Vivendi annoncera ses orientations stratégiques en septembre

Après l'ère Messier, Vivendi Universal (VU) souhaite retrouver la confiance du marché en rassurant sur son endettement et sa stratégie à venir. C'est ainsi que le groupe a publié mercredi un communiqué dans lequel il précise sa situation et ses objectifs.Il indique notamment que les comités mis en place au conseil d'administration poursuivent leur étude et permettront de donner en septembre "les premières orientations stratégiques et le périmètre du futur Vivendi Universal". Actuellement, toutes les activités sont donc passées en revue avec d'éventuelles cessions à la clé, y compris d'actifs significatifs. "La dette du groupe Vivendi Universal est trop importante : sa réduction imposera, de toutes façons, la cession d'actifs significatifs. Nous avons néanmoins la volonté de ne céder à aucune précipitation qui serait dommageable au groupe Vivendi Universal, à ses actionnaires, et aux métiers concernés". Le groupe a déjà fait un premier pas concernant son recentrage en présentant mardi ses projets pour Canal+ (voir ci-contre). Ainsi, le nouveau Canal+ (Canal Plus SA), qui continuera à être coté, regroupera la chaîne cryptée, CanalSatellite, Multithématiques, Canal Plus Distribution, Canal Plus Régies, les chaînes Pathé Sport et I-télévision, Médias Overseas (Afrique), Studio Canal et la part de Sogecable (Espagne). VU en détiendra 49%. Les autres actifs, destinés à une cession, seront réunis dans Groupe Canal Plus.Si Jean-René Fourtou veut clarifier la situation en termes de stratégie, il souhaite aussi un management plus transparent. Il a ainsi affirmé "la ferme volonté de Vivendi Universal d'être exemplaire en matière de gouvernement d'entreprise et de transparence". Pour lui, le groupe a pâti d'une "effervescence de rumeurs et d'informations contradictoires", du temps de Jean-Marie Messier. Désormais, VU diffusera une "information mesurée et particulièrement rigoureuse".Le nouveau dirigeant a également donné des indications sur un autre point sensible: la situation financière du groupe. Il a ainsi souligné que la ligne de crédit d'un milliard d'euros négociée en début de mois "n'est actuellement pas tirée et qu'elle ne devrait l'être que très partiellement à la fin du mois d'août". Par ailleurs, le groupe travaille à la mise en place d'un nouveau financement qui devrait être finalisé avant la fin du mois d'août et qui permettra de "lever toute équivoque sur nos capacités financières", ajoute le communiqué.Le marché en saura certainement un peu plus le 14 août, date à laquelle a été repoussée la publication des résultats semestriels en raison de l'audit en cours.En Bourse, l'action Vivendi Universal subit toujours le mouvement baissier des marchés. Elle cède 6,54% à 14,85 euros en fin de journée, portant son repli annuel à plus de 75%. Il faut également dire qu'après la tourmente dont a été victime le groupe, les investisseurs voudront certainement juger la stratégie sur pièces.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.