Thomson confirme ses objectifs annuels

 |  | 429 mots
Lecture 2 min.
Thomson n'aura pas réservé de grande surprise à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires trimestriel. C'est surtout sur la confirmation de ses objectifs annuels que les analystes se seront penchés. Thomson compte toujours atteindre une marge d'exploitation de 6,5% cette année et un free cash-flow opérationnel de 500 millions d'euros. En 2004, la marge devrait être comprise entre 8 et 9%.Mais le groupe, qui réalise 60% de son activité aux Etats-Unis, continue de pâtir de la baisse du dollar face à l'euro. Le chiffre d'affaires s'est inscrit en baisse de 13,6% à 2,008 milliards d'euros, soit légèrement en dessous du consensus établi par Reuters à 2,067 milliards d'euros. Hors effets de change, le recul des ventes se limite cependant à 4,88%. L'euro a en effet progressé de 15% sur un an par rapport au dollar au troisième trimestre.Sur neuf mois, les ventes ont reculé de 20,1%, et de 9,9% en monnaie locale à 5,831 milliards d'euros. Thomson a également confirmé ses prévisions de ventes pour l'ensemble de l'exercice : elles devraient être comprises entre 5,1 et 5,2 milliards d'euros. Sur le trimestre, hormis les problèmes de taux, le groupe électronique français a continué de pâtir de la santé de sa division grand public. Les ventes de cette division affichent un repli de 20,9%, et de 12,6% hors effets de change. Dans son communiqué, le groupe explique avoir profité du lancement de nouvelles télévisions à écran plat et "une offre élargie de téléviseurs numériques aux Etats-Unis". En revanche, la concurrence forcenée dans le secteur de l'électronique grand public en période de conjoncture morose a continué de peser sur les prix des téléviseurs traditionnels et d'autres produits audio et vidéo. La division composants est toujours en baisse, mais a réussi à ralentir la chute de ses ventes. Le chiffre d'affaires a subi un recul de 15,1% à 298 millions d'euros, alors qu'au trimestre précédent il diminuait de 46%. Thomson explique avoir profité de sa stratégie de renforcement en Chine. Enfin, c'est toujours l'activité Contenus et réseaux (duplication de DVD et décodeurs divers) qui tire son épingle du jeu. Si les ventes ont reculé de 7,4% à 892 millions d'euros, elles affichent une légère progression de 2,2% à taux de change constant.Sur ses intentions en Chine, Thomson n'a pas fourni de plus amples explications, se contentant de dire que son projet avait réalisé "des progrès importants". Le groupe souhaite nouer un partenariat avec un groupe chinois afin de transférer sa production de téléviseurs.A Paris, le titre Thomson monte de 1,32% à 16,93 euros en fin de séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :