Le 31 mai, les Irlandais se prononceront sur le pacte budgétaire européen

 |   |  274  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les Irlandais sont appelés à se prononcer le 31 mai sur le pacte de discipline budgétaire européen qui inclut notamment l'inscription dans la législation de chaque pays d'une "règle d'or" sur le retour à l'équilibre budgétaire. La date du référendum était attendue, et son résultat le sera d'autant plus que l'Irlande a déjà rejeté par deux fois des traités européens lors de référendums.

Le référendum sur le nouveau pacte budgétaire européen sera organisé en Irlande le 31 mai, a annoncé ce mardi le gouvernement irlandais. "Lors d'une réunion ce matin, le gouvernement a fixé la date du référendum" sur le traité. "Celui-ci se tiendra le jeudi 31 mai", a déclaré le vice-Premier ministre Eamon Gilmore devant le Parlement. Fin janvier, les dirigeants de l'Union européenne (UE), à l'exception de la Grande-Bretagne et de la République tchèque, se sont prononcés en faveur de ce pacte de discipline budgétaire pour tenter de donner un coup d'arrêt à la crise de la dette. Les signataires ont accepté d'inscrire dans leur législation une règle d'or sur le retour à l'équilibre budgétaire et des sanctions quasi-automatiques en cas de dérapages des déficits publics, comme le voulait à tout prix l'Allemagne.

"Le gouvernement va organiser une vaste campagne d'information pour s'assurer que les électeurs sont informés du contenu du traité et faciliter un véritable débat sur la décision que doit prendre le pays sur ce sujet", a expliqué le numéro deux du gouvernement. L'annonce fin février par Dublin de l'organisation de ce référendum a été accueilli avec inquiétude par Bruxelles. L'Irlande a, dans le passé, déjà rejeté à deux reprises des traités européens (Nice en 2001 et Lisbonne en 2008), avant de se raviser à la faveur de deux autres scrutins de rattrapage. Mais en échange à chaque fois de concessions. Selon un nouveau sondage publié dimanche, 49% des Irlandais se prononceraient cette fois en faveur du traité, 33% seraient contre et 18% indécis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :