Merkel, grande gagnante, va devoir gouverner avec l'opposition

 |   |  580  mots
Angela Merkel a remporté ce dimanche les élections allemandes sur un score triomphal, mais rate de très peu la majorité absolue. Elle devra donc se plier au jeu des alliances avec l'opposition (Photo Reuters)
Angela Merkel a remporté ce dimanche les élections allemandes sur un score triomphal, mais rate de très peu la majorité absolue. Elle devra donc se plier au jeu des alliances avec l'opposition (Photo Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La chancelière aurait obtenu 42% des suffrages exprimés. Mais son allié libéral ne serait pas représenté au parlement. D'où une nécessaire coalition avec les socio-démocrates

La chancelière allemande Angela Merkel a remporté dimanche une victoire personnelle lors des législatives, son parti conservateur, la CDU recueillant plus de 42% des suffrages. C'est la première grande dirigeante européenne à survivre à la crise. Mais elle devra probablement gouverner avec l'opposition sociale-démocrate.

L'allié libéral de la CDU, le FDP aurait en effet échoué à atteindre les 5% nécessaires pour avoir des députés au Bundestag (chambre basse du Parlement) pour la première fois dans l'histoire de l'Allemagne fédérale. Les sociaux-démocrates du SPD, eux, auraient recueilli 26 à 26,5% des suffrages, selon de premiers sondages. La chancelière envisagerait en conséquence d'associer le SPD à son gouvernement.

 

>> Lire aussi : Que pourrait-être le programme d'une "grande coalition" en Allemagne ?

 

Un précédent dans l'Europe en crise

Aucun de ses homologues en Espagne, en France, en Italie, ou au Royaume-Uni, ne s'est fait réélire depuis le début de la crise financière.
 Dans l'Allemagne d'après-guerre, seuls Konrad Adenauer et le chancelier de la Réunification Helmut Kohl ont réussi à remporter trois mandats de chancelier.

 

Reconduite pour quatre ans

Tous les sondages avaient prédit que la chancelière conservatrice, 59 ans, personnalité préférée des Allemands, devrait être reconduite pour quatre ans à la tête de la première économie européenne, à l'issue d'une campagne totalement centrée sur sa personne.
Angel  Merkel est allée voter à la mi-journée au centre de Berlin, accompagnée de son mari Joachim Sauer.
Quelques heures auparavant à Bonn (ouest), son principal rival, le social-démocrate Peer Steinbrück, avait déposé son bulletin.

 

Les anti-euro au parlement?

Certains analystes envisagent une entrée au Parlement du nouveau parti anti-euro, "Alternative pour l'Allemagne" (AfD), qui enverrait le signal inquiétant d'une montée du populisme dans un pays exaspéré par les plans de sauvetage des pays du sud de l'Europe.
Le dernier sondage de l'institut Emnid paru dimanche dans le journal Bild am Sonntag, crédite les conservateurs d'Angela Merkel (CDU/CSU) de 39% et le parti libéral FDP de 6%, soit un total de 45% qui ne leur assure pas une majorité.
Les sociaux-démocrates, à 26% et leurs alliés traditionnels, les Verts, à 9%, n'avaient quasiment aucun espoir de pouvoir former une coalition.

Les anti-euro de l'AfD sont à 4%, proches du seuil des 5% pour entrer au Bundestag (chambre basse du Parlement). Mais les sondeurs n'excluent pas un score supérieur.

 

Une campagne sur sa personnalité

La chancelière, affectueusement surnommée "Mutti" (maman) dans son parti, a fait campagne sur sa popularité personnelle, tandis que M. Steinbrück s'en est pris à son bilan social. L'Allemagne affiche un taux de chômage à faire pâlir d'envie ses voisins (6,8%) mais est l'un des pays d'Europe comptant le plus de bas salaires.
Le SPD, parti en campagne avec son programme le plus à gauche depuis longtemps, s'est engagé à instaurer un salaire horaire minimum généralisé de 8,50 euros dès février 2014.
Mais une série de gaffes de M. Steinbrück suivie de polémiques--tout récemment un doigt d'honneur du candidat en Une du magazine Süddeutsche Zeitung-- a fait de l'ombre au parti.
Bild am Sonntag, édition dominicale du quotidien le plus lu d'Allemagne, prévient dans un éditorial que, quelle que soit l'issue du vote, "quand la dernière bouteille de mousseux aura été bue (...) alors commencera le temps des soucis".

>> Lire aussi : Tout ce qu'il faut savoir pour comprendre les élections allemandes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2013 à 13:35 :
Image extraordinaire hier soir à la TV Allemande ; quelques dizaines de minutes après vingt heures, tous les leaders politiques sont assis autour d'une table, (Merkel, les leaders du SPD, du FDP, des Grünen, etc...) et échangent avec courtoisie et intelligence. On est loin des plateaux de télé chez nous où les leaders de partis ont tous gagné et racontent n'importe quoi et n'ont aucun respect de l'autre. Une grande leçon de démocratie.
a écrit le 23/09/2013 à 12:49 :
Vous connaissez le trityque 3 F :
Fernzehen, Fussball, Ferien. Bon d'accord ! c'est un peu méchant pour nos amis allemands qui sont quand même pas tous " 3 F ", ils n'empêche que ce sont les " 3 F " qui ont élu Frau Merkel.
a écrit le 23/09/2013 à 12:44 :
On ne change pas une équipe qui gagne. Les français devrait changer leur équipe de gouvernant qui nous font perdre, il y a urgence avant que tout soit massacré.
a écrit le 23/09/2013 à 11:58 :
Où sont nos gauchistes qui nous parlaient d'une Allemagne fatiguée de Merkel? Où sont ces gauchistes qui nous prédisaient un effondrement de la Droite ALLEMANDE? Il sont, avec leur logorrhée honteuse et totalitaire, leur haine et leur peur, leur ratage, leur président conspué. J'ai bien de la honte pour la France de lire de tel commentaire. Il y en a qui n'ont pas leur place dans la civilisation. Vive la France et Vive l'Allemagne!
a écrit le 23/09/2013 à 11:08 :
Les capitalistes qui collaborent avec Merkel sont les memes qui collaboraient avec les nazis
a écrit le 23/09/2013 à 11:01 :
Le FDP n´a reçu que 4.8%, et pas 6%. CDU/CSU 41,5%. SPD, Die Linke et les verts, ensemble, un peu moins de 43%. Maintenant, reste á savoir les chiffres de l´abstention.
a écrit le 23/09/2013 à 10:49 :
Que la pression monte !

Avec ce troisième victoire éclatante de CDU, les pays de l'Europe du Sud devrait sentir la pression allemande monter pour mieux gérer leurs budgets. Et cela sera toujours vrai même si la SPD ferait partie de la coalition gouvernementale. Que F. Hollande se mette "garde à vous. Bon courage à F. Hollande alors que sa cote de popularité continue le plongeon. Je ne sais pas si elle a touché le fond. La réalité finit par rattraper le menteur. Il a menti pendant sa campagne électorale et il continue d'enfumer tout le monde.
a écrit le 23/09/2013 à 10:46 :
Pauvreté en Allemagne, bas salaires .... Mais chers amis français, est-ce que vous avalez vraiment tout ce l'idéologie (de gauche) que l'Etat vous jette devant vos pieds? C'est logique que vous ne savez pas produire et exporter avec une telle attitude ... Mais voyagez enfin au lieu de rabâcher vos idées reçues! Ou est-ce votre façon de nier les réalités en dehors de votre pseudo-paradis nommé France?
a écrit le 23/09/2013 à 10:27 :
Elle ne finira pas son mandat et devra quitter le pouvoir quand l'allemagne sortira de l'euro.
a écrit le 23/09/2013 à 10:12 :
Superbe victoire sans majorité... En France on appellerait ça une débâcle...!!!! Les journalistes et leurs jugements. Personne ne raconte que le SMIC n'existe pas en Allemagne, ni acquis sociaux. Quelqu'un qui ne travaille pas est certain de mourir de faim. Comment peut-on envier cette femme? Je suis si fier d'être français.
a écrit le 23/09/2013 à 10:08 :
Si en France le président Borloo (fiction) devait mettre des gens du PS dans son gouvernement pour pouvoir rester au pouvoir, est-ce que la droite française parlerait de "triomphe" ?
a écrit le 23/09/2013 à 9:54 :
Angela peut remercier Hollande car celui-ci a montré tous ce qu il ne faut pas faire depuis son arrivé au pouvoir! Notre président a simplement décrédibilisé les parties de gauche dans toute l Europe.
a écrit le 23/09/2013 à 9:51 :
Mme Merkel va donc devoir gauchir sa politique ;puisqu'elle n'a pas la majorité absolue au Parlement .Elle devra donc ,avec son nouvel allié, le SPD, infléchir sa politique de rigueur notament .Ceci ne devrait pas déplaire à Fr Hollande
a écrit le 23/09/2013 à 8:56 :
meme s ils ne veulent pas de cette domination les allemands nous reconstituent un IV reich et nous ne pouvons pas nous defendre a armes egales, l euro et bruxelles nous lie les mains.
a écrit le 23/09/2013 à 8:55 :
Gouverner avec l'opposition, c'est ce qu'on n'a pas le courage de faire en France. Il faudrait pour çà que les uns et les autres en rabattent un peu, et çà, c'est impensable. Et tant pis pour l'intérêt général.
a écrit le 23/09/2013 à 8:53 :
le résultat n'était en rien surprenant , la victoire de la chancelière est d'abord démographique , les allemands moins nombreux auront moins a partager donc ils s'enrichiront plus .. mais devront prendre leur retraite plus tard aussi , en période de crise enfin les partis libéraux et écolos sont en déroute , logique donc que cela se répercute aussi sur la politique en france , enfin meme si en allemagne les problèmes sont différents et avec un fort taux de pauvreté plus fort qu'en france et des bas salaires de misère , les difficultés des entreprises pour les années a venir sont le cout de l'énergie et avec la démagogie cela se paiera sur toutes les factures , deuxièmement les entreprises allemandes seront aussi tôt ou tard avec le problème de main-d'oeuvre autant qualifié que maitrisant l'allemand , ce mandat de la chancelière est crucial sur ces deux axes , soit elle fera dans l'endormissement en accumulant la richesse de son pays , soit elle fera dans l'émotion et la démagogie au sujet de l'énergie , de là dépendra son image dans l'histoire , une belle victoire quand le chômage est bas , l'économie en elle meme en bien meilleur état que ces voisins .
a écrit le 23/09/2013 à 8:36 :
...et personne ne parle de ce malheureux Schröder qui en fait avec son Agenda 2010 a préparé le terrain pour le succès de l'industrie et de l'économie allemande aux dépens des autres économies de l'UE alors que Merkel n'a rien fait d'autre que de récolter les fruits des sacrifices sur le plan social imposés aux Allemands justement par son prédécesseur (ce qui a coûté cher à son parti et surtout à lui-même).
Quand à dire qu'il suffit de copier le "Modèle allemand" c'est une ânerie, le "modèle allemand" ne convient qu'à l'Allemagne et pour cause, comment voulez vous que la Grèce, le Portugal et autres pays périphériques appliquent ce fameux modèle? Même l'Italie, avec et aussi à cause de sa topographie et autres particularités n'a aucune chance de s'opposer à une domination allemande si les règles ne sont pas changées de sorte à arriver à une plus grande convergence des économies de l'Union Monétaire Européenne.
a écrit le 23/09/2013 à 8:12 :
Pour sauver la France devenons des Lander saouls l autorité de MERKEL, voilà la solution pour réduire la dépense publique
Réponse de le 23/09/2013 à 9:38 :
La soumission ? Ça ne m'étonne guère de votre part...
a écrit le 23/09/2013 à 8:12 :
Notre President normal va encore rapetisser par rapport a Angela....et nous avec. C'est dur d'avoir un tel President comme dirait Segolaine
a écrit le 23/09/2013 à 7:53 :
... qui ont plébiscité merkel sont exactement les mêmes que ceux qui ont soutenu et encouragé son moustachu prédécesseur dans les années 1930 et 1940. t les étrangers qui soutiennent la politique et les agissements merkeliens sont exactement les fidèles descendants des collabos des mêmes années 1939 et 1940. Dans ces années-là, le génocide avait au moins la "décence" de ne pas être déguisé. Aujourd'hui, merkel provoque sciemment un génocide socio-économique dans son pays et à travers toute l'europe, mais sous des discours aussi mensongers que démagogiques qui plaisent à une peu reluisante partie de la populace. sa ré-élection et le "soutien" qu'elle reçoit de la part des étrangers, et notamment d'une certaine frange de français, prouve que la mentalité de collabos n'est pas morte et que la france sera toujours un pays de nervis.
Réponse de le 23/09/2013 à 8:07 :
Vous n'avez pas l'impression de délirer là ? Que les germanolatres de la tribune soient totalement ridicules avec leur amour béat de Mme Merkel, c'est une chose mais de là à faire des amalgames douteux ...
Réponse de le 23/09/2013 à 8:14 :
Une réaction dans l exagération et profondément injuste
Réponse de le 23/09/2013 à 8:14 :
Oh le coco, il oublie le score de Staline
Réponse de le 23/09/2013 à 8:19 :
MDR les Allemands.
Réponse de le 23/09/2013 à 8:54 :
... dont plus de 7 millions n'arrivent plus à survivre avec des salaires de moins de 400 euros/mois pour des temps plein sont surtout MDR à la vue d'une france de baltringues qui, fait autant de bruit que n'importe quel tonneau vide et sombre sans aucun espoir de retour, et c'est fort bien ainsi. Quand à Angela ... elle n'a rien à renier à leur cher Adolf et "oublie" peut-être un peu vite qu'il y a peu, elle était une fervente propagandiste est-allemande. Mais elle est comme votre psdt précédent : du haut de ses talonnettes ridicules, lui non plus n'hésitait pas à regtourner sa veste, à truander sa population et à mettre ses citoyens à son service au lieu de se mettre à leur service. Schleus et p'tits franchouillards très moyens ont les dirigeants qu'ils méritent. le dessous du panier de crabes, quoi ...
a écrit le 23/09/2013 à 7:35 :
Bravo, voila un pays ou le dirigeant a la confiance de sa population et qui le représente bien. Ce n'est pas pareil partout, d'autres sont représentes par une cloche dont la population ne veut plus au bout de quelques mois
a écrit le 23/09/2013 à 7:30 :
Félicitations, cela fait plaisir que de vrais professionnels puissent être reconnus.
Ils nous faudrait les mêmes en France!
Malheureusement aucun professionnel dans la politique en France !
a écrit le 23/09/2013 à 6:27 :
Bravo Madame, vous confirmez brillamment... que c'est bien de vrais démocrate qui ont abattu le mur de Berlin...Hélas la France , avec un gouvernement entièrement de gauche est restée avec la mentalité de l'autre coté du mur...et est devenu le seul pays en Europe aux mains des socialistes....
Réponse de le 23/09/2013 à 8:09 :
Hélas même avec vos "brillants "états de service à l'UMP, personne ne vous réclame en Allemagne...
Réponse de le 23/09/2013 à 9:29 :
et pourtant vous l'aviez un président, Sarkozy, qui se comportait en valet de Mme Merkel pour mieux l'aider à fossoyer l'économie et l'industrie des autres pays, et vous l'avez torpillé en un sursaut de dignité... décidez-vous, enfin
a écrit le 23/09/2013 à 0:35 :
SUPER.Merkel leader intelligent et efficace,l'Allemagne a de beau jours devant eux.
a écrit le 22/09/2013 à 22:56 :
Les allemands sont de gros défis avec leur natalité. Ca va devenir très grave dans les années à venir. Plus grave que notre cas qui est pourtant pas beau à voir.
Réponse de le 22/09/2013 à 23:51 :
Ils compensent en attirant les travailleurs de toute l'Europe, et comme ils ont oubliés d'être idiots, on y trouve les meilleurs ingénieurs espagnols, Italiens et même français. Les suisses et les anglais font pareil. On attire qui en France?
Réponse de le 23/09/2013 à 8:11 :
À ce rythme il n'y a plus d'allemands de souche dans trois générations... Vous parlez d'une super nouvelle pour l'Allemagne !
Réponse de le 23/09/2013 à 8:53 :
C'est une "souche" qui a produit trois guerres avec la France, dont deux dites "mondiales" qui ont mis l'Europe à genoux.
Réponse de le 23/09/2013 à 8:59 :
a bof , certes les allemands ont un problème de natalité c'est pas nouveau déjà en 1933 la démographie allemande était comparable a celle actuelle , le regime abject de 1933-45 était lui très nataliste on a vu le résultat , expansionnisme , dépense publique envers les familles nombreuses cela a un cout monstrueux , ce n'est pas a l'état de dire de faire ou non des enfants , il n'y a rien de pire que des enfants pauvres ou non désiré , enfin le taux de pauvreté en allemagne est quand meme très fort , si le chômage allemand régresse et que la pénurie de main d'oeuvre se fait sentir le patronat allemand sera tenté de faire faire des heures sup a ses salariés et ils gagneront plus que plus , là ce sera réellement gagnant que des jeunes sur le carreau du marché du travail pour conserver des seniors dans le marché du travail .. il faudrait qu'en france on soit moins infantile , partager un gâteau si on est plus nombreux les parts sont moins grosses et donc c'est logique meme si cela fait mal ..
a écrit le 22/09/2013 à 22:46 :
Proche mais pas dessus, comme cinq numéros au lotto .
a écrit le 22/09/2013 à 22:12 :
Ce soir, l'Elysée se demande s'il ne faut pas réorganiser des élections en Allemagne, pour que la couleur politique des deux côtés du Rhin soit la même ! :)
a écrit le 22/09/2013 à 22:06 :
Vaut-il mieux être un travailleur pauvre ou un chômeur? Le travail même pénible n'est-il pas mieux que l'assistanat?
Seul défi majeur pour la survie de l'Allemagne: sa natalité. Et là ils devraient s'inspirer du modèle français.
Réponse de le 22/09/2013 à 23:03 :
L'exception française, le modèle français : désolé, mais il n'y a qu'en France qu'on y croît !!!
Réponse de le 22/09/2013 à 23:05 :
Des salariés à 2 euros l'heure dans un pays ou le chômage est à 5%, où les vieux sont obligés de revenir au boulot et ont pour perspective de devoir survivre jusqu?à 67 ans pour prendre leur retraite et où les employeurs font venir de la main d'oeuvre d'Espagne ou du Portugal... Ça ne vous bouge pas les neurones? A deux euros l'heure, qui assiste l'autre? l'esclave ou le négrier?
Réponse de le 22/09/2013 à 23:14 :
Vous regardez trop certains médias français.
Réponse de le 22/09/2013 à 23:46 :
@Illogique
Je ne sais pas d'ou vous tenez vos informations mais il n'y a pas de job à 2 euros, c'est plutôt 4 ou 5 euros et ils sont très minoritaires. Il s'agit essentiellement d'étudiants, de très jeunes actifs qui ne restent pas longtemps à ces niveaux de rémunération ou de personnes qui complètent leurs revenus avec des indemnités chômage ou retraite. Le salaire moyen est en Allemagne plus élevé qu'en France. Il est vrai qu'en France nous avons les indemnités chômage les plus élevées de l'OCDE et la plus grande durée d'indemnisation. A coté des vrais chômeurs nous connaissons tous des gens qui profitent d'un chômage de confort et se payent quelques mois de vacances aux frais du contribuable avant de se mettre à chercher du boulot. En attendant nous avons 500 000 emplois non pourvus chaque année. Un vrai scandale.
Réponse de le 22/09/2013 à 23:53 :
Vous parlez par exemple du fameux "repas gastronomique à la francaise" classé par l'UNESCO ? En effet il n'y a que les français pour y croire, vu le talent des gargotiers-réchauffeurs de sous vide...
Réponse de le 22/09/2013 à 23:58 :
illogique porte bien son nom et il ne fait que repeter l'information fausse. Il n'y a personne en Allemagne qui vit d'un ou deux euro par heure. Et arretez avec cette connerie des jobs a un euro. Ceux qui ont ce genre de boulot ne font que faire le complement de ce qu'ils obtiennet de l'état comme aide financier.
Moi, je pense qu'il est toujours mieux de travailleur pour peu que de rester à la maison pour le même argent. Il est bien connu que les gens qui sont au chomage ont un fort risque de deprimer gravement voire même devenir alcoolique. Il est mieux de maintenir ces gens actif et au contact du monde du travail que de les laisser pourrir à la maison. Seule ceux qui n'ont jamais connu le chomage pense que le modèle de chomage en France est enviable.
a écrit le 22/09/2013 à 22:06 :
Vaut-il mieux être un travailleur pauvre ou un chômeur? Le travail même pénible n'est-il pas mieux que l'assistanat?
Seul défi majeur pour la survie de l'Allemagne: sa natalité. Et là ils devraient s'inspirer du modèle français.
Réponse de le 22/09/2013 à 22:53 :
De faire venir une tonne d'étrangers pour qu'ils pondent ?

Quel bon modèle.
Réponse de le 22/09/2013 à 23:19 :
C'est pourtant ce que l'Allemagne fait.
a écrit le 22/09/2013 à 21:20 :
Quand on bosse pour la majorité en l'occurrence celle-ci sait vous renvoyer l'ascenseur. Mais quand on bosse pour une minorité on fait sa valise après un vote dans le meilleur des cas !
a écrit le 22/09/2013 à 21:17 :
Bravo à Hollande avec ses 27% de français satisfaits !
Bravo à Angela pour sa compétence et son courage !
Réponse de le 23/09/2013 à 7:38 :
Non pas 27 mais 23%
a écrit le 22/09/2013 à 21:13 :
Enfin un contre-pouvoir à notre Flamby national. Par contre, elle risque de nous dresser à la schlague et à la sauce grecque d'ici peu... Hollande va devoir mener les réformes qu'il ne voulait pas faire. Je pense que l'on ne va pas se marrer encore longtemps...
a écrit le 22/09/2013 à 20:43 :
Imaginez, on aurait eu un socialo comme flamby... l'Europe n'aurait plus fait long feu. Heureusement qu'il y a des gens comme "Angie" qui savent tenir tête à des gens comme François ...
a écrit le 22/09/2013 à 19:37 :
Voila ce qui arrive quand on mélange les genres surtout en faisant coalition, c'est ce qui arrivera en Italie (attendons un peu).
Le bilan de Merkel n'est peut-etre pas aussi glorieux que cela.
On envoie les grands parents a l'étranger pour leur payer une maison de retraite(cherchons l'erreur).
Les emplois payés 1 euro de l'heure, et attention avec l'immigration pour les travailleurs.
Natalité en berne. Mais a part cela il faut vanter le système allemand, quel exemple.......
Réponse de le 22/09/2013 à 21:15 :
C'est bien, vous avez révisé toute la propagande des journalistes parisiens. Par contre, si les allemands revotent pour elle, serait-ce parce qu'ils sont idiots ? A vous croire, très certainement..
Réponse de le 22/09/2013 à 21:38 :
Le salaire minimum permet de supprimer les emplois des incultes illettrés même courageux! Il détruit la vie des personnes à protéger.
Une absence totale de charge sur le smicard serait une première approche mais à ce jour les bac +5 sont aussi au sic .
Super avance pour le coq gaulois
a écrit le 22/09/2013 à 18:38 :
Alors Nicolas, quel effet ça fait de voir un leader réélu parce qu'il a mené la politique pour laquelle il avait été élu ? C'est rageant, hein ?
Réponse de le 22/09/2013 à 19:01 :
les medias disaient que cela serait serré ils en sont pour leur frais , large victoire de Merckel .......... Flamby est cuit .................. Nicolas doit rigoler ...................
Réponse de le 22/09/2013 à 20:01 :
Sarkozy rit jaune mon Jean-Claude ...
a écrit le 22/09/2013 à 18:36 :
François doit pleurer ... et essuyer ses larmes dans les rideaux de l?Élysée ! (à nos frais)
a écrit le 22/09/2013 à 18:32 :
Quand un grand pays est bien géré la grande majorité de sa population reconduit le sortant....En France pays très mal géré les sortants sont battus = logique.
Réponse de le 22/09/2013 à 18:40 :
Exactement, comme au Venezuela aussi .
Réponse de le 22/09/2013 à 19:10 :
Sauf en Norvège...
Réponse de le 22/09/2013 à 20:00 :
Ouai, le Vénézuela qui est devenue une véritable dictature marxiste. Mais bon, je dis ça, je ne dis rien.....
Réponse de le 22/09/2013 à 22:30 :
Le Venezuela n'est pas une dictature, puisqu'il est cité en exemple par Mélenchon!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :