T-Online confirme son Ebitda trimestriel positif

 |  | 437 mots
Confirmant les informations dévoilées par inadvertance sur son site Internet vendredi dernier, T-Online a publié jeudi des résultats marqué par le premier Ebitda positif sur un trimestre, hors éléments exceptionnels. Un cap symbolique franchi avec trois mois d'avance sur le plan de marche de l'entreprise. Mais qui reste fragile, comme le prouve aujourd'hui même la nouvelle plongée dans le rouge des résultats de Tiscali (lire ci-contre).A 1,5 million d'euros avant éléments exceptionnels sur le deuxième trimestre, l'Ebitda passe à 28,8 millions après prise en compte de 27,3 millions d'euros de cessions d'actifs, contre une perte de 56,9 millions sur la même période l'an dernier. Les analystes financiers tablaient en moyenne sur un Ebitda négatif de 4 millions d'euros. Pour T-Online, cette bonne surprise provient avant tout de la hausse de la marge brute d'exploitation, passée à 47,1% sur le trimestre contre 26,2% sur la même période l'an dernier. Une performance attribuée à la hausse des marges en Allemagne et à la baisse des pertes à l'étranger (22,3 millions au total pour les filiales française, espagnole et portugaise, contre 33,3 millions l'an dernier).Le chiffre d'affaires, lui, s'affiche en hausse de 43% à 372,1 millions d'euros, pour 11,57 millions de clients, dont 9,45 en Allemagne. T-Online souligne la progression de plus de 98% des revenus hors accès (ventes d'espaces publicitaires, fourniture de contenus...), à 82,7 millions, soit 22,2% du total. Le directeur général de T-Online, Thomas Holtrop, s'est fixé pour objectif de porter la part des revenus hors accès à 30% en 2004.Sur l'ensemble du premier semestre, l'Ebitda de T-Online passe lui aussi dans le vert pour la première fois, à 15 millions d'euros. Et la progression du chiffre d'affaires atteint encore 37%, à 737,8 millions d'euros, dont 90% de hausse pour les revenus hors accès, à 152,2 millions (20,6% du total). Sur l'ensemble de l'année, l'Ebitda devrait atteindre 30 à 40 millions d'euros et T-Online vise son premier bénéfice net l'an prochain. Concernant sa filiale française Club-Internet, T-Online souligne qu'elle a gagné plus de 290.000 nouveaux clients en un an, "grâce avant tout à une offensive réussie sur l'ADSL". Une offensive qui permet à Club-Internet de revendiquer la deuxième place sur le marché de l'ADSL dans l'Hexagone, avec 65.000 abonnés haut débit fin juin, et qui se poursuit à l'occasion de la rentrée avec des tarifs offensifs (lire ci-contre). T-Online espère voir ses filiales étrangères accéder à la rentabilité d'exploitation en 2004. Elles ont accumulé au premier semestre un Ebitda négatif de 49,54 millions d'euros.Sur le Neuer Markt, l'action T-Online cédait 1,15% à 8,60 euros en fin de journée jeudi. Elle avait gagné plus de 21% au cours des deux dernières semaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :