Coup de pouce pour les concurrents de BT dans le fixe

La concurrence sur le marché britannique de la téléphonie fixe franchit une nouvelle étape : l'Oftel, l'instance de régulation du marché, équivalent de l'ART française, vient d'annoncer de nouvelles règles destinées à "doper la concurrence et protéger le consommateur", qui auront pour première conséquence de priver BT, l'ex-monopole, de l'une de ses dernières prérogatives. En effet, la nouvelle réglementation sur la mise à disposition des lignes téléphoniques permet désormais à n'importe quel opérateur d'inclure le prix de la ligne dans sa facturation. Jusqu'à présent, les abonnés britanniques ayant souscrit un abonnement chez un concurrent de BT recevaient encore chaque mois une facture de ce dernier pour la location de la ligne. Désormais, les deux abonnements pourront être regroupés sur la facture de l'opérateur alternatif. La première conséquence de ce changement est symbolique : les abonnés britanniques pourront rompre tout contact avec BT une fois leur ligne ouverte, leur opérateur devenant leur unique interlocuteur et créancier. Mais au-delà, ces règles devraient inciter les opérateurs à proposer de nouveaux tarifs. "Fournir une facture de téléphone unique leur permettra d'offrir aux consommateurs une variété de forfaits comme un tarif unique pour tous les appels ou l'abolition de la location de la ligne", assure David Edmonds, le directeur général des Télécommunications.L'Oftel a décidé de geler les prix pratiqués par BT pour les 80% des abonnés résidentiels les moins dépensiers en télécommunications jusqu'à la mise en place effective de ces nouvelles règles. Ensuite, il s'assurera que les factures n'augmentent pas plus vite que l'inflation. Ce contrôle des tarifs pourrait être levé en 2004 "si le marché est réellement concurrentiel", souligne le régulateur. BT détient encore aujourd'hui quelque 70% du marché de la téléphonie fixe en Grande-Bretagne. Parmi ses principaux concurrents figurent Centrica (1,2 million d'abonnés) mais aussi les câblo-opérateurs Telewest et NTL, qui utilisent leurs propres réseaux. Les nouvelles règles pourraient favoriser l'entrée en lice de nouveaux opérateurs, comme les fournisseurs d'accès Internet. A la Bourse de Londres, les décisions de l'Oftel pèsent sur le cours de BT, qui abandonne 3,19% à 250 pence.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.