Shutdown : l'espoir d'un accord renaît mais dépend toujours du Tea Party

 |   |  410  mots
Le sénateur républicain Mitch McConnell, lundi 14 octobre, durant les négociations à Washington / Reuters.
Le sénateur républicain Mitch McConnell, lundi 14 octobre, durant les négociations à Washington / Reuters. (Crédits : Reuters)
Après les discussions entre sénateurs républicains et démocrates lundi, un projet d'accord pourrait être finalisé ce mardi. Il permettrait de relever le plafond de la dette et le fonctionnement normal de l'administration fédérale. Mais ce compromis devra encore obtenir l'approbation des républicains à la Chambre des représentants.

Il ne faut pas "crier victoire trop vite". Si les négociations sur le shutdown semblaient avoir progressé hier, lundi 14 octobre, entre démocrates et républicains au Sénat, le projet d'accord entre les deux partis doit encore être finalisé, ce mardi, et obtenir l'approbation des républicains à la Chambre des représentants.

> Les États-Unis à quatre jours du défaut de paiement, et toujours pas d'accord

Dans la soirée, les chefs de file des partis  démocrate et républicain au Sénat, Harry Reid et  Mitch McConnell, sont sortis avec le sourire de leurs négociations. "C'était une bonne journée", a commenté Mitch McConnell , ajoutant : "On peut dire que nous avons accompli d'importants progrès et nous espérons en réaliser d'autres très vite". Même son de cloche du côté d'Harry Reid, qui a déclaré : "Nous avons accompli d'énormes progrès (...) Nous espérons qu'avec un peu de chance (...) demain (NDLR, ce mardi) sera un jour faste !"

Plus que trois jours avant la fin des négociations officielles

Selon le Financial Times, l'accord acterait une hausse exceptionnelle du plafond de la dette jusqu'en février prochain. Faute d'entente sur le vote du budget 2014, les États-Unis n'ont en effet plus que trois jours, jusqu'au 17 octobre pour relever ou non le plafond de la dette. 

Le nouveau deal passé entre démocrates et républicains permettrait de rouvrir temporairement le gouvernement fédéral jusqu'en janvier et forcerait les membres du Congrès à débuter des négociations sur le long terme avant le 13 décembre.

Cet accord devra encore obtenir l'approbation des républicains à la Chambre des représentants où ils sont majoritaires. Leur rejet du budget présenté par l'administration Obama, a participé à la mise en place du fameux shutdown qui paralyse le pays depuis le 1er octobre. Vendredi dernier,  leur réunion avec le président démocrate Barack Obama n'avait abouti sur aucun accord.

> Shutdown : négociations serrées pour sortir de l'impasse budgétaire

D'après l'agence Reuters, le leader des républicains à la Chambre des représentants, Eric Cantor, a affirmé que son parti devait se réunir à huis clos, ce mardi, "pour discuter de la marche à suivre". Les Républicains pourraient notamment subir des pressions du mouvement ultra-conservateur du Tea Party pour ne pas signer un accord trop favorable au gouvernement.

 A lire aussi:

>> Qui sont les protagonistes du "shutdown"?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2013 à 11:51 :
Tea party, t'i parti mais t'i parti ou?
a écrit le 15/10/2013 à 17:40 :
Tres important que le tea party tienne tete a Obama qui ruine les US avec ses depenses.
a écrit le 15/10/2013 à 12:14 :
Si aucun accord est trouvé, ce qui est possible, alors les différents papiers monnaies dans le monde ne vaudront plus rien et ne seront de toutes façon plus disponible ni à la banque ni aux distributeurs. L'or et l'argent exploseront leur valeur car ils redeviendront la seule monnaie internationale valable, comme c'est le cas depuis 5.000 ans à travers les époques. Par conséquent je ne peux que vous encourager à deux choses : 1. achetez de l'or et de l'argent physique très rapidement, après ils ne seront plus disponible non plus, car si vous ne le faites pas vous serez totalement ruinés. 2. Faites des provisions de nourriture et d'eau en grande quantité, car si une telle situation arrive la nourriture ne sera plus disponible non plus.

Voila à vous de faire ce que vous déciderez.

Bon courage à tous.
Réponse de le 15/10/2013 à 12:49 :
Quel intérêt pour les USA de ne pas trouver d' accord :Un suicide collectif ?
Les politiques vont évidemment trouver un accord comme chaque année et les affaires repartiront . La seule question qui vaille est de savoir pourquoi tant d' internautes continuent de croire - et meme d' espérer -à l' effondrement du système ?
Réponse de le 15/10/2013 à 13:35 :
à "bon sens". Puisque vous revendiquez le bon sens je vous invite à nous dire comment une monnaie papier peut il survivre éternellement alors qu'ils est sur imprimé et qu'il a perd de sa valeur à chaque seconde ? Vous n?êtes pas sans savoir qu'à travers l'histoire, même récente, la disparition d'une papier monnaie est chose courante, ce scénario arrive constamment puisque historiquement les monnaies fiduciaires décollées de l'étalon Or disparaissent après 73 ans d'existence. C'est arrivait de nombreuses fois en France aussi. Pour qu'une monnaie perdure il faut que celle ci ait une certaine valeur pour quelle reste attirante et serve pour les échanges internationaux. Bien sur que l?intérêt du gouvernement américain est de pouvoir continuer mais ce faisant ils ont ruinés leurs pays, comme l'europe le fait également avec l'euro, mais le Japon avec le Yen, etc.. a partir du moment ou de moins en moins d'intervenants veulent du USD dollar parce que la FED en imprime 85 milliards par mois et leur dette est de 16.700 milliards de dollars alors il y a un gros problème. Tout ne dépend pas uniquement des américains mais de ceux qui veulent bien continuer d'acheter leurs bonds. Hors meme les chinois et les russes n'en veulent plus, mais aussi le moyen orient et les pays producteurs de pétrole. Les américains ont une force militaire importante et c'est comme cela qu'ils gardent une suprématie, mais d'autres pays organisent aussi la sortie de l'USD comme monnaie de référence mondiale. Comment ? Les chinois par exemple achètent de l'or en masse pour peut être un jour étalonner le Yuan à de l'or et cette monnaie deviendra la première monnaie d'échange de par le monde. Votre bon sens a quelques lacunes en matière de culture monétaire il me semble. Sachez que je ne souhaite pas que le pire arrive mais il est parfaitement envisageable. Dans ce cas il faut mettre le plus possible sa famille des risques liés à cela, comme je l'ai décris précédemment. Le bon sens c'est de reconnaitre qu'une situation de déficit extrême et de perte de confiance dans une monnaie papier qui perd de sa valeur (pléonasme) a une limite et le passé nous renseigne sur ce qui se passe dans ce cas. A cela j'ajoute que le problème est mondiale et qu'une guerre politique interne est en cours aux USA, le reste nous le verrons bien mais se mettre la tête dans un sac en ignorant tout de l'histoire est l'inverse du bon sens me semble t'il.
a écrit le 15/10/2013 à 9:40 :
Rien qu´a voir la tete du sénateur républicain Mitch McConnell, je me dis que ce politicien professionnel a pondu un accord juste pour apparaitre comme sauveur de la situation, mais qu´en fait, il a capitulé devant Harry Reid. J´espere que la Chambre rejetera cet accord bancal et qu´enfin on assiste a une veritable reduction de la depense publique aux USA. Sans cet exemple US, partout ou regnent les gauchistes, l´augmentation des impots et des taxes va continuer et on va nous bassiner les oreils en disant que les administrations appliquent l´austerite. En realite, elles continue a se gaver grassement et les sacrifices sont demandes a ceux qui produisent la richesses.
Réponse de le 15/10/2013 à 11:37 :
Tellement vrai que les Chinois, incarnation de la droite dure s'il en est, ravissent aux US la position de première puissance mondiale.
Réponse de le 15/10/2013 à 13:38 :
Chinois incarnation de la "droite dure" ??, Les chinois sont communistes, vous faites erreur mais les communistes, comme les conservateurs, sont des gens très "durs", comme vous dites, des anti libéraux, c'est même à cela qu'on les reconnait, c'est à dire l'inverse du libéralisme humaniste si bien incarné par le grand penseur français du 19 eme : Frédéric Bastiat. Je vous invite à le lire ainsi vous ne ferez plus ce genre de confusion.
a écrit le 15/10/2013 à 9:18 :
LES AMERICAINS NON AUCUN INTERES A METTRE LEURS ECONOMIES PARTERRE ? IL PASSERONS CE MAUVAIS CAP ? ? ? CA RETARDERAIS LEUR EVOLUTIONS CRAVEMENT? EST DETRUIRER LEUR IMAGES DE LOCOMOTIVES ECONOMIQUE MONDIALE ???
Réponse de le 15/10/2013 à 10:51 :
La vérité@ c'est que le torchon brûle, rien ne sera plus comme avant !!! Nos amis chinois nous expliquent par un communiqué de l?Agence Chine Nouvelle que « Le monde doit tenter de se désaméricaniser... » Ils craignent pour leurs 1.277 milliards de dollars en bons du Trésor ??
http://www.dhnet.be/dernieres-depeches/afp/un-media-d-etat-chinois-appelle-a-un-monde-desamericanise-525a1653357043b53859a8d2
a écrit le 15/10/2013 à 9:05 :
Chantes-moi '' l'hymne '' du Tea Party ! http://www.dailymotion.com/video/xuw0qy_penny-sings-yankee-doodle_animals?search_algo=2

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :