Nouvelles prises de bénéfices sur les valeurs pétrolières

 |  | 286 mots
Lecture 1 min.
Avec un baril de pétrole en recul de près de 20% au cours des deux dernières semaines, les valeurs pétrolières et para-pétrolières ont perdu une grande partie de leur attrait pour les investisseurs. Le léger rebond du Brent au-dessus de 27 dollars lundi n'a pas été suffisant pour empêcher de nouvelles prises de bénéfice. L'indice Euro Stoxx de l'énergie, en baisse de près de 1% en milieu d'après-midi, a chuté de 10% depuis la fin novembre.Le mouvement est particulièrement sensible à la Bourse de Paris. Dans un marché en forte progression, le secteur pétrolier reste unanimement orienté à la baisse. Total Fina Elf abandonne plus de 1% à 146,2 euros et accuse un repli de 15% au cours des deux dernières semaines. Même constat pour les sociétés para-pétrolières: les titres Bouygues Offshore, Coflexip et Technip sont tous dans le rouge lundi et se sont fortement dépréciés lors des quinze derniers jours.A l'inverse, les nombreuses sociétés qui avaient récemment souffert de l'envolée des prix du brut profitent de la détente des cours pour rebondir en Bourse. C'est notamment le cas de Rhodia, contraint en septembre dernier de réviser en baisse ses perspectives de profit à cause de la hausse de ses coûts de production. Le titre s'est octroyé un gain de plus de 20% en deux semaines. Dans une moindre mesure, le cimentier Lafarge profite lui aussi du recul du brut, s'adjugeant plus de 6% depuis la fin novembre. Air France, dont la facture pétrolière a démesurément enflé lors des derniers mois, s'est également rapproché de ses sommets annuels au-dessus de 23 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :