La Deutsche Post en bourse début novembre

La poste allemande, Deutsche Post, entrera en bourse début novembre avec un volume d'environ 20 milliards de marks (10,23 milliards d'euros), a annoncé le président du directoire Klaus Zumwinkel, dans un entretien accordé au journal dominical Bild am Sonntag.L'Etat allemand a déjà confié 49% des parts qu'il détenait dans Deutsche Post à l'institut public KFW dans la perspective de cette entrée en bourse, prévue en plusieurs étapes. La privatisation partielle de Deutsche Post, née en 1990 de l'union des postes est et ouest-allemandes peu après la réunification, est la plus importante en volume prévue cette année en Allemagne. M. Zumwinkel a également annoncé l'intention de Deutsche Post de se positionner dès la fin du mois de juin comme fournisseur gratuit d'adresses électroniques: "tout le monde pourra à partir de fin juin obtenir auprès de Deutsche Post une adresse électonique à vie, indépendamment de son employeur, de son fournisseur d'accès ou du lieu de son domicile", a-t-il assuré. Cette opération, a-t-il expliqué, vise à "lier à nous les clients privés de la poste à l'heure de l'électronique". Deutsche Post a vu bondir ses gains en 1999, affichant une hausse de 20% de son bénéfice net à 1,1 milliard d'euros. Son chiffre d'affaires a atteint 22,4 milliards d'euros (+50%). Cette progression s'explique pour l'essentiel par des acquisitions de participations dans diverses entreprises et des rachats de sociétés. La poste a racheté récemment Herald International Mailings, l'une des trois premières sociétés privées de courrier britanniques, et va acquérir 10% du prestataire anglais de services sur Internet de fret aérien, gFX. L'an passé, la part du chiffre d'affaires réalisée à l'étranger dans 140 pays, s'est montée à 22%, contre 2% en 1998. La division courrier a le plus contribué au chiffre d'affaires du groupe avec 10,2 milliards d'euros, soit un peu plus de la moitié du chiffre d'affaires total, pour un résultat d'un milliard d'euros (+7%). L'entreprise détient encore jusqu'en 2002 le monopole des envois ne dépassant pas 200 grammes. Dans la division Express, qui comprend aussi le service des paquets, elle a réalisé en 1999 un chiffre d'affaires de 4,6 milliards d'euros et un bénéfice de 65 millions d'euros après un déficit en 1998. Dans la division logistique, le chiffre d'affaires s'est monté à 4,2 milliards d'euros pour un résultat de 50 millions d'euros, et dans les services financiers, le chiffre d'affaires a atteint 2,9 milliards d'euros pour un bénéfice de 67 millions d'euros. La poste a créé ces deux dernières divisions pour séparer leurs activités indépendantes du service universel de distribution de courrier, dont elle garde le monopole en Allemagne. Ainsi, le chiffre d'affaires de la division courrier représentait encore 52% du chiffre d'affaires total en 1999, contre 70% l'année précédente. L'été dernier, la Commission européenne avait décidé d'ouvrir une enquête pour savoir si la Deutsche Post subventionne son service de distribution de paquets aux entreprises, où elle est en concurrence avec d'autres opérateurs privés, grâce aux gains réalisés par son service courrier.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.