elle est déjà beaucoup mieux implantée dans ces pays que n'importe quel autre membre de cette union bancale. Allez voir ce qui se passe en Russie avec Mr Poutine et ses amis allemands, dont il parle parfaitement la langue...
a écrit le 04/09/2013 à 16:07 :
ils avancent de façon concréte et déterminée, attention, ils vont nous doubler (la france passe du 5eme rang au 9eme en 2020, c'est demain, et la débâcle actuelle va accélérer le classement en berne
a écrit le 03/09/2013 à 23:45 :
Ils veulent faire ce qui lui coûté sa vie, à Kadhafi, et peut-être son poste au FMI, à DSK: une alternative crédible au dollar.
Si les USA perdent la liberté de faire tourner indéfiniment la planche à billets, ils n'y survivront pas! Et ils sont capables de déclencher une guerre mondiale pour l'empêcher!
Réponse de le 04/09/2013 à 6:55 :
+1 et si le petrole est vendu dans une autre monnaie que le dollars ( tentative de vente en euro par Saddam, qui lui aussi lui a coute la vie)...car pour le moment tous les pays achetent du dollars pour s'approvisionner en petrole, le nerf de la guerre americaine.
Réponse de le 04/09/2013 à 11:05 :
Oui enfin tout n est pas noir ou blanc ! Effectivement 80 % du commerce mondial est en $ ce qui arrange bien les usa, mais il ne faut pas oublier que la croissance mondial a longtemps été tirée avec leur endettement
Réponse de le 04/09/2013 à 15:17 :
Croissance tirée par l'endettement et aujourd'hui retour de balancier croissance nulle tirée par l'endettement. Aujourd'hui 4/9 anniversaire des plus hauts le cac à 6944 en 2000. La rente des retraités s'évapore.
Réponse de le 04/09/2013 à 16:05 :
ces 5 là vont rapidement compter de façon importante, le rapport de force va être déséquilibré, ils avancent de façon solide
a écrit le 03/09/2013 à 22:53 :
Ils s'associent pour nous défier...attention danger...
Réponse de le 04/09/2013 à 9:06 :
Mac FLY Ils défient personne ,ils protègent leurs indépendances politiques et économiques,je vous l'accorde avec les Us c'est pas gagné.
a écrit le 03/09/2013 à 15:16 :
La multi-polarité monétaire du monde serait un bien pour la stabilité financière mondiale, bonne chance aux BRIC.
a écrit le 03/09/2013 à 15:08 :
Beaucoup de déclarations d'intentions mais peu d'action ....Mais, les Brics, ça existe ? autrement que dans les fantasmes boursiers ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :