Médiocre été pour l'automobile européenne

C'est un été contrasté qu'a vécu le marché automobile européen. Si juillet est apparu assez encourageant avec une hausse de 1,2% des immatriculations en Europe de l'Ouest (Union européenne plus Islande, Norvège et Suisse), à l'inverse en août c'est une rechute qui a été enregistrée avec une baisse de 4,7% des ventes de voitures particulières. Depuis le début de l'année, le marché automobile ouest-européen s'inscrit en retrait de 2,2% par rapport à la même période de 2002, avec un total de 9,644 millions de véhicules.Cette baisse de 2,2% est en ligne avec la plupart des prévisions des constructeurs pour 2003. Le patron de PSA, Jean-Martin Folz, estime pour sa part que le marché européen devrait se contracter de 3 à 4% cette année. Louis Schweitzer, PDG de Renault, considère quant à lui que le recul devrait être plus proche de 3% que de 4%.La baisse du mois d'août intervient après deux mois consécutifs de hausse et s'explique par des facteurs différents selon les pays. La forte canicule qui s'est abattue sur le sud de l'Europe n'a guère incité les clients potentiels à se déplacer dans les concessions automobiles. C'est très clair par exemple en France (-15,4%), au Portugal (-11,9%) et en Italie (-10,5%). Quant au plus grand marché européen, à savoir l'Allemagne, il a souffert en août (-5%) de la proximité du Salon de l'automobile de Francfort, les consommateurs préférant attendre de découvrir les modèles dévoilés lors de cette manifestation en septembre plutôt que d'acheter.Outre qu'il permet aux constructeurs de présenter leurs produits, le salon de Francfort est aussi l'occasion pour les groupes de donner leurs prévisions pour le marché européen. Tous espèrent une certaine reprise en 2004, à la faveur non seulement d'un rebond de la demande en raison d'une amélioration de la conjoncture mais aussi par la sortie de nouveaux modèles. Le patron de Mercedes se risque même à un pronostic chiffré, annonçant une croissance de 2,5% du marché européen en 2004. Louis Schweitzer se montre un peu plus prudent, évoquant une fourchette allant de 1 à 2%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.