La Commission européenne intronisée par le Parlement de l'UE

 |   |  222  mots
L'équipe Juncker a obtenu 423 voix des conservateurs du PPE, des socialistes et des libéraux, qui forment une grande coalition au sein du Parlement.
L'équipe Juncker a obtenu 423 voix des conservateurs du PPE, des socialistes et des libéraux, qui forment une grande coalition au sein du Parlement. (Crédits : reuters.com)
Présidée par le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, la nouvelle Commission doit prendre ses fonctions début novembre.

Le Parlement européen a dit oui. Mercredi 22 octobre, il a investi la nouvelle Commission européenne présidée par le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, qui doit prendre ses fonctions début novembre.

L'équipe Juncker a obtenu 423 voix des conservateurs du PPE, des socialistes et des libéraux, qui forment une grande coalition au sein du Parlement. Les voix contre ont été 209 et les abstentions 67. Ce score est inférieur à celui obtenu il y a cinq ans par la Commission Barroso, qui avait été approuvée par 488 voix contre 137.

"La Commission de la dernière chance"

Dans son discours avant le vote, Jean-Claude Juncker a réaffirmé sa conviction que son équipe était "la Commission de la dernière chance" de regagner la confiance des citoyens européens, notamment en obtenant des résultats en matière de croissance et de lutte contre le chômage.

Soulignant que seulement deux pays de l'UE disposaient d'un triple A, la note la plus élevée pour les agences de notation, il a affirmé que l'Europe devait se doter d'un "triple A social".

>>LIRE: Un plan de relance allemand aura peu d'impact sur la zone euro, selon S&P

Il a promis que le plan d'investissement de 300 milliards d'euros sur trois ans qu'il a proposé serait présenté "d'ici Noël".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :