Dette américaine : le marché obligataire montre quelques signes d'affolement

 |   |  608  mots
Des milliards de dollars de bons du Tresor arrivent à échéance dans les prochains jour. Une question inquiète les investisseurs: les Etats-Unis parviendront-ils à s'acquitter à temps de leurs obligations?
Des milliards de dollars de bons du Tresor arrivent à échéance dans les prochains jour. Une question inquiète les investisseurs: les Etats-Unis parviendront-ils à s'acquitter à temps de leurs obligations? (Crédits : Reuters)
Le spectre d'un défaut de paiement des États-Unis fin octobre inquiète certains investisseurs. Des titres arrivent à maturité dans les prochains jours. Faute d'accord au Capitole, le Trésor sera peut-être obligé de reporter des échéances.

Les yeux rivés sur le compte à rebours. Quelque 120 milliards de dollars de bons du Trésor américain arrivent à échéance  demain 17 octobre. Comme l'avait indiqué le patron de l'institution, Jacob Lew, à cette date, le gouvernement ne pourra plus emprunter sur les marchés si aucun accord politique n'est trouvé entre républicains et sénateurs.

Une situation qui inquiète de plus en plus certains investisseurs. Résultat: le taux d'intérêt des titres d'emprunt à très court terme grimpe. Comme celui-ci évolue en sens inverse de la demande, cela signifie que les investisseurs tentent de s'en débarrasser. 

Les taux grimpent

Le taux des bons, arrivant à maturité jeudi 17 octobre, a bondi de 12 points de base à 0,32% hier. Le 26 septembre, ces valeurs s'échangeaient encore au taux négatif de -0.01%, rapporte l'agence Bloomberg

Pour l'échéance suivante, quand 93 milliards de bons arriveront à maturité le 24 octobre, une tendance similaire s'observe. Le rendement de ces bons a grimpé de 20 points de base à 0,46% après avoir atteint 0,51%, le plus haut niveau jamais atteint depuis qu'ils ont été mis sur le marché en avril. Leur taux était encore négatif le 27 septembre. 

"Le marché s'attend à un retard"

"C'est ainsi que la peur se manifeste ", commente pour Bloomberg Marc Fovinci, un gérant de portefeuille pour le fonds Ferguson Wellman Capital Management. "Le marché s'attend à un retard, ou plusieurs jours de retard", ajoute-t-il.

En clair: certains investisseurs prévoient qu'aucun accord ne soit trouvé avant demain au Capitole et que le Tresor ne pourra plus s'acquitter à temps de certaines obligations. 

>> Le contre-la-montre final pour éviter le défaut de paiement

Pour autant, cela signifiera-t-il que les Etats-Unis se retrouveront nécessairement en défaut de paiement dès le 17 octobre? Normalement, non, car le Trésor americain dispose encore de suffisamment de liquidités dans ses caisses pour "tenir" quelques jours supplémentaires, même si aucun accord n'est trouvé pour relever le plafond la dette.

Des analystes du centre de recherche Bipartisan policy center situent cette date fatidique entre le 22 octobre et le 1er novembre, quand d'autres bons seront arrivés à maturité que le Tresor ne pourra plus reporter. 

>> Faillite des Etats-Unis: et si cela arrivait?

Quel impact en cas de report des échéances?

"Il y a peu de chances pour que le Tresor ai du mal à reporter la date d'échéance des titres du 24 octobre, même si, comme cela paraît possible, les débats sur le plafond de la dette se poursuivent la semaine prochaine", commente  par exemple Wrightson ICAP, un cabinet de conseil spécialisé en finances publiques, sur son site internet. Or, le fait même de reporter une échéance risque d'être très mal reçu par les marchés. 

Fitch place les Etats-Unis sous surveillance négative

Les agences de notations par exemple jugent la situation de façon contrastée. Fitch a lancé un avertissement, plaçant la dette souveraine du pays sous surveillance négative.  

De son côté,Standard & Poor's, fait part de son scepticisme. "Nous pensons que ce qui se passe actuellement conforte notre choix" de dégrader la note de la dette souveraine américaine en en 2011, a commenté John Chambers, directeur chargé des notes souveraines au sein de l'agence de notation. "Nous pensons qu'il y aura une décision de dernière minute, et c'est notre base de travail", a-t-il précisé. 

Moody's est la plus optimiste qui estime que "le gouvernement américain paiera intérêt et principal sur ses dettes même si la limite officielle de la dette n'est pas relevée".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2013 à 16:42 :
Même s'il repousse cela ne réglera leur dette ... ni la nôtre ... qui ne cessent d'augmenter ...
A quand le grand boum ?
a écrit le 16/10/2013 à 15:53 :
je me souviens des US qui se foutaient de la zone Euro et de sa gouvernance (ils avaient pas complètement tort), ben les mecs feraient mieux de voir à balayer devant chez eux. Pas que ce soit une surprise, mais on peut aussi déplorer le 2 poids 2 mesures des marchés financiers et autres agences de notation (indépendantes, je me marre!)...
Réponse de le 16/10/2013 à 16:21 :
Ne te marre pas Nursus@, Yes We Can, nous avons la possibilité de détruire l'économie mondiale.
http://www.youtube.com/watch?v=jjXyqcx-mYY
a écrit le 16/10/2013 à 14:41 :
Goldman arrivera bien à vendre quelques milliards de bons américains, aux grecs...
a écrit le 16/10/2013 à 14:27 :
Qui a commencé à faire des réserves de nourriture et d'eau ?
Réponse de le 16/10/2013 à 15:01 :
Pour en faire quoi ? J'ai du mal à saisir ????
Réponse de le 16/10/2013 à 16:05 :
@JEM Si demain ta carte de crédit ne marche plus, tu serai pourquoi.
a écrit le 16/10/2013 à 14:03 :
Ceci démontre une fois de plus que les partis conservateurs, où qu'ils soient, représentent un véritable danger. Leur interdiction pure et simple ne peut être que salvatrice.
Réponse de le 16/10/2013 à 14:25 :
"à gauche toute" : vous avez raison , en France les partis conservateurs comme le parti socialiste, le front de gauche et l' extrême gauche ne veulent rien changer aux régimes spéciaux de retraites de l' Edf, de la Sncf, de la Ratp, à la réduction du nombre de fonctionnaires, à la suppression des aides sociales en tout genre sans avoir cotisé. !!!
Réponse de le 16/10/2013 à 14:25 :
Vous avez raison Staline !
Réponse de le 16/10/2013 à 14:26 :
you are kidding, right ?? Le pays ne peut plus rembourser ses dettes!! Et vous voulez continuer a emprunter ...
Réponse de le 16/10/2013 à 14:29 :
Ceci démontre une fois de plus !!Que octobre c'est l'automne, les feuilles tombent, avec toutes les feuilles qui ont été utilisées pour la création de monnaies, il n'y aurait rien d'étonnant !! les krachs boursiers c'est le 24 octobre 1929, le 19 octobre 1987, le 6 octobre 2008...
Réponse de le 16/10/2013 à 14:46 :
Si seulement, ca pourrait permettre de faire des acahst a bon compte pouvant rapporter un peu plus que le livret A. Vivement le son du canon,les indices sont trop haut...
a écrit le 16/10/2013 à 13:44 :
La fin du monde est proche Les banquiers vont disparaître Quel bonheur lol !!
a écrit le 16/10/2013 à 13:32 :
Pourquoi on m'a effacé mon commentaires ?
a écrit le 16/10/2013 à 13:12 :
Bien évidemment ce système va s'arrêter ; et il devra rendre des comptes. La question pourrait être plutôt "de manière abrupte" ou "par inflation de masse sur quelques mois ou années" ? Le 17 octobre ou un peu plus tard est accessoire étant donné les temps de réactions des individus/entités ; mieux vaut être tortue que lapin, mais les 2 auront les pieds dans l'eau.
a écrit le 16/10/2013 à 13:00 :
Comme on dit: 0,32% comme taux d´interet ne tuera pas les capitalistes. Du calme a LaTribune, il n´y a pas feu. Si les taux des empruntzs a 10 ans ne depassent pas 4% il n´y a pas feu dans la demeure. Par ailleurs, les republicains tenez bon. Il faut arreter la gabegie des fonctionnaires socialos.
a écrit le 16/10/2013 à 12:39 :
C'est encore pour faire peur aux gogos !!! pensez vous un instant l?insolvabilité de ce pays qui joue le Jupiter moderne ? Juste de quoi alimenter l'ennui de ce mois d'octobre blafard ..faute de guerre ou de pandémie... Cette société moderne devient de plus en plus constructive , incarnée par une presse instructive.
Réponse de le 16/10/2013 à 13:02 :
+1
Réponse de le 16/10/2013 à 13:38 :
J'approuve aussi.
Réponse de le 16/10/2013 à 16:02 :
@marronier: votre commentaire n'a pas de sens: les USA sont les derniers qui ont intérêt à instaurer le doute au sujet de leur dette, tout ce que ca leur apporte c'est de payer plus cher plus tard. Libre a chacun de chercher des complots partout, mais en l'occurrence le chef du complot a l'air d'être la bêtise.
a écrit le 16/10/2013 à 12:33 :
La Grande Rotation ?
a écrit le 16/10/2013 à 12:21 :
RETIREZ VOTRE ARGENT DES BANQUES!!!
Réponse de le 16/10/2013 à 12:32 :
Chuttttt, les gens n'aiment pas entendre parler de '' BankRun ''. Et n'oubliez pas qu'il faudra bien des réserves pour ponctionner les dépôts.
a écrit le 16/10/2013 à 11:57 :
Avènement du nouvel ordre mondial ? Il parait qu'il faut une grande et grave crise pour mettre en place un état totalitaire. Nous y sommes ?
Réponse de le 16/10/2013 à 12:31 :
L'eclaireur Snowden aura prevenu avant tout le monde
Réponse de le 16/10/2013 à 12:43 :
Avènement du NWO? mais nous y sommes déja pratiquement!
il y a une volonté de verouillage, mais cela ne tiendra pas... faut attendre fin 2015, parait-il
En attendant:
http://armstrongeconomics.com/2013/10/15/the-elections-for-2014-are-all-about-creating-a-dictatorship/
a écrit le 16/10/2013 à 11:52 :
Dois-je, dés demain matin, retirer mes billes de ma banque ?
Réponse de le 16/10/2013 à 12:53 :
Non, le social se cassera la gueule avant.
Réponse de le 16/10/2013 à 13:02 :
Ah ah ! Si ils font défaut, les euros ne te serviront plus à grand chose étant donné que tout est basé sur les obligations d'état et que tout les marchés sont interdépendants. Si le marché obligataire s'effondre, les monnaies s'effondreront juste derrière. Comme le dit notre autre ami, la diversification est la meilleure option, oubliez les divers livrets basé sur les obligations d'état, achetez un peu d'or et d'argent vous le regretterez pas, car même si il a pas défaut demain, le système est foutu et il va droit dans le mur. Je sais pas exactement combien de temps il nous reste encore, mais ça sent le sapin de plus en plus fort...
Réponse de le 16/10/2013 à 13:18 :
Tout ceci est une vaste comédie:dans quelques jours ,un accord iterviendra,les bourses repartiront en orbite.Il faut acheter les valeurs financières,leurs cours vont exploser!dexia,natexis ,axa,crédit agricole,toutes des valeurs de père de famille dont le cours va exploser.vous allez etre très riche!
Réponse de le 16/10/2013 à 14:40 :
à "prudence", retires ton argent et achète de l'or et de l'argent physique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :