Contre-attaque du Groupe Partouche sur Européenne de Casinos

 |  | 437 mots
Lecture 2 min.
Groupe Partouche contre-attaque. Le leader français des casinos va lancer une offre publique d'achat (OPA) sur Européenne de Casinos au prix de 59 euros par action, a annoncé le Conseil des marchés financiers (CMF) cet après-midi. A ce prix, l'offre de Partouche représente une surenchère de 13,5% sur l'offre amicale à 52 euros déjà en cours d'Accor Casinos, filiale du groupe Accor. Le groupe propose en outre 144,68 euros pour les obligations convertibles en actions Européenne de Casinos arrivant à échéance en novembre 2005.Des spéculations de bataille boursière pour la prise de contrôle de la société avaient refait surface dans la matinée, après que cinq très grosses applications, représentant près d'un quart du capital de la société, ont été réalisées au prix de 59 euros. "On n'achète pas tant de titres à 59 euros si l'on ne veut pas faire une offre à ce prix", commentait ce matin un vendeur qui soulignait aussi que la surenchère était "très raisonnable". Selon le communiqué du CMF, Partouche détient désormais 36,8% du capital d'Européenne de Casinos ainsi que 164.747 obligations convertibles. Sur la base du capital existant, cette nouvelle offre valorise Européenne de Casinos 228,6 millions d'euros. Si l'on ajoute les actions pouvant résulter de la conversion des obligations convertibles et de l'exercice des options de surallocation, le groupe est valorisé près de 270 millions d'euros. Interrogé par Reuters sur l'éventualité d'une nouvelle surenchère, un porte-parole d'Accor s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat. Les hostilités avaient été déclenchées le 31 décembre dernier par l'entrée de groupe Partouche à hauteur de 6,6% dans le capital d'Européenne de Casinos, quelques jours seulement après le feu vert du CMF à l'OPA du groupe Accor. Cette dernière a débuté le 10 janvier et devait clôturer le 12 février. Fin décembre, Accor Casinos détenait 22,7% du capital actuel d'Européenne de Casinos et 17,7% du capital dilué (après prise en compte des actions résultant de la conversion des obligations convertibles), et assurait avoir des engagements portant sur 669.250 autres actions, soit 17,3% du capital actuel et 13,5% du capital dilué. Le CMF a demandé la suspension de la cotation d'Européenne de Casinos jusqu'à nouvel avis. Le titre a été suspendu à 59 euros (+3,69%), la cotation de Groupe Partouche ayant également été suspendue en milieu de journée (-0,15% à 67,20 euros), à la demande de la société et dans l'attente d'un communiqué. Loin de pâtir de la contre-offre de Partouche, Accor progresse de son côté de 2,40% à 42,31 euros à la clôture, lundi.Avec Reuters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :