Le CAC en léger repli avant la BCE et la productivité américaine

Après avoir gagné jusqu'à 1,14%, la Bourse de Paris évolue à mi-séance autour de son cours de clôture de la veille. Les investisseurs restent perplexes quant à la signification du geste, plus généreux qu'espéré, de la Fed. En réduisant ses taux de 50 points de base à 1,25%, contre seulement 25 points attendus, la Réserve fédérale laisse en effet entendre que la situation de l'économie américaine est plus préoccupante que prévu. De plus, en adoptant un biais neutre, la Banque centrale américaine exclut toute nouvelle détente à court terme, limitant ainsi sa marge de manoeuvre. L'attention se porte désormais sur la Banque d'Angleterre et la BCE, qui réunissent leurs conseils respectifs en fin de matinée.Les valeurs bancaires progressent dans le sillage de la baisse des taux américains, tandis que les TMT reculent après l'avertissement lancé par l'américain Cisco Systems sur son chiffre d'affaires du deuxième trimestre. Les investisseurs sont d'autant plus prudents que plusieurs statistiques américaines sont attendues cet après-midi : les inscriptions hebdomadaires au chômage, la productivité au troisième trimestre et les stocks des grossistes de septembre.A midi cinq, le CAC 40 cédait 0,28% à 3.203,71 points, dans un volume d'affaires peu fourni d'environ 960 millions d'euros traités sur les valeurs de l'indice. Au même moment, le Footsie londonien gagne 0,67%, et le Dax perd 1,14% à Francfort. Sur le marché des changes, l'euro est stable face au billet vert à 1,0027 dollar, contre 1,0029 hier soir à New York.Les valeurs technologiques sont généralement en baisse après les perspectives pour le moins prudentes de l'américain Cisco Systems. Si les résultats trimestriels du routeur internet sont supérieurs aux attentes, le groupe table sur une stagnation, voire un léger repli de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre. Alcatel perd 3% à 5,50 euros et Cap Gemini 4,90% à 26 euros. En hausse ce matin, STMicroelectronics cède 2,52% à 21,63 euros. La Semiconductor Industry Association (SIA) estime dans son rapport annuel que les ventes mondiales de semi-conducteurs devraient augmenter de 1,8% en 2002, pour progresser de 20% en 2003 et 2004.Soutenues par la décision de la Fed, les valeurs bancaires progressent, à l'image de la Société Générale, qui prend 2,6% à 55,25 euros et de BNP Paribas, qui monte de 2,84% à 43,81 euros. La première réagit à un article de La Tribune selon lequel l'établissement devrait supprimer environ 250 postes dans ses activités de banque d'investissements. La seconde continue de bénéficier de résultats trimestriels jugés rassurants. De son côté, l'assureur AGF cède 0,41% à 36,49 euros à quelques heures de la publication de son chiffre d'affaires du troisième trimestre. Axa recule pour sa part de 3,45% à 14,56 euros.Havas abandonne 6,12% à 4,60 euros après l'annonce d'une marge brute jugée décevante. L'agence de publicité a enregistré une baisse de 5,5%, à 9,81 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires sur neuf mois. Sur la période, la marge brute ressort à 1,47 milliard d'euros, en repli de 5,5%. Sur le seul troisième trimestre, la marge brute recule de 5,9% à 443 millions d'euros. Havas ajoute que "les conditions de marchés restent difficiles" et qu'elle "n'attend pas d'amélioration sensible du marché" au second semestre.Bouygues progresse de 2,81% à 27,47 euros après la hausse de 12%, à 16,7 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année. Le groupe de BTP précise que, à périmètre et taux de change constants, la croissance ressort à 5,6%, et confirme sa prévision d'un chiffre d'affaires de 22,1 milliards d'euros pour l'ensemble de l'exerciceSa filiale TF1 cède en revanche 2,59% à 26,30 euros, alors que West LB a dégradé le titre de "neutre" à "sous-performance". La chaîne a fait état d'une progression de 25,1%, à 540,2 millions d'euros, de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. Sur les neuf premiers mois de l'année, il ressort à 1,89 milliard d'euros, en hausse de 14,8%. TF1 indique cependant que le chiffre d'affaires publicitaire net devrait être stable cette année par rapport à 2001.Les valeurs de luxe reculent à la suite d'une étude de Morgan Stanley sur le secteur. La banque d'affaires a notamment dégradé Hermès à "sous-performance". Le titre perd 2,94% à 148,50 euros. LVMH cède pour sa part 2,1% à 44,68 euros alors que l'opinion de l'intermédiaire est à "pondération en ligne" sur le groupe dirigé par Bernard Arnault. L'étude de Morgan Stanley concerne également l'italien Bulgari et le suisse Swatch.A contrario, les fabricants de matériaux de construction font preuve de fermeté à l'image de Lafarge (+4,31% à 82,30 euros) et de Saint-Gobain (+3,99% à 25,79 euros). La victoire des Républicains au Congrès américain laisse en effet entrevoir une attitude plus souple face aux litiges liés à l'amiante. Ciments Français gagne pour sa part 2,30% à 49 euros. Le cimentier a annoncé une hausse de 14,9%, à 156,4 millions d'euros, de son résultat net sur neuf mois. Le résultat d'exploitation progresse de 7% à 423,2 millions d'euros et le chiffre d'affaires croît de 5,4% à 2,22 milliards d'euros. Pour l'ensemble de l'année, le groupe table sur "une nouvelle progression de ses résultats".Vivendi Universal baisse de 1,55% à 13,30 euros. La Commission européenne a indiqué hier soir le report, du 19 au 29 novembre, de sa décision concernant le projet de rachat de Telepiù, sa fililale de télévision payante en Italie. News Corp et Telecom Italia comptent acquérir Telepiù pour 900 millions d'euros.Vivendi Environnement est peu changé à 23,92 euros (-0,08%). La filiale de VU a fait état d'une hausse de 4,5%, à 22,16 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année. Le résultat d'exploitation s'inscrit en légère hausse à 1,378 milliard, contre 1,369 un an plus tôt. Le groupe de services collectifs prévoit pour l'ensemble de 2002 "une progression encore soutenue de l'activité, en ligne avec les objectifs à moyen terme". Par ailleurs, Le Point rapporte qu'EDF pourrait acquérir une participation de 4 à 6% dans le capital de la filiale de VU.Zodiac grignote 0,41% à 22,02 euros. Le fabricant d'équipements marins et aéronautiques a annoncé une hausse de 5,1%, à 114,2 millions d'euros, de son résultat 2001-2002 avant amortissement des survaleurs. Le résultat d'exploitation recule de 11,7% à 197,9 millions. Le dividende progresse de 8% à 0,56 euro.Air France prend 2,04% à 11,99 euros. La compagnie aérienne a fait état d'une hausse de 19,4% de son trafic passagers en octobre, après une croissance de 4,8% en septembre. L'offre est en progression de 6,3%, ce qui s'est traduit par une augmentation de 8,6 points du coefficient d'occupation à 77,7%. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.