Reuters veut réduire sa participation dans Tibco

 |  | 312 mots
Lecture 1 min.
Confirmant les rumeurs de ces dernières semaines, Reuters a confirmé vouloir réduire sa participation dans sa filiale Tibco Software, spécialisée dans l'édition de logiciels d'entreprise. L'opération pourrait intervenir via une offre publique de vente, d'après ce qu'a indiqué Reuters. Le groupe d'informations financières détient pour l'instant 49% de Tibco, coté au Nasdaq depuis juillet 1999. Selon le cours de clôture de mardi soir à Wall Street, la participation dans Tibco est valorisée 592 millions de dollars. L'agence de presse n'a pas indiqué combien d'actions Tibco elle espérait vendre. Elle s'est contenté de préciser que si elle cédait au moins 100 millions de dollars d'actions dans les 12 mois, Tibco rachèterait un nombre équivalent d'actions à Reuters au même prix, dans une limite de 115 millions de dollars. Pour préparer ce désengagement, Reuters a également modifié ses relations commerciales avec Tibco. Ce dernier ne sera plus obligé de passer par Reuters pour distribuer ses produits, comme cela était le cas jusqu'à présent, à l'exception de produits de gestion du risque et de gestion de données financières.Durement frappé par la crise des marchés financiers mais également rattrapé par la concurrence de Bloomberg et de Thomson Financial, Reuters semble vouloir donner des signes rassurants aux investisseurs en annonçant ce désengagement. Pour 2002, le groupe a publié une perte sans précédent de 394 millions de livres, liée à d'importantes charges exceptionnelles. Reuters a passé ces trois dernières années à se restructurer. Dernier plan en date: celui annoncé en février 2003. Le groupe compte supprimer 3.000 emplois supplémentaires d'ici 2005, pour ramener son effectif total à 13.000 postes. Mais si l'agence de Fleet Street a depuis retrouvé des couleurs, les inquiétudes ne sont pas encore toutes dissipées.A Londres, les investisseurs apprécient. Le titre gagne 1,76% en fin d'après-midi, à 231 pence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :