Pour Gerhard Schröder, "la France devrait copier les réformes allemandes"

 |  | 530 mots
Lecture 3 min.
ancien chancelier social-démocrate Gerhard Schröder - Copyright Reuters
ancien chancelier social-démocrate Gerhard Schröder - Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans une tribune publiée dans le Financial Times, l'ancien chancelier social-démocrate allemand conseille à Paris de prendre exemple sur les réformes qu'il a engagées dans son pays entre 2003 et 2005.

Il plaide pour une France plus allemande... Gerhard Schröder, qui fut chancelier outre-Rhin de 1998 à 2005, écrit dans le Financial Times que la France devrait prendre exemple sur sa politique. "La France devrait copier les réformes allemandes pour prospérer", affirme-t-il dans cette tribune dont il doit répéter les grandes lignes lors d'un discours prévu ce 6 juin devant les représentants du Forum des institutions monétaires et financières (Omfif).

Il salue le délai accordé à la France par Bruxelles pour réduire son déficit et estime que la situation du pays est la même que celle de l'Allemagne lorsque lui-même était au pouvoir. A l'époque pourtant, la situation était fort différente : l'économie allemande était certes en panne avec un chômage élevé et un mark fort qui pesait sur la compétitivité. Mais Berlin payait encore le prix de la réunification du pays.

Et si la France faisait ses réformes "Harz"...

De 2002 à 2005, Gerhard Schöder a mis en place une série de mesures rassemblées sous le nom d'Agenda 2010 et largement inspirées d'un rapport remis par un ancien cadre de Volkswagen Peter Harz. Prenant la forme d'une "troisième voie" du type de celle appliquée en Grande-Bretagne par Tony Blair, ces mesures ont abouti notamment à libéraliser et flexibiliser le marché du travail. L'une d'entre elles, visait à réduire le temps d'indemnisation pour les bénéficiaires de l'assurance-chômage. Cette politique a contribué à dynamiser le marché du travail, avec en contrepartie une précarisation et des salaires faibles.

>> Allemagne : les réformes Hartz ont dix ans

 

"Il aurait été impossible d'économiser des milliards"


"Sans [ces] mesures, il aurait été politiquement impossible d'économiser des milliards d'euros à travers des coupes budgétaires tout en mettant en place des réformes difficiles du marché du travail et de la sécurité social", affirme le prédécesseur d'Angela Merkel. Dans son texte, ce conseil intervient après une défense de l'intégration européenne comme seule arme pour défendre l'Europe face aux "superpuissances" américaines et chinoises.

Gérard Schröder, qui depuis la fin de son mandat a notamment vendu ses services au russe Gazprom, était resté plutôt silencieux jusqu'à la campagne présidentielle française. Il avait alors pris parti pour Nicolas Sarkozy et vivement critiqué le projet de taxe à 75% de François Hollande. Il avait réitéré ses mises en garde au mois de septembre, alors qu'il était invité par le Medef.

Hollande loue le bilan de Schröder

De son côté, François Hollande s'est montré beaucoup plus positif. Lors des 150 du SPD le 23 mai, il a loué les réformes de l'ancien chef du gouvernement allemand. "Le progrès, c'est aussi de faire dans les moments difficiles des choix courageux pour préserver l'emploi, pour anticiper les mutations industrielles et c'est ce qu'a fait Gerhard Schröder ici en Allemagne et qui permet à votre pays d'être en avance sur d'autres", a lancé le président français.

>> Le sociaux-démocrates allemands disent adieu à l'héritage de Gerhard Schröder
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/06/2013 à 22:35 :
laisson holande faire ses reformes on ne peut pas aide l etat qu en s en prenent qu au ouvriers comme dans tous ces pays en recession ils faut aussi faire payes les entreprisses mutinationnales???
a écrit le 15/06/2013 à 5:47 :
"la France devrait copier les réformes allemandes" et les autres pays aussi alors?
Donc tous les pays devraient avoir un excedent commercial si je comprends bien et ainsi exporter leur chômage! Qu'il est intelligent cet Allemand!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 08/06/2013 à 22:29 :
Il peut être fier avec ses 15 millions de pauvres!!!est -ce qu''un seul dirigeant européen s'est,une seule fois, permis de faire la leçon à l'Allemagne?
Réponse de le 10/06/2013 à 10:30 :
La france peut être fière de ses 30 millions de pauvres.
Réponse de le 18/09/2013 à 11:30 :
La France compte 8 Millions de pauvres en 2013, c'est quoi votre chiffres de 30 millions ??? Clairement Allemagne est devenu un pays esclavage moderne !!!
a écrit le 08/06/2013 à 19:45 :
Ce que devrait louer Hollande , c'est l'efficacité de la fonction publique allemande par rapport à la française.
Un étude avait montré que le coût de fonctionnement du bundestag par rapport au parlement français était 20% inférieur.
a écrit le 08/06/2013 à 1:13 :
Dans certains pays d?Europe il existe des gens qui veulent la peau du genre humain, pourquoi ne fait-on rien face à de telles catastrophes ? Voila qui dépasse l?entendement ! La réformee, c'est pour quand? On a pas encore assez de chômeurs?
a écrit le 08/06/2013 à 0:14 :
Qu on parle de l Allemagne, certes ça compte pour deux raisons, pas de déficit et moitié moins de chômeurs. Les italiens aussi n ont pas de déficit, mais les autres, anglais, espagnols, ont 7 et 11%. Tous les pays ont beaucoup de chômeurs. Donc à la base le système européen dysfonctionne et il faut le revoir fondamentalement. C est la question des technologies et de la sous performance qui plombe les autres continents. Chez nous, les riches ont une fortune, l Etat fait du déficit, donc le niveau des impôts est toujours en question. Voila qui fait un sacré chèque. Veut-on gazer les jeunes plutôt que de réformer ? Pour ce qui est des entreprises, il parait qu on a un petit souci de financement, 80 milliards de besoin de financement sur des dettes comme celles de l Etat qui risquent de faire boule de neige. Nous aurions une double avalanche ? Par contre, pour ce qui est des diplômés, on touche à peine plus de dix mille francs? le mérite républicain, ça fait bien rire ! Et sans sécurité d emploi après des stages bidon non payés. On ne peut pas dire que c est un système qui marche ! Alors le travail c est pour quand ? La croissance c est pour quand ? On a annoncé quelques réformes, mais pas de réduction des dépenses inutiles ou mauvaises organisations qui imposent des déremboursements. La réforme du travail, c est donner de la sécurité à des salariés précaires : adieu le code civil. Réforme des retraites, seulement on ne revoit guère la durée de cotisation du public ou les régimes. On réduit le public sans financer l entreprise, donc la production. Faire des dettes pour faire tourner les usines allemandes, c est pas bon ! La politique en France, c est du blabla : toujours plus pauvres, logement cher, on est déglingués par l archaïsme !
a écrit le 06/06/2013 à 23:39 :
Et gagner 500? par mois pour le même nombre d'heure ? qu'il se les mettent ou je pense ses réformes !

C'est tout sauf un exemple lorsque l'on voit le nombre de job mal payés qui explose de l'autre côté du Rhin ...
a écrit le 06/06/2013 à 23:08 :
Un bon moyen pour Hollande,... de faire comme Schroeder et de se faire débarquer en 2017 par une Merkel française (NKM???)
Non Je crois que FH ne mordra pas à cet hameçon ....Mais il utilisera sans doute les réformes Schroeder pour faire passer qqs réformes .difficiles
a écrit le 06/06/2013 à 22:05 :
Do not let yourself get provoked by journalists. What Schroeder says is highly irrelevant. He is not expressing a public opinion and he is not qualified to talk about economy in any way. He is just a lobbyist who works for a Russian company and even his own former political party (SPD) rejects him.
a écrit le 06/06/2013 à 21:45 :
La France n'est pas l'Allemagne, n'en déplaise à certains. Ce qui a fonctionné en Allemagne ne fonctionnera pas forcément en France car les produits manufacturés français ne sont pas comparables aux produits manufacturés allemands (secteurs, positionnement, etc...).
a écrit le 06/06/2013 à 21:17 :
Au lieu d'augmenter les impôts er prélèvements sociaux pour payer les dépenses publiques et les dépenses sociales, autant diminuer les dépenses publiques et sociales directement. Le résultat comptable est le même pas pas le résultat économique. Dans le premier cas, c'est la récession généralisée. Dans le deuxième cas c'est la croissance accélérée pour les secteurs les plus dynamiques? Dans le premier cas, c'est la dépression pour tous, dans le deuxième c'est le redéploiement pour tous. Bravo Hartz!
Réponse de le 08/06/2013 à 22:33 :
Quelle culture économique primaire!!!
a écrit le 06/06/2013 à 21:02 :
C'est ça! pour enrichir les Banksters au détriment des PEUPLES ! NON, MERCI !!
a écrit le 06/06/2013 à 20:59 :
Pas d'accord ; L'UE = DEHORS ! pas de "copies et réformes " à la C.N !! si le peuple allemand acquiesse et se laisse "suicider", pas d'accord avec ça !
a écrit le 06/06/2013 à 19:40 :
Non, Monsieur Hollande, le progrès ce n'est pas de préserver l'emploi (qui n'est pas forcément synonyme d'une meilleure vie, on le voit avec la multiplication des emplois précaires et mal payés en Allemagne) mais de préserver le niveau de vie des français. C'est un autre défi que vous ne pouvez même pas envisager, tellement vous êtes enfermé dans ce modèle économique que nous impose l'UE.
a écrit le 06/06/2013 à 18:17 :
Le fait que le débat ait lieu par voie de presse anglo-saxonne interposée illustre parfaitement la situation de la décision politique en Europe.
a écrit le 06/06/2013 à 18:14 :
Réformer c?est un minimum. En France, l?entreprise, considérée par la population d?utilité publique est dézinguée par l?administration. Nous avons un problème institutionnel. On joue au grand timonier et au grand bond en avant par la dette, au petit père la déroute, à la maximisation du chômage ! Compétitivité et déficit, le problème est toujours latent. Nous avons là des gignols et la population en a marre de payer cher pour le travail de cochon ! Pourquoi la population n?aurait-elle pas le droit de vivre ?
a écrit le 06/06/2013 à 17:55 :
Nous commémorons le 6 Juin, le D day, le débarquement des alliés, l?alliance de l?humanité pour la vie, le progrès, la liberté contre l?ennemi public numéro un de l?humanité, le totalitarisme, l?idolâtrie de l?Etat de type hitlérien ou soviétique, qui écrase les êtres humains. Aujourd?hui notre Etat écrase la production, il contre le développement de notre société. La Constitution garantie la résistance à l?oppression. C?est même un devoir puisque le gouvernement de l?immobilisme refuse la remise en cause d?un système contre performant, une machine infernale à paupériser. Et même on fait éclater l?Europe ! Alors on peut parler réformes? on empêche les gens de travailler. Puisque la population se dit en révolte, pourquoi ne pas manifester contre la hausse perpétuelle des impôts, du chômage et du social vers le bas le tout sur de pieux mensonges. Surtout avec un Etat en faillite et qui gaspille alors qu?il y a des pauvres !
a écrit le 06/06/2013 à 17:25 :
volens nolens Schroeder est passé à l'histoire,il a laissé des traces positives ou négatives!
c'est pas à un pays à la dérive de juger et faire des commentaires souvent plus crétins,idiots,
pleins de frustrations,etc.sur le comportement d'une personne qui a sauvé son pays d'une
crise majeure.Les faits sont la dévant le monde entier.Seulement la France les nies.
Nos Sarko et Hollande n'entreront jamais dans l'histoire.Ils sont deja dehors et sont la rigolade
du monde entier.

a écrit le 06/06/2013 à 16:53 :
L'Allemagne ne se traîne pas le double boulet : une cohorte de rentiers séduits par les sirènes de l'immobilier et une ribambelle de fonctionnaires souvent de bonne volonté mais embauchés par pur clientélisme ...
a écrit le 06/06/2013 à 16:34 :
Il a toujours manqué aux hommes politiques de gauche en France le courage politique de lancer des réformes impopulaires et peu sociales... mais nécessaires. Shroeder a eu, lui, ce courage ... et a perdu les elections qu'il aurait gagné autrement (en ne faisant rien)

Hollande n'est pas dans la même situation et a le choix entre perdre les elections en ne faisant rien ou perdre les election en sauvant son pays
a écrit le 06/06/2013 à 16:31 :
Et schroder il a applique les reformes harz a la classe politique allemande?!
Encore un papy qui n'arrive pas a decrocher de la politique. Les reformes schroder ont été une catastrophe pour l'allemagne, et ne sont en rien responsable de la bonne sante de l'economie allemande.
L'allemagne a beneficie de l'explosion des pays émergeants friant de produits allemands, l'allemagne a une faible natalite ce qui lui evite de devoir payer pour des places en creches, ecoles, soins hospitaliers etcetc.
L'allemagne a des prix de logement tres faible ce qui a permit de faire accepter une deflation salariale aux allemands moins visible du coup et plus supportable.
Au contraire les reformes harz ont pulverise la demande interieur, commence a detruire le savoir faire allemand en précarisant les travailleurs et empêchant la transmission des savoirs entre générations dans l'entreprise.
De plus ils sont face a un mur au niveau pauperisation et financement des retraites.
Le role d'un pays c d'assurer le bonheur a la majoritee de ses habitants pas reduire en esclavage une partie, pour avoir un joli pib.
Que schroder applique a lui meme et a sa famille les mini jobs a 1 euro,qui n'ont aucunement comme fonction de sortir de la pauvrete et d'aider a retrouver un job a ces personnes comme ca a été presente, mais les laisser dans cette trappe a pauvre qui font pour 1 euros ce que de moins en moins font pour 8 euros
a écrit le 06/06/2013 à 16:23 :
La France ne sera jamais l'Allemagne et l'Allemagne ne sera jamais la France M Gerhard Schröder. Même si en France certains vous soutiennent comme en 39-45 il y aura toujours des résistants. Alors M Schröder occupez-vous de vos affaires si j'ai bien compris très lucratives qui vous rapportent énormément et laissez crever beaucoup d'Allemands car comme vous le savez grâce à vous il y a plus de pauvres en Allemagne qu'en France.
a écrit le 06/06/2013 à 15:47 :
La France doit diminuer progressivement mais assez rapidement l'assistanat
a écrit le 06/06/2013 à 15:38 :
Hollande devrait nommer Schroder 1er ministre puisqu'il en est fan. Et que lui au moins il connait déjà la marche à suivre pour relancer un pays. Par contre "électoralement" parlant c'est la gamelle assurée, vu que en France les électeurs s'imagine que le cash de l'état tombe du ciel.
a écrit le 06/06/2013 à 15:20 :
Schröder pas vraiment un modèle comme l'économie allemande suffit de rentrer dans les détails... diverses études ont montré la réalité. Comme la France, elle ne brille pas travailleurs pauvres, augmentation de sa pauvreté...
a écrit le 06/06/2013 à 15:20 :
voila l homme idoine qu ils nous auraient fallus pour faire nos affaires qui trainent depuis la nuit des temps et que lui a trouvé le bon filion pour remettre l ALLEMAGNE dans un chemin très droit aussi si on veut leurs ressembler le gouvernement doit en prendre de la graine aussi je me demande si ce monsieur serait plus apte a travailler avec SARKOZY qu avec HOLLLANDE car HOLLANDE n est pas très fort de ce coté la alors que l autre monsieur l lui a un punch du tonnere;
a écrit le 06/06/2013 à 15:08 :
Je viens de lire plusieurs commentaires et franchement je ne comprends pas pourquoi est-ce si difficile d'accepter le fait que les réformes allemandes furent bénéfiques et que l'on doit s'en inspirer. Pas d'angélisme, elles ne sont pas faites pour apporter le bonheur pour tous mais pour que le pays reste compétitif et à flot. Être pauvre en Allemagne est tout aussi difficile qu'en France, et en Allemagne tout comme en France le pays est dirigé par une élite qui en profite, mais au moins l'industrie et les services créent des emplois et à ce jour il y a de l'espoir pour qui veut s'en sortir, pas en France.
a écrit le 06/06/2013 à 14:47 :
De retour de Leipzig, François Hollande a précisé qu'il avait tenu ces propos par politesse, pas par conviction.
a écrit le 06/06/2013 à 14:43 :
Tout le monde est bien d'accord avec Mr Schroder. Sauf les retraités et les fonctionnaires, qui profitent bien du système.
Et qui sont majoritaires.
a écrit le 06/06/2013 à 14:37 :
la France devrait sortir le plus vite de l'Euro, on limitera les dégats!
a écrit le 06/06/2013 à 14:31 :
Il a tout a fait raison :
Adoptons tous les reformes allemandes basees sur une desinflation competitive avec blocage des salaires. Ceci finira de tuer definitivement la consommation europeenne, mais aura par contre le merite de demontrer a l' Allemagne qu' elle a pu mener ses reformes car justement seule a les faire ( position de ' passager clandestin' ou ' parasite' ).
Les succes allemands a l' exportation sont du en partie au fait que ses voisins n' aient pas appliquer les memes reformes.

Remerciez nous donc Monsieur Schroder !
Réponse de le 07/06/2013 à 10:29 :
Parce que le fait que la demande interieure soit sacrifiee au profit de l' export vous seduit ?
Dans ce cas, alignons nous directement sur les salaires chinois, nous serons sur d' exporter a gogo.

Vive le progres !
a écrit le 06/06/2013 à 14:18 :
Schroder fait mine de penser que les économies Française et Allemande sont identiques, il oublie également de dire que la raison pour laquelle ca a marché en Allemagne c'est l'euro et surtout les pays voisin qui n'ont pas fait eux de la déflation salariale. Faire les mesures qu'il a prise au sein de la monnaie unique c'était du parasitage, mais d'un point de vue du patronnât allemand c'est une vrai réussite. Avoir un excèdent commercial si gros, c?est tout a fait anormal.
Réponse de le 07/06/2013 à 9:48 :
C'est qui est formidable avec vous Libre c'est que vous voyez chez les autres uniquement ce qui vous arrange. Apres avoir reproché de faire l'éloge de germinal, après avoir accusé de profiter du système, vous enchainez sur le fait que je soutiendrais ce "modèle". Ce n'est écrit nulle part bien évidement mais de nouveau vous inventez des positions opposé a ce que j'ai dis.
Le politique prime sur l'économie c'est essentiel, la main invisible n'existe pas, non, Adam Smith n'est pas dieu sur terre.
Et en ce qui concerne l'Allemagne, le politique fait du protectionnisme pour protéger ses entreprises, les Landers ont même des participations dans certaines, donc comme tout le monde le politique se mêlent des affaires de l'économie et c'est normal.
Je maintiens que seulement baisser les charges en coupant dans la dépense de répartition et de fonctionnement de l'état (et j'insiste pas dans le régalien) ne sera pas suffisant, regardez donc le résultat dans les pays qui l'on déjà fait.
a écrit le 06/06/2013 à 14:02 :
Les français ne sont pas prêt pour ce genre de réforme...

Il faudra être bien plus près au bord du gouffre pour que cela arrive...

Quand nous aurons près de 20% de chômeurs, dont 40% chez les moins de 30 ans, que notre dette aura dépassé les 110% de PIB... (En espérant que cela n'arrive pas tout de même...).
a écrit le 06/06/2013 à 13:57 :
comme si ce qu'il a fait à l'époque était transposable aujourd'hui !!!!!! par ailleurs il faudrait demander ce que pensent les allemands qui sont en situation de précarité ,avec des salaires de qq euros et qui constatent que les inégalités ne font que se creuser .
a écrit le 06/06/2013 à 13:48 :
On devrait ecouter Schröder qui est un pragmatique apporter ses solutions qui ont fait leurs preuves.Quand on ne sait rien faire de valable et aux abois, on ecoute le maitre. En l'ocurrrence l'Allemagne de Merkel ou Schröer .On se discipline.
a écrit le 06/06/2013 à 13:15 :
premierement, de quoi il se mele ? et puis l'allemagne doit plus son dynamisme à l'euro qu'a ses reformes. l'euro a plombé la competitvité de ses conccurents europeens, une monnaie bien trop elevé qu'ils ne peuvent plus devalué, alors que pour l'allemagne l'euro est au bon niveau compte tenu de la gamme de ses produits et l'euro est meme sous-evalué par rapport à ce que serait le deutch mark aujourd hui. Que Schroder reconnaisse cette verité plutot que de nous vendre la precarité comme modele de reussite pour la France.
a écrit le 06/06/2013 à 13:14 :
Vous inquiétez pas pour Sarko : la caillasse est à l'abri depuis 2007...
a écrit le 06/06/2013 à 12:50 :
No,jamais,autrement on deviendra mieux qu'eux et tout le monde nous insultera,nous crachera
dessus et nous deviendrons les responsables de tous les maux de l'Europe.
Mieux de rester faible,attaché à la mamelle de la CAF+RSA continuer à raler contre tout le monde,
défendre l'excellence française (dans les culottes) etc.etc.etc.etc.
a écrit le 06/06/2013 à 12:40 :
Ce qui est clair c'est, qu'à lépoque Schröder, avait expliqué sa vision de l?Allemagne pour les années à venir. Chez nous, on ne voit pas bien où hollande veut nous emmener avec ses mesurettes et ses boîtes à outils...Bref, il serait temps qu'il prenne le rôle du chef autrement ça va mal se terminer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :