Pékin est loin d'être la ville la plus polluée bien que dépassant largement la limite fixée par l'OMS

 |   |  295  mots
Très peu de grandes agglomérations affichent une moyenne annuelle dans les limites recommandées par l'OMS, soit 20 mcg/m3.
Très peu de grandes agglomérations affichent une moyenne annuelle dans les limites recommandées par l'OMS, soit 20 mcg/m3. (Crédits : reuters.com)
Le haut du classement de l'Organisation mondiale de la santé est monopolisé par des agglomérations d'Iran, d'Inde et du Pakistan.

A l'heure où le gouvernement évoque les sommets atteints en matière de pollution, on ne peut s'empêcher de penser à Pékin et à son smog permanent. Et pourtant. La capitale chinoise serait loin d'être l'une des villes les plus polluées du monde, à en croire le dernier classement établi par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Seuil d'alerte en France: 80 mcg/m3

En France, le seuil d'alerte est déclenché dès que les mesures affichent plus de 80 microgrammes de particules de 10 microns (PM10) par mètre cube. Or des centaines de villes dépassent plus de quatre fois ce seuil en moyenne annuelle, selon une liste de centaines d'agglomérations compilée pays par pays par l'OMS en 2011, dans laquelle l'AFP a repéré les dix plus polluées:

1) Ahvaz, Iran 372 mcg/m3 (données de 2009)

2) Oulan Bator, Mongolie 279 mcg/m3 (2008)

3) Sanandaj, Iran 254 mcg/m3 (2009)

4) Ludhiana, Inde (2008) et Quetta, Pakistan (2003/4) ex-aequo à 251 mcg/m3

5) Kermanshah, Iran 229 mcg/m3 (2009)

6) Peshawar, Pakistan 219 mcg/m3 (2003/4)

7) Gaborone, Botswana 216 mcg/m3 (2005)

8) Yasouj, Iran 215 mcg /m3 (2009)

9) Kanpur, Inde 209 mcg/m3 (2008 data)

10) Lahore, Pakistan 200 mcg/m3 (2003/4)

Limite recommandée par l'OMS: 20 mcg/m3

Ainsi, même Pékin, régulièrement montrée du doigt, est loin de ce peloton de tête avec 121 mcg/m3 (données de 2009). Paris arrive loin derrière avec 38 mcg/m3 (données de 2008).

Par ailleurs, très peu de grandes agglomérations affichent une moyenne annuelle dans les limites recommandées par l'OMS, soit 20 mcg/m3.

Dans un autre classement, cette fois-ci par régions mondiales et non plus par villes, c'est le Proche-Orient et l'Afrique du Nord qui s'affichent comme les plus polluées avec des niveaux annuels dépassant les 130 mcg/m3, suivies de l'Asie du Sud-Est proche des 100 mcg/m3.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2014 à 1:44 :
Les données de Pékin datent de 5 ans en arrière.

L’année 2009 était un "millésime" étant donné que beaucoup d'usines polluantes avaient été délocalisées/fermées en vue des JO 2008...
Le niveau de pollution a bien augmenté depuis, et il est fréquent de voir le seuil passer les 400mcg/m3 (Pékin, Tianjin, Qingdao, ...).

Je pense que l'article serait bien plus pertinent avec des chiffres 2012/13 plutôt que 2003/4/8/9... Ces chiffres sont obsolètes pour fonder un article aujourd'hui.
Réponse de le 18/03/2014 à 3:44 :
Les mesures fiables sont celles de la station météo de l'ambassade des USA à Pékin et elles sont largement supérieures aux mesures officielles...
Réponse de le 18/03/2014 à 8:52 :
Je ne crois pas que les USA soient une source fiable d'informations pour tout ce qui concerne la Chine, quand on voit qu'ils sont derrière tous les soulèvements au Tibet, et tous les actes de terrorismes commis par les Ouïgours. Qu'ils aillent mesurer la pollution chez eux plutôt !
a écrit le 17/03/2014 à 21:34 :
La Tribune s'honorerati de citer les valeurs de la pollution de l'air de Beijing déterminées par les scientifiques chinois travaillant et publiant aux Etats Unis ou en Europe à partir des mesures faites in situ, et non celles fabriquées par le PCC...

Il y a un rapport d'au moins 4 entre les deux.

Il serait bon quand même de souligner le sérieux, le professionnalisme, mais aussi le vrai patriotismes des scientifiques chinois qui ne sont pas soumis à la propagande et à la censure et se démènent malgré tout à faire du bon boulot dès que c'est possible...
a écrit le 17/03/2014 à 20:32 :
Détendez-vous, l'année prochaine Paris sera aussi de la partie !
a écrit le 17/03/2014 à 19:59 :
Il serait interessant de savoir pourquoi ces villes en particulier souffre de pollution
a écrit le 17/03/2014 à 18:36 :
Comment peut on écrire un article ou quoi que ce soit avec des données...de 2008 et sans m^me faire une analyse sur une période de référence? Car la situation n'a cessé d'empirer depuis 10 ans en France et à Paris en particulier, notamment depuis 3 ou 4 ans. Moralité les gadgets comme autolib et velib ont camouflé l'incompétence et l'irresponsabilité de la municipalité et de toutes celles de la Région Parisienne et... celle de l'Etat français.
Réponse de le 17/03/2014 à 20:34 :
Pas la France voyons, c'est plutôt Paris et une partie du Nord. À Grenoble on respire à pleins poumons depuis toujours....
a écrit le 17/03/2014 à 18:23 :
Non , c'est Paris...parce qu'en plus , y'a la connerie...ça colle.
Réponse de le 17/03/2014 à 19:33 :
Ouais , c'est vrai , à Paris , y'a une pollution d'enfer et aussi ils ont gagné une seule chose...le championnat de le plus de cons au mètre carré.
a écrit le 17/03/2014 à 17:25 :
Toutes ses villes plus que Mexico ? Deli ? etc.. bon d' un autre coté pas de quoi pavoisé, tout ceci est bien triste et lamentable.
a écrit le 17/03/2014 à 17:11 :
C'est normal en France nous produisons que des chômeurs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :