L'Allemagne est en excédent en zone euro, n'en déplaise à Wolfgang Schäuble

 |   |  449  mots
L'Allemagne a réalisé 35% de son excédent commercial en zone euro en 2012. L'année 2013 ne sera pas très différente, malgré un recul. Wolfgang Schäuble a donc tort d'affirmer qu'il n'y a pas d'ecxédent de l'Allemagne vis à vis de la zone euro.
L'Allemagne a réalisé 35% de son excédent commercial en zone euro en 2012. L'année 2013 ne sera pas très différente, malgré un recul. Wolfgang Schäuble a donc tort d'affirmer qu'il n'y a pas d'ecxédent de l'Allemagne vis à vis de la zone euro.
L'Allemagne a réalisé un excédent commercial de 68 milliards d'euros en zone euro en 2012. Wolfgang Schäuble a donc tort lorsqu'il affirme que son pays a une relation économique équilibrée avec ses partenaires européens.

"Au sein de la zone euro, il n'y a pas d'excédent allemand, donc nous apportons notre contribution à une situation équilibrée". 

Cette phrase prononcée mercredi par le ministre allemand des Finances Wolfgang Schaüble était censée couper court aux accusations d'une Allemagne qui cannibalise l'Europe.

35% de l'excédent commercial réalisé en zone euro

Problème, cette affirmation est fausse. En effet, selon l'institut de statistiques allemand Destatis, l'Allemagne a réalisé près de 68 milliards d'euros d'excédent commercial en zone euro en 2012. Soit plus de 35% de son excédent commercial total, qui atteignait 190 milliards d'euros la même année pour l'ensemble du monde.

Globalement, la première économie de la zone euro semble s'inscrire dans la même ligne en 2013, puisque le dernier rapport officiel fait état d'un solde positif de 184 milliards d'euros sur les onze premiers mois de l'année, après une accélération en novembre.

Faiblesse de la demande intérieure allemande

Le dernier chiffre de novembre, le meilleur depuis 1990, c'est à dire depuis que cette statistique existe, est d'ailleurs symptomatique des reproches qui sont faits à l'Allemagne. La progression de l'excédent commercial est en effet essentiellement dû à une baisse des importations de 1,1% en novembre, soulignant la faiblesse de la demande intérieure.

Ce fort excédent commercial vient nourrir un excédent courant, qui comprend l'ensemble des transactions réalisées avec l'étranger, à plus de 6% du PIB vis à vis de la zone euro, la limite haute acceptée par la Commission européenne. Excédent pointé du doigt par son président José Manuel Barroso lors d'un discours en novembre dernier. Même si l'excédent courant allemand vis à vis de la zone euro a tendance à diminuer en raison de la faiblesse des demandes intérieures des pays touchés par la crise, selon l'institut de recherché économique allemand Ifo.

Les États-Unis ont intérêt à pointer l'Allemagne du doigt

L'appel à encourager la demande intérieure du secrétaire américain au Trésor Jack Lew, en visite européenne cette semaine, a donc du sens. Elle n'est pas non plus dénuée de tout intérêt car les États-Unis sont hautement déficitaires sur le plan commercial vis à vis de l'Allemagne

Mercredi, Jack Lew a appelé les États qui ont de forts excédents à "soutenir leur demande intérieure". Des propos modérés qui ne doivent pas masquer l'agacement américain, révélé après la parution d'un rapport de Washington désignant la "croissance anémique de la demande intérieure" allemande comme responsable des maux de l'Europe.

LIRE AUSSI

>> Pourquoi l'Allemagne ne réduira pas son excédent courant

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2014 à 11:01 :
L'Allemagne est peut être "sur compétitive", la France a clairement le problème inverse. A ma connaissance nous sommes en déficit avec pratiquement TOUS les pays de la zone euro. Exemple: troisième plus gros déficit pour la France l'Italie (après la Chine et l'Allemagne)
a écrit le 10/01/2014 à 8:13 :
On comprend les jérémiades et les pleurnicheries à la française, on ne pointe pas du doigt les pauvres mais bien les riches, la France est en déclin et sera reléguée comme dernier, on le voit dans pisa, on le voit dans l'immigration de masse, alors c'est de bon ton chez les économistes français, les meilleurs du monde, pensez donc mon bon Monsieur, !comme les pâtissiers de gémir, c'est vrai l'économie c'est autrement plus sérieux que de faire des croissants ! Quant aux USA, il est vrai que quand ils oseront pointer du doigt les CHinois, ils dégringoleront, cela arrive car c'est le yuan la prochaine monnaie pas le dollar.
a écrit le 10/01/2014 à 8:07 :
Y a t il une loi pour acheter allemand? non...alors on ferait mieux de se poser la question...pourquoi ils arrivent à vendre à l export...????
Réponse de le 10/01/2014 à 8:23 :
Voila vous avez tout dit ! Excellent !
a écrit le 09/01/2014 à 18:06 :
Certainement que ce papier est tendancieux, les excédents allemands ne sont pas les responsables de la faiblesse de l'euro, il vaut mieux vous renseigner avant de publier un tel article. Ni les USA pointent du doigt à l'Allemagne non plus, ils n'ont rien à se mêler d'une politique monétaire européenne et qui est sur le bon chemin, les signes de redressement de Portugal et Espagne en sont la preuve. C'est la France qui joue indirectement la drôle d'alliée des USA en se refusant systématiquement à entamer les réformes préconisées par Bruxelles. On voit de plus en plus du bashing envers l'Allemagne de la part de certains médias français, c'est incompréhensible.
Réponse de le 09/01/2014 à 18:28 :
les signes de redressement de Portugal et Espagne en sont la preuve" industrie relancer par baisse des salaires record de chomage émigration vous appelez ça du redressement.
"les réformes préconisées par Bruxelles" c''est quoi ? baisser les salaires et supprimer le smic, des contrats de travail ou on peut licencier les gens du seconde sur l'autres supprimer des fonctionnaires (prof éboueur personnel d'hopitaux, policiers pompiers...) pour en faire de chomeurs ?
a écrit le 09/01/2014 à 17:58 :
excédent commercial de 68 milliards d'euros de l'Allemagne en zone euro dont plus de 40 milliards avec la France, leurs profits sont nos déficits et notre chômage!!
Réponse de le 09/01/2014 à 18:30 :
c'est super l'euro
a écrit le 09/01/2014 à 14:53 :
Schäuble n'a jamais dit ça: il a dit que la ZE n'était pas déficitaire grâce aux excédents allemands. Vous pensez réellement qu'il ne connaisse pas ses chiffres et qu'il raconte une telle ânerie. Je vous assure il ne s'appelle pas Montebourg qui se perd régulièrement et officiellement dans les chiffres de l'emploi perdu. Il est intéressant de noter que 2/3 des excédents allemands se réalisent hors ZE et ceci malgré un euro fort par rapport à nombreuses monnaies et l'USD.
Réponse de le 09/01/2014 à 15:10 :
c'est vrai après avoir ruiné ses clients avec l'euro et l'austérité en zone euro. L'allemagne cherche de nouveaux clients. mais le asiatiques seront moins naifs que les européens.
Réponse de le 09/01/2014 à 21:49 :
1- L'Euro c'est la France qui le voulait
2- L'Allemagne respecte les règles du jeu, pas la France
3- Soyez sport, cherchez l'erreur ici: changez la France pour que les entreprises privées gagnent mieux leur vie. Elles pourront ainsi vendre des produits attrayants que les Allemands auront envie d'acheter.
Réponse de le 10/01/2014 à 10:24 :
@Henri : Exactement. Pointer le doit aux autres n'est en fin du compte rien qu'un excuse pour rien faire du tout.
a écrit le 09/01/2014 à 14:37 :
Donc les allemands ruinent bien l'Europe périphérique en siphonnant richesses, industries, emplois, à nos dépends. A quand les mesures coercitives qui s'imposent?

L'Allemagne a donc bien gagné la Seconde Guerre Mondiale. Il aura fallu un peu de temps pour que tous les autres en Europe plie un genou à Terre devant la Nation guide!
Réponse de le 09/01/2014 à 16:34 :
C'est soulant de mentionner la guerre mondiale a chaque fois qu'on parle de l'Allemagne.
Réponse de le 09/01/2014 à 23:13 :
Avec les francais, c'est toujours la faute aux autres: l'Allemagne, L'Europe,, l'Euro, les immigrés, etc.... Rapelez-vous dans les années 80, c'était la faute de l'Espagne si nos agriculteurs faisaient faillite.
Le Probleme de la France est que son économie est batie essentiellement sur la consommation intérieure et les Services... Son indusrie a été détruite depuis 30 ans, et je ne pense pas que ce soit la faute des allemands....
a écrit le 09/01/2014 à 14:19 :
chut il ne faut pas le dire. déni de réalité sur la réalité de l'euro et de ces excédents commerciaux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :