Bruxelles veut couper le robinet à subventions de la Hongrie

 |   |  304  mots
Selon Bruxelles, Budapest n'aurait pas pris de mesures pour corriger la course de ses finances publiques. Une lecture que conteste le gouvernement du premier ministre Viktor Orban qui affiche en 2011 un excédent budgétaire. Copyright Reuters
Selon Bruxelles, Budapest n'aurait pas pris de mesures pour corriger la course de ses finances publiques. Une lecture que conteste le gouvernement du premier ministre Viktor Orban qui affiche en 2011 un excédent budgétaire. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Commission européenne a proposé de geler les 495 millions d'euros qui reviennent à la Hongrie à partir du 1er janvier 2013. Elle entend ainsi faire plier Budapest dans le bras de fer qui l'oppose au premier ministre Viktor Orban.

La Commission européenne a proposé ce mercredi de suspendre à partir de 2013 le versement des sommes qui devaient être versées au titre du Fonds de Cohésion européen. Ce serait alors 495 millions d?euros qui ne seraient pas remis aux autorités magyares qui sont en conflit avec Bruxelles.

Déficit excessif

Officiellement, cette sanction serait prise au titre de la procédure engagée contre le déficit excessif du pays. Selon Bruxelles, Budapest n?aurait pas pris de mesures pour corriger la course de ses finances publiques. Une lecture que conteste le gouvernement hongrois qui affiche en 2011 un excédent budgétaire. Mais cet excédent provient principalement de mesures exceptionnelles, comme des taxes sur certains secteurs économiques ou encore la nationalisation brutale du secteur de l?assurance-maladie qui a permis d?absorber les réserves de cette dernière. En 2013, le déficit hongrois pourrait donc revenir en dessous des 3 % du PIB.

Ouvertures


Au-delà de cette polémique, les relations entre Budapest et l?UE sont empoisonnées par d?autres dossiers. La Commission a lancé une procédure de sanction contre la Hongrie concernant notamment l?indépendance de sa banque centrale, la loi sur la justice et la protection des données personnelles. Le premier ministre Viktor Orban est soupçonné de dérive autoritaire. Pour contrer l?ancien dissident, Bruxelles semble prêt à employer des moyens exceptionnels, notamment ce gel du Fonds de cohésion, procédure inédite pour le moment. Budapest se montre pourtant plus ouvert. Mardi, le ministre hongrois des Affaires étrangères, Janos Martonyi, avait affirmé avoir « la volonté politique et la détermination pour commencer les négociations avec l?UE, si possible avant fin mars ». Mais Bruxelles veut d?abord une réforme de la loi sur la banque centrale.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2012 à 13:24 :
il faut sortir de cette europe ruineuse pour nous les français pauvres,les nantis comme les politiques souhaitent que cette europe perdure,car selon le probléme ils se défaussent sur l'europe,en 2012 votons pour quelqu'un qui aura le courage de nous sortir de ce carcan l'europe,nos salaires à nous français n'augmenterons plus,comment voulez vous que cette europe marche,quand on voit que dans certain pays européen le salaire médian est trois fois moins élevé qu'en france,vous me direz qu'en france la vie est e xtrémement chére,et que les salaires que les pauvres ont en travaillant ne suffisent pas pour vivre,je vous dirais vous avez raison bien entendu,alorsj'en revient au début du texte sortons de cette europe en 2012 votons pour sortir de cette europe.
a écrit le 22/02/2012 à 16:33 :

pourquoi les technocrates reagissent apres ...aucune anticipation c est grave!!!! la GRECE N A PAS SERVI DE LECON .....???
a écrit le 22/02/2012 à 15:44 :
Le diktat europeen en marche et en pleine forme : apres la Grece qui perd son autonomie, vient l'etranglement-sanction de la Hongrie pour la mettre elle aussi a terre... Ah cette belle Europe, pleine de jolies valeurs technocratiques, j'ai hate de voir a quoi elle ressemblera dans 2-3 ans.
Réponse de le 22/02/2012 à 17:35 :

que font ces haut fonctionnaires a Bruxelles?? ANTICIPATION ? PREVISION? OU UNIQUEMENT sanction ???
Réponse de le 23/02/2012 à 10:55 :
Mais quel rammassi de connerie de la part de Francais plus que moyens... qui d un cote denoncent et ralent lorsqu on subventionne que ce soit l Etat ou L UE en Faisant des cheques en blancs et a present se posent en defenseurs des peuples Europeens, que d'autre part par racisme primaires ils se plaisent a denoncer et villipender.... A un moment il faut etre coherent avec soi-même messieurs.... Concernant la Grece je rappelle certains fait que vous semblez avoir oublier: une fonction publique encore plus pletorique qu en France, de surcroit payer sur 17/18 mois touchant des primes aussi diverses que loufoque, pareil pour leur Rail, pas de cadastre, pas de prelevement d impots...... On continue???? Normal qu a un moment l ue fasse la loi.... Pour la Hongrie pareil elle a signe les meme traites que les autres pays europeens, pour beneficier du marche unique et des subventions alors soit elle joue le jeu soit normal qu on coupe le robinet.......
a écrit le 22/02/2012 à 15:05 :
Chronique de Zemmour sur la Hongrie à écouter "La Hongrie au pilori".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :