Michel Barnier : "il n'y a pas de diktat de la Commission"

 |   |  292  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le commissaire européen Michel Barnier a souligné jeudi que Bruxelles avait formulé des "recommandations" à la France "pas un diktat", mais a averti que ne pas faire les réformes conseillées reviendrait à se mettre sous influence des Chinois ou des Américains.

"Il ne s'agit pas d'un diktat, il s'agit de recommandations", a déclaré le commissaire sur Europe 1, en écho aux propos de François Hollande qui a déclaré mercredi que la Commission européenne "n'avait pas à dicter" à la France ce qu'elle avait "à faire" sur la réforme des retraites. En échange du délai de deux ans accordé pour ramener son déficit dans les clous européens, la Commission européenne a exigé de la France des réformes, notamment des retraites et du marché du travail.

"Ne rien faire c'est le déclin"

"La France est en récession, il y a donc quelque chose qui ne fonctionne pas, ne rien faire c'est le déclin (...) c'est se résigner à être sous-traitant, sous influence des Chinois ou des Américains, c'est pourquoi ce n'est pas une option de ne rien faire", a souligné le Français, commissaire européen aux Services financiers.

"Il faut avoir du côté du gouvernement le courage de faire ces réformes maintenant et je recommanderais aussi à l'opposition d'avoir le courage de soutenir le gouvernement s'il fait ces réformes", a insisté le commissaire. 

Pas à la Commission de dicter le fond de la réforme

Concernant la réforme des retraites, ce n'est pas à la Commission de dire comment il faut procéder, a-t-il souligné. "Il y a plusieurs éléments dans la réforme ou la consolidation des régimes de retraites, l'âge légal en est un, les différents régimes, la durée de cotisation, c'est au gouvernement, au Parlement français lui-même de faire cette réforme", a-t-il relevé.

LIRE AUSSI Le gouvernement économique européen est né, et il ne plaît pas à François Hollande !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2013 à 18:58 :
A monsieur Barnier :chantre de l'Europe fédérale -
Extrait du discours du regretté Phillipe SEGUIN - Mai 2002 -
"On ne joue pas impunément avec les peuples et leur histoire.Toutes les chimères politiques , sont appelées un jour ou l'autre à se briser sur les réalités historiques.La Russie a bel et bien ..fini par boire le communisme comme un buvard..parceque la Russie avait plus de consistance que le communisme.Mai à quel prix ? "
La FRANCE a plus de consistance que les membres de la commission ,technocrates,fonctionnaires..mais le peuple français du quotidien lui le paye très cher...comme d'autres nations européennes..
Refaisons l'Europe avec les peuples ,avec les NATIONS d'Europe et non l'inverse.Et ne mettons pas la charrue avant les b?ufs..
a écrit le 30/05/2013 à 18:47 :
L'UE, une dictature qui ne dit pas son nom.
a écrit le 30/05/2013 à 17:31 :
pas de diktat,non non, juste des recommandation comme en grece, en espagne ou dernierement à chypre.
a écrit le 30/05/2013 à 17:05 :
Les recommandations de la Commission ne font que reprendre les pistes de réformes suggérées à la France par le FMI, l'OCDE et - sur le plan interne, les "grands rapports" (Attali et autres) et la Cour des comptes depuis des années. Si le blocage - et donc les déficits - français persistent, ils mettront en danger l'ensemble de la zone Euro puis de l'UE toute entière. La Commission est dans son rôle et ses responsabilités lorsqu'elle défend" l'intérêt général" de l'UE en insistant pour que chaque État membre fasse son devoir. JGG
a écrit le 30/05/2013 à 16:29 :
Se mettre sous influence des Chinois ou des Américains ? Euuuuhh...Dites-moi qu'elles sont les entreprises, grandes ou moyennes, qui sont encore françaises ?
a écrit le 30/05/2013 à 15:27 :
Etre minable jusqu'à invoquer les Chinois ou les Américains pour jouer au subtil faux cul suffit à la pauvreté de la défense.
a écrit le 30/05/2013 à 13:10 :
Lorsque l'on fait partie d'un club, d'une organisation on respecte les clauses, le contrat.
Cela fait plus de trente ans que nos Présidents pissen t sur les conseils de ce "machin"
que sont ces commissions. Les Belges ont eux aussi reçu un "rappel à l'ordre", et encore
heureux que cette commission n'est pas donné une amende de 0,1 ou 0,2 % du PIB.
Hollande va encoire creuser les dépenses publiques.....Les grec, eux, ont encore la chance qu'il y fait chaud, enfin plus qu'en Picardie.
a écrit le 30/05/2013 à 12:15 :
comment appeler autrement le fait qu'une bande d'incompétents ne représentant personne puisse, règlement après directive, imposer un carcan liberticide que personne ne veut? Ils sont où les contrepouvoirs démocratiques? Il est où le référendum européen censé nous permettre de nous exprimer? Que dire des Barnier, Ashton et autres Barroso? Que dire de cette saillie facile qui consiste d'un côté à nous pousser à négocier un accord transatlantique dont il est évident qu'il reviendra à nous imposer le modèle US et la domination de leurs normes et sa logique procédurière qui seront autant de barrières destinées à accroitre toujours plus le pouvoir des grands groupes et réduire les capacités de développement des PME (quand ce n'est pas les détruire tout simplement) et dans le même temps nous "recommander" d'accepter encore plus de perte de souveraineté en prétendant que ne pas le faire nous jetterai dans les bras des mêmes américains ou chinois? Que dire de toutes les fois où après avoir vu une de ses fameuses recommandations rejetées tant par les états que les peuples, cette dernière revenir encore et encore, jusqu'à ce qu'elle nous soit de fait imposée? Enfin, je n'ai pas oublié (et je ne dois pas être le seul) comment ce grand monsieur, que dis-je, comment ce chantre de la liberté et de la démocratie traitait les opposants à la signature du traité en 2005.
a écrit le 30/05/2013 à 10:48 :
La commission devrait se souvenir qu'un des fondements de l'union européenne est la subsidiarité c'est à dire que tout ce qui se règle au niveau local et n'a pas d'incidence sur les autres ne regarde pas l'union. On se demande, par exemple, quelle incidence européenne peut bien avoir l'age de la retraite des français ou le système de nomination des notaires...
Tout ne va pas bien chez nous, loin s'en faut, mais ce n'est pas à une institution extérieure et surtout non démocratique de nous suggérer fortement d'adhérer à son point de vue. L?Europe n'est pas encore une dictature.
Réponse de le 30/05/2013 à 11:10 :
"Nous sommes à la veille d?une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial."
David Rockefeller
Président et fondateur du Groupe de Bilderberg et de la Commission Trilatérale. Président du CFR ( Council on Foreign Relations).
Propos tenus à la réunion du Groupe de Bilderberg à Baden Baden en 1991
Réponse de le 30/05/2013 à 18:45 :
@Menerlach : réveillez-vous ! La subsidiarité a fait son temps, nous en sommes à un gouvernement économique qui prend la source de ses "recommandations" directement dans le droit européen, traités européens ratifiés par les différents gouvernements. C'est ça, l'UE !
a écrit le 30/05/2013 à 10:46 :
Il faut libérer Bruxelles, il y a de nombreux appartement, piscines jardins complexes sportifs ou le bon peuple pourrait être logé immédiatement. Personne ne serait d'ailleurs volé puisque tout cela a été payé par le peuple pour loger la noblesse du 21 ème siècle.
a écrit le 30/05/2013 à 10:26 :
Barnier et ses collègues de la Commission coûtent très cher à nos finances publiques, tout cela pour des résultats déplorables (à la différence des Etats-Unis, l'Europe n'est jamais sortie de la crise de 2008, et bien au contraire s'enfonce de plus en plus dans une spirale déflationniste).
Il est tant de mettre tous ces fonctionnaires qui se gavent avec notre argent à la diette. Barnier doit réduire fortement son salaire pour montrer l'exemple...
a écrit le 30/05/2013 à 10:18 :
"sous l'influence des américains" putain c'est la meilleure celle là. Comme si nous n'y étions pas, nous sommes les vassaux des états-unis, ils ont créé l'europe et ils en sont le syndic.
Réponse de le 30/05/2013 à 11:44 :
@toto: c'est exact.Pour les USA et malgré De Gaulle,la France dans le siècle passé a perdue
2 guerres.....Si vous etes en train de passer un blog à LT c'est grace à eux.A méditer.....C'est
l'histoire que une certaine élite française (dans les passé) a tenté de la supprimer des écoles.
Très lourd à supporter......
Réponse de le 30/05/2013 à 16:01 :
De quoi vous parlez, 2 guerres ?
a écrit le 30/05/2013 à 10:03 :
tout mettre a plat ...supprimer toutes les inégalités et tout repartiraqui en aura le courage ???
a écrit le 30/05/2013 à 10:01 :
Bonjour, oui il est vrais qu'il n'y a pas de DICTAC, non il y a juste des recommandations sous peine de sanction financiere..... Parcompte ses qui ? qui ouvre nos frontière au commerce international, qui nous met en concurrence avec des gents que l'on paie 2 euros de l'heure, s'est qui qui passe des accords de libre échange avec les USA au nom de l'Europe ( donc la France) ..... MR Barnier au prochaine élection nous aurons un gouvernement peut enclin à des concession face à l'Europe, et cela sûrement la fin de cette union qui ne fonctionne pas, car sans la France rien ne se fait... Sert la gouvernance socialiste n'est pas correcte, mais les européens sont très très mécontent du fonctionnent de votre Europe... Attention à vous non seulement vous risquer de vous retrouvez sans travail ( comme beaucoups d'européen) mais vous pourriez perde bien plus.... Quant le peuple est sans travail et qui a faim, la fin est proche aussi pour ses représentant... Passer cette information au technocrate de Bruxelles.....
Réponse de le 30/05/2013 à 10:26 :
A Rogger - Pouvez-vous réécrire votre commentaire mais cette fois en "sabir" ? Des fois que l'on vous comprendrait mieux...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :