Allemagne : l'excédent courant bat un nouveau record en 2014

 |   |  334  mots
Selon le rapport de l'institut Ifo, l'excédent allemand représente 7,5% du produit intérieur brut (PIB), ce qui signifie qu'il dépasserait encore une fois le plafond des 6% recommandé par la Commission européenne.
Selon le rapport de l'institut Ifo, l'excédent allemand représente 7,5% du produit intérieur brut (PIB), ce qui signifie qu'il dépasserait encore une fois le plafond des 6% recommandé par la Commission européenne. (Crédits : © Fabian Bimmer / Reuters)
L'Allemagne devrait engranger un excédent courant de 252,30 milliards d'euros en 2014, selon l'Ifo. Cette hausse est en partie due à une forte croissance sur les marchés américains et anglais. Mais également à la chute des prix du pétrole vers la fin de l'année.

Les critiques risquent de se raviver contre la première économie d'Europe. En cause : l'excédent courant allemand, c'est-à-dire le gain net entre les exportations et les importations, devrait en effet atteindre un nouveau record en 2014 de 285 milliards de dollars (soit 252,30 milliards d'euros), selon un rapport de l'institut Ifo publié lundi 2 février.

En 2013, l'économie allemande avait déjà enregistré un excédent de 200 milliards d'euros. Ce nouveau record dépasse encore une fois l'excédent chinois. Pour rappel : la Chine est arrivée en deuxième position en 2014, avec un excédent de 150 milliards de dollars, suivie de l'Arabie saoudite, avec environ 100 milliards.

Au delà de la limite fixée par la Commission européenne

Selon l'institut de recherche économique, l'excédent allemand représente 7,5% du produit intérieur brut (PIB), ce qui signifie qu'il dépasserait encore une fois le plafond des 6% recommandé par la Commission européenne. Pour expliquer cet excédent record, Steffen Henzel, économiste de l'institut de recherche économique allemand, a précisé à Reuters :

"Une des raisons de cet excédent de la balance courante est la forte croissance sur des marchés importants comme les États-Unis et le Royaume-Uni. À cela s'ajoute le fait que l'Allemagne a dû payer beaucoup moins pour ses importations de pétrole vers la fin de l'année en raison de la baisse des prix."

Les exportations, qui sont favorisées par la faiblesse de l'euro, sont le moteur traditionnel de l'économie allemande.

Vers une relance des importations allemandes

Les solutions envisagées ? Bruxelles et Washington ont appelé Berlin à relancer la demande intérieure du pays et de ses importations pour contribuer à réduire les déséquilibres de l'économie allemande. Pour sa défense, l'Allemagne souligne néanmoins qu'elle a réduit de plus de moitié son excédent courant avec la zone euro depuis 2007, en termes de part du PIB. Résultat : elle compte davantage sur la demande intérieure que sur ses exportations pour soutenir sa croissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2015 à 9:16 :
Destatis 09/02/2014 :
excédent commercial biens/services = 189 Mds euros ;
excédent de la balance des transactions courantes = 215 Mds euros.

assez éloigné des données Ifo
a écrit le 03/02/2015 à 16:05 :
@ Gilles a raison, partiellement raison avec son explication sur le succès de l industrie allemande.
Avant 1990 la RDA était ruinée et comparable à la Grèce d´aujour d hui et même à d autres pays du Sud de l Europe ( je ne veux vexer personne) .
Après 20 ans de reunification et d énormes sacrifices financiers, l ancienne RDA bordelique et ruinée a été forcée en douceur de se mettre au pas de la RFA, de se réformer en prenant les même structures et cela à tous les niveaux.
En 20 ans l ex RDA a été remise à flot au même niveau économique que l ancienne Allemagne de l Ouest.
Il n y a pas de mystere a cette réussite.
a écrit le 03/02/2015 à 12:48 :
Demander à l’Allemagne de réduire son excédent ???? Du grand n’importe quoi.
En fait il faudrait demander à ses entreprises d’être moins performantes (bons plans produits) ou de fermer quelques entreprises allemandes, cela serait plus efficace…
a écrit le 03/02/2015 à 11:19 :
L'Allemagne exporte presque 3 fois plus que la France. Combien d'habitants a -t'elle?
Réponse de le 11/02/2015 à 11:52 :
cela n'a rien à voir avec le nombre d'habitant ! en revanche allez voir la nullité des formations exports (bts en tête) les gamins sont parfaitement incapable de vendre à l'export, je dis bien parfaitement incapable
a écrit le 03/02/2015 à 8:02 :
Il faudrait ramener l'exportation par tête pour relativiser ces chiffres. La France fait jeu égal. Simplement, elle importe plus. Cherchez l'erreur.
Réponse de le 03/02/2015 à 11:30 :
"jeu égal" ? Vous n'avez pas le compas dans l’œil, vous !
a écrit le 02/02/2015 à 22:18 :
il faut boycotter les produits allemands si nous voulons pas une domination totale de l'Allemagne en Europe!
Réponse de le 03/02/2015 à 7:25 :
A choisir entre une Peugeot, Renault qui tombent en panne qui rouillent, la Twingo j'aime quand même mieux une VW une mercedes ou une voiture qui me dure, pas une à jeter !
Réponse de le 03/02/2015 à 9:01 :
Au point de vue de la fiabilité les voitures Allemande sont loin d’être classée dans les premières ,donc il faut arrêter se lobby,se résultat provient d'une enquête sérieuse réalisée auprès de garagistes
Réponse de le 03/02/2015 à 9:09 :
Boycott...ne serait ce pas plus simple de terminer l 'europe et de laisser l'euro deutsmark monter car avec une difference de cours on pourrait acheter made in France moins cher mais moins bien, et de meme pour les produits grecs?
Idem quand on compare Merkel et Sarko/Hollande mais avec une promo de deux pour le prix d un je prends allemand...
Réponse de le 03/02/2015 à 16:17 :
Arrêtez de plaisanter avec votre appel au boycott ! Moi auss je vis depuis très longtemps en Allemangne et je suis bien content de ma Peugeot et ma femme de sa Hyundai facitquée en Slovaquie. Le succès des voitures allemandes n ´a mon avis en effet pas gras chose a voir avec la qualité ou fiabilité mais en grande parie avec l image de marque. Par contre là ou les produits allemands sont enviés et incourtounables, c est dans le domaine de la machine outil, machines numèriques, chimie etc.
L expérience faite avec la fiabilité des machines se décalque sur le choix des voitures, c est tout.
Réponse de le 03/02/2015 à 18:55 :
on vous a bien germanisé si vous êtes français!
Réponse de le 04/02/2015 à 11:10 :
Réponse de papa fox: je ne suis ni plus ni moins "bien germanisé" que les 100.000 autres Francais qui vivent en Allemagne ou comme les 350.000 Grecs ou les 5 millions autres ressortissants de l Union Europenne qui s´y sont installés.
Il n y a pas de germanisation tout comme il n y pas de francisation des citoyens qui pour maintes raisons vont vivre ailleurs.
L Allemagne est devenu le "melting pot europeen" que ca vous plaise ou non et la Régle du savoir vivre ici c ´est de respecter ses voisins, quelque soit son origine.
Dans aucun site économico-politique comparable à la La Tribune vous trouverez de tels propos insultants et xénophobes comme on le voit sans arrêt ici.
Réponse de le 07/02/2015 à 10:26 :
ben si, en Allemagne, suffit de lire la presse allemande qui pratique un french-bashing presque quotidiennement. Contrairement à ce que vous dîtes, les ressortissants venant de l'UE ou autres ne restent pas ou ne s'intègrent que très peu (ils vivent entre eux).
L'Allemagne a appliqué très longtemps la préférence nationale mais a du changer de cap car sa démographie est catastrophique.
Lors du dernier recensement, l'Allemagne pensait avoir plus de 82 millions d'habitants mais en avait que 80.3 millions.
Normal, quand on critique en permanence les autres pays (Krankreich ou Grande Nation) par exemple ou la Grèce, ses ressortissants n'ont aucune envie d'y rester.
a écrit le 02/02/2015 à 18:35 :
Forcément l'Allemagne syphonne toute les économies européenne, fait du dumping social, salarial en sa faveur, le chaos dans les pays du Sud lui permet d'avoir de la main d'œuvre qualifié dont elle n'a pas payé la formation. L'allemagne n'a ni armée, ni politique familliale, elle laisse le coût aux autres pays pour les pointer du doigt et bénéficier de ces affreuses "cigales"
Réponse de le 02/02/2015 à 18:42 :
Et les autres pays sont ruinés par les travailleurs bolkenstein à 300 E dans ses usines.. L'Allemagne est bien depuis 10 ans le passager clandestin de l'Europe..
Réponse de le 02/02/2015 à 19:34 :
Allemagne a introduit un salaire minimum à partir du 1er janvier 2015. Les salaires en Allemagne sont au moyenne plus élevé qu'en France. Les loyers et les prix pour la nourriture sont beaucoup plus bas en Allemagne.
Il y a une politique familiale avec le Kindergeld et le Elterngeld. Informez vous!
Réponse de le 03/02/2015 à 4:19 :
@mavomi
Vous avez parfaitement raison. Pourquoi avec une politique agricole dite commune en Europe, le prix de l'alimentation est 2 fois moins cher en Allemagne qu'en France ?. Pourquoi en est-il de méme du logement ?
Réponse de le 03/02/2015 à 9:11 :
Vecu en Allemagne 15 ans et totalement d accord avec mavomi....mefiez vous des medias qui vous abreuvent de clichés...à la demande des politiques
Réponse de le 03/02/2015 à 9:18 :
Entre la France et l'Allemagne, s' il faut choisir un employeur mon choix et vite fait. En Allemagne, non seulement le salarie est correct, les employeurs respectent les salariés et les divers accords contractuels.

Les difficultés pour accéder aux marchés allemand ne sont pas dues à des barrières protectionnistes. Tout simplement, les produits manufacturés allemand sont le plus souvent de meilleures qualité. Quand au service après vente, hormis la Suisse, il n'y pas photo. Si je donne une note à l' Allemagne et la France sur ce dernier point, À l'Allemagne j'attribue entre 7 et 8. A la France, au maximum 4.
Bonne journée
Réponse de le 03/02/2015 à 18:54 :
" les employeurs respectent les salariés " = vous n'avez jamais du travailler en Allemagne alors. Plus de la moitié des entreprises allemandes ne dépendent plus d'aucune convention collective. Le bilan est moins bon que prévu, ils peuvent supprimer le 13 ème mois et primes s'ils y en a. Le salaire est meilleur (dans l'industrie) car très peu d'entreprises cotisent au caisse retraite complémentaire.
"Tout simplement, les produits manufacturés allemand sont le plus souvent de meilleures qualité" = ce qu'on essaye de vous faire croire a coup de propagande.
une voiture française est tout aussi fiable qu'une allemande.
" À l'Allemagne j'attribue entre 7 et 8. A la France, au maximum 4." = ???
Réponse de le 18/02/2015 à 3:41 :
Arf
A vous lire il faut croire que ceux qui achètent vw au lieu d'une peugeot dans le monde sont pour la plupart des individus manipulé par la propagande. C''est votre droit de le penser. Il y en a même qui affirment qu'il n'a pas d'armée en Allemagne. Que ce pays n'a pas presque 13000 hommes engagé sur divers points chauds du globe. Que la majorité entreprises des allemandes font comme vous le mentionnez. Si cela vous aide moralement, tant mieux. En attendant, les exportations allemandes sont au top aussi en France. Tous n'est pas rose en Allemagne, c'est évident. Vous en déplaise, en règle générale, les retraites allemands ne sont pas plus mal lotis que les français. Mince, j'oubliais, c'est en raison de la propagande que je le pense. Quand je part en vacances dans divers pays et que j'entends parler la langue allemande en pensants que ce sont peut être des allemands, c'est en raison de la propagande. En réalité ce ne sont que des autrichiens ou des suisses. Je vais le dire à mes amis suisses, il est inutile qu'ils s'obstinent à parler le schwizerdütsch afin qu'il ne soit pas pris pour des allemands.
a écrit le 02/02/2015 à 17:43 :
et quid de la France ??
a écrit le 02/02/2015 à 17:30 :
le plan Merkel c'est génial , !e plan Hollande c'est la débâcle : le reste c'est du blabla ...
Réponse de le 02/02/2015 à 18:50 :
Le plan merkel c'est de nous mettre a genoux, je ne vois pas ce qu'il y a de genial la dedans.
a écrit le 02/02/2015 à 16:25 :
on parle de solde des échanges de biens et services ou de balance des transactions courantes ?
a écrit le 02/02/2015 à 15:33 :
C etait a nous de le voir durant les audits d integration, meme s ils trichent, c est le but d un bon audit....on a notre part de responsabilie, ce qui n excuse en rien la tricherie des grecs
a écrit le 02/02/2015 à 15:29 :
Le comble : on lui reproche de bien vendre ses produits. Les bons élèves sont sanctionnés et les cancres récompensés. Une peu la philosophie de notre ministre de l'Education.
Réponse de le 02/02/2015 à 20:14 :
C'est pas une histoire de bon élève et de cancre.
C'est principalement une histoire de compétitivité, de tissu industriel et de politiques fiscales.
Avec une monnaie unique, tu mets en compétition ces trois choses là entre deux pays issues d'une même zone d'échange libre. Autrefois, les politiques douanières et les embargos ou les restrictions d'importations permettaient de rétablir l'équilibre au niveau du prix pour deux produits identiques mais qui sont issues de deux environnement (pays) différents. Ces barrières n'existent plus. Donc seul le "plus fort", c'est à dire celui qui est le plus compétitif (plus habitué à se battre avec des moyens industriel plus forts), ici les industriels allemands, survit. Tu ajoutes le fait que ces mêmes industriels ont bénéficié de l'ouverture de l’Europe aux pays de l'est avec leur main d’œuvre pas cher. Et tu comprend pourquoi l'industrie française et italienne principalement, disparaissent. Et cela tu peux rien faire sauf à faire baisser tes salaires et donc à crée de la pauvreté dans ton pays. Le problème est simple et tout bête, c'est la loi du plus fort. Et pas la loi du meilleur. En espérant que cela vous éclaire un peu.
Réponse de le 03/02/2015 à 1:27 :
@gilles
Oui le meilleur c'est certainement la France avec sa cavalerie financière depuis au moins vingt ans.. Et ça continue ! Ne parlons pas de l'année de la retraite..
Que je sache entre l’Allemagne et la France c'est la même monnaie ? Oui mais pas le même de nombre de fonctionnaires, ni d’impôts.. ni de débâcle de l'industrie. Car en France on vante le service ! Quelle blague
Réponse de le 03/02/2015 à 2:11 :
Vous le dite très bien, la même monnaie mais pas les mêmes systèmes de retraites, pas les mêmes financement de la fonction publique, pas les mêmes politiques budgétaires... Or la même monnaie, la même unité économique sans la même unité fiscale, sans des politiques de gestion communes et j'en passe. Cela n'est pas viable à long terme. Et nous en payons les conséquences maintenant alors que nos dirigeants pouvaient le voir venir je te l'accorde.
Mais souvenons nous, en 2000 le dragon de l'Europe c'était la France et l'homme malade l'Allemagne (titre de plusieurs unes du célèbre journal anglais eurosceptique The Economist, on peut pas trouver mieux comme non partisan de la France ou de l'Allemagne), et 10 ans plus tard ils titraient le contraire. Tout cela pour dire que rien n'est perdu, et que lorsque nous aurons compris que l'Europe économique telle qu'elle est affaiblie les plus faibles et renforce les plus fort (sur le plan de la compétitivité et de la force des industries) alors nous pourrons faire les changements nécessaires: soit plus d'intégration européenne au détriment de la souveraineté des peuples, soit moins d'europe et un retour en arrière inéluctable. En espérant vous apportez d'autres pistes de réflexion que: lui c'est le bon élève et lui le mauvais.
a écrit le 02/02/2015 à 15:25 :
Avec cette excédent et moins une fois le plafond des 6% recommandé par la Commission européenne, avec le reste elle pourrait financer la Grèce.
Réponse de le 03/02/2015 à 11:19 :
???? Donc vous recommandez que l'Etat allemand exproprie les entreprises ou confisque le profit de ces entreprises pour donner l'argent à un autre ? Vous vivez dans un pays communiste où la proprieté privée n'existe pas et où tout appartient à l'état ?
a écrit le 02/02/2015 à 14:31 :
" Pour sa defense "..... il faut que l allemagne s excuse pour son succès commercial sur les marchés ? C est vraiment marcher sur la tête !
Toujours cette relance de la demande intérieure ! Mais ils rêvent ou quoi ! La consommation n´ a jamais été aussi forte que ces derniers mois ceci dû en bonne partie aux economies substentielles realisées sur les coûts d énergie !
Il est bizare que certains lecteurs ne comprennnt pas la difference entre excédent commercial et équilibre budgetaire !
a écrit le 02/02/2015 à 14:09 :
Mme Merkel et la Cour de Kalrsruhe peuvent donc effacer une partie de la dette Grecque...Angela va pouvoir dire JA au lieu de son sempiternel Nein...
Réponse de le 02/02/2015 à 14:15 :
Alors il faut effacer la dette de tous!
Il n'y a aucune raison
Sachant en outre que les grecs trafiquaient les chiffres!
Réponse de le 02/02/2015 à 14:34 :
Pourquoi donc ?
En clair les grecs peuvent se payer des "choses" avec l'argent de votre labeur sans le rembourser ?

Quel étrange raisonnement...
Réponse de le 02/02/2015 à 15:28 :
Grace aux agences triples AAA américaine.

Prêter à la Grèce à 1% TEG serait la meilleur solution.
Et étaler sa dette sur 200 ans si il le faut.
Réponse de le 02/02/2015 à 19:38 :
Non, Mme Merkel ne peut pas effacer des dettes de la Grèce pour des raisons politiques. Il y a la nouvelle concurrence de l'alternative pour l'Allemagne (AfD) et la CDU perdrait beaucoup de voix si Merkel effacait des dettes grecques...
Réponse de le 02/02/2015 à 20:53 :
> Alors il faut effacer la dette de tous!
>

Bien entendu, comme l'Allemagne a fait défaut en 1930, 1953 et 1990 ...

...une vrai cigale dans une Europe de fourmis.

qui ne paie pas ses dettes s’enrichit, pourrait-on dire de l'autre coté du Rhin.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :