La Bourse de Paris reste sous pression

Après avoir ouvert quasiment inchangé (-0,02%), le CAC40 creuse ses pertes repassant même sous le seuil des 5 400 points. Vers 11h55, l'indice perd 1,05% à 5 397,11 points, dans le sillage de la baisse des contrats à terme des indices américains ce matin. Le volume des échanges s'élève à 1,07 milliard d'euros sur le SRD. L'indice du Nouveau Marché cède 0,54% à 1 730,96 points.Par ailleurs, le ralentissement de l'activité américaine commence à toucher le Vieux continent. En France le moral des ménages a fortement baissé en mai, à -7 contre 0 en avril, bien qu'il reste à un niveau élevé (selon l'Insee), et les perspectives d'évolution de l'emploi se détériorent à nouveau fortement. L'indice des directeurs d'achat a également reculé en mai en Italie (48,26 contre 49,18 en avril) et en Allemagne (48,8 contre 49,3). Et l'industrie manufacturière allemande a poursuivi sa contraction en mai.Les autres places européennes se montrent prudentes avant d'en savoir un peu plus sur la situation économique aux Etats Unis. Londres et Francfort baissent de respectivement 0,23% à 5 782,50 points et de 0,66% à 6 082,55 points. L'Eurostoxx50, de la zone euro, perd pour sa part 0,78% à 4 391,93 points.Inquiets depuis quelques jours d'un prolongement du ralentissement économique aux Etats-Unis, les investisseurs ont vendu ces derniers jours sur les annonces de prévisions à la baisse de résultats d'entreprises phares, comme Sun Microsystems et Alcatel, alors que des statistiques économiques contradictoires brouillaient les pistes quant à la marge de manœuvre qui reste encore à la Fed pour abaisser à nouveau ses taux. Hésitant désormais dans la stratégie à suivre, les professionnels auront les yeux rivés sur la publication, cette après-midi, des chiffres de l'emploi américain pour mai et de l'indice des directeurs d'achat NAPM. Ils espèrent y voir un peu plus clair.VALEURS DU JOUR (cours vers 11h30)Les opérateurs télécoms reculent sur des informations de presse selon lesquelles le néerlandais KPN serait sur le point de procéder à une augmentation de capital géante. France Telecom plonge de 3,54% à 62,70 euros. Selon la presse américaine, Alcatel réviserait son offre sur la division fibre optique de Lucent Technologies après l'échec de ses négociations en vue d'un rapprochement avec l'équipementier américain. Il aurait baissé son prix de 5 milliards de dollars à 4 milliards de dollars afin de tenir compte des restrictions apportées par Corning. Ce dernier serait contre le transfert des licences qu'il exploite en commun avec Lucent. Aucun commentaire ne filtre chez Alcatel. Le titre est en repli de 2,50% à 29,2 euros. Global Equities réitère son opinion Neutre sur Alcatel mais réduit son objectif de cours à 34 euros,.Sagem pâtit de l'annonce de la vente de son usine tchèque de téléphones portables et de la confirmation de "pertes importantes" dans cette activité au premier semestre 2001. Les analystes jugent cette vente surprenante dans la mesure où le groupe a toujours mis en avant son avance technologique en matière de téléphones mobiles. Le titre cède 5,63% à 56,20 euros.Sodexho lance, dans le cadre du financement de ses récentes acquisitions, une augmentation de capital d'environ un milliard d'euros, dont la période de souscription s'étendra du 7 au 20 juin. Le titre profite de cette annonce et progresse de 3,96% à 51,70 euros.L'américain Genuity lance une OPE sur Integra. Les deux groupes ont conclu une alliance exclusive en vue d'une fusion. L'opération porte sur la totalité des actions d'Integra, émises et en circulation. La nouvelle entité sera baptisée Genuity Europe. Cette transaction porte sur quelque 125 millions d'euros. Le titre Integra est suspendu jusqu'à lundi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.