eBay en vitesse de croisière

 |  | 476 mots
Lecture 2 min.
A chaque publication, les résultats d'eBay suscitent les mêmes interrogations. Le site d'enchères en ligne aurait-il atteint la maturité? Sa croissance commencerait-elle à ralentir? Les résultats du deuxième trimestre du site publiés jeudi soir n'ont pas coupé à ce nouveau passage au crible. Le site d'enchères en ligne a publié des bénéfices nets deux fois plus élevés que ceux de l'an dernier pour la période avril-juin à 109,7 millions de dollars, soit 33 cents par action. Le chiffre d'affaires a fait un bond de 91% à 509,3 millions de dollars. Ces résultats sont supérieurs au consensus des analystes, établi à 500 millions de dollars pour le chiffre d'affaires et à 33 cents par titre pour le résultat. La marge brute, (produit des ventes moins coût des ventes) a perdu 2 points sur un an à 81%, en raison de la plus grande contribution de PayPal aux bénéfices, le système de paiement d'eBay acquis l'an passé sur lequel les transactions génèrent des marges plus faibles. Pour le trimestre en cours, les résultats d'eBay devraient être légèrement décevants. Le site d'enchères estime ses bénéfices hors éléments exceptionnels à 34 cents par titre pour 515 millions de dollars de chiffre d'affaires. Ces prévisions sont un peu en deça du consensus de Thomson Financial, qui table sur des ventes de 518 millions de dollars et un bénéfice de 35 cents par titre. Si cette légère différence n'a pas lieu de créer un vent de panique, elle ne manque de faire réagir les investisseurs. En milieu de matinée à Wall Street, le titre perd 4,66% à 110,35 dollars. Il faut dire que l'action a gagné plus de 62% depuis le début de l'année, et 130% depuis octobre. Le groupe a parallèlement annoncé qu'il allait diviser le nominal de ses titres le 28 août prochain.De fait, eBay a habitué le marché pendant longtemps à des taux de croissance assez insolents pour que le groupe batte systématiquement et de manière conséquente le consensus de Wall Street. Désormais, eBay a atteint une taille critique et les analystes se posent d'autres questions. Par exemple, il semble qu'en devenant un service de masse, ebay tende à être de plus en plus impacté par les effets saisonniers de la grande distribution.C'est pourquoi les analystes s'interrogent de plus en plus sur le potentiel de croissance du groupe. "Le souci maintenant, c'est de savoir si nous devrons réduire nos prévisions de croissance", s'inquiète Sara Raschtchy qui suit la valeur pour US Bancorp Piper Jaffray. Pourtant, comme à son habitude, le site d'enchères a quand même relevé ses prévisions à la hausse. Il table désormais sur des ventes annuelles de 2,08 milliards de dollars, soit 25 millions de plus qu'avant pour un résultat net de 1,31 dollars (+5 cents).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :