BVRP lance une offre publique d'échange sur AB Soft

 |  | 274 mots
Lecture 1 min.
L'éditeur de logiciels de communication BVRP Software a annoncé vendredi le dépôt d'un projet d'offre publique d'échange sur AB Soft, alors que la cotation des deux titres a été suspendue avant l'ouverture sur le Nouveau Marché. Les modalités de l'opération n'ont pas été dévoilées dans l'attente de l'approbation des autorités de marché. Son issue ne ménage toutefois que peu de suspense: dans son communiqué, BVRP précise que Bertrand Michels, actionnaire majoritaire d'AB Soft avec 53,18% du capital et 64,30% des droits de vote, a marqué son intention d'apporter ses titres à l'offre. Au cours de jeudi soir, AB Soft, qui est positionné sur les marchés de la ré-édition de logiciels utilitaires (41% de l'activité) et de l'intégration et de la distribution de matériel hardware (47% du chiffre d'Affaires), valait 3,62 millions d'euros. Depuis le début de l'année 2001, l'action AB Soft a chuté de 16,67% après avoir déjà vu son cours divisé par deux en 2000.Interrogé par Reuters, une porte-parole de BVRP Software a insisté sur la complémentarité des produits des deux sociétés et souligné que l'acquisition d'AB Soft lui apporterait une "assise au niveau de la distribution en Europe". BVRP a annoncé mercredi un chiffre d'affaires de 20,4 millions d'euros, en hausse de 44,2%, pour le premier semestre de son exercice 2000/2001 (1er août 2000 au 31 janvier 2001). AB Soft a de son côté indiqué à la mi-février que son chiffre d'affaires avait connu une progression limitée de 3,7% en 2000, pour s'établir à 15,9 millions d'euros. Le groupe avait par ailleurs annoncé s'attendre à une "perte nette significative" pour son exercice 2000.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :