Le CAC aligne une huitième séance de baisse

 |  | 655 mots
Lecture 3 min.
Et de huit. Cela fait longtemps que le marché parisien n'avait pas enregistré huit séances consécutives de baisse. Ce soir, le CAC 40 termine en repli de 1,68% à 3.134,99 points et depuis le début de son mouvement baissier, Paris abandonne 8,2 %. Aujourd'hui, les investisseurs ont été échaudés par deux mauvaises statistiques américaines : le recul de l'indice de confiance des consommateurs américains a reculé à 76,8 en septembre, contre 81,7. Plus important, le sous-indice mesurant les anticipations des consommateurs pour les six mois à venir recule à 88,4 contre 94,9 en août. L'autre statistique n'est guère encourageante. L'indice PMI de Chicago se replie à 51,2 en septembre, contre 58,9 en août. Au-delà de ces statistiques, les investisseurs regardent également de près l'évolution du billet vert. La faiblesse du dollar face à l'euro et au yen inquiète. Le billet vert s'est toutefois redressé en fin de journée grâce à l'intervention du Japon qui a vendu sa devise pour tenter d'enrayer la hausse du yen. Ce soir, l'euro se négocie à 1,1670 dollar après avoir coté au-dessus de la barre des 1,17 dollar dans l'après-midi.Quoiqu'il en soit, les entreprises facturant en dollar ont subi d'importantes prises de bénéfices. EADS perd 3,57% à 13,24 euros, L'Oréal 2,74% à 58,70 euros, Sodexho 3,94% à 23,38 et Thomson 2,6 % à 14,96 euros.Air France recule de 4,16 % à 13,12 euros. KLM progresse en revanche de près de 14% à Amsterdam. Les deux transporteurs ont annoncé être sur le point de conclure un accord qui prendra la forme d'une offre publique d'échange du français sur le néerlandais. Air France proposera 11 de ses actions et 10 bons de souscription pour 10 actions KLM. A l'issue de l'opération, l'Etat français ne détiendra plus que 44% du capital de la compagnie nationale, contre 54% actuellement. Par ailleurs, les deux compagnies s'associeront avec Alitalia dans le fret. Orange perd 1,57% à 8,75 euros pour sa dernière séance au sein du CAC. Le titre sort ce soir de l'indice parisien, en raison de l'OPE de France Télécom. Sa maison-mère termine en baisse de 2,47 % à 19,75 euros.Vivendi Universal recule de 2,50% à 15,20 euros. Le groupe a annoncé le lancement d'une émission d'obligations échangeables en actions Sogecable, pour environ 615 millions d'euros, représentant la totalité de sa participation de 16,4% dans la chaîne espagnole de télévision à péage.Alstom perd 5,99% à 2,51 euros. Le groupe a annoncé que sa filiale Chantiers de l'Atlantique a reçu la confirmation par Gaz de France de la commande d'un méthanier d'une capacité de 153.000 mètres cubes.Pechiney grignote 0,11% à 47,25 euros. Le canadien Alcan a obtenu le feu vert des autorités européennes et américaines de la concurrence pour la prise de contrôle du producteur d'aluminium français.Essilor perd 1,25% à 37,14 euros. Le groupe a annoncé l'acquisition de BNL, un fabricant français de verres solaires haut de gamme en polycarbonate. Le montant le l'opération n'a pas été dévoilé. BNL a réalisé en 2002 un chiffre d'affaires de 11 millions d'euros dont les deux tiers à l'exportation.Sopra abandonne 5,69% à 34,89 euros. La SSII a publié un bénéfice net de 2,8 millions d'euros au premier semestre, contre 4,6 millions un an plus tôt. Le résultat d'exploitation ressort à 10 millions d'euros, contre 11,2 millions sur la période correspondante de l'an dernier. Le groupe de services informatiques précise que la baisse du résultat d'exploitation résulte de la hausse des dotations aux provisions.Mr Bricolage concède 0,57 % à 26,35 euros. Le groupe a fait état d'une croissance de 29,7%, à 11,3 millions d'euros, de son bénéfice net avant survaleurs au premier semestre. Le résultat d'exploitation progresse de 11,6% à 19,3 millions. "Du fait de la canicule qui a impacté l'activité estivale, la société prévoit pour l'ensemble de l'année un chiffre d'affaires de 460 millions d'euros et un résultat net part du groupe avant survaleurs en progression d'environ 50% par rapport à 2002".Enfin, Neopost progresse de 3,24 % à 39,8 euros. Le spécialiste de la gestion du courrier doit publier ses résultats semestriels après la clôture.Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :