Une baisse sans volume

La journée aura été tout de même marquée par la naissance d'Arcelor, le numéro un mondial de la sidérurgie. Pour une première séance, c'est un véritable succès puisque l'action s'est envolée de 9,82 % à 14,99 euros. En revanche, la galaxie France Télécom a été une nouvelle fois attaquée. Pourtant l'opérateur  a annoncé dans la journée qu'il n'était pas obligé de financer les investissements dans l'UMTS de l'allemand MobilCom dont il détient 28,5 % du capital. Malgré ces propos, l'action termine en baisse de 1,66 % à 29,7 euros. Sa filiale Orange est aussi sous pression et passe sous les 7 euros à 6,85 euros (-5,26 %), un niveau qui n'avait pas été enregistré depuis les attentats du 11 septembre. Wanadoo résiste mieux mais abandonne tout de même 0,85 % à 5,85 euros. Avec un gain de 3,21 % à 10,6 euros, Equant fait figure de rescapé grâce aux propos rassurants de son président sur les perspectives du groupe et l'enregistrement de commandes importantes.Le reste du secteur des télécommunications est aussi pénalisé puisqu'au Nouveau marché, Completel Europe chute de 10,39 % à 0,69 euro et Avenir Télécom recule de 0,87 % à 1,14 euro.Parmi les valeurs technologiques, Thomson Multimédia a concédé 4,45 % à 29,62 euros après avoir annoncé que son augmentation de capital couplée à la cession de titres détenus par l'Etat pourrait atteindre 1,5 milliard d'euros.Comme prévu, le chiffre d'affaires d'Ipsos a progressé de 46 % à 480 millions d'euros en 2001. L'institut de sondages indique néanmoins que la marge d'exploitation sera inférieure aux 8 % initialement attendus mais supérieure à celle de l'année précédente (7,3 %). Le titre recule de 2,24 % à 65,5 euros.Le secteur des jeux vidéo est aussi affecté après l'annonce de Guillemot. Les résultats annuels 2000-2001 du groupe d'accessoires pour consoles n'ont pas été approuvés lors de l'assemblée générale des actionnaires. La direction ne s'est pas expliqué, ce qui appelait une sanction. L'action chute de 10 % à 15,29 euros. Dans son sillage, Titus Interactive plonge de 12,59 % à 2,5 euros et Infogrames cède encore du terrain à 10,82 euros (-2,08 %).Parmi les rares bonnes nouvelles, Eurofins Scientific annonce un chiffre d'affaires 2001 de 127 millions d'euros, contre une prévision de 117 millions d'euros. Compte tenu des acquisitions, la croissance atteint 150 %. Ce soir, l'action termine à 16,28 euros avec un gain de 7,81 %. Johan DeschampsCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.