Italie : Vittorio Grilli récupère le portefeuille de l'Economie de Mario Monti

 |   |  447  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Vittorio Grilli a été nommé mercredi ministre de l'Economie et des Finances en Italie, un poste que Mario Monti cumulait jusqu'ici avec ses fonctions de président du Conseil. Grilli, ancien directeur général du Trésor, occupait le poste de vice-ministre de l'Economie au sein du cabinet Monti, formé en novembre 2011.

Le chef du gouvernement italien Mario Monti, jusqu'à présent également titulaire du portefeuille de l'Economie et des Finances, laisse ce poste à son vice-ministre Vittorio Grilli à compter de mercredi, a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

Vittorio Grilli devait se rendre "au palais du Quirinal (résidence officielle du président de la République Giorgio Napolitano Ndlr) à 16h30 pour prêter serment", précise le communiqué. Mario Monti a en outre décidé d'instituer "à Palazzo Chigi (siège du gouvernement) un comité de coordination de la politique économique et financière qu'il présidera" et dont feront partie le ministre de l'Economie et des Finances Vittorio Grilli, et le ministre du Développement économique Corrado Passera et les autres ministres compétents. "Aux réunions de ce comité pourra également être convié le gouverneur de la Banque d'Italie" Ignazio Visco, ajoute le communiqué.

Lors de sa nomination à la tête du gouvernement en novembre, en pleine période de turbulences sur les marchés, Mario Monti, ancien commissaire européen à la Concurrence et président de la prestigieuse faculté d'économie Bocconi de Milan, s'était réservé le portefeuille de l'Economie et des Finances. Il occupait officiellement ce poste en tant que ministre par intérim et participait à ce titre aux réunions européennes relevant de son ministère. Mario Monti, dont le mandat de président du Conseil qui lui a été attribué en pleine crise et qui court jusqu'au printemps 2013, avait par ailleurs précisé qu'il ne serait pas candidat à sa propre succession. Toutefois, le prochain gouvernement devrait poursuivre sa politique. "Je suis convaincu qu'après les élections de 2013, les partis qui soutiennent le gouvernement Monti (...) resteront fidèles à une politique libérant l'Italie du poids étouffant de la dette publique", a ainsi déclare le président italien Giorgio Napolitono lors d'une conférence commune avec son homologue slovène Danilo Turk mardi.

Vittorio Grilli, 55 ans, était directeur général du Trésor italien depuis mai 2005, avant son entrée au gouvernement, et à ce titre il a été le bras droit aussi de Giulio Tremonti, le ministre des Finances du gouvernement de Silvio Berlusconi. A l'automne 2011, le nom de M. Grilli avait circulé pour succéder à Mario Draghi à la tête de la Banque d'Italie, finalement attribuée à Ignazio Visco. De 1986 à 1990, il a occupé un poste de professer assistant à l'Université américaine de Yale et de 1990 à 1994 au Birbeck College de l'université de Londres. Par ailleurs, il a occupé brièvement un poste à la direction de la banque Crédit Suisse après avoir quitté en 2000 le poste de directeur des privatisations au ministère du Trésor, qu'il occupait depuis 1994.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2012 à 16:30 :
Vu la photo, il n'a pas l'air très heureux de récupérer ce poste...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :