La Hongrie défie l'Union européenne

 |   |  452  mots
Viktor Orban, premier ministre hongrois Copyright Reuters
Viktor Orban, premier ministre hongrois Copyright Reuters
Le premier ministre conservateur Viktor Orban a modifié la constitution dans un sens autoritaire. Le forint s'effondre face à l'euro.

Le premier ministre hongrois Viktor Orban défie l'Europe. Lundi, ses réformes constitutionnelles ont été approuvées par le parlement où son parti de droite, le Fidesz, dispose d'une majorité des deux-tiers nécessaire à la modification de la loi fondamentale. Parmi les réformes votées, on relève la limitation de la publicité électorale sur les médias non-gouvernementaux, la pénalisation des « atteintes à la dignité de la nation hongroise », la limitation de la juridiction du tribunal constitutionnel ou encore l'obligation pour les étudiants boursiers de travailler en Hongrie.

Viktor Orban pas impressionné

Ces modifications ne sont rien d'autres que la constitutionnalisation des lois censurées en 2012 par le tribunal constitutionnel. L'Union européenne a protesté, le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a profité de la visite du président hongrois à Berlin pour appeler Budapest au respect des droits de l'homme, mais rien ne semble ébranler la détermination du premier ministre hongrois. Ce mardi, il a proposé de créer une banque d'Etat pour réduire l'influence des banques étrangères dans le pays.

Déjà un bras de fer gagné l'an passé

Comment en serait-il autrement ? Viktor Orban avait engagé dès 2011 le bras de fer avec l'UE sur la question de l'indépendance de la banque centrale. Après avoir menacé et sanctionné Budapest, Bruxelles avait finalement fait machine arrière, laissant le gouvernement hongrois nommer un homme de main à la tête de la Banque Nationale de Hongrie. Bref, Bruxelles n'a pas les moyens d'effrayer l'homme fort de la Hongrie. Il n'en va pas de même des marchés.

Chute du forint

La monnaie nationale, le forint, s'est écroulé dans la foulée de ces coups de force de Viktor Orban. Les investisseurs sont peu désireux de détenir une devise d'un pays où l'Etat a une si forte influence. Les capitaux semblent quitter la Hongrie et l'euro cotait 305 forints ce mardi, son plus haut niveau depuis janvier 2012. En trois jours, le forint a perdu près de 3 %. Or, le niveau de la monnaie est le point faible de Budapest car les ménages hongrois sont fortement endettés en devises, notamment en franc suisse. Toute baisse du forint est une catastrophe pour eux, et, partant, affaiblit le gouvernement qui entend réagir : il avait déjà contraint les banques étrangères à des concessions sur leurs prêts, il défend cette fois l'idée d'une « nationalisation » de son secteur bancaire. Plus que jamais, la Hongrie semble tentée par le renfermement sur soi et l'autarcie. Mais le pourra-t-elle?  Le pays est en récession et plusieurs entreprises, comme Michelin, ont annoncé leur retrait du pays, effrayées par sa politique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2013 à 15:14 :
J'admire le courage de cet homme qui a compris par où péchait l'Europe. Et je soupçonne que la soi-disant chute de la monnaie nationale soit organisée pour discréditer et mettre à mal.
Courage !
a écrit le 14/03/2013 à 1:19 :
"Plus que jamais, la Hongrie semble tentée par le renfermement sur soi et l'autarcie"

Je ne sais pas qui est le journaliste qui est derrière ce commentaire vu qu'il ne signe pas son torchon, mais il aurait pu ajouter "populisme", "nationalisme", "fascisme", "xénophobie", et la liste des mots clés anxiogènes aurait été complète.

Il ne viendrait pas à l'idée du journaleux, que Orban défend tout simplement les intérêts de la Nation Hongroise, et pas de l'Union Européenne qui n'est qu'un putain d'U.R.S.S ultra libéral et atlantiste ?
Réponse de le 14/03/2013 à 15:57 :
bonjour, excellent commentaire, je suis totalement d'accord et cherche encore la différence entre l'Union soviétique et l'Union européenne. Connaissez-vous l'UPR ?
a écrit le 13/03/2013 à 22:45 :
ll faut savoir que le premier ministre Orban a eu l'intelligence d'imposer un cours forint-franc suisse inférieur au taux de change pour moins endetter les ménages. La dette est donc transférée des ménages vers les banques (qui sont majoritairement autrichiennes (Eerste,Raiffeisen, Volksbank...). C'est tout le contraire de ce que nous faisons.
a écrit le 13/03/2013 à 17:54 :

Réponse à Jo@:
Je suis vraiment désolé, pour votre position et attitude en concernant de la Hongrie. En me répondent, vous avez fait allusion à la dette de Hongrie. Depuis la 3e année consécutive la dette est moins que 3%. Le gouvernement socialiste n'avait pas pu réduire pendant huit ans avec l?aide de leur amis responsables en UE . C'est vrai ce passé avec méthodes peu orthodoxe, mais ça passée. En France est prévu autour de 3,7% en 2013.
Pour votre information, je vous communique, que je dispose une maison à Hongrie. Chaque année, nous y sommes avec ma famille. Je trouve admirable, que Monsieur Orban s'occupe bien les minorités dans les pays voisins. Par la guerre et par le politique menées par personnes irresponsables dans l?époque, ces sont des personnes éjectées d'un autre pays sans leur demandées.
Plusieurs pays ont également font le politique de reconnaissance envers leur compatriotes en forme de passeport. Par exemple : France, Allemagne, etc.

Oui, la Hongrie est dans un état difficile, grâce à des socialistes et grâce à des libéraux.
Aidée par les gens comme vous, qui n'ont certainement pas suffisamment connaissances pour les dégâts causés. Les banques internationales, les politiciens corrompus, l'amis de l'Union Européenne qui ont, depuis l?élection de Monsieur Orban, attaquent la Hongrie.
C'est vous et votre amis qui dirige le pays vers la direction incertaine - dit Jobbik.
Donc, votre position est inacceptable.
a écrit le 13/03/2013 à 14:12 :
Peut-on vraiment dire d'une monnaie qu'elle s'écroule lorsqu'elle perd 3%?
Réponse de le 13/03/2013 à 15:22 :
Les commentaires des journalistes sont parfois surprenants....!!!!!
Réponse de le 14/03/2013 à 17:36 :
Quels journalistes ? les vrais sont tous au chômage.
a écrit le 13/03/2013 à 13:24 :
Quand on conteste les décisions européennes, on se fait traiter de nationaliste, d'autoritarisme, populiste et antidémocrate par contre quand on fait le jeu des banques, plus de critique!
a écrit le 13/03/2013 à 13:17 :
tel David, si les hongrois finissent par terrasser le monstre de Bruxrlles, ils seront honorés
et respectés pour des decennies....
a écrit le 13/03/2013 à 12:39 :
Les Hongrois sont fabuleux après avoir eu le courage du printemps de Prague ils ont maintenant le courage du printemps de l''Europe.

Vous êtes un peuple courageux, je vous admire profondément.
Réponse de le 13/03/2013 à 13:41 :
Le printemps de Prague ce n'était pas en Hongrie mais en Tchéquie ! en 68 mais en Hongrie c'était en 56 et ce fut bien plus Dramatique !!! Mais les Hongrois furent Héroïques !!! Notre Sarko ,importé de la-bas, n'a pas eu le même glorieux comportement ! Hélas !!!!!!!!
Réponse de le 13/03/2013 à 14:10 :
Oui vous avez raison, désolé. Pour Sarko c'est un cas spécial, vous êtes sûre qu'il est hongrois?
Réponse de le 13/03/2013 à 16:15 :
Honnêtement je ne puis que dire que c'est ce que j'ai entendu à la télé ET,que son père avait un titre (dans ce cas ,le fils n'a guère honoré ce titre, hélas !) J'ai eu la faiblesse d'y croire,un mensonge de plus ne serait pas si étonnant !!!
a écrit le 13/03/2013 à 11:05 :
La Hongrie est un pays magnifique, percutée par la rapacité des banques internationales et des multinationales transfrontalières, elle ne veut pas terminer comme la Grèce avec un pays démantelé et offert au plus offrant.
Un président élus par sont peuple et non comme à Bruxelles ou une élite bancaire s'accapare le pouvoir et mettent tous les Européens en esclavage. Cette élites vas même jusqu'à créer des écoles privées gratuites à Bruxelles pour leurs chérubins et financées par nos taxes pour êtres les futurs dirigeants non-élus des USA d'Europe, taxes que l'ont nous assènent à grand quand coup de lois et de battages médiatiques. Ici en France on casse les entreprises et on payent des salariés à ne rien faire aux chômage, et ont continue à spolier les entreprises par un racket organisé et bien huilé pour nourrir dans leur fauteuil les énarques en mal de courage. En Chine ils rigolent, on paye des gens plus chers à ne rien faire que ceux qui travaille, voilà le courage qui à manqué à SARKOZY remettre les Français au travail en cassant les aides sociales et financements d'associations en tout genre, et grivèleries des élus de tout bords.
Viktor Orban a dit "l'état te donne de l'argent car tu es en difficulté, alors pour le mériter tu vas travailler et rendre service à ton pays et à tes concitoyens dont tu fais partie. Tu vas donc honorer ton peuple et donc ton pays qui te protège. SARKOZY l'a dit, ORBAN la fait, et pourquoi parce-que SARKOZY faisait ce que les Rothschild et les USA lui disait de faire. Vive la HONGRIE et ce peuple Européen solidaire. Ah oui je suis Français, mais juste un "tout petit peu" ouvert d'esprit !
Réponse de le 13/03/2013 à 11:23 :
Pour être pris au sérieux et avoir un jugement digne de ce nom, on ne fait pas de fautes à chaque ligne
Réponse de le 13/03/2013 à 11:55 :
De tout temps les Paysans ont eu la réputation de bouseux qui n'allaient pas beaucoup à l'école (cela pour les fautes!)Mais ils ont Toujours été reconnus comme tenants du fameux ""BON SENS"" Paysan !!! C'est tout dire !!!
Réponse de le 13/03/2013 à 13:10 :
@michel3007 Votre propos correspond à l'une des techniques bien connues pour retirer sa crédibilité à un intervenant lorsqu'on n'est pas à même de lui répondre sur le fond. Puisque ça ne marche plus, essayez la reductio ad hitlerum, normalement ça marche à tous les coups!
Réponse de le 13/03/2013 à 13:18 :
michel3007 la critique et facile, mais l'art est difficile, et cela n'est pas un argument sur le sujet qui nous occupe, sinon prouvez nous le contraire. Je vous laisse donc le soin de corriger les fautes d'orthographes, et de re-soumettre le texte à la Tribune. Et quand vous croiserez un SDF ne lui dites pas "Je peux vous aider ?" mais dites lui "crever de faim" cela ne s?écrit pas "ai" à la fin du mot, mais bien "er" il vous en sera certainement très reconnaissant !
Merci à xxx
Cordialement michel3007 mon compatriote !
Réponse de le 13/03/2013 à 14:34 :
Emilien245, votre raisonnement est ridicule. Si la frontière entre la langue orale et la langue écrite n'était pas si importante, nous pourrions utiliser la phonologie. Mais on ne le fait pas, car ce serait tout simplement illisible, et pénible à la lecture !
Réponse de le 13/03/2013 à 16:27 :
Allez donc dire cela à tous nos bacheliers lorsqu'ils écrivent leurs "textos" ! Avec votre éthique vous n'arrivez certainement PAS à les lire donc les comprendre !!!.......Surtout qu'il y a parfois certains textes ""vraiment""incompréhensibles !
Réponse de le 13/03/2013 à 18:01 :
De quelle éthique parlez-vous ? J'ai décroché mon bac l'an dernier, j'écris des milliers de textos par mois, et je n'ai pas contracté de dysorthographie.
Réponse de le 13/03/2013 à 18:19 :
Ravi,cher Monsieur, d'apprendre que "" l'exception confirme la règle "" cela existe encore !!! Et vous m'en voyez RAVI !!!
Réponse de le 13/03/2013 à 19:48 :
Après consultation du dictionnaire,il s'avère que le mot "dysorthographie" est ""impropre""pour votre cas !!! Navré !
Réponse de le 13/03/2013 à 20:05 :
"La dysorthographie est un trouble persistant de l?acquisition et de la maîtrise de l?orthographe. Il affecte principalement l?apprentissage et l?automatisation de la correspondance phonème?graphème (correspondance de l?unité sonore à son unité écrite) ainsi que la capacité à se représenter visuellement l?orthographe des mots. Ce trouble d?apprentissage engendre fréquemment des omissions (fagile pour fragile), des inversions (fargile pour fragile) et des substitutions de lettres et/ou de syllabes (vragile pour fragile) dans les mots écrits.

De façon générale, les troubles de l?orthographe sont souvent plus sévères, mais surtout persistent plus longtemps que les difficultés en lecture. Néanmoins, un enfant peut être affecté d?un trouble spécifique de l?orthographe sans qu?il n?y ait de trouble de la lecture."
Réponse de le 13/03/2013 à 21:40 :
Attendez quelques années et vous verrez le niveau de cher "têtes blondes" lorsqu'ils feront des commentaires. Même si je suis d'accord qu'une "bonne" orthographe facilite la compréhension, elle n'est pas plus utile que çà, car les commentaires ne sont pas destinés à montrer son niveau d'instruction, ni à être conservés advitam eternam (le correcteur m'informe de 2 fautes, alors je corrige: conservés vitaminés externat). De plus, qui vous dit que l'intervenant est français? Surtout pour ce genre d'article!
Pour revenir au sujet, je vous signale que dans les années 50, en France le boursier avait des obligations proches de celles mises en place actuellement en Hongrie. On voit ce qu'à donné l'abandon de ces obligations!
En 56, mes parents ont accueillis des réfugiés et je peux vous dire que ce peuple sait ce que signifie le travail, l'honneur et le sacrifice. Aujourd'hui ils sont libérés du joug de l'ex URSS, ce n'est certainement pas pour retomber dans celui de Bruxelles. Les français en sont aussi victimes, mais eux sont habitués à subir sans réagir, d'où nos difficultés actuelles!
Réponse de le 14/03/2013 à 1:05 :
Wikipédia?
Réponse de le 14/03/2013 à 9:28 :
J'attendais votre réponse; mon attente a été récompensée ! Merci ! Votre démonstration se veut très explicite Mais ,pour ma part,j'en reste à l'énoncé de mon LAROUSSE (que je pense être sérieux et précis !) : Difficulté spécifique d'APPRENTISSAGE de l'orthographe chez un ENFANT qui ne présente PAS par ailleurs de déficit intellectuel ou sensoriel et qui est Normalement Scolarisé . DONC, ayant décroché "brillamment" votre bac l'an passé, vous n'avez PAS eu de difficulté à priori ! ET, apparemment,donc, vous ne présentez pas de "déficit intellectuel grave" ET, vous avez sûrement été Normalement Scolarisé ! Donc: bilan satisfaisant ! par ailleurs, mon Larousse ajoute entre parenthèses : < La dysorthographie est souvent liée à la dyslexie .> ! Donc.....à surveiller ! Avec mes amitiés , j'ai été jeune aussi !
Réponse de le 15/03/2013 à 1:00 :
La définition venait du Centre d'évaluation neuropsychologique et d'orientation pédagogique, et non de Wikipédia. ( D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi les apostrophes ont été remplacées par des points interrogation)
Je suis ravi d'apprendre que j'ai été normalement scolarisé.
Viele Grüße.
PS : Nous sommes tous jeunes, et il ne faut pas l'oublier.
a écrit le 13/03/2013 à 9:46 :
Je suis d'origine hongrois, donc, je connais la situation par ma famille, par mes amis.
Les gens entraînent à critiquer la Hongrie. Pourtant, Monsieur Orban a été élu avec 2/3 suite 8 ans gouvernance catastrophique socialiste. Il a réussi à stabilisé le pays financièrement.
Avec un effort inimaginable, les gens hongrois ont surmonté les obstacles. Les bâtons ont été posés par l?opposition socialiste et par leurs amis européens, mais aussi par l'UE.
La Hongrie resterait quand même libre, contre toute attente, contre l'UE, parce que les hongrois et les hongroises en grand majorité soutiennent le gouvernement Orban.



Réponse de le 13/03/2013 à 10:56 :
tous les hongrois ne sont pas de votre avis et des avis de votre famille. Certe Orban a ete elu magistralement suite a la crise qui a frappe le pays et le scandale des propos de gyurcsany, mais si pour vous un pays en recession en 2012, degrade en categorie speculative sur sa dette est le signe d'une reussite economique alors on n'a pas tout a fait la meme vision de la reussite.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:14 :
@jo A ma connaissance c'est la loi de la majorité qui s'applique en démocratie. Cela semble vous poser problème.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:22 :
@jo, n'oubliez pas que si la France ne s'endettait pas pour gaspiller, nous serions également en récession. N'oubliez pas que le PIB est un indicateur peu fiable et qu'il suffit à un état de toujours plus dépenser pour augmenter son PIB. Malheureusement, au bout d'un moment, il faut payer (cf la Grèce, l'Espagne, l'Italie, la France). Et ce ne sont pas ceux qui ont signé les chèques qui vont payer.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:02 :
@albert tout a fait d'accord avec la loi de la majorite, a condition de ne pas reduire les contre pouvoir qui sont un des piliers de la democratie.
@thargor dans ce cas je ne fais pas reference a la situation economique de la France qui est catastrophique. Je repond ici @setti54 qui nous dit que le gouvernement hongrois a stabilise la situation financiere du pays et je me demande sur quoi il peut se baser pour en venir a cette conclusion. Peut etre sur les propos du ministre de l'economie le plus mauvais de la CE(reference au financial Times) declarant sur CNN que le modele economique hongrois est un conte de fee...
Réponse de le 13/03/2013 à 13:54 :
Plus vantard que nos ""champions actuels"" c'est difficile ! Attendons leurs résultats mirifiques ,je suppose que c'est pour bientôt !!! Mieux qu'en Hongrie ??? Espérons !!! Mais,rien n'est moins sûr !!!
Réponse de le 13/03/2013 à 14:02 :
Sans oublier que Sarko avait oublié que les Français avaient voté NON ! Ou plutôt décida qu'ils avaient MAL voté ET fit comme si l'on avait voté OUI ? Ils l'ont probablement foutu dehors !!! il a abouti ici ,manque de pot !!!
a écrit le 13/03/2013 à 9:35 :
Hongrois toujours faire mieux que les autres :)
a écrit le 13/03/2013 à 9:04 :
Orban apres avoir ete une premiere fois premier ministre apres la chute du communisme et avoir liberalise le pays, est revenu au pouvoir apres la crise de 2008 grace a une politique populiste (il joue avec le feu nationaliste pour se maintenir au pouvoir). Sa politique se resume a supprimer les contre pouvoirs et revenir a feu la grande Hongrie (il a meme donne une passeport hongrois a toutes les communautes magyares des pays voisins: Slovaquie, Roumanie, Serbie...). Du point de vue economique c'est une catastrophe avec une recession qui dure, une devaluation du Forint et une politique fiscale plus que douteuse (taxe sur les chiens sauf races hongroises...) et pour finir il nomme sont ministre de l'economie (note par le FT comme le pire ministre de l'economie de la communaute europeenne) a la tete de la Banque centrale de Hongrie. La seule chose rassurante c'est qu'une bonne partie des hongrois sont decus, esperons seulement qu'ils ne se jettent pas dans les bras du parti neo nazi Jobbik...
Réponse de le 13/03/2013 à 9:39 :
Quel ramassis de "on dits" . renseignez vous avant d'écrire de tels lieux communs mensongers. Allez en Hongrie et parlez aux Hongrois (de tous bords bien entendus) . Je ne réponds pas à chacun de vos diresce serait trop long mais SVP informez vous correctement
Réponse de le 13/03/2013 à 10:30 :
Pour votre info ma moitie est hongroise, je vais en Hongrie plusieurs fois par an, j'ai un appartement et des amis hongrois a Budapest, donc la situation je la connais. Je ne me base pas sur les on dits. La fidesz sous le gouvernement gyurcsány a fait porter une cocarde a tous ses sympathisants et dit que ceux qui ne la porte pas ne sont pas de vrai hongrois. Informez vous un peu sur la 4eme modification de la constitution et dite moi si elle ne reduit pas les contre pouvoir. Sous Orban des passeports ont ete donnes aux minorites hongroises vivant dans les pays frontaliers, dites moi seulement ce qu'il y a de mensonger dans les faits que j'enumere? A vous de mieux vous renseigner sur les decisions que prend ce gouvernement..
Réponse de le 13/03/2013 à 11:13 :
En quoi donner un passeport à des nationaux vivant dans un autre pays, ce que bien d'autres pratiquent, pose-t-il un problème à votre épouse? Ne devrait-elle pas être heureuse que les Hongrois puissent se compter plus nombreux? A moins que son passeport ne se conjugue pas avec un réel sentiment d'appartenance nationale?
Réponse de le 13/03/2013 à 11:18 :
A la veille de la seconde guerre mondiale, certains pensaient qu'il suffisait de baisser son froc pour l'éviter. N'oubliez pas que sous l'occupation, il y avait 90% de soumis, 5% de collabos et 5% de résistants.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:38 :
@jo: Vous y avez un appart mais parlez-vous vous-même hongrois ? Connaissez-vous l'histoire (autrement que des sources communistes) pour pouvoir décoder ce que veut dire la cocarde là-bas ? Avez-vous lu vous-même cette 4e modification de la constitution ? Connaissez-vous la situation des minorités hongrois au-delà des frontières ?
C'est la logique qui pèche : vous interprétez les faits hors contexte.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:22 :
@un hongrois oui je parle le Hongrois, je connais l'histoire autrement que par des sources communistes et je comprend ce que la cocarde signifie. Concernant la modification de la constitution je vous retourne la question. La situation des minorites est certainement parfois difficile, mais les tensions avec les etats voisins concernant ces double nationalites sont loins d'etre tres saines et source de conflits qui pourraient degenerer...
Réponse de le 13/03/2013 à 13:04 :
@jo Que proposez-vous, que la Hongrie abandonne à leur destin ses nationaux englobés dans d'autre entités en 1918 après le dépeçage du pays? En quoi le fait que la Hongrie se préoccupe de les protéger vous pose-t-il problème? J'ai vraiment du mal à comprendre "d'où vous parlez" alors que vous-vous dites très proche de ce pays.
Réponse de le 13/03/2013 à 14:12 :
Je vous soupçonne d'être Sectaire et Partial ! d'une part vous reconnaissez qu'il y a pire !Vous faites fî de ce qu'a subi ce peuple !Mais qu'ICI l'on bafoue la volonté du peuple(referendum !) ET ,que l'on méprise souverainement un bon % des votants que l'on ne veut pas voir à l'Assemblée ! Cela vous l'approuvez ??? Bah !!!
Réponse de le 13/03/2013 à 14:34 :
Vous avez oublié que, en France, être patriote est déshonorant !!! pour beaucoup d'entr'eux , en tous cas !!! Si, au moins, l'on pouvait être FIER d'être Européen !!!
Réponse de le 13/03/2013 à 16:48 :
Je suis pour la Hongrie moderne et pas celle qui regarde vers le passe. Des guerres ont ete gagnees et perdues par tous les pays europeens, des populations deplaces... les nouvelles frontieres ont ete redessinees il y a quasiment 100 ans, il serait peut etre temps de regarder vers l'avenir. Le probleme de ces minorites a soudainement resurgit ces dernieres annees, a un moment ou le pays voit un nationalisme haineux reapparaitre. La guerre des communautes a donne le resultat qu'on connait en ex-yougoslavie.
Réponse de le 13/03/2013 à 17:55 :
Ce texte est d'un sectarisme ahurissant ! Se voulant réaliste (officiellement !) il nie toute réalité des peuples ET prétend que le redécoupage fait par quelques politiciens et généraux doit être tenu pour une vraie BIBLE à vénérer et, dorénavant, Intangible ! Donc,La réunification de l'Allemagne :inadmissible ! LeKosovo "volé" à la Serbie :normal ! ET, toute appartenance à un peuple ,Assumée, serait de la Haine ! ...etc...etc... Que de sectarisme !!!........... EN dehors de SA vérité point de salut !!!
a écrit le 12/03/2013 à 21:23 :
On commence a comprendre qui sont ses gens qui hier etaient confondus avec les gvts hollandais, irlandais, italien, etc L'europe n'a ete qu'une aubaine pour des petits dictateurs en herbe. Simplement le laisser faire n'est plus de mise et leur des choix a sonne.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:13 :
Bah les pays européens se comportent comme les petits chefs gaulois qui se sont opposés à César. Au final les petits chefs se sont faits défoncer et soumettre les uns après les autres. Désirons nous vraiment être soumis à la finance, aux US ou à la Chine?
Réponse de le 13/03/2013 à 14:44 :
Beaucoup ne voient le salut que dans la soumission ! Et, est-ce de la perversion ou du masochisme (?) mais ils en redemandent ! Car ils croient (sincèrement ?) que ce sont là nos amis !!! Je répète ICI que les Ricains ravitaillaient aussi bien les allemands en 14 / 18 ! Ma mère était en pays occupé (déjà en ce temps-là !) et l'a vu de ses yeux ! Eh OUI !!! Alors ???
a écrit le 12/03/2013 à 21:20 :
Orban ne contraindrait il pas les banques occidentales à convertir en forint les emprunts des ménages en euros à une parité soutenable (par exemple celle d'à l'époque ou ces emprunts ont été consenti ), certes ca ferait une perte pour ces banques, mais négligeable par rapport au haircut qu'elles ont du consentir sur la dette grecque, après tout pourquoi la grèce aurait le monopole de la solidarité européenne ?
D'autre part le crédit local s'est vu donné tort pour les prêts en franc suisse aux collectivité locale (par exemple le 93), pourquoi deux poids et deux mesures ? Ce qui est normal ici serait inacceptable là bas ?
Réponse de le 13/03/2013 à 1:23 :
Voyez vous, c'est la ou vous faites erreur: vous pensez que l'Etat aurait le monopole de la violence et pourrait donc obliger les autres acteurs a agir a sa guise? Mais la Hongrie ne peut vivre en autarcie, et elle va payer ces derives nationalistes et autoritaires extremement chere, les marches ne sont pas fous et on ne place pas son argent dans un tel environnement... Encore des politiques qui vont faire crever de faim leur peuple... Tant pis pour eux, ils ont vote, c'est le jeu de la democratie apres tout!
Réponse de le 13/03/2013 à 11:21 :
@Tyler: Vous croyez à ce que vous voulez bien croire, selon vos opinions politiques du départ. En ce qui concerne la réaction des marchés, observez bien le taux de change du Forint depuis 5 ans: le taux d'aujourd'hui n'a rien d'exceptionnel, une petite rhume au plus.
http://finance.yahoo.com/q/bc?s=EURHUF=X&t=5y&l=on&z=m&q=l&c=
Réponse de le 13/03/2013 à 14:55 :
Vous ignorez sûrement que les Islandais ont mis leurs Banksters en Prison et ont nationalisés la banque ET ils s'en portent TRES bien !!! Nous, on a eu peur des marchés du fric ! ET nous paierons .....comm' d'habitude .......
a écrit le 12/03/2013 à 20:11 :
En quoi avoir plus d'Etat dans tous les secteur est de droite ?
En quoi la mainmise de l'Etat sur l?économie est de droite ?
On appelle ça du communisme.
Demander aux étudiants boursier de travailler en Hongrie, c'est légitime, à condition de leur offrir du travaille, sinon, il vaut mieux qu'ils travaillent ailleurs qu'etre chômeur en Hongrie.
On quoi faire de la publicité politique uniquement sur les chaines publiques est de droite ?
Une droite qui se respecte, non seulement elle ne fait pas de publicité politique, mais en plus, elle supprimera ces chaines publiques et soulage les citoyens de cette vente forcée à travers la redevance TV. et les subventions à coup d'argent du contribuable.
Sincèrement, je ne retrouve pas de concept de droite, mais de concept maladroit.
Apres, s'il veut sortir de l'Europe, franchement, je ne vois pas de soucis, surtout si le peuple Hongroie le souhaite, du moment que les règles sont claires, soit on les appliques, soit on joue pas.
Réponse de le 13/03/2013 à 9:47 :
La revision du taux d'imposition sur les salaires les plus eleves qu'il a mis en place est de droite, son nationalisme et sa vision de la societe et de la famille est de droite, son parti est a la droite de l'echiquier politique hongrois et la fidesz est dans le groupe PPE du parlement europeen, donc oui il est de droite. A ma connaissance Thatcher etait de droite et elle n'a pourtant jamais privatise la BBC qui soit dit en passant fait de la qualite. Si vous privatisez tout l'audiovisuel alors vous n'aurez que des TF1 ou M6, aujourd'hui les programmes et documentaires de qualite sont sur les chaines publiques (Arte, France 5...). Les grands documentaires de tres bonne qualite sont essentiellement produits Royaume Uni par la BBC. Alors oui on peut tout privatiser, a savoir si on veut juste avoir du Koh Lanta, Masterchef, maison a vendre a longueur de journee et lobotomiser les foules...
Réponse de le 13/03/2013 à 18:15 :
Comme vous y allez ?! Vous devez encore en être aux débuts --Glorieux,il est vrai !-- de notre O R T F , à la grande époque avec une flopée de belles émissions , ET ,ils n'étaient que quelques-uns ! Mais ,aujourd'hui --ils sont plus de 11 000 à se prélasser ,avec de rares émissions de qualité !!!que vous devez certainement regarder !!!mais que d'émissions à ne penser qu'à singer ce que font les autres (avec moins de fric!) ,avec des publicités tout aussi débiles et débilisantes !!! des émissions ou l'on distribue l'argent à des jeux qui n'ont pas grand chose de très intelligent ,en général !!! où l'on voit des singes s'applaudir eux-mêmes dés qu'ils donnent la "bonne" réponse à quelque banalité ou même bêtise !!! MAIS , on peut aimer !!! Nous n'avons que nos Regrets !!! Ci-gît...O R T F ! du début !!!
a écrit le 12/03/2013 à 19:24 :
Il faut sortir de cet empire euro-atlantiste et vite
Réponse de le 13/03/2013 à 11:04 :
Surtout virer tous les petits chefs/guignols qui composent les multiples couches de la société humaine et dont nous n'avons pas besoin : cantons, villes, départements, pays, ... Un ensemble de régions/lander unis en fédération est tout ce dont nous avons besoin. Le reste n'est que parasitisme et lobbys.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:27 :
Ah l'europe des régions voulue par l'ue pour disloquer encore plus les états nations. Marre de l'UE et marre de ces trolls payés avec notre argent pour assurer la propagande dans les forums.
a écrit le 12/03/2013 à 19:10 :
Comme l'Islande, la Hongrie rejette cette UE qui nuit à l'idée européenne. Vive la liberté hongroise.
PS: si les marchés sanctionnaient la présence et l'influence de l'état à tous les niveaux , la France serait au fond du trou!
Réponse de le 12/03/2013 à 19:54 :
La france est au fond du trou... Vous avez déjà comparer le CAC 40 au DAX ou au DOW JONES ? Vous vous rappelez de ce qu'était le franc ? Une monnaie faible, sans crédibilité.
COCORICO. Le patriotisme c'est bien mais c'est mieux quand on a de quoi se la rammener.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:30 :
Le DOW Jones est dopé aux liquidités versées par Bernanke. En aucun cas il ne reflète l'économie US qui est bien plus au bord du gouffre que la notre. "le franc ? Une monnaie faible, sans crédibilité." Ou sont vos arguements ? Vous préférez l'euro et cette dictature de l'UE ? N'import quoi !
Réponse de le 13/03/2013 à 18:46 :
Parce que vous pensez que la France (avec son Euro !) a :<<de quoi se la ramener ??? >> ?
a écrit le 12/03/2013 à 19:09 :
En plus, sur la photo, on voit bien qu'il a l'air méchant, c'est pas comme Barroso qui est toujours souriant.
a écrit le 12/03/2013 à 19:07 :
Ah là là, l'affreux personnage autoritaire qui s'en prend aux gentils banquiers et spéculateurs défenseurs de la belle démocratie européiste. Heureusement les vrais démocrates comme Soros sont déjà à pieds d'oeuvre pour aider l'opposition à organiser des manifestations (émeutes?) pour renverser ce méchant populiste qui se croit tout permis au prétexte qu'il a été élu par son peuple.
Réponse de le 13/03/2013 à 8:51 :
La seule opposition ce sont les socialistes, donc peu de chance que Soros les soutienne. Mis a part ca il faut reconnaitre que les ecoles Soros aident enormement de hongrois defavorises (beaucoup de Roms) a sortir de la misere par l'education. Autrement la politique de Orban est un peu plus compliquees que prendre aux mechants banquiers. Son but est de reduire les contre pouvoirs dans le pays, avec une vision idealisee de la Grande Hongrie (d'avant le traite de Trianon). On ne peut pas vraiment se rejouir quand on voit des milices fascistes se former dans les parties les plus pauvres du pays et s'attaquer aux Roms et aux juifs qui bien sur sont la source de tous les deboires de la Hongrie comme chacun le sait...
Réponse de le 13/03/2013 à 11:09 :
@jo: Si, Soros soutient l'opposition socio-libérale. Cherchez l'erreur...
Vos autres informations ne sont pas plus précises non plus : c'est la caricature dressée par cette opposition socio-libérale, balayée en 2010 après 8 ans de règne.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:45 :
@un hongrois Orban a reecrit la constitution et ne cesse de la changer pour reduire les pouvoirs de la cour constitutionnelle (4eme modification de la constitution) , il a nomme par le biais du maire de Budapest un membre de l'extreme droite a la tete du Nouveau theatre de Budapest, obtention de passeports hongrois aux minorites magyares en Slovaquie, roumanie et serbie (en reference a la Grande Hongrie). 10% des voix pour le parti fasciste Jobbik (ouvertement anti juif et anti rom), vous voulez que je continue la caricature?
Réponse de le 13/03/2013 à 16:49 :
Je ne prétend pas être spécialiste de la Hongrie ,Mais vous nous dites (vous reconnaissez !) qu'il a eu + des 2/3 des voix donc 67 % ,ET que le jobbik a fait 10 % ! Savez-vous que Hitler a pris le pouvoir avec 5 % environ (peut-être moins !)mais il faut reconnaître qu'il avait de bons soutiens en la personne de Rockfeller !!! et plus !!!
a écrit le 12/03/2013 à 18:41 :
Aujourd'hui, quand on nomme quelqu'un à un poste, ce quelqu'un est un "homme de main" ??
a écrit le 12/03/2013 à 18:17 :
C'est la révolte des peuples européens contre le juridisme de l'UE. On ne crée que des règles juridiques au lieu de faire de l'économie et du social. Le bonheur d'un peuple c'est de respecter la règle du 3 % du PIB car au dessus c'est l'enfer et en deçà c'est le paradis. Par contre vivre avec 27 ou 28 millions de chômeurs cela n'a pas d'importance !!!
Réponse de le 12/03/2013 à 18:25 :
bonjour, c'est grâce à ce genre d'homme qu'on va de l'avant et sortir de cette dictature européiste
Réponse de le 13/03/2013 à 10:59 :
Et la dictature française, vous l'avez oublié?
Réponse de le 13/03/2013 à 18:36 :
Dictature ??? ou Servitude ??? Qui tient les rênes du pouvoir, réellement ! car, le Normal 1er fait-il vraiment ce qu'il veut ??? Dans ce cas ,je pense que demain sera un beau Jour CAR je ne pense pas que cet homme soit foncièrement mauvais ,ni idiot,mais qu'il y a plus fort que lui au dessus Et que,donc, les lendemains qui chantent ne sont pas pour demain !!! Il n'a pas la maîtrise de tous les leviers !
a écrit le 12/03/2013 à 17:51 :
s'ils sont endettes en francs suisses, ils doivent faire comme bartolone, expliquer que c'est pas leur faute, que c'est la faute a sarkozy qui leur a ft souscrire ces emprunts, et exiger de l'etat francais qu'il assume ses responsabilites envers les hongrois
Réponse de le 12/03/2013 à 18:24 :
bonjour, l'Europe va s'écrouler comme un château de carte alors reviendra tout ce qu'elle a enlevé à la souveraineté de ces nations.
Réponse de le 14/03/2013 à 12:13 :
Churchill, tu es toujours à la devise "privatiser les gains et mutualiser les pertes."
a écrit le 12/03/2013 à 17:50 :
La Hongrie essaie de limiter la fuite des cerveaux. L'éducation supérieur est gratuit pour les meilleurs, mais la plupart des médecins et les meilleurs ingénieurs vont travailler en Allemagne, en France et ailleur). En France, on réjouit de l'arrivé des médecins mais a-t-on pensé ce qu'on devient le pays d'origine sans médecins ?
Je suis émigré moi-même depuis 35 ans. Pourtant, je trouve justifié qu'on propose un contrat aux étudiants boursiers. Ceux qui n'en veulent pas, peuvent toujours opter pour une scolarité payant.
De tels contrats existent bien en France aussi pour les élèves de Polytechnique...
Tout n'est pas rose en Hongrie, mais les informations qu'on en reçoit en Occident proviennent beaucoup trop souvent des mêmes sources déformées, à savoir social-libéraux, héritiers de la nomenclatura communiste, qui ont perdu le pouvoir en 2010 (moins de 20%!). Il ne leur reste maintenant que de faire jouer leur relations occidentaux : des écoles privés US (comment sont-ils y arrivés?) et les partenaires des privatisations pour attaquer le gouvernement.
Prudence donc...
Réponse de le 12/03/2013 à 18:26 :
bonjour, de toute façon il n'y a pas de secret si on veut retrouver notre souveraineté nationale il faut des hommes de ce genre pour que l'europe s'écroule une bonne fois pour toute
Réponse de le 13/03/2013 à 10:59 :
Quelle souveraineté? Celle du PS et de l'UMP qui jouent leurs intérêts personnels avant celui de la France? La France ne vaut pas mieux que l'Europe. Quand les peuples auront compris que les divisions et subdivisions nationales n'arrangent que les politicards, alors, enfin, nous pourrons bâtir quelque chose et sortir l'humanité de la boue où elle s'enfonce chaque jour d'avantage.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:02 :
@toto: Détrompez-vous, les hongrois sont à 80% pro-européens, y compris le gouvernement Orban. C'est vrai, il y a aussi les 17% de l'extrème-droit qui est contre l'Europe. Et les socialistes (20%) et les libéraux (4%) essaient d'amalganer les "conservateurs" avec l'extrême droite, dans les yeux des média occidentaux, non sans succès. Il est tellement simple de vous faire enflammer en accusant l'autre les atteintes aux principes de la démocratie, sans jamais aller dans les détails ! De tout façon, vous ne vérifiez jamais vos sources... Écoutez par exemple les réactions des députés du centre-droit au Parlement Européen, et pas seulement Daniel Cohn-Bendit et le président socialiste du Parlement Européen: vous verrez que c'est les clivages gauche-droit déterminent les opinions des "défenseurs de la liberté...
Réponse de le 13/03/2013 à 11:35 :
"De tout façon, vous ne vérifiez jamais vos sources." Et vous vous vérifiez les votres quand vous dites que 80% des hongrois sont pro-européens ? Contrairement à ce que vous dites les hongrois comme les européens ne veulent pas cette UE que l'on nous a imposée. Si vous êtes hongrois moi je suis un equimau.
a écrit le 12/03/2013 à 17:45 :
Tout ce qui ne convient pas aux mondialistes est autoritaire. L'UE ferait mieux de s'occuper de ses oignons plutôt que faire de l'ingérence dans la politique nationale des hongrois. Si demain la Hongrie décidait de quitter l'espace Schengen et le marché commun de quel droit Bruxelles devrait s'opposer à la démocratie hongroise? C'est dans ce genre de situation que l'on comprend que l'UE fonctionne de manière pyramidale et que les technocrates européens sont au sommet de la pyramide.
Réponse de le 12/03/2013 à 18:28 :
bonjour, ils n'ont pas compris qu'on en peu plus de leur Europe autoritaire, financière, oligarchique. SORTONS DE LA.
a écrit le 12/03/2013 à 17:40 :
Franchement, à quoi sert l'Europe ? Elle n'est pas capable de venir en aide aux pays en crise. Elle n'est pas capable d'empêcher un petit dictateur de poche d'avancer ses pions face à la démocratie. A part em...poisonner la vie de millions d'Européens avec des contraintes toujours plus nombreuses et toujours plus fortes, et de laisser le champ libre à tous les lobbys industriels qui ont quelque chose à vendre... A quoi sert-elle vraiment ?
Réponse de le 12/03/2013 à 18:31 :
bonjour, elle sert à nous mettre à genoux tout les jours un peu plus. En France un seul parti politique se bat contre ça, malgré son excellente capacité à expliquer à nous Français qu'elle est le fonctionnement de l'Union europe les médias de masse ne l'invite pas et wikipédia fait des pieds et des mains pour qu'il n'est pas de page sur son site.
Cordialement
Réponse de le 13/03/2013 à 10:52 :
Selon vous la notion de pays ne sert à rien, que ce soit l'Europe ou la France, ou une région, ou une ville, cela ne servirait à rien. Si les gouvernants ne gouvernent pas mais font de la politique, effectivement, cela ne sert à rien. L'Europe est un moyen de bâtir la paix entre les peuples. Vous désirez le nationalisme et la guerre, vos politiques sont prêts à vous les donner.
a écrit le 12/03/2013 à 17:37 :
A mourir de rire la propagande "s'effondre" oulala on a peur il faire rester dans l'Europe sinon imaginez la catastrophe ... Manque de chance le Forint n'est pas plus nas qu'en 2009 ou Novembre 2011 ! Désolé mais vous avez l'intox sous le nez !
Réponse de le 13/03/2013 à 10:16 :
Disons que le Forint connait ses niveaux les plus hauts depuis janvier 2009, suite a la quasi faillite du pays et son sauvetage par l'UE et le FMI. Le taux n'a cesse de fluctuer mais est retombe aux alentours de 270 huf pour 1 euro. Son taux a de nouveau fortement augmente quand le gouvernement hongrois a refuse les conditions de la nouvelle aide du FMI (il avait besoin de 15 milliards d'euros et ne pouvant obtenir ces fonds ailleurs a bien ete oblige d'accepter les conditions). Le forint vient a nouveau de baisser suite a la crainte des investisseurs. Le pays est note BBB- categorie speculative, signe que la politique de la Fidesz ne porte pas ses fruits (mais son ministre de l'economie qui est maintenant nomme a la tete de la banque national de Hongrie se permet de declarer sur CNN que l'economie hongroise est un conte de fee...
a écrit le 12/03/2013 à 17:30 :
si l'on faisait maintenant un referendum en France sur notre soumission à la bruxellocratie, quel en serait le résultat ??
Réponse de le 12/03/2013 à 18:34 :
bonjour, un référendum dans cette néo-dictature, ils savent dans quelle mer ils naviguent. C'est à nous de nous battre contre la bruxellocratie.
Cordialement
Réponse de le 12/03/2013 à 19:27 :
Il faut juste une revolution de tous les pays europeens bientot la france entrera dans cette revolution comme la grece l espahne le portugal
Si la france coule elle emenera avec elle l allemagne et ca sera la fin de l europe
Et certains en profiteront bien
a écrit le 12/03/2013 à 17:26 :
Une claque vient d'être mise à l'Europe : Elle réagit et vire le mauvais élève ... où elle lui donne carte blanche !!! ... et dans ce dernier cas, il ne faudra pas s'étonner d'une rebellion des autres élèves ..?!
Réponse de le 12/03/2013 à 18:35 :
bonjour, ce n'est qu'une claque de plus, elle en prend chaque jour un peu plus et un peu plus forte, nous en France on a François Asselineau qui montent tout les jours un peu plus. Le combat continu.
Cordialement.
a écrit le 12/03/2013 à 17:22 :
malgré les marchés a la rescousse, j'espere qui ne lachera rien a cette saloperie d'Europe
de Bruxelles
Réponse de le 12/03/2013 à 18:37 :
bonjour, nous non plus on lâche rien, au contraire on arrive armé de volonté
a écrit le 12/03/2013 à 17:04 :
Qui a le courage de faire ce qu'il veut !!! plaise ou n'en déplaise a l'europe , et je reste persuadé que ce ne sera bientot plus le seul !!!
Réponse de le 12/03/2013 à 18:39 :
bonjour, ce n'est pas le seul, doucement mais sûrement nigel farare en angleterre beppe grillo en italie etc
a écrit le 12/03/2013 à 17:03 :
L'UE est incapable de mater la Hongrie dans sa dérive autoritaire.A quoi sert-elle?A continuer à exceller dans sa politique de l'autruche,elle se sabordera elle-meme face à des
populations tentées par le populisme triomphant sur une caricature eurocrate et la faiblesse bruxelloise.
Réponse de le 12/03/2013 à 17:42 :
Ca sent le nostalgique des années 60 on se calme ! Pour le populisme vous parlez de la France ? Dire à l'Europe d'aller se faire foutre c'est autoritaire ? Donc l'Europe impose, dicte, oblige et vous appelez ça "démocratie" mais si on fait le contraire on est un facho c'est bien ça ? Alors sachez qu'il me tarde que ça arrive chez nous, car votre commentaire donne froid dans le dos !
Réponse de le 12/03/2013 à 17:43 :
"L'UE est incapable de mater la Hongrie dans sa dérive autoritaire." ???
Non monsieur, dans sa maitrise de sa SOUVERAINETE !
Quelle crédibilité accorder à ce "machin" qui accepte que l'un de ses pays, Chypre, soit occupé militairement depuis 1974, par une une puissance étrangère, la Turquie !
Réponse de le 12/03/2013 à 17:58 :
Très bien répondu, la Hongrie est aux Hongrois, et non au parlement Européen, à l'Allemagne ou aux États Unis.
Réponse de le 12/03/2013 à 18:15 :
"L'UE est incapable de mater la Hongrie dans sa dérive autoritaire". "mater" ??? Voila un verbe qui en dit long sur votre vision de la démocratie !
L'UE est également incapable de mater la Turquie dans sa dérive autoritaire et militaire , en occupant un pays de l'UE, Chypre, depuis 1974. Qu'est ce que cela vous inspire ? Quant à la Hongrie, non monsieur, elle n'est pas dans une dérive, mais dans une maitrise de sa souveraineté ! Souveraineté que votre "grand" pays la France a bradé depuis fort longtemps !
Réponse de le 13/03/2013 à 10:32 :
L'Europe ce n'est pas les US, l'ex URSS, la Chine. Régler les problèmes par la force, ça ne règle rien. L'Europe le sait bien, qui a expérimenté pendant des siècles cette méthode. L'union européenne est loin d'être parfaite, Bruxelles est critiquable et le défaut de démocratie patent, mais on ne peut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Depuis 60 ans l'Europe a évolué et nous vivons quand même mieux que dans les années 50.
Réponse de le 13/03/2013 à 10:58 :
Partout on vit mieux que dans les années 50.
a écrit le 12/03/2013 à 17:01 :
Les jeux sont fait chez nous aussi. Les paris sont ouverts pour savoir combien d'Etats européens seront encore des démocraties d'ici 10 ans. La crise aura entrainé le naufrage de la classe moyenne, support historique de la démocratie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :