La fin de l'aventure UMTS a creusé la perte 2002 de MobilCom

 |  | 241 mots
Lecture 1 min.
L'UMTS aura coûté cher à MobilCom. L'opérateur, qui a en effet soldé en cours d'année son aventure dans ce domaine, a publié pour 2002 une perte nette de 3,4 milliards d'euros. Un chiffre bien plus lourd que les 205,6 millions de pertes de 2001 et surtout plus élevé que le chiffre d'affaires, qui n'a pas dépassé les 2,05 milliards d'euros.Il ne s'agit toutefois pas d'une véritable surprise. Après neuf mois d'exercice, MobilCom avait déjà annoncé les provisions liées à l'UMTS, lesquelles avaient entraîné le résultat à -3,15 milliards d'euros. Au total, ce sont 9,9 milliards d'euros qui ont été dépréciés par le groupe au cours de l'année: 8,4 milliards concernent le coût d'acquisition de la licence en 2000 et le reste est lié au réseau qui avait commencé à être mis en place.Néanmoins, MobilCom a obtenu une compensation puisque France Télécom (qui reste actionnaire à hauteur de 28,5%) a activé l'an passé sa promesse de 7,1 milliards d'euros destinés à effacer sa dette dans l'UMTS.Ces chiffres ne seront commentés par MobilCom que le 27 mars, ce qui sera aussi l'occasion de donner ses prévisions pour 2003. Néanmoins, en attendant ce rendez-vous, le marché n'est pas dans le flou. Car le patron de l'opérateur a réaffirmé la semaine dernière, dans une interview au Financial Times, qu'en 2003 son groupe sera "dans le vert pour la première fois depuis des années".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :