Nissan en pôle position des constructeurs japonais

 |  | 399 mots
Lecture 2 min.
Les chiffres de la production d'automobiles au Japon pour le mois de juillet, sortis mardi matin en Europe, viennent conforter l'image extrêmement positive de Nissan auprès des marchés. Le troisième constructeur japonais enregistre en effet la plus forte hausse de production du secteur. Elle a progressé de 13,4% à 130.902 véhicules, après une augmentation de 1,5% en juin. Par comparaison, Toyota, le numéro un, a vu sa production augmenter de 0,5% à 309.058 véhicules, après une baisse de 5,6% en juin.Cette nouvelle intervient après la publication par la presse japonaise d'estimations de bonne augure sur les résultats du groupes. Le journal Nihon Keizai a en effet sorti ce week-ed une prévision du profit opérationnel de Nissan. Selon le journal, Nissan dévoilera au premier semestre un bénéfice de 280 milliards de yens, en hausse de 48% sur un an, grâce au succès de ses nouveaux modèles au Japon et des ventes de sa berline Altima aux Etats-Unis. Lors de la séance de lundi à Tokyo, l'action a fait l'objet d'un important rally acheteur suite à cet article.Le groupe de Carlos Ghosn a pourtant pris ses distances avec cette prévision: "Ce sont les estimations du journal lui-même", indiquait un porte-parole cité par Reuters, "le premier semestre n'est pas encore fini, il est trop tôt pour sortir des chiffres".Nissan s'est toujours refusé à donner des prévisions pour ses résultats semestriels, se contentant d'afficher des objectifs annuels. Ainsi, pour l'exercice 2002-2003 se terminant en mars, le groupe table sur un profit opérationnel de 553 milliards de yens en hausse de 13% et un chiffre d'affaires de 6.500 milliards de yens. Nissan a prévu de publier ses chiffres semestriels au mois d'octobre prochain. Le groupe a maintenu ses objectifs malgré la hausse, ces derniers mois, du yen face au dollar. Pour les analystes interrogés par Reuters, la progression des résultats calculée par le Nihon Kenzai, même si elle est légèrement supérieure à leurs attentes, reste en ligne avec les propres objectifs du groupe. Ils s'attendent à ce que le groupe, fleuron de la place japonaise redressé par Carlos Ghosn, batte ses propres prévisions. Certains prévoient un bénéfice opérationnel de 650 milliards de yens. Nissan, détenu à 44% par Renault, a vu sa valeur doubler depuis ses plus bas atteints suite au 11 septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :